Pouzilhac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pouzilhac
Pouzilhac
Pouzilhac et son château vus depuis le pied du village
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Nîmes
Canton Redessan
Intercommunalité Communauté de communes du Pont du Gard
Maire
Mandat
Thierry Astier
2014-2020
Code postal 30210
Code commune 30207
Démographie
Population
municipale
685 hab. (2015 en augmentation de 10,84 % par rapport à 2010)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 02′ 31″ nord, 4° 34′ 50″ est
Altitude Min. 168 m
Max. 261 m
Superficie 16,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Pouzilhac

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Pouzilhac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pouzilhac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pouzilhac

Pouzilhac est une commune française située dans le département du Gard en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Aux XIIe et XIIIe siècle, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possédait l’église Saint-Privat (au cimetière), que l’évêque d’Uzès lui avait cédé en 1164, ainsi que l’église paroissiale Saint-Sauveur et en percevait les revenus[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Pouzilhac Blason De sable à la fasce losangée d'argent et de sinople.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Jean-Claude Laurent DVD[2]  
mars 2014 en cours Thierry Astier SE Agent technique

Canton[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du canton de Redessan. Le canton dépend de l'arrondissement de Nîmes et de la troisième circonscription du Gard dont le député est Patrice Prat (PS).

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2015, la commune comptait 685 habitants[Note 1], en augmentation de 10,84 % par rapport à 2010 (Gard : +4,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
427 413 339 504 471 496 448 472 510
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
519 480 471 449 460 465 460 464 476
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
396 424 402 376 315 310 310 293 330
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
328 357 372 403 373 434 572 621 685
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
Ville traversée par la D6086 entre Bagnols-sur-Cèze et Remoulins
Garrigues entre Saint-Victor-la-Coste et Pouzilhac

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chateau et église de Pouzilhac

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guy Barruol, Michèle Bois, Yann Codou, Marie-Pierre Estienne, Élizabeth Sauze, « Liste des établissements religieux relevant de l’abbaye Saint-André du Xe au XIIIe siècle », in Guy Barruol, Roseline Bacon et Alain Gérard (directeurs de publication), L’abbaye de Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, histoire, archéologie, rayonnement, Actes du colloque interrégional tenu en 1999 à l'occasion du millénaire de la fondation de l'abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, Éd. Alpes de Lumières, Cahiers de Salagon no 4, Mane, 2001, 448 p. (ISSN 1254-9371), (ISBN 2-906162-54-X), p 225
  2. Annuaire des mairies du Gard
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.