Bordezac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bordezac
Image illustrative de l'article Bordezac
Blason de Bordezac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Alès
Canton Rousson
Intercommunalité Communauté de communes Cèze-Cévennes
Maire
Mandat
Josiane Roure
2014-2020
Code postal 30160
Code commune 30045
Démographie
Population
municipale
388 hab. (2014)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 18′ 56″ nord, 4° 04′ 38″ est
Altitude Min. 166 m
Max. 488 m
Superficie 9,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Bordezac

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Bordezac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bordezac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bordezac

Bordezac est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bordezac
Malbosc (Ardèche) Malbosc (Ardèche) Malbosc (Ardèche)
Gagnières
Peyremale
Malbosc (Ardèche)
Bordezac Gagnières
Gagnières
Bessèges

w

Bessèges Peyremale

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Les lieux-dits suivis d'une astérisque sont situés à l'écart de la route indiquée.

B

  • La Boudène*, D51

C

  • La Cabane*, D310A
  • Le Champlat, chmin des Fontaniels

F

  • La Figeyrette*, D51
  • La Frigoulière, D51

G

  • Le Gourret, D51

L

  • Mas de Lauzas, chmin des Fontaniels

M

  • Les Martines*, D51
  • Mas de la Côte de Long*, chmin du Lacas
  • Mas de l'Hôpital*, D184
  • Mas de la Minière, D314
  • Mas du Pendu, Rte du Mas du Pendu
  • La Matte*, D184
  • Maubergine*, Rte des Traverses

R

  • Rieubert*, D310A

S

  • Les Sabottes*, D51

V

  • Les Viges*, D51

Hydrographie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat du Gard.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien régime[modifier | modifier le code]

Avant 1790, il s'agissait d'un simple hameau dépendant de la paroisse de Peyremale.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Rattaché, à la Révolution, d'abord à la commune d'Aujac, puis à celle de Peyremale, le village de Bordezac a été érigé en commune particulière en 1841[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Germain Durand DVD Conseiller général
mars 2001 9 mars 2008 Frank Benoit DVG ...
mars 2008 mars 2014 Bernard Nicolas ... ...
mars 2014 en cours Josiane Roure DVG Retraitée Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1846. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 388 habitants, en augmentation de 6,01 % par rapport à 2009 (Gard : 4,64 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1846 1851 1856 1861 1866 1876 1881 1886 1891
385 341 551 986 535 652 744 764 705
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
641 718 673 644 566 516 506 407 382
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009
488 554 459 418 424 430 402 406 366
2014 - - - - - - - -
388 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Le dolmen-menhir du Mas Sauvezon.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • L'église, dédiée au culte de Saint-Joseph et datant du XIXe siècle, comportant trois nefs ogivales.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

  • Centre équestre du Lauzas.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Espaces protégés et gérés[modifier | modifier le code]

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

Bois de Bordezac et de Bessèges[modifier | modifier le code]

La ZNIEFF continentale de type 2 du Bois de Bordezac et de Bessèges[8] inclut 1 796 ha répartis sur les quatre communes de Bessèges, Bordezac, Gagnières et Peyremale. L'habitat déterminant de cette zone est la forêt de pins de Salzmann des Causses, pour laquelle la ZNIEFF du Bois de Bordezac et de Bessèges prolonge les 745 hectares du site d'intérêt communautaire (SIC) voisin de la Forêt de pins de Salzmann de Bessèges sur les communes de Bordezac et Gagnières[9].

Crête de Gourret[modifier | modifier le code]

La ZNIEFF continentale de type 1 de la Crête de Gourret[10], de 90,43 hectares uniquement sur Bordezac, inclut les crêtes de la Croix de l'Homme Mort, le Gourret et le promontoire dominant le bourg. Son altitude varie de 310 à 510 mètres. Son habitat déterminant est la forêt de pins de Salzmann des Causses. On y trouve aussi le ciste de Pouzolz (Cistus pouzolzii), un sous-arbrisseau du genre Cistus protégé sur toute la France.

Vallon du ruisseau de Maubert[modifier | modifier le code]

La ZNIEFF continentale de type 1 du Vallon du ruisseau de Maubert[11] couvre 31,5 ha uniquement sur Bordezac. Allant de 200 et 250 m d'altitude, elle englobe la vallée du ruisseau de Maubert et ses principaux affluents. Cet affluent de la Ganière est situé au nord de Bessèges, à la limite de département avec l'Ardèche. L'habitat déterminant de cette ZNIEFF est fait de "Terrains en friche et terrains vagues", visant en particulier les abords des cours d'eau inclus. En effet on y trouve le drosera à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), une petite plante herbacée vivace et carnivore de la famille des Droseraceae, protégée sur toute la France et dépendante des tourbières.

Vallon du ruisseau du Ranc Corbier[modifier | modifier le code]

La ZNIEFF continentale de type 1 du Vallon du ruisseau du Ranc Corbier[12] fait presque 89 ha sur les deux communes de Bordezac et de Gagnières, et est aussi située au nord de Bessèges, à la limite de département avec l'Ardèche. Elle va de 200 à 250 m d'altitude et englobe la vallée du ruisseau du Ranc Corbier et une partie de son bassin versant. On y retrouve les mêmes caractéristiques que pour la ZNIEFF du Vallon du ruisseau de Maubert avec présence du drosera à feuilles rondes, mais elle abrite en plus la spiranthe d'été (Spiranthes aestivalis), une orchidée elle aussi protégée sur toute la France et de plus protégée dans le cadre de la Directive Habitats.

Vallée de la Ganière à Chavagnac[modifier | modifier le code]

La ZNIEFF continentale de type 1 de la Vallée de la Ganière à Chavagnac[13] fait 15,68 ha sur les deux communes de Bordezac et de Gagnières. Elle est située à l'ouest de Chavagnac et au nord-est de Bessèges, à une altitude entre 180 et 220 m, à l'extrême pointe nord du Gard en bordure de l'Ardèche. Elle inclut presque 800 m du cours de la Ganière et en partie ses berges. Elle abrite la spiranthe d'été, le drosera à feilles rondes et l'ophioglosse des Açores (Ophioglossum azoricum), une fougère protégée sur toute la France.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Forêt de pins de Salzmann de Bessèges[modifier | modifier le code]

Le site d'intérêt communautaire (SIC) de la Forêt de pins de Salzmann de Bessèges[9] couvre 745 hectares sur les communes de Bordezac et Gagnières. Il prolonge la ZNIEFF du Bois de Bordezac et de Bessèges.

Randonnées[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : armorial des communes du Gard.
Blason de Bordezac

Les armes de Bordezac se blasonnent ainsi :

Tranché : au premier d'hermine au dolmen de gueules, au second d'azur à la croix fleurdelysée d'argent[14].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pascal Jaussaud, Peyremale, Peyremalencs, Peyremalès
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. « Fiche et cartographie Natura 2000 - FR3400004 : Parc national des Cévennes, aire d'adhésion », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 20 février 2015)
  7. « Fiche et cartographie Natura 2000 - FR6500005 : Réserve de biosphère des Cévennes, zone de transition », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 20 février 2015)
  8. « Fiche ZNIEFF - 910011807 : Bois de Bordezac et de Bessèges », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 20 février 2015)
  9. a et b « Fiche Natura 2000 - FR9101366 : Forêt de pins de Salzmann de Bessèges », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 20 février 2015)
  10. « Fiche ZNIEFF - 910030287 : Crête de Gourret », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 20 février 2015)
  11. « Fiche ZNIEFF - 910030286 : Vallon du ruisseau de Maubert », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 20 février 2015)
  12. « Fiche ZNIEFF - 910030285 : Vallon du ruisseau du Ranc Corbier », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 20 février 2015)
  13. « Fiche ZNIEFF - 910030291 : Vallée de la Ganière à Chavagnac », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 20 février 2015)
  14. « Blason de la commune », sur www.labanquedublason2.com (consulté le 20 février 2015)