Bez-et-Esparon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bez-et-Esparon
Château de Bez.
Château de Bez.
Blason de Bez-et-Esparon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Le Vigan
Canton Le Vigan
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Viganais
Maire
Mandat
Claude Martin
2014-2020
Code postal 30120
Code commune 30038
Démographie
Population
municipale
353 hab. (2014)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 22″ nord, 3° 31′ 53″ est
Altitude Min. 279 m
Max. 861 m
Superficie 8,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Bez-et-Esparon

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Bez-et-Esparon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bez-et-Esparon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bez-et-Esparon
Liens
Site web http://bez-et-esparon.fr

Bez-et-Esparon est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Hydrographie et relief[modifier | modifier le code]

À Bez, le Merlanson avec ses deux ponts.

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Révolution française et Empire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Roger Goissède PCF  
mars 2008 en cours Claude Martin[1] DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 353 habitants, en diminution de -1,4 % par rapport à 2009 (Gard : 4,64 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
710 740 836 862 918 938 1 006 1 043 1 020
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 000 1 030 928 927 935 964 867 879 907
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
660 687 689 596 579 570 514 421 424
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
469 377 344 338 314 301 361 348 353
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Pic et hameau d'Esparon. Inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 15 juin 1976.
  • La maison à la Tour. Ancienne demeure médiévale dans le village.
  • Le Pont de la Grave (XVIIIe siècle). Il enjambe Le Merlanson.
  • Château de La Valette.
  • Château de Bez.
  • Château Massal.
  • Pont de chemin de fer (de « type Eiffel ») enjambant l'Arre.
  • Fontaine de la place. Installée grâce au don du comte Achille Kuhnholtz-Lordat.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Sainte-Philomène d'Esparon.
  • Ancien prieuré de Bez (derrière l'église).

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • La famille Coupier de La Valette.
  • La famille Liron d'Airolles.
  • La famille Bastier de Bez.
  • La famille Kuhnholtz-Lordat.
  • Le baron Augustin-Antoine Cavalier de Courchac (1763-1847), homme politique de conviction royaliste, maire de Nîmes de 1819 à 1824.
  • La famille Brun d'Arre.
  • La famille Panerai.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : armorial des communes du Gard.
Blason de Bez-et-Esparon

Les armes de Bez-et-Esparon se blasonnent ainsi :

De gueules aux trois besants d'argent[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bez-et-Esparon. Dépliant patrimoine. Office de Tourisme des Cévennes Méridionales. 2011.
  • Le Bouleau et l'Eperon - Entre Causse et Cévennes de Madeleine Ribot-Vinas, Editions Decoopman, avril 2013.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]