Lasalle (Gard)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Salle.
Lasalle
L'église.
L'église.
Blason de Lasalle
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Le Vigan
Canton Le Vigan
Intercommunalité Communauté de communes Causses Aigoual Cévennes
Maire
Mandat
Henri de Latour
2014-2020
Code postal 30460
Code commune 30140
Démographie
Population
municipale
1 160 hab. (2014)
Densité 115 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 02′ 50″ nord, 3° 51′ 11″ est
Altitude Min. 210 m
Max. 621 m
Superficie 10,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Lasalle

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Lasalle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lasalle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lasalle
Liens
Site web lasalle.fr

Lasalle, en occitan, La Sala, est une commune française située dans le département du Gard en région Occitanie, au cœur des Cévennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Hydrographie et relief[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Salindrenque.

Lasalle est un village typique des Cévennes, étiré sur 2 km le long de la Salindrenque, rivière qui le traverse. La vallée qui l'abrite se nomme le Val d'émeraude en raison d'un changement de végétation assez net par rapport à la garrigue toute proche.

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le village est mentionné en 1274, Ecclesia de la Salle dans le cartulaire du chapitre de Notre-Dame de Bonheur[1].

Époque moderne[modifier | modifier le code]

La culture protestante y fut longtemps dominante, notamment lors de la Guerre des Cévennes au début du XVIIIe siècle. Les camisards (paysans protestants) trouvent refuge au village pendant les guerres de religion[2].

Révolution française et Empire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Le village de Lasalle fut fortement marqué par l'industrie de la soie : il reste de nombreuses magnaneries aujourd'hui transformées en habitations privées.

Durant la Seconde Guerre mondiale, sous l’occupation allemande, les habitants protègent les Juifs ; pas moins de trente de ces habitants sont aujourd'hui des « Justes »[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Alphonse Pémezy   Juste parmi les nations
1989 1995 Christian Flaissier SE Conseiller général du canton de Lasalle
1995 2001 Jean Louis Pésenti    
2001 2008 Michel Mejean PCF  
2008 en cours Henri de Latour DVG Vice-président de la communauté de communes du Pays de l'Aigoual depuis 2013
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 160 habitants, en augmentation de 10,79 % par rapport à 2009 (Gard : 4,64 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 083 1 935 2 115 2 093 2 270 2 296 2 354 2 480 2 487
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 477 2 541 2 538 2 430 2 515 2 432 2 361 2 404 2 350
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 298 2 274 2 035 1 548 1 482 1 303 1 282 1 314 1 199
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
1 184 1 201 1 018 1 040 1 007 1 033 1 055 1 135 1 160
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Lasalle, avec 1160 habitants, a une forte vie associative, puisqu'elle en recense plus de 50[réf. souhaitée].

Les principaux lieux de vie sociale de Lasalle sont la place centrale (mairie, église, temple de forme ronde, école et cafés), le stade et enfin les berges de la Salindrenque, ainsi que le gouffre, coin de rivière où un petit pont et les rochers font le bonheur des petits et grand durant l'été.

Festival de films documentaires[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Depuis 2001, l'association Champ-Contrechamp organise chaque année lors du week-end de l'Ascension en mai son festival de films documentaires.

Fréquentation du festival par année
Année Visiteurs
2002 608
2003 1014
2004 1430
2005 2118
2006 2212
2007 2884
2008 3884
2009 5038

Les projections ont lieu dans 4 salles : le temple, l'église, la filature du pont de fer, et le foyer. De nombreuses associations et bénévoles aident à la mise en place de ce festival, et la venue des réalisateurs et autres invités présents tout au long du festival, font la richesse des débats à la fin des projections.

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Le Château du Solier à Lasalle (30460)
  • Le Château de Calviac domine le hameau de Calviac, faisant face au Castellas de Saint Bonnet. Il date du XIIIe siècle.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église.
  • Temple.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

  • Filature du pont de fer.
  • Foyer.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • Berges de la Salindrenque

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lieu de tournage[modifier | modifier le code]

Le village a été le lieu et le sujet de tournage du film Bien de chez nous[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lasalle (Gard) Blason De gueules, à un château d'or[1].
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Eugène Germer-Durand, Ministère de l'instruction publique (Éditeur scientifique) et Comité des travaux historiques et scientifiques (dir.), Dictionnaire topographique du département du Gard : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Paris, Impr. impériale, , XXXVI-298 p., in-4 (notice BnF no FRBNF30500934), p. 231
  2. a et b Guilhem Brouillet, « « Bien de chez nous », un film citoyen tourné dans les Cévennes », Rue 89,‎ (lire en ligne)
  3. Adrien Boudet, « À Lasalle la Juste, les Cévenols font leur film. », Midi Libre,‎ (lire en ligne)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .