Cassagnoles (Gard)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cassagnoles.
Cassagnoles
Image illustrative de l'article Cassagnoles (Gard)
Blason de Cassagnoles
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Alès
Canton Quissac
Intercommunalité Communauté de communes du Piémont cévenol
Maire
Mandat
Jacques Layre
2014-2020
Code postal 30350
Code commune 30071
Démographie
Population
municipale
421 hab. (2014)
Densité 81 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 01′ 25″ nord, 4° 07′ 53″ est
Altitude Min. 84 m – Max. 183 m
Superficie 5,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Cassagnoles

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Cassagnoles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cassagnoles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cassagnoles

Cassagnoles est une commune française située dans le département du Gard en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Hydrographie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Cassagnoles est issu du gaulois cassanos, signifiant chêne[1].

Occitan cassagnolo, cassignolo, du roman cassanhola, du bas latin cassanolla : petite chênaie[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Révolution française et Empire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1848   Étienne Ducamp Fouriériste  
2001 en cours Jacques Layre PS Agriculteur retraité
Ancien conseiller général suppléant du canton de Lédignan
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 421 habitants, en diminution de -1,41 % par rapport à 2009 (Gard : 4,64 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
361 303 320 335 333 345 351 360 370
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
369 350 323 337 320 273 300 294 270
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
256 256 243 236 224 230 183 190 224
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
236 206 162 166 219 244 388 423 421
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune possède une école appartenant au Regroupement pédagogique Intercommunal des villages aux alentours (Saint Bénézet, Aigremont et Maruéjols-les-Gardons). Le bâtiment contient deux salles de classe et un espace informatique. Il accueille les classes de CE1 et CE2. Les enfants n'habitant pas la commune ont la possibilité d'accéder à l'école en bus.

Santé[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Château de Cassagnoles.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : armorial des communes du Gard.
Blason de Cassagnoles

Les armes de Cassagnoles se blasonnent ainsi : D'azur à Saint Martin au naturel donnant la moitié de son manteau à un pauvre du même[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Henriette Walter, L'aventure des mots français venus d'ailleurs, page 44
  2. (oc+fr) Frédéric Mistral et Jules Ronjat, Lou Trésor dou Félibrige ou Dictionnaire provençal-français, Raphèle-lès-Arles, M. Petit, , 2 vol. ; 25 cm (ISBN 84-499-0563-X, notice BnF no FRBNF37258238), p. 486, t.1
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. « Blason de la commune », sur www.labanquedublason2.com (consulté le 27 février 2015)