Uchaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Uchaux.
Uchaud
Place de l'Église
Place de l'Église
Blason de Uchaud
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Nîmes
Canton Vauvert
Intercommunalité Communauté de communes Rhôny Vistre Vidourle
Maire
Mandat
Maryan Bonnet
2014-2020
Code postal 30620
Code commune 30333
Démographie
Gentilé Uchaudois, Uchaudoise
Population
municipale
4 264 hab. (2015 en augmentation de 2,45 % par rapport à 2010)
Densité 485 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 45′ 28″ nord, 4° 16′ 12″ est
Altitude Min. 15 m
Max. 102 m
Superficie 8,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Uchaud

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Uchaud

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Uchaud

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Uchaud
Liens
Site web uchaud.fr

Uchaud est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Ses habitants s'appellent les Uchaudois et Uchaudoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les communes de Codognan, Nages-et-Solorgues, Bernis, Beauvoisin, Vestric-et-Candiac et Boissières sont limitrophes à la commune d'Uchaud. La commune est partiellement située dans la plaine agricole de la Vistrenque.

Uchaud est l'une des 75 communes membres du Schéma de Cohérence Territoriale SCOT du Sud du Gard et fait également partie des 34 communes du Pays Vidourle-Camargue (voir liens).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du village vient de la déformation de l'inscription gravée sur la borne milliaire, encore visible de nos jours, qui jalonnait la voie Domitienne à cet endroit : "AD OCTAVUM LAPIDUM", "à la huitième pierre".

Octavum s'est peu à peu transformé en "Uchaud" [1].

En 1384, les Tuchins sont écrasés à Uchaud par le duc de Berry.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Nouguier   Conseiller général du canton de Vauvert
années 1980 mars 1989 Dr Yves Liotard   Médecin
mars 1989 avril 2014 Christian Eymard puis
UDF puis UMP
Kinésithérapeute
1er vice-président de la communauté de communes Rhôny Vistre Vidourle
Conseiller régional du Languedoc-Roussillon (2002-2004)
avril 2014 en cours Maryan Bonnet   Fonctionnaire de la direction des routes départementales du conseil général du Gard[2]
Les données manquantes sont à compléter.

Canton[modifier | modifier le code]

Uchaud fait partie du canton de Rhôny-Vidourle, dont le chef-lieu est Aimargues. Il dépend de l'arrondissement de Nîmes et de la deuxième circonscription du Gard.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2015, la commune comptait 4 264 habitants[Note 1], en augmentation de 2,45 % par rapport à 2010 (Gard : +4,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
740 733 755 830 847 897 907 955 956
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 031 1 236 1 423 1 519 1 250 1 074 1 030 1 112 1 124
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 071 1 023 1 041 898 843 889 811 803 913
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 056 1 378 1 904 2 339 2 699 3 284 3 799 3 873 3 946
2013 2015 - - - - - - -
4 219 4 264 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église (XIIe - XIXe) avec clocher mur sur le pignon de la façade (XIXe), flanquée de la tour de l'horloge terminée par un léger dôme que supporte un campanile en fer forgé de forme pyramidale classique dans la région au XVIIIe.
  • Temple néoclassique du début XIXe dans la plus pure tradition architecturale des temples reconstruits dans le Gard durant la première moitié de ce siècle.
  • Borne milliaire de la voie Domitienne sur la route de Bernis. Colonne milliaire au nom d'Antonin le Pieux, précisément à l'angle du chemin venant de Bernis et de la route de Nîmes à Narbonne (arrêté MH du 30 novembre 1912). Propriété de la commune d'Uchaud.
  • Mairie-Écoles : vaste bâtiment de la fin du XIXe siècle flanqué, à l'est, par le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Robert de Joly : grand spéléologue français, né à Paris le et mort à Montpellier le , a habité la commune d’Uchaud. Inventeur de la spéléologie moderne, il a travaillé comme ingénieur à la source Perrier. Sa demeure est une bâtisse imposante dans un parc situé à côté de la mairie. Ami, disciple et (parfois) concurrent d'Édouard-Alfred Martel, il relance la spéléologie entre les deux guerres mondiales. Il a conçu, adapté ou importé du matériel d'exploration et des techniques et participé à l'aménagement touristique de plusieurs gouffres. Il a formé de nombreux spéléologues. L'ancienne nationale traversant le village s'appelle dorénavant avenue Robert de Joly.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]