Saint-Hilaire-d'Ozilhan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Hilaire-d'Ozilhan
Chapelle Saint-Étienne de Saint-Hilaire-d'Ozilhan.
Chapelle Saint-Étienne de Saint-Hilaire-d'Ozilhan.
Blason de Saint-Hilaire-d'Ozilhan
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Nîmes
Canton Redessan
Intercommunalité Communauté de communes du Pont du Gard
Maire
Mandat
Thierry Cenatiempo
2014-2020
Code postal 30210
Code commune 30260
Démographie
Gentilé Saint-Hilairois, Saint-Hilairoises[1]
Population
municipale
1 009 hab. (2014)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 16″ nord, 4° 35′ 34″ est
Altitude Min. 24 m
Max. 233 m
Superficie 16,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-d'Ozilhan

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-d'Ozilhan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-d'Ozilhan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-d'Ozilhan

Saint-Hilaire-d'Ozilhan est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village a été construit dans un bassin entouré de collines. Le climat ressenti est méditerranéen.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Hilaire-d'Ozilhan fut longtemps possédée par des Romains. On peut aujourd'hui admirer des anciens vestiges.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Paul Blisson DVD puis PS Conseiller général de 197. à 1988
mars 2001 mars 2008 René Blisson SE  
mars 2008 mars 2014 Nicole Laffon SE  
mars 2014 en cours Thierry Cenatiempo DVG[2] Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Canton[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du canton de Remoulins, dont le conseiller général est Jacques Sauzet (UMP). Le canton dépend de l'arrondissement de Nîmes et de la troisième circonscription du Gard dont le député est Patrice Prat, maire de Laudun-l'Ardoise (PS).

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 009 habitants, en augmentation de 43,73 % par rapport à 2009 (Gard : 4,64 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
523 486 518 600 624 638 651 696 696
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
720 720 704 676 659 602 554 520 490
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
462 447 418 370 356 337 327 322 339
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
321 382 419 461 618 640 656 702 1 009
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Attention : comme expliqué sur le site de l'INSEE, le chiffre 2011 ne peut être directement comparé à celui de 2009 en raison d'un changement de méthodologie.

Photo de la façade de La Clastre (Eglise Saint-Étienne, XIe siècle)
La façade de La Clastre.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

A signaler: à côté de la Mairie, l'épicerie-café "Terra Nostrum" est devenue un lieu de rencontre de la plupart des habitants du village. Son animateur Christoph s'explique sur le latin approximatif du nom de son établissement: Je voulais éviter le "Cosa Nostra" auquel aurait fait penser le latin correct "Terra Nostra"... et en même temps rappeler cette "Mare Nostrum" si présente dans notre territoire.

Liste incomplète... Autres commerces à décrire:

- Hôtel-Restaurant "La belle Vie"

- Epicerie-Gourmet "Picq"

- Salon de coiffure

- Les 5 caves viticoles!

- Le moulin à huile de "Mémé Jeanne"

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

source, canal et Lavoir de Saint-Hilaire-d'Ozilhan
  • Ancienne église paroissiale (actuellement utilisée comme salle culturelle polyvalente).
  • Actuelle église paroissiale : édifice de la seconde moitié du XIXe siècle étonnant par ses vastes proportions, notamment la hauteur de son clocher particulièrement élancé.
  • Tour de l'horloge d'assez grandes dimensions surmontée de son campanile en fer abritant la cloche des heures.
  • Le lavoir à deux bassins cylindriques avec un lavoir central, alimenté par une fontaine en forme de mausolée qui recueille les eaux de plusieurs sources.
  • La tour du Moulin d’Aure (ancien moulin à vent).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Trintignant qui est associé à Bertrand et Claudie Cortellini dans le domaine viticole Rouge Garance.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Hilaire-d'Ozilhan Blason De gueules au pal losangé d'or et d'azur.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]