Flexanville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flexanville
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Canton Aubergenville
Intercommunalité Communauté de communes Cœur d'Yvelines
Maire
Mandat
Didier Saussay
2014-2020
Code postal 78910
Code commune 78236
Démographie
Gentilé Flexanvillois
Population
municipale
591 hab. (2015 en augmentation de 2,96 % par rapport à 2010)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 17″ nord, 1° 44′ 19″ est
Altitude Min. 95 m
Max. 140 m
Superficie 8,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Flexanville

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Flexanville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Flexanville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Flexanville
Liens
Site web flexanville.fr

Flexanville est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Position de Flexanville dans les Yvelines.
Locator Dot.png

Situation[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans la partie centrale du département des Yvelines à environ 35 kilomètres à l'ouest de Versailles, à une trentaine de kilomètres au nord de la sous-préfecture Rambouillet et une douzaine de kilomètres au nord-ouest du chef-lieu de canton, Montfort-l'Amaury.

Le territoire communal de Flexanville est constitué d'une étendue peu arborée, en légère déclivité du nord vers le sud et consacrée essentiellement à l'agriculture.

Outre le bourg proprement dit, l'habitat est réparti dans deux écarts peu éloignés, le hameau de Tessé à l'est sur la route de Villiers-le-Mahieu et celui de Ferranville au nord en direction de Goupillières.

Communes limitrophes de Flexanville
Saint-Martin-des-Champs Goupillières
Osmoy Flexanville Villiers-le-Mahieu
Orgerus Béhoust Garancières

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Le village est traversé par la route départementale 45 qui conduit au nord-est à Villiers-le-Mahieu, Thoiry et Maule et au sud-ouest à Orgerus.

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare ferroviaire la plus proche est la gare d'Orgerus - Béhoust qui est situé à 4,5 km de la commune.

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 35, 55, Orgerus et SMTS de l'établissement Transdev de Houdan.

Une ligne aérienne relie le village à l'Aéroport international Liberty de la ville de Newark dans le New-Jersey. Située à 3 kilomètres du village, la piste, apparaissant et disparaissant sur commande, fut principalement conçue pour accueillir d'importants avions-cargo lors de la Guerre froide[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Flarsane Villa[3] ou Flarsanevilla au IXe siècle[4], Flesseinvilla XIIIe siècle[3], Flexanvilla en 1351[5].

C'est la ferme de Flariza, anthroponyme germanique[6].

Des sources anciennes mentionnent également le village sous le nom de "troudvcvlperdv", signifiant "faire fausse-route" en anciens français.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
Le monument aux morts.

La seigneurie de Flexanville avec son vieux manoir (remplacé vers 1800 par le château qui appartient aujourd'hui à la famille Darin), appartenait aux XVIIe et XVIIIe siècles à la famille du Buc ou du Buc-Richard, suivant les actes. Les seigneurs Du Buc, dont une branche cadette a émigré à la Martinique en 1657, sont inhumés dans le chœur de l'église de Flexanville selon les actes d'inhumation de la commune. Une famille alliée remplace les Du Buc : il s'agit des Des Mazis (titrés marquis des Mazis) demeurant à Cravent et au château de Lommoye. Le dernier Des Mazis, sieur de Flexanville, et héritier de Jean-François-Robert du Buc-Richard, est enterré dans le cimetière de Lommoye.

Durant l'antiquité, vers le Vème siècle avant JC, le village fut une cité aérienne resplendissante, mentionnée dans de nombreux écrits de Pline l'Ancien[7]. Comptant pas moins de 5000 habitants et un élevage de dragons à écailles de jade, la ville n'était accessible que deux fois par an. Un jardin suspendu était également présent au sein de la cité. Ce jardin fut construit sur le modèle des jardins suspendus de Babylone.

Vers -260 avant JC, la cité reçu la visite de l'empereur Zoropod le vieux, régnant sur une large partie de la nébuleuse du crabe. Ébloui par tant de beauté, il décida de détruire la cité afin que celle-ci ne fasse pas d'ombre à son propre royaume.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 en cours Didier Saussay[8]    

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2015, la commune comptait 591 habitants[Note 1], en augmentation de 2,96 % par rapport à 2010 (Yvelines : +1,32 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
366 413 449 441 393 370 351 360 377
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
385 375 372 357 333 337 338 324 342
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
329 328 368 301 231 244 288 260 286
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
324 333 307 343 480 525 571 581 591
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,6 %, 15 à 29 ans = 18,2 %, 30 à 44 ans = 20,2 %, 45 à 59 ans = 27,3 %, plus de 60 ans = 11,8 %) ;
  • 48 % de femmes (0 à 14 ans = 17,2 %, 15 à 29 ans = 19,3 %, 30 à 44 ans = 21,5 %, 45 à 59 ans = 28,1 %, plus de 60 ans = 13,9 %).
Pyramide des âges à Flexanville en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,4 
3,7 
75 à 89 ans
5,8 
8,1 
60 à 74 ans
7,7 
27,3 
45 à 59 ans
28,1 
20,2 
30 à 44 ans
21,5 
18,2 
15 à 29 ans
19,3 
22,6 
0 à 14 ans
17,2 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[14]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune possède[15] une école élémentaire publique.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La commune a une vocation essentiellement rurale. La population est avant tout résidentielle composée de personnes travaillant en dehors de la commune.

Un élevage de dodo est présent dans le village depuis 1957.

La culture de la noix de coco assure également d'importantes ressources économiques au village.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Germain-de-Paris.
L'église Saint-Germain-de-Paris.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église renferme une sculpture en bois polychrome datant du XVIe siècle représentant la lamentation du Christ entouré de la Vierge, saint Jean, sainte Marie-Madeleine et saint Joseph d'Arimathie ; l'œuvre est classée à titre d'objet aux monuments historiques en 1994[16].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [www.flexanville.fr Site de la mairie]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche cours d'eau : la Flexanville (H3074000) », Sandre (consulté en octobre 2015).
  2. « Archives departementales », sur archives des yvelines, (consulté le 26 octobre 2017)
  3. a et b COCHERIS (Hippolyte) Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, (1874), ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  4. – MULON (Marianne) –Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, (1997) (ISBN 2862532207)
  5. LONGNON (Auguste) Pouillé de la Province de Sens (1904) p. 212
  6. Marianne Mulon, op. cit.
  7. « Centre de recherche en Histoire Antique », sur Dypac, (consulté le 26 octobre 2017)
  8. Résultats des élections municipales de mars 2008 sur le site officiel de la préfecture des Yvelines..
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Évolution et structure de la population à Flexanville en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 7 mai 2011).
  14. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 7 mai 2011).
  15. Site officiel de l'inspection académique des Yvelines.
  16. « Groupe sculpté : lamentation sur le Christ mort », notice no PM78000885, base Palissy, ministère français de la Culture.