Vallérargues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vallérargues
Image illustrative de l'article Vallérargues
Blason de Vallérargues
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Nîmes
Canton Alès-2
Intercommunalité Communauté de communes du pays d'Uzès
Maire
Mandat
Dominique Ekel
2014-2020
Code postal 30580
Code commune 30338
Démographie
Gentilé Vallérargois(es)
Population
municipale
138 hab. (2015 en stagnation par rapport à 2010)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 07′ 57″ nord, 4° 21′ 08″ est
Altitude Min. 232 m
Max. 330 m
Superficie 12,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Vallérargues

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Vallérargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vallérargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vallérargues

Vallérargues est une commune française située dans le département du Gard en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village, situé aux portes des Cévennes, vit à la révocation de l'Édit de Nantes, germer la révolte des protestants à la suite de l'affaire « du prieur de Vallérargues ». Cela entraîna la fermeture puis la disparition de l'église.

Seuls vestiges de ce temps lointain, un lavoir alimenté par une source et une horloge avec son mécanisme d'origine. Et plus anciennes encore, de très jolies fenêtres desquelles on peut apercevoir la garrigue et le départ de promenades à travers des vastes étendues dorées de tournesols. Elles conduisent au plan d'eau entouré de bois de chênes blancs, où viennent se désaltérer colverts et hérons cendrés. Les chemins de randonnées permettent de rejoindre le Mont Bouquet et Lussan.

Sur l'autre versant au milieu de la garrigue, la manade de Collorgues fait découvrir biches, émeus et animaux de la ferme en liberté. En continuant vers Uzès, les personnes à la recherche d'un animal de compagnie pourront s'arrêter au refuge SPA Gard Cévennes.

Commerces : 1 auberge, 2 restaurants, 1 boulangerie, gîtes.
Patrimoine : l'horloge et le lavoir.
Production : agriculture et fromages de chèvre.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Vallérargues Blason De vair au pal losangé d'argent et de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    François Granier Républicain  
mars 2001 en cours Dominique Ekel DVG Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2015, la commune comptait 138 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2010 (Gard : +4,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
295 222 271 308 330 351 341 330 330
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
320 308 269 284 268 326 259 246 233
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
223 230 220 200 204 189 173 149 131
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
93 93 95 96 108 112 133 140 138
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :