Rogues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rogues
Le château de Madières.
Le château de Madières.
Blason de Rogues
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Le Vigan
Canton Le Vigan
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Viganais
Maire
Mandat
Martine Durand
2014-2020
Code postal 30120
Code commune 30219
Démographie
Gentilé Roguois
Population
municipale
101 hab. (2014 en diminution de 8,18 % par rapport à 2009)
Densité 3,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 21″ nord, 3° 34′ 21″ est
Altitude Min. 215 m
Max. 685 m
Superficie 30,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

Voir sur la carte administrative de l'Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Rogues

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Rogues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rogues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rogues

Rogues est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Carte.

Rogues se trouve sur le Causse de Blandas à 14 km au sud du Vigan.

Communes limitrophes de Rogues
Blandas Montdardier
Rogues Gorniès
Hérault
Saint-Maurice-Navacelles
Hérault
Saint-Jean-de-Buèges
Hérault

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Le hameau de Madières
Article détaillé : Madières.

Au sud de la commune, partagé avec la commune de Saint-Maurice-Navacelles sur les bords de la Vis.

Autres lieux-dits et écarts
  • Le Puech, Camasso, le Cros, le Serre, la Clastre, le Canton.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

  • La rivière Vis et ses gorges, limite sud-ouest de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Patrick Guyot    
mars 2008 mars 2014 Olivier Le Brun    
mars 2014 en cours Martine Durand    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2014, la commune comptait 101 habitants[Note 1], en diminution de 8,18 % par rapport à 2009 (Gard : +4,86 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
625 416 494 443 480 399 474 516 561
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
505 516 507 456 423 413 415 392 361
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
343 317 303 240 208 202 182 156 154
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
146 101 126 124 133 128 109 106 104
2014 - - - - - - - -
101 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Rogues (édifié sur des bases du XIIe siècle).
  • Château de Madières  Inscrit MH (1986)[5], (existence attestée au début du XIIIe siècle).
Passage de la famille de Madières à celle de Ginestous en 1250. Cette dernière le posséda jusqu'en 1887, année durant laquelle la société des Eaux de la Vis en fit l'acquisition. Abandonné, il fut racheté en 1982, transformé en hôtel-restaurant.
  • Menhir de la Trivalle.
  • Ancienne enceinte (parfois désignée comme oppidum).
  • Ancienne glacière seigneuriale.
  • Voie romaine du Vigan à Lodève.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Irène de Roquefeuil dite de Rogues, XIe siècle[réf. nécessaire].
  • Famille de Ginestous. Seigneurs de Rogues.
  • Adrienne Durand-Tullou (1914-2000). Institutrice laïque. Écrivain mais aussi historienne et ethnologue, cette figure atypique est l'auteur de plusieurs ouvrages de référence sur le Causse de Blandas : Le Pays des Asphodèles, Le Loup du Causse, La Légende d'Irène de Rogues ou Légende des Trois Ermites, Les Seigneurs de la Terre, Vissec et son étrange rivière,... Elle aida considérablement Odette Teissier du Cros dans la création du Musée Cévenol au Vigan.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : armorial des communes du Gard.
Blason de Rogues

Les armes de Rogues se blasonnent ainsi :

D'azur au chevron d'or accompagné de trois ciseaux à deux branches ouvertes en sautoir d'argent[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adrienne Durand-Tullou. Sur le chemin de Compostelle... Rogues-Madières. Mairie de Rogues, 1997.
  • Rogues. Dépliant patrimoine. Office de Tourisme des Cévennes Méridionales. 2009.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]