Filéo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Filéo
image illustrative de l’article Filéo

image illustrative de l’article Filéo
Midibus Otokar du réseau Filéo à Roissypôle.

Situation Île-de-France
Type Autobus
Entrée en service
Lignes 9
Véhicules Bus
Exploitant Keolis
Réseaux connexes (BUS) Autobus d'Île-de-France
RATP (xx, 1xx, 2xx, 3xx, 4xx, 5xx, Traverses, spéciales…)
Noctilien (Nxx, N1xx)
Optile (Liste des réseaux)
T Zen (ligne 1)
Mobilien (lignes 100…)
SNCF Transilien
En projet (lignes T Zen 2 à 5, etc.)

Filéo est la dénomination du service de transport à la demande (TAD) de la plateforme de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. Ce service de bus est destiné aux employés de la plateforme aéroportuaire ; la desserte de l'aéroport lui-même et de la zone de fret est privilégiée, et le service de commune à commune n'est pas autorisé.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancêtre de Filéo, Allobus, a été créé en 1998 par les Courriers de l'Île-de-France (CIF), une filiale de Keolis. Jusqu'alors, aucun système de transport en commun ne permettait de desservir la plateforme aéroportuaire la nuit ou le week-end, bien que beaucoup de salariés en horaires décalés en aient exprimé le besoin.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Filéo est un service conçu, mis en place et financé principalement par Île-de-France Mobilités (ex-STIF), qui est exploité par Keolis dans le cadre d’un contrat de délégation de service public (DSP). Il est le fruit de la collaboration entre le conseil départemental du Val-d'Oise, le conseil départemental de Seine-et-Marne, la Communauté d'agglomération Terres de France (intgrée à l'Établissement public territorial Paris Terres d'Envol), la société anonyme Aéroports de Paris, Air France et le STIF. Ce service était auparavant dénommé Allobus.

Ce service de transport à la demande permet aux personnes travaillant dans les entreprises situées sur la plateforme de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle de s'y rendre et d'en revenir 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il offre une solution alternative à l'emprunt d'une ligne régulière de bus et à l'usage de la voiture personnelle. De nombreux usagers du réseau Filéo ne possèdent d'ailleurs pas de voiture, ou n'ont pas de permis de conduire ; le service de bus leur permet de se rendre sur leur lieu de travail, et par là même d'accéder à l'emploi. Lorsqu'elles ne circulent plus, Filéo prend le relais des lignes régulières CIF 23, 32, 43, 95-02, 701 et T'bus pour rejoindre la zone aéroportuaire.

Plus grand service de TAD d’Europe, Filéo transporte 380 000 voyageurs par an en 2016[1].

Il est ainsi possible de voyager :

  • sans réservation aux horaires des lignes régulières ;
  • avec réservation au moins 90 minutes à l'avance, au 0810.24.24.77, pour voyager sur Filéo, en dehors des horaires des lignes régulières.

En décembre 2017, Île-de-France Mobilités renouvelle la délégation de service à Keolis pour gérer ce réseau de 2018 à 2024 ainsi que les lignes de bus Express à destination de Roissy (100 Persan-Roissypole, 100 Chelles-Roissypole). Le délégataire s'est engagé à réaliser un nouveau dépôt de haute qualité environnementale (HQE) au Mesnil-Amelot avec un parc de véhicules fonctionnant intégralement au gaz naturel pour véhicules (GNV – Bio GNV) dès 2020. Prévu pour générer un chiffre d’affaires cumulé de 77 millions d’euros, le contrat prévoit une augmentation de la fréquentation de 70 % sur le service Filéo et les lignes Express à horizon 2023. Keolis entend valoriser l’intermodalité et la complémentarité des différents modes comme l’autocar, le minicar et les véhicules légers partagés développés par sa filiale VTC LeCab[1]

Réseau[modifier | modifier le code]

Le réseau Filéo est composé de lignes desservant l'aéroport de Roissy au départ de 23 communes des départements du Val-d'Oise, de la Seine-Saint-Denis et de Seine-et-Marne : Aulnay, Arnouville, Dammartin-en-Goële, Garges-les-Gonesse, Gonesse, Goussainville, Le Mesnil-Amelot, Le Thillay, Longperrier, Mitry-Mory, Othis, Roissy-en-France, Sarcelles, Sevran, Tremblay-en-France, Villeneuve-sous-Dammartin, Villeparisis, Villepinte, Villiers-le-Bel et, depuis le 16 décembre 2013, Puiseux-en-France, Fosses, Marly-la-Ville et Louvres[2].

Lignes[modifier | modifier le code]

Le réseau se décompose en neuf lignes remisées dans les dépôts de Goussainville, Tremblay-en-France et de Dammartin-en-Goële.

Ligne Dessertes principales
Filéo Aulnay Aulnay - Sevran ↔ Aéroport CDG 1 (RER)(B) CDGVAL
Filéo Goussainville Goussainville - Victor Basch ↔ Aéroport CDG 1 (RER)(B) CDGVAL
Filéo Louvres Fosses - LouvresAéroport CDG 1 (RER)(B) CDGVAL
Filéo Othis Othis - Beaupré ↔ Aéroport CDG 1 (RER)(B) CDGVAL
Filéo Sarcelles Sarcelles - Albert Camus ↔ Aéroport CDG 1 (RER)(B) CDGVAL
Filéo Tremblay-en-France Tremblay-en-France - Place des Marronniers / Gare du Vert-Galant (RER)(B)Aéroport CDG 1 (RER)(B) CDGVAL
Filéo Villeparisis Mitry-Mory - Villeparisis - Marché ↔ Aéroport CDG 1 (RER)(B) CDGVAL
Filéo Villepinte Villepinte - Gare du Vert-Galant (RER)(B)Aéroport CDG 1 (RER)(B) CDGVAL
Filéo Villiers-le-Bel Villiers-le-Bel - Espace Marcel Pagnol ↔ Aéroport CDG 1 (RER)(B) CDGVAL

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Minibus en service au
Marque Modèle Nombre Numéro de parc Période de mise en service
Citroën Jumper Combi au moins 2 inconnu 06/2015
Otokar Navigo au moins 17 102012-102023, 132017-132018, 132020-132021, 132025 02/2010 à 04/2013
Iveco Daily Line au moins 4 082049-082050, 082052, 092006 08/2008 à 2009
Cars en service au
Marque Modèle Nombre Numéro de parc Période de mise en service
Mercedes Tourino au moins 2 dont 125032 11/2012
Irisbus Crossway au moins 6 dont 103164-103166, 103168-103169 12/2010

Tarification et financement[modifier | modifier le code]

Validateur Navigo présent dans les bus et tramway.

La tarification des lignes Filéo est identique à celle des autres réseaux de bus franciliens, avec quelques exceptions : les forfaits Mobilis, Paris Visite et Ticket Jeunes (week-end) ne sont pas valables[3]. Les bus sont notamment accessibles avec les forfaits Navigo, Solidarité Transport, Gratuité Transport, imagine R (étudiant uniquement) ou avec le ticket t+. Ce dernier permet un trajet simple quelle que soit la distance avec une ou plusieurs correspondances possibles avec les autres lignes de bus et de tramway pendant une durée maximale de 1 h 30 entre la première et dernière validation. En revanche, un ticket validé dans un bus ne permet pas d'emprunter le métro, ni le RER.

D'autre part, Filéo est accessible aux personnes bénéficiaires de titres de transport à tarif réduit, ou gratuits, tels que les forfait Solidarité Transport ou Gratuité Transport.

Le financement du fonctionnement des lignes (entretien, matériel et charges de personnel) est assuré par les exploitants des lignes. Cependant, les tarifs des billets et abonnements dont le montant est limité par décision politique ne couvrent pas les frais réels de transport. Le manque à gagner est compensé par l'autorité organisatrice, Île-de-France Mobilités, présidée depuis 2005 par le président du conseil régional d'Île-de-France et composé d'élus locaux. Elle définit les conditions générales d'exploitation ainsi que la durée et la fréquence des services. L'équilibre financier du fonctionnement est assuré par une dotation globale annuelle aux transporteurs de la région grâce au versement transport payé par les entreprises et aux contributions des collectivités publiques[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Florence Guernalec, « Keolis renouvelé pour l’exploitation du service de TAD, Filéo », mobilicites.com, (consulté le 4 décembre 2017).
  2. [PDF] filéo … Entre Louvres et Paris CDG, il y a du bus dans l'R - Communiqué de presse du STIF - 26 décembre 2013
  3. Cf. Guide tarifaire du STIF, édition du 1er juillet 2010, p. 12-13, 14, 16.
  4. Le financement des transports publics franciliens, sur iledefrance-mobilites.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]