Sénéchas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sénéchas
Sénéchas
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Alès
Canton La Grand-Combe
Intercommunalité Alès Agglomération
Maire
Mandat
Olivier Deves
2014-2020
Code postal 30450
Code commune 30316
Démographie
Population
municipale
249 hab. (2015 en augmentation de 9,69 % par rapport à 2010)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 19′ 33″ nord, 4° 01′ 42″ est
Altitude Min. 241 m
Max. 644 m
Superficie 14,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon

Voir sur la carte administrative du Languedoc-Roussillon
City locator 14.svg
Sénéchas

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Sénéchas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sénéchas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sénéchas

Sénéchas est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Sénéchas fait 15 km2 et compte 223 habitants, ce qui fait environ 15 habitants au kilomètre carré.

Situation[modifier | modifier le code]

Sénéchas est situé dans le nord du département du Gard. La commune est frontalière à l'est avec le département de l'Ardèche par la commune de Malbosc[1].

Les deux petites villes les plus proches sont Génolhac à 9 km au nord-ouest (vallée de l'Homol) et Bessèges à 13 km au sud-est (vallée de la Cèze).

Deux routes parcourent la commune, en direction essentiellement est-ouest : la D318 qui passe par le bourg sur la crête, et la D156 qui longe l'Homol.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Homol, affluent de la Cèze, traverse la commune dans le sens nord-ouest/sud-est puis sert de limites de communes avec Chambon au sud. Sa confluence avec la Cèze est sur Sénéchas mais a été noyée dans le lac formé par le barrage de Sénéchas (ce dernier se trouvant non pas sur Sénéchas mais à cheval entre Malbosc (Ardèche, région Auvergne-Rhône-Alpes) côté nord et de Chambon (Gard, région Languedoc-Roussillon) côté sud).
La Cèze vient du nord-ouest et sert tout du long de limite de communes avec Aujac puis avec Malbosc en Ardèche[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Concoules Aujac Rose des vents
Génolhac N Malbosc (Ardèche)
O    Sénéchas    E
S
Chambon

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

La commune comprend 17 hameaux :

(Les noms suivis d'une astérisque sont situés à l'écart de la route citée)

  • L'Amalet (D134)
  • Les Brugèdes (D318)
  • Le Castanier (D318A)
  • Chalap (D318A)
  • Charnavas* (D134)
  • L'Esfiel (D318)
  • Fontanille (D318)
  • Mallenches (rte de Mallenches)
  • Martinenches (D318)
  • Le Péras (Château) (D134)
  • Le Régal (rte de Mallenches)
  • Rouis* (D318)
  • Rousse (D318)
  • Mazet des Souillats* (D134)
  • La Miche (rte de Mallenches)
  • Les Salles (D318A)
  • Martinet de l'Elze* (D51)

Histoire[modifier | modifier le code]

Sénéchas a cédé Chambon en 1839.
Chambon a, à son tour, cédé La Vernarède (avec Portes) en 1869.

Depuis le 1er janvier 2016 la région Languedoc-Roussillon, à laquelle appartient le Gard, a fusionné avec la région Midi-Pyrénées. L'ensemble est devenu la nouvelle région Occitanie.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Gérard Legros SE  
2014 en cours Olivier Deves ECO Retraité de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 249 habitants[Note 1], en augmentation de 9,69 % par rapport à 2010 (Gard : +4,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 4871 2731 4191 5291 5691 494912933925
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
813728700628611540504467506
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
478445424329285256224197169
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
146134113167178192219228252
2015 - - - - - - - -
249--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Vie locale[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Sénéchas est située dans l'académie de Montpellier, dans la zone A. Les écoles les plus proches sont :

  • école de Chamborigaud, 12 km ;
  • école la Cantonade à Bessèges, 13 km ;
  • école maternelle Hector-Malot à Bessèges, 13 km ;
  • école maternelle de Génolhac, 9 km ;
  • école de Gagnières, 19 km ;
  • école de Sainte-Cécile-d'Andorge, 30 km.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le barrage de Sénéchas sur la rivière la Cèze est partagé entre les communes de Chambon et de Malbosc (Ardèche) - et ne se trouve pas sur la commune de Sénéchas. Il mesure 62 mètres de haut pour 120 mètres de long. C'est un barrage écrêteur destiné à protéger la vallée en aval des crues de printemps (fonte des neiges) et d'automne (pluies). Il est de type « barrage-poids voûte ». Sa construction a été achevée en 1976.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Michel Volle, qui y réside.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Géoportail, « Sénéchas, carte interactive » . Couches « Cartes IGN classiques », « Limites administratives » et « Hydrographie » activées. Vous pouvez bouger la carte (cliquer et maintenir, bouger), zoomer (molette de souris ou échelle de l'écran), moduler la transparence, désactiver ou supprimer les couches (= cartes) avec leurs échelles d'intensité dans l'onglet de "sélection de couches" en haut à droite, et en ajouter depuis l'onglet "Cartes" en haut à gauche. Les distances et surfaces se mesurent avec les outils dans l'onglet "Accéder aux outils cartographiques" (petite clé à molette) sous l'onglet "sélection de couches".
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :