Saint-Julien-de-Peyrolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Julien.

Saint-Julien-de-Peyrolas
Saint-Julien-de-Peyrolas
Saint-Julien-de-Peyrolas avec, en arrière-plan à droite, Aiguèze.
Blason de Saint-Julien-de-Peyrolas
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Nîmes
Canton Pont-Saint-Esprit
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Gard rhodanien
Maire
Mandat
René Fabrègue
2014-2020
Code postal 30760
Code commune 30273
Démographie
Population
municipale
1 362 hab. (2015 en augmentation de 8,18 % par rapport à 2010)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 17′ 19″ nord, 4° 33′ 57″ est
Altitude Min. 54 m
Max. 211 m
Superficie 12,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Saint-Julien-de-Peyrolas

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Saint-Julien-de-Peyrolas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Julien-de-Peyrolas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Julien-de-Peyrolas
Liens
Site web saintjuliendepeyrolas.com/

Saint-Julien-de-Peyrolas est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Proche des grands axes routiers de la vallée du Rhône (moins de 10 km), Saint-Julien-de-Peyrolas est longé au nord par la rivière Ardèche, le sud s’adossant à des domaines forestiers partie terminale du massif cévenol.

Perché, à environ 90 m d'altitude, sur un piton rocheux, son « Peyrolas », ce petit village du haut Gard rhodanien conserve son aspect fortifié du XIIe siècle. Il subsiste encore des remparts et deux tours d’angle intérieures.

À moins de dix minutes des départements du Vaucluse, de l'Ardèche et de la Drôme, ce lieu offre la particularité de se situer aux confins de trois régions administratives différentes : Occitanie, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Auvergne-Rhône-Alpes.

Surplombant le village, un vaste calvaire érigé en 1894 se découpe dans le ciel et son belvédère offre un point de vue imprenable sur la vallée du Rhône, les gorges de l'Ardèche, les Alpes du Sud et le mont Ventoux.

Saint-Julien de Peyrolas (en provençal San Julian de Peiroulas) signifie Saint-Julien des pierres qui roulent, ce qui est certainement lié aux pierres du château (qui entourait le village en haut de la colline et dont il reste aujourd'hui quelques remparts et deux tours d'angles) qui devaient dévaler la colline sur laquelle le village est perché.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de Peyrolas[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Julien-de-Peyrolas Blason D'argent au pal losangé d'argent et d'azur.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1959 mars 2001 Jean Barnouin SFIO-PS - style="vertical-align: top" Mars 2014 en cours René Fabrègue DVG Retraité - Maire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2015, la commune comptait 1 362 habitants[Note 1], en augmentation de 8,18 % par rapport à 2010 (Gard : +4,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6987268248899871 0101 0801 0631 054
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0891 1171 0941 000890885885826836
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
784784745660628606619563633
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
6676676527111 0881 1031 1931 2061 291
2015 - - - - - - - -
1 362--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Jardin des mille et une fleurs - Site internet.
  • Le Calvaire (à côté du vieux stade).
  • Le camion Ô Poil Près, véritable monument pour ce petit village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]