Saint-Siffret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Siffret
Image illustrative de l'article Saint-Siffret
Blason de Saint-Siffret
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Nîmes
Canton Uzès
Intercommunalité Communauté de communes du pays d'Uzès
Maire
Mandat
Dominique Vincent
2014-2020
Code postal 30700
Code commune 30299
Démographie
Population
municipale
1 045 hab. (2014)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 01′ 05″ nord, 4° 28′ 01″ est
Altitude Min. 83 m – Max. 301 m
Superficie 11,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Saint-Siffret

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Saint-Siffret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Siffret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Siffret

Saint-Siffret est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située sur les contreforts d'un vaste plateau calcaire massif urgonien d'altitude moyenne de 180 m. Toute la partie sud est boisée de chênes et de garrigues, sauf quelques enclaves cultivées sur des sols de lœss rouge. Dans la partie nord s'étend la plaine.

Entre les deux, un coteau orienté est-ouest, exposé au nord. Le sous-sol de ces pentes est une marne beige tendre recouverte de lœss, injectée par endroits de nappes de graviers anguleux issus de la gélifraction ancienne des calcaires urgoniens et de leur transport torrentiel. L'intérêt de ce coteau est qu'à certains endroits la roche ancienne remonte à moins d'un mètre et apparaît même en quelques affleurements, les épandages caillouteux sont également localisés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de Pomeyrole[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Siffret Blason D'hermine au chef losangé d'or et d'azur.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1988 en cours Dominique Vincent UMP-LR Agriculteur
Vice-président de la communauté de communes du Pays d'Uzès depuis 2013
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 045 habitants, en augmentation de 3,36 % par rapport à 2009 (Gard : 4,64 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
309 279 290 330 321 333 356 357 356
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
379 378 367 347 328 303 321 306 309
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
288 273 242 197 181 192 186 209 188
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
224 214 356 489 657 792 921 1 052 1 045
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Des maisons construites dans la roche, un vieux village bâti en acropole avec de grands murs de soutènement.
  • L'église romane de la fin du XIIe siècle : voûtes en berceau, abside semi-circulaire.
  • Le château dit la Commanderie (d'origine XIIe siècle, remanié) et abords. Il possède une petite porte fortifiée du XIIe siècle.
  • Le deuxième château de Saint-Siffret, au nord du village, était l'ancienne place forte protestante contre la Commanderie des évêques d'Uzès. Il fut établi sur des constructions très anciennes. Il est connu depuis 1540, date à laquelle il fut vendu par M. Gondin, seigneur de Saint-Quentin-la-Poterie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]