Orthoux-Sérignac-Quilhan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Orthoux-Sérignac-Quilhan
Image illustrative de l'article Orthoux-Sérignac-Quilhan
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Le Vigan
Canton Quissac
Intercommunalité Communauté de communes du Piémont cévenol
Maire
Mandat
Éliane Coste
2014-2020
Code postal 30260
Code commune 30192
Démographie
Population
municipale
404 hab. (2015 en augmentation de 0,5 % par rapport à 2010)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 34″ nord, 4° 03′ 27″ est
Altitude Min. 44 m
Max. 206 m
Superficie 13,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Orthoux-Sérignac-Quilhan

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Orthoux-Sérignac-Quilhan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Orthoux-Sérignac-Quilhan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Orthoux-Sérignac-Quilhan

Orthoux-Sérignac-Quilhan est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce village est situé entre Quissac et Nîmes.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Orthoux : Attestée sous la forme Ortoli en 1239, Ortolis en 1370[1]. Ce nom est basé sur l'occitan ort ("jardin", "jardin potager"), suffixé en -ols, un suffixe diminutif pluriel; -ols s'est vocalisé en -ou(x). C'est l'endroit où il y a des petits jardins (potagers)[1].

Sérignac : Du nom d'homme latin Serennius et suffixe -acum.

Quilhan : Villa Quiliano en 938, du nom d'homme latin Quelius et suffixe -anum.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Orthoux-Sérignac-Quilhan Blason De vair à la fasce losangée d'or et de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Jacques Coulon DVG Vice-président de la communauté de communes
mars 2008 2014 Véronique Sakiz   1re vice-présidente de la communauté de communes
mars 2014 en cours Eliane Coste PS Retraitée Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Canton[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du canton de Quissac. Le canton dépend de l'arrondissement du Vigan et de la cinquième circonscription du Gard dont le député est William Dumas (PS).

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 404 habitants[Note 1], en augmentation de 0,5 % par rapport à 2010 (Gard : +4,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
460 359 373 372 404 409 395 382 388
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
324 360 360 423 405 339 345 342 325
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
365 383 355 336 282 289 293 232 239
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
215 171 179 165 272 290 366 402 404
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Hameau de Sérignac : arche, four à pain, capitelle.
  • Hameau d'Orthoux : lavoir, église et son petit cimetière attenant.
  • Hameau des Mazes : puits.
  • Orthoux : croix et puits, moulin.
  • Anciens pont et tuilerie : cette tuilerie daterait du début du XVIIIe siècle, les protestants réunis dans un champ proche s'y procuraient du feu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

C'est sur la commune d'Orthoux en 1970 que débutera l'affaire Roland Agret, une des plus grandes énigmes judiciaires du XXe siècle. Roland Agret sera réhabilité par la cour de cassation de Lyon en 1985.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ernest nègre, Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1311
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :