La Malène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Malène
La Malène
Le manoir de Montesquiou
Blason de La Malène
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement Florac
Canton La Canourgue
Intercommunalité CC Gorges Causses Cévennes
Maire
Mandat
Jean-Luc Aigouy
2014-2020
Code postal 48210
Code commune 48088
Démographie
Gentilé Malénais
Population
municipale
148 hab. (2015 en diminution de 10,84 % par rapport à 2010)
Densité 3,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 18′ 11″ nord, 3° 19′ 16″ est
Altitude 452 m
Min. 438 m
Max. 1 012 m
Superficie 40,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte administrative de Lozère
City locator 14.svg
La Malène

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte topographique de Lozère
City locator 14.svg
La Malène

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Malène

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Malène
Liens
Site web www.lamalene.fr

La Malène est une commune française située dans le département de la Lozère et la région Occitanie.

Elle fait partie du parc national des Cévennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village a connu des heures difficiles durant la Révolution, le rocher de la barre en porte encore les stigmates : noirci (par du brou de noix), témoin des incendies qui ont ravagé les maisons du Grand Barry. La Malène est surtout connu pour ses bateliers qui feront découvrir aux visiteurs les magnifiques défilés du Tarn et en particulier les détroits[1]. Le bourg jouit d'une réputation nationale et internationale. Aujourd'hui l'activité principale de la commune est le tourisme.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires de La Malène
Période Identité Étiquette Qualité
1831 1843 Benoit Julien Chevalier de Roquetaillade    
1859 1863 François Antoine Raymond de Roquetaillade    
1864 1879 Isidore Arnal    
1879 1881 Justin Monginoux    
1881 1884 Théophile Monginoux    
1884 1885 Casimir Monginoux    
1885 1886 Théophile Monginoux    
1888 1892 Etienne Persegol    
1892 1896 Casimir Justin Belvezet    
1896 1904 Etienne Persegol    
1904 1912 Osmin Monginoux    
2001 2006 Robert Fages    
2006 2014 Christophe Brun    
2014   Jean-Luc Aigouy    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2015, la commune comptait 148 habitants[Note 1], en diminution de 10,84 % par rapport à 2010 (Lozère : -1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
634705539598660682639675657
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
633611646585602653619660690
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
692716647558488420379327283
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
265224232197188171165164158
2015 - - - - - - - -
148--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Malène

Le blasonnement est : parti : au premier d'argent à la couronne de laurier de sinople, au chef de gueules chargé de trois étoiles d'or, au second de gueules au lion d'argent, accompagné de sept besants du même ordonnés en orle.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :