Castelnau-Valence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castelnau.

Castelnau-Valence
Castelnau-Valence
Temple protestant.
Blason de la ville de Castelnau-Valence (30).svg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Alès
Canton Alès-3
Intercommunalité Alès Agglomération
Maire
Mandat
Christophe Bougarel
2014-2020
Code postal 30190
Code commune 30072
Démographie
Population
municipale
449 hab. (2016 en augmentation de 7,16 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 00′ 35″ nord, 4° 15′ 10″ est
Altitude Min. 89 m
Max. 196 m
Superficie 10,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Castelnau-Valence

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Castelnau-Valence

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Castelnau-Valence

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Castelnau-Valence

Castelnau-Valence est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Hydrographie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

En 1961, Monsieur Meyrueix découvre en labourant une statue-menhir sur le site de la Rosseirone à Castelnau-Valence. Cette statue-menhir masculine est à replacer dans son contexte du Néolithique final (voire chalcolithique), et présente des particularités similaires à celles trouvées dans l'Aveyron, affirmant une parenté avec les statues-menhirs du groupe rouergat[1].

Antiquité[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Château de Valence, remarquable architecture d'époque Louis XIII. Ancienne propriété de la famille Galissard de Marignac.

Révolution française et Empire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune de Castelnau porte provisoirement le nom de Belhair-de-la-Garde[2].

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

La commune est née en 1813 de la fusion des deux communes voisines de Castelnau et de Valence[2], peuplées respectivement, au recensement de 1806, de 80[2] et de 232 habitants[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 En cours Christophe Bougarel UMP-LR Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 449 habitants[Note 1], en augmentation de 7,16 % par rapport à 2011 (Gard : +3,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
878080277331351360354382
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
353348312309314300282276268
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
274254260226241259247252233
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
247228203256267261291382435
2016 - - - - - - - -
449--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

La ville de Castelnau-Valence a deux écoles primaires. La première, la plus ancienne, ne comporte que deux classes. La seconde, beaucoup plus récente, enseigne toutes les classes de primaire. Il n'y a pas de classe de maternelle. Un projet de cantine scolaire est en cours.

Santé[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Les fêtes votives sont courantes à Castelnau-Valence en été.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

La ville ne possède aucun commerce.

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

La seule activité présente dans Castelnau-Valence est la viticulture.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Château de Castelnau, remarquable architecture médiévale, remaniée au XIX eme siècle. Ancienne propriété des Boileau de Castelnau, puis de Valfons. https://www.chateaudecastelnauvalence.com
  • Château de Valence, remarquable architecture d'époque Louis XIII. Ancienne propriété de la famille de Bournet puis Galissard de Marignac.
  • Édifices religieux

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

  • Château de Castelnau
  • Château de Valence

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Rebecca Hampton[pourquoi ?].
  • Pierre Laporte (camisard) dit Rolland est tué au château de Castelnau-Valence le 13 août 1704 à la suite d'une trahison.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : armorial des communes du Gard.
Blason de Castelnau-Valence

Les armes de Castelnau-Valence se blasonnent ainsi :

Deux écus accolés :

1. de sinople au pal losangé d'or et d'azur (Castelnau)

2. de sinople au pal losangé d'or et de gueules (Valence)[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hugues Camille, Mazel A., Greffeuille R. Statues-menhirs d'Euzet-les-Bains et de Castelnau-Valence (Gard). In: Bulletin de la Société préhistorique de France. 1963, tome 60, N. 5-6. pp. 364-371.
    doi : 10.3406/bspf.1963.3914
    « Statues-menhirs d'Euzet-les-Bains et de Castelnau-Valence », sur www.persee.fr (consulté le 27 février 2015)
  2. a b c et d Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Valence sur le site Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui », sur cassini.ehess.fr (consulté le 27 février 2015)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Blason de la commune », sur www.labanquedublason2.com (consulté le 27 février 2015)