Saint-André-d'Olérargues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-André.
Saint-André-d'Olérargues
Image illustrative de l'article Saint-André-d'Olérargues
Blason de Saint-André-d'Olérargues
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Nîmes
Canton Pont-Saint-Esprit
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Gard rhodanien
Maire
Mandat
Florent Gandi
2014-2020
Code postal 30330
Code commune 30232
Démographie
Gentilé Olérargais, Olérargaise
Population
municipale
417 hab. (2014)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 09′ 46″ nord, 4° 29′ 10″ est
Altitude Min. 86 m
Max. 263 m
Superficie 9,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Saint-André-d'Olérargues

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Saint-André-d'Olérargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-André-d'Olérargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-André-d'Olérargues
Liens
Site web http://www.mairie-saintandredolerargues.fr/

Saint-André-d'Olérargues est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie, aux portes de la Provence, à une quarantaine de kilomètres à l'est des Cévennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Saint André d'Olérargues se trouve proche de la route départementale D6 reliant Bagnols-sur-Cèze à Alès, le village est implanté sur la D23 reliant St Marcel de Careiret (D6) et Goudargues.

Les villes importantes les plus proches sont Bagnols-sur-Cèze (15 km), Alès (40 km), Nîmes (46 km) et Avignon (48 km).

La commune s'étend sur 975 hectares. L'urbanisme est disséminé en plusieurs hameaux : le Village proprement dit, le Mas de Sellier, le Mas du Vaquier, le Mas Christol, le Mas de Blanquet, la Bégude, la Cadinière.

Certain de ces hameaux, comme le Mas de Blanquet et la Bégude se trouve à plus de sept kilomètres du centre du village.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le village de Saint André d'Olérargues est situé au nord du département du Gard sur le bassin versant droit de la Cèze. C'est une commune qui a toujours été pauvre en eau potable. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle qu'une source a pu être captée et canalisée sur une distance d'environ un kilomètre, pour amener l'eau à une fontaine au centre du village. Le raccordement à l'eau potable de la majorité des habitations ne s'est fait que dans la deuxième moitié du XXe siècle.

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune s'étend sur un site de plaines et de collines entre vallée de la Cèze et le plateau de l'Uzège. Ses limites jouxtent les communes de La Roque sur Cèze au nord, de Sabran à l'est, de Saint Marcel de Careiret au sud et de Verfeuil au sud-ouest et nord-ouest.

La commune, à la jonction entre les plateaux des hautes garrigues du Gard à l'ouest et des coteaux bordant la vallée du Rhône à l'est, est constitué de collines vallonnées dont les plus hautes altitudes au sud atteignent 263 mètres et s'abaissent rapidement en limite nord et est, jusqu'à l'altitude de 86 mètres au confluent des ruisseaux de Darboussas et de Vionne. Ces collines sont boisées sur leur versant nord et est, les plus raides, par le massif forestier de Darboussas et les lambeaux de forêt sur les Costes de Vionne. Le vignoble et les vergers occupent essentiellement la partie sud et le centre de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement les noms de Le Pradel et de Oleyrargues[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-André-d'Olérargues Blason D'azur au pal losangé d'or et d'azur.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Danièle Chomis    
mars 2001 en cours Florent Gandi DVG Employé
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 417 habitants, en augmentation de 1,71 % par rapport à 2009 (Gard : 4,64 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
366 377 381 380 414 447 440 311 486
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
483 453 436 397 386 347 353 370 343
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
330 290 264 221 191 165 153 137 136
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
144 153 145 192 268 289 393 406 417
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]