Le Rozier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Rozier
Le Rozier
Vue générale du Rozier.
Blason de Le Rozier
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement Florac
Intercommunalité Communauté de communes de Millau Grands Causses
Maire
Mandat
Arnaud Curvelier
2020-2026
Code postal 48150
Code commune 48131
Démographie
Population
municipale
132 hab. (2017 en diminution de 13,16 % par rapport à 2012)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 11′ 30″ nord, 3° 12′ 39″ est
Altitude Min. 387 m
Max. 849 m
Superficie 2,03 km2
Élections
Départementales Canton de Florac Trois Rivières
Législatives Circonscription de la Lozère
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Le Rozier
Géolocalisation sur la carte : Lozère
Voir sur la carte topographique de la Lozère
City locator 14.svg
Le Rozier
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Rozier
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Rozier

Le Rozier est une commune française, située dans le département de la Lozère, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Le Tarn au pont de la RD 996. À droite de la rivière, commune du Rozier. À gauche, commune de Mostuéjouls, dans l'Aveyron.

Dans le quart sud-ouest du département de la Lozère et limitrophe du département de l'Aveyron, Le Rozier est une commune faisant partie du causse Méjean, dans sa limite sud-ouest. À la périphérie du parc national des Cévennes, le territoire communal forme un quadrilatère irrégulier qui s'étend sur 2,03 km2. Il est bordé au nord-ouest par le Tarn et ses gorges et au sud par son affluent la Jonte dans la partie aval de ses gorges. Les deux rivières confluent en limite de la commune.

L'altitude minimale, 387 mètres, se trouve localisée à l'extrême ouest, au confluent de la Jonte et du Tarn. À l'est, l'altitude maximale avec 849 mètres est en limite de la commune de Saint-Pierre-des-Tripiers.

En bordure de la Jonte et traversé par la route départementale (RD) 996, le bourg du Rozier est situé, en distances orthodromiques, quatorze kilomètres au nord-est de Millau.

Au sud du bourg, la RD 29 franchit la Jonte et mène au bourg de Peyreleau.

En provenance de la commune de Saint-Pierre-des-Tripiers et y retournant, le GR 6 fait une boucle à travers le territoire communal sur plus de cinq kilomètres, longeant les gorges du Tarn et passant dans le nord du bourg.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de la commune du Rozier et des communes limitrophes.

Le Rozier est limitrophe de trois autres communes dont deux dans le département de l'Aveyron.


Communes limitrophes du Rozier[1]
Mostuéjouls
(Aveyron)
du Rozier Saint-Pierre-des-Tripiers
Peyreleau
(Aveyron)

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est au confluent du Tarn et de la Jonte, à « Inter-Aquas » que des potiers gallo-romains s'établirent pour la fabrication de poteries (jusqu'à l'an II ou III après Jésus-Christ). En 1075, des moines de l'abbaye d'Aniane bâtirent l'église Saint-Sauveur. Tout autour ils y cultivaient des roses. Ce lieu prit alors le nom de « Campum Dictum Rosarium », ou « Campus Rosarium ». Appelé en occitan « Lou Rousio », (avec un S), il s'appelle aujourd'hui « Le Rozier » (avec un Z).

Le , Le Rozier quitte la communauté de communes de la Vallée de la Jonte[2] pour rejoindre la communauté de communes de Millau Grands Causses[3] le .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires du Rozier
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
2003 En cours Arnaud Curvelier    

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Roziéens ou Roziérains. En occitan, on dit Lo Rosiar (prononcaition : lou Rousio).

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2017, la commune comptait 132 habitants[Note 1], en diminution de 13,16 % par rapport à 2012 (Lozère : -0,37 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
103111105113145147140131147
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
135138150150165207199213199
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
235227210205200200199174158
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
145118114111157153150149152
2017 - - - - - - - -
132--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Du monastère Saint-Sauveur du Rozier fondé au XIe siècle par des moines bénédictins, il ne reste que l'église, inscrite en 1960 au titre des monuments historiques[8].
  • Le Rozier se situe au confluent du Tarn et de la Jonte et au point de rencontre de leurs gorges.
  • Formation rocheuse ressemblant à un château en ruines, le rocher de Capluc domine le bourg du Rozier ainsi que les gorges du Tarn et celles de la Jonte.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Arrêté n° SOUS-PREF-2016323-0003 du 18 novembre 2016 », sur Préfecture de la Lozère, p 370-371, (consulté le 8 décembre 2016).
  3. « Arrêté n° 2016-10-05-002 du 5 octobre 2016 », sur Préfecture de l'Aveyron, p 4-7, (consulté le 19 décembre 2016).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  8. « Église Saint-Sauveur », notice no PA00103909, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 5 avril 2020.