Brignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brignon (homonymie).
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Brugnon.
Brignon
Image illustrative de l'article Brignon
Blason de Brignon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Alès
Canton Quissac
Intercommunalité Alès Agglomération
Maire
Mandat
Fabienne Vézon
2014-2020
Code postal 30190
Code commune 30053
Démographie
Population
municipale
790 hab. (2014)
Densité 118 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 59′ 23″ nord, 4° 12′ 52″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 141 m
Superficie 6,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Brignon

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Brignon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brignon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brignon
Liens
Site web brignon.fr

Brignon est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Sa situation géographique place le village à 20 minutes[Comment ?] de Nîmes, d'Alès ou d'Uzès.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gare de Nozières - Brignon.

La commune possède une gare sur la ligne ferroviaire Nîmes-Alès. Un embranchement partait de cette gare en direction d'Uzès, cette ligne n'existe plus aujourd'hui.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Le village s'est un peu élargi autour du vieux bourg, tout en gardant la volonté de préserver son environnement.

Logement[modifier | modifier le code]

Projets d'aménagement[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Brignon est un village qui a 4000 ans d'existence, le village actuel est positionné sur le flanc sud, d'une colline : le Serre de Brienne. Le site a été occupé dès le Chalcolithique, aux environs de 2000 ans avant Jésus Christ, des tessons de céramiques l'attestent. Des traces de cabanes sur les pentes sud de la colline prouvent une occupation humaine au VIIe siècle av. J.-C.

Antiquité[modifier | modifier le code]

Un premier Oppidum se développe avec des Ligures. Il est appelé Briga, hauteur fortifiée. Des échanges se font avec Arles et Massalia (Marseille grecque) : on trouve des céramiques Ioniennes, puis Attique à figure rouge.(collection Jean MONHEIM,architecte et archéologue de Brignon).

À la fin du Ve siècle av. J.-C., une nouvelle agglomération positionnée au sommet de la colline, s'étend progressivement sur douze hectares. Dès le Ier siècle av. J.-C., cette ville nommée Briginno, chef-lieu de territoire, faisait partie de la confédération des Volques Arécomiques regroupés autour de Nîmes. Les archéologues ont trouvé sur le site une des plus anciennes peintures murales de France, ainsi qu'une habitation comprenant une chambre décorée d'enduits peints et d'un sol mosaïqué.

En 2017, un survol général du Serre de Brienne a permis le repérage de traces antiques qui feront l'objet d'une détection par Géoradar en 2018.(J. Monheim).

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le village actuel montre de nombreux vestiges des XIIe et XIIIe siècles : l'église, des fragments de mur d'enceinte, les tours d'angles et la tour du château fort. Il reste trois ailes du château, la chapelle castrale et six tours, sur les huit d'origine, qui sont classées aux Monuments Historiques. Des visites guidées se font (contactez la Mairie). Les éditions de la Fenestrelle viennent de sortir un livre intitulé "Brignon et la Gardonnenque" de l'historien Philippe Monnier. Un deuxième livre, archéologique, de l'architecte Jean Monheim, va venir le compléter.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Révolution française et Empire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1935 1941 Raoul Briançon    
2001 2008 Jocelyne Nozerand DVG  
2008 2014 Michel Escoffier    
2014 en cours Fabienne Vezon UMP-LR Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 790 habitants, en diminution de -3,07 % par rapport à 2009 (Gard : 4,64 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
439 453 451 535 507 546 560 587 612
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
611 528 580 593 557 526 525 525 522
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
555 599 635 541 569 577 568 493 526
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
607 600 564 648 616 658 786 801 790
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

L'association "les Amis du Vieux Brignon" organise des recherches archéologiques et historiques, fait des conférences sur l'Histoire de Brignon et son Patrimoine archéologique, fait des Visites guidées pour les Journées du Patrimoine.(J. Monheim).

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

église catholique et temple protestant

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

voir Préhistoire, Antiquité et Moyen Age.

La Bibliothèque communale est installée dans l'ancienne Chapelle romane.

Pour tous renseignements concernant l'Histoire ou l'Archéologie de Brignon, contactez l'Association "les amis du Vieux Brignon", ou Philippe Monnier, historien à Castelnau-Valence ou Jean Monheim, architecte et archéologue de Brignon.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : armorial des communes du Gard.

Le blason armorial des communes du Gard a été imposé au XVIIeS par le roi Louis XIV.

Le blason précédent était celui des seigneurs Raimond de Brignon du XIeS. Il était d'azur à trois rochers et deux demi-rochers, le tout d'or, posé en sautoir.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]