Aigremont (Gard)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aigremont.
Aigremont
Image illustrative de l'article Aigremont (Gard)
Blason de Aigremont
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Alès
Canton Quissac
Intercommunalité Communauté de communes du Piémont cévenol
Maire
Mandat
Claude Castanet
2014-2020
Code postal 30350
Code commune 30002
Démographie
Gentilé Aigremontois, Aigremontoises
Population
municipale
727 hab. (2014 en augmentation de 8,51 % par rapport à 2009)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 01″ nord, 4° 07′ 24″ est
Altitude Min. 78 m
Max. 160 m
Superficie 12,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Aigremont

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Aigremont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aigremont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aigremont
Liens
Site web aigremont-gard.fr

Aigremont, « Aigramont » en occitan languedocien est une commune française située dans le département du Gard en région Occitanie. Elle est homonymes avec trois autres communes, un en Île-de-France, une en Bourgogne et une en Champagne-Ardenne. La commune fait partie de la communauté de communes du Piémont cévenol, depuis septembre 2012.

Géographie[modifier | modifier le code]

Aigremont est un petit village du Gard situé dans le piémont cévenol.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Il y a cinq cours d'eau traversant Aigremont, la rivière La Courme, le Ruisseau de Bay, celui des Trois Seigneurs, des Buissières, de la font de Linque.

Climat[modifier | modifier le code]

La commune a connu plusieurs catastrophes naturelles :

  • inondations et coulées de boue du 6 au 7 septembre 2010 ;
  • mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet au 30 septembre 2008 ;
  • inondations et coulées de boue du 6 au 7 septembre 2005 ;
  • inondations et coulées de boue du 8 au 10 septembre 2002 ;
  • inondations et coulées de boue du 6 au 7 octobre 2001 ;
  • inondations et coulées de boue du 13 au 15 octobre 1995 ;
  • inondations et coulées de boue du 3 au 6 octobre 1995 ;
  • inondations et coulées de boue du 22 au 25 septembre 1993 ;
  • inondations et coulées de boue du 21 au 23 septembre 1992 ;
  • tempête du 6 au 10 novembre 1982.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ce toponyme signifie « colline escarpée », « Mont pointu », du latin acer, acris (« pointu ») et Montem (« mont »)[1].

C'est un toponyme assez répandu. Quatre communes françaises et de nombreux hameaux portent ce nom; Aigremont dans le Gard, Aigremont dans la Haute-Marne, Aigremont dans l'Yonne, Aigremont dans les Yvelines.

Histoire[modifier | modifier le code]

Aigremont est un village bâti en circulade.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 19 septembre 1961[2] Léon Castanet SFIO Député de 1928 à 1936
Président du conseil général (1957-1961)
1961 1981 Francis Perrigot SFIO-PS Conseiller général
1981 1985 Georges Maurin PS  
1985 2010 Françoise Laurent-Perrigot PS Sénatrice du Gard, conseillère générale, ancienne vice-présidente du conseil général
2010 en cours Claude Castanet DVG Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2014, la commune comptait 727 habitants[Note 1], en augmentation de 8,51 % par rapport à 2009 (Gard : +4,86 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
372 365 409 404 428 412 402 454 453
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
448 440 410 444 417 313 293 321 309
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
334 380 333 304 309 339 319 304 299
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
274 256 241 243 313 449 618 670 727
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est la suivante :

  • 50,2 % d’hommes (0-14 ans = 20 %, 15 à 29 ans = 14,5 %, 30 à 44 ans = 27,1 %, 45 à 59 ans =21,3 %, plus de 60 ans =17,1 %)
  • 49,8 % de femmes (0-19 ans = 21,1  %, 15 à 29 ans = 17,5 %, 30 à 44 ans = 23,4 %, 45 à 59 ans =22,4 %, plus de 60 ans =15,5 %)
Pyramide des âges à Aigremont en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,3 
4,8 
75 à 89 ans
5,5 
12,3 
60 à 74 ans
9,7 
21,3 
45 à 59 ans
22,4 
27,1 
30 à 44 ans
23,4 
14,5 
15 à 29 ans
17,5 
20,0 
0 à 14 ans
21,1 
Pyramide des âges du département du Gard en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,9 
75 à 89 ans
9,9 
14,6 
60 à 74 ans
15,1 
21,3 
45 à 59 ans
20,9 
19,9 
30 à 44 ans
19,8 
17,7 
15 à 29 ans
16,1 
19,1 
0 à 14 ans
17,0 

Économie[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la zone de production de l'olive de Nîmes AOC.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le village d'Aigremont possède plusieurs hameaux qui lui sont rattachés: Antignargues, Le Mas d'Alphonse, Les Baraques et le Mas Blanc qui fut édifié à la fin du XIXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Astruc, le père de Jean Astruc (1684-1766), y fut pasteur.
  • Françoise Laurent-Perrigot ancienne sénatrice du Gard.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : armorial des communes du Gard.
Blason d'Aigremont

Les armes d'Aigremont se blasonnent ainsi :

De sinople à l'ombre de croix de filets cantonnée au premier d'un demi-vol contourné cousu de gueules, au deuxième et au troisième d'un château donjonné de trois pièces d'or, celle du milieu plus élevée, au quatrième d'un demi-vol cousu de gueules[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, volume 1, page 318, (ISBN 2600028838).
  2. Décédé en cours de mandat.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  7. « Evolution et structure de la population à Aigremont en 2007 », sur www.recensement.insee.fr (consulté le 1er août 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population du Gard en 2007 », sur www.recensement-2007.insee.fr (consulté le 1er août 2010)
  9. Le blason de la commune sur « Gaso », sur www.labanquedublason2.com (consulté le 26 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :