Alzon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alzon (homonymie).
Alzon
L'église avec le monument aux morts.
L'église avec le monument aux morts.
Blason de Alzon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Le Vigan
Canton Le Vigan
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Viganais
Maire
Mandat
Roger Laurens
2014-2020
Code postal 30770
Code commune 30009
Démographie
Population
municipale
193 hab. (2014 en diminution de 12,67 % par rapport à 2009)
Densité 7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 04″ nord, 3° 26′ 25″ est
Altitude Min. 502 m
Max. 1 414 m
Superficie 27,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Alzon

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Alzon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Alzon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Alzon

Alzon est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie. Alzon est l'antipode du village de Waitangi, sur les îles Chatham. Ce cas est unique en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village d'Alzon.

La commune est située dans la partie sud du parc national des Cévennes.

Hydrographie et relief[modifier | modifier le code]

La Vis à Alzon.

Alzon est dans la haute vallée de la Vis, en amont de la partie sèche, autour de Vissec.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Alzon est considéré comme climat subarctique[réf. nécessaire] dans la classification de Köppen mais l'altitude rend le climat montagnard Il fait froid en hiver et doux voir chaud en été.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Alzon s'est appelé St Martin d'Alzon jusqu'au XVIIIe siècle. L'Alzon (du pré-celtique *alz- "aulne, marais")[réf. nécessaire] était le nom de la rivière qui est appelée « La Vis » de nos jours[1].

Alzon est une variante d'Auzon, nom de nombreux cours d'eau et de plusieurs localités.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

À la fin du XVIIe siècle, la seigneurie d'Alzon est acquise par la famille Daudé, établie au Vigan mais originaire de Saint-André-de-Majencoules. Les héritiers de Jacques Daudé seigneur de La Coste et d'Alzon, voient leurs terres érigées en vicomté par le roi Louis XV pour service rendus à la Couronne. Ils restaurent le château (angle de la Placette et de la route départementale). La seigneurie d'Alzon est ensuite cédée en 1766 à une autre famille viganaise, les Faventines.

Révolution française et Empire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Le village fut chef lieu du canton du même nom.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
vers 1990 mars 2008 Hubert Brun DVD  
mars 2008 en cours Roger Laurens PS Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2014, la commune comptait 193 habitants[Note 1], en diminution de 12,67 % par rapport à 2009 (Gard : +4,86 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
800 832 1 028 999 1 075 1 055 1 093 1 065 1 002
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
952 942 972 882 838 916 1 046 1 031 744
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
683 665 623 517 508 518 457 383 339
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
358 280 237 201 183 208 220 222 223
2013 2014 - - - - - - -
196 193 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est la suivante :

  • 53,4 % d’hommes (0-14 ans = 18,5 %, 15 à 29 ans = 13,4 %, 30 à 44 ans = 13,4 %, 45 à 59 ans =16,8 %, plus de 60 ans =37,8 %)
  • 46,6 % de femmes (0-19 ans = 15,4 %, 15 à 29 ans = 13,5 %, 30 à 44 ans = 17,3 %, 45 à 59 ans =23,1 %, plus de 60 ans =30,8 %)

Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (53,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

Pyramide des âges à Alzon en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
1,7 
90  ans ou +
1,0 
10,9 
75 à 89 ans
14,4 
25,2 
60 à 74 ans
15,4 
16,8 
45 à 59 ans
23,1 
13,4 
30 à 44 ans
17,3 
13,4 
15 à 29 ans
13,5 
18,5 
0 à 14 ans
15,4 
Pyramide des âges du département du Gard en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,9 
75 à 89 ans
9,9 
14,6 
60 à 74 ans
15,1 
21,3 
45 à 59 ans
20,9 
19,9 
30 à 44 ans
19,8 
17,7 
15 à 29 ans
16,1 
19,1 
0 à 14 ans
17,0 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

D'une hauteur de cinquante mètres, le viaduc situé à Alzon offre un cadre permettant la pratique du saut à l'élastique à Alzon.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

L'église.
  • Église Saint-Martin.
  • Chapelle des Pénitents (XVIIIe siècle).
  • L'Hermitage Saint-Guiral dit le château du Mazel, résidence de Mgr Jean-Charles Arnal du Curel, évêque de Monaco.
  • Croix et oratoire du Saint-Guiralhet.

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Hameau de la Goutte.
  • La maison des abeilles.
  • Viaduc de Valcroze, d'une longueur de 175 mètres et composé de 7 arches et sur lequel se situe l'ancienne ligne de chemin de fer, aujourd'hui désaffectée,  Tournemire - Le Vigan[8].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Alzon a la particularité d'être l'antipode de Waitangi, le principal village de l'île Chatham au large de la Nouvelle-Zélande. Depuis les années 1980, des échanges ont lieu entre les deux villages.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rocher de Saint-Guiral.
  • Arboretum de Cazebonne, créé en 1903.
  • Rocher de Saint-Guiral

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : armorial des communes du Gard.
Blason d'Alzon

Les armes d'Alzon se blasonnent ainsi :

D'or aux trois daims de sable ailés d'argent[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alzon, Dépliant patrimoine, Office de Tourisme des Cévennes Méridionales, 2008.
  • Le Journal du Canton d'Alzon, semestriel, La placette 30770 Alzon. Tirage : 150 exemplaires

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eugène Germer-Durand, Dictionnaire topographique du département du Gard (noms de lieux anciens et modernes), Paris 1868
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  6. « Evolution et structure de la population à Alzon en 2007 », sur www.recensement-2007.insee.fr (consulté le 7 février 2015)
  7. « Résultats du recensement de la population du Gard en 2007 », sur www.recensement-2007.insee.fr (consulté le 7 février 2015)
  8. http://www.massifcentralferroviaire.com/fiches/fichevia.php?VARviaducsID=192
  9. Le blason de la commune sur « Gaso », sur www.labanquedublason2.com (consulté le 7 février 2015)