Fressac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fressac
Fressac
Le château.
Blason de Fressac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Le Vigan
Canton Quissac
Intercommunalité Communauté de communes du Piémont Cévenol
Maire
Mandat
Laurent Martin
2014-2020
Code postal 30170
Code commune 30119
Démographie
Population
municipale
177 hab. (2016 en augmentation de 12,03 % par rapport à 2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 59′ 51″ nord, 3° 55′ 36″ est
Altitude Min. 184 m
Max. 348 m
Superficie 5,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Fressac

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Fressac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fressac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fressac

Fressac est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie. Elle est arrosée par le ruisseau Conturby, affluent du Vidourle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Fressac se trouve à 30 km au sud-ouest d'Alès et à 50 km au nord-ouest de Nîmes. Le château de Fressac, dans les monts cévenols, surplombe les gorges du Conturby.

Hydrographie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Révolution française et Empire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2008 Colas Valat DVG Vice-président de la Communauté de communes Cévennes-Garrigues
Vice-président du Pays Aigoual Cévennes
Chargé de mission au Conseil général du Gard
Metteur en scène, auteur
2008 En cours Laurent Martin DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2016, la commune comptait 177 habitants[Note 1], en augmentation de 12,03 % par rapport à 2011 (Gard : +3,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
140129124120105114103109120
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
13412311611211197100105110
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
98114103957479717369
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
615875718187116121183
2016 - - - - - - - -
177--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Château de Fressac.
  • Château de Fressac.
  • Moulin de Baïle et Bousquet.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine paysager et fossilifère : dalle triasique ou jurassique à Ammonoidea in situ, sous le pont enjambant la rivière Conturby (Fressac).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Colas Valat : metteur en scène, auteur, maire de Fressac.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fressac Blason D'argent, à une croix de gueules, chargée de cinq besants d'argent[5].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  5. Eugène Germer-Durand, Ministère de l'instruction publique (Éditeur scientifique) et Comité des travaux historiques et scientifiques (dir.), Dictionnaire topographique du département du Gard : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Paris, Impr. impériale, , XXXVI-298 p., in-4 (notice BnF no FRBNF30500934), p. 93