Vert (Yvelines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vert.
Vert
Mairie.
Mairie.
Blason de Vert
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Canton Bonnières-sur-Seine
Intercommunalité Grand Paris Seine et Oise
Maire
Mandat
Jocelyne Reynaud-Léger
2014-2020
Code postal 78930
Code commune 78647
Démographie
Population
municipale
821 hab. (2014)
Densité 224 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 32″ nord, 1° 41′ 30″ est
Altitude Min. 35 m
Max. 134 m
Superficie 3,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Vert

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Vert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vert

Vert est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Vertois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Position de Vert dans les Yvelines.
Locator Dot.png

La commune de Vert est située à 4 kilomètres au sud de Mantes-la-Jolie, dans la vallée de la Vaucouleurs, affluent de rive gauche de la Seine. Le bourg est situé dans le fond de la vallée, à 45 mètres d'altitude, mais le territoire communal déborde sur les plateaux de part et d'autre, jusqu'à 130 mètres d'altitude. Il englobe vers l'est la vallée du ru de Morand.

La commune est limitrophe au sud des communes de Villette et Boinvilliers, au nord de Soindres et Auffreville-Brasseuil, à l'ouest de Breuil-Bois-Robert et à l'ouest de Flacourt.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les mentions anciennes de Vert sont vers 1136, Ver[2]; 1272, Ver[3]; 1351, Ver[3]; fin du XVe siècle, Ver[3]; 1466, Vert-lès-Mantes[4]; 1757, Ver[5]; Vert, fin du XIXe siècle.

Son nom[6] dérive du gaulois verno, l'aulne (ou verne), désigne un ou plusieurs arbres[7]. Le village en fond de vallée devait être dans une zone marécageuse[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première église fut construite au XIIe siècle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Vert Blason Parti: au 1er d'azur semé de fleurs de lis d'or, au comble d'argent chargé de l'inscription « ILE DE » et « FRANCE » de sable sur deux rangs et à la champagne fascée d'azur et d'or de huit pièces sommée d'une burelle d'argent, au 2e d'argent au coq contourné au naturel, au comble de sinople chargé de l'inscription « VERT » de sable et à la champagne de sinople sommée d'une burelle cousue d'azur.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 821 habitants, en augmentation de 5,39 % par rapport à 2009 (Yvelines : 0,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
390 406 429 415 403 403 419 398 375
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
380 339 335 339 334 341 353 365 335
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
364 372 335 301 356 339 316 394 387
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
374 417 636 778 768 737 776 797 821
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,6 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,3 %, 15 à 29 ans = 13,3 %, 30 à 44 ans = 20,9 %, 45 à 59 ans = 25,1 %, plus de 60 ans = 21,4 %) ;
  • 50,6 % de femmes (0 à 14 ans = 19,1 %, 15 à 29 ans = 12,7 %, 30 à 44 ans = 21,6 %, 45 à 59 ans = 23,7 %, plus de 60 ans = 22,9 %).
Pyramide des âges à Vert en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
4,7 
75 à 89 ans
6,1 
16,7 
60 à 74 ans
16,8 
25,1 
45 à 59 ans
23,7 
20,9 
30 à 44 ans
21,6 
13,3 
15 à 29 ans
12,7 
19,3 
0 à 14 ans
19,1 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Les maires de Vert[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 2001 Philippe Gilles    
mars 2001 2008 Philippe Gilles[14]    
mars 2008 2014 Philippe Gilles[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Instances administratives et judiciaires[modifier | modifier le code]

La commune de Vert appartient au canton de Guerville et est rattachée à la communauté de commune de Mantes En Yvelines (CAMY).

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines, dont le député est Jean-Marie Tétart (UMP).

Au plan judiciaire, Vert fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que du tribunal de commerce sis à Versailles[15],[16].

Économie[modifier | modifier le code]

Le village de Vert blotti dans la vallée de la Vaucouleurs.

Commune rurale.

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la route départementale D 983 qui relie Mantes-la-Jolie à Houdan.

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 60 et SMTS de la société de transport Transdev Houdan.

Culture[modifier | modifier le code]

Église Saint-Martin.
  • Église Saint-Martin : édifice en pierre construit en 1688 par les moines du prieuré de Gassicourt, clocher massif inclus dans la façade à couverture d'ardoises à quatre pans. Un cadran solaire peint sur la chaux, datant de 1897, orne la façade sud du clocher.
  • Moulin à eau remontant au XIIe siècle, modernisé au XIXe siècle. Encore en état de marche, ce moulin a cessé toute activité depuis 1962. Il est animé par une chute d'eau de 1,80 m créée grâce à un canal de dérivation de la Vaucouleurs qui actionne une grande roue métallique à augets. Le moulin est aussi orné d'un cadran solaire datant de 1876 posé sur la façade sud du logis seigneurial du moulin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Personnalité(s) liée(s) à la commune :

Philippe de Broca, réalisateur entre autres de l'homme de Rio, le Magnifique, L'Incorrigible, L'Africain, y demeurra prés de 30 ans.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Vert », Union des maires des Yvelines (consulté le 18 avril 2011).
  2. GUERARD (Benj.) Cartulaire de l'Abbaye de Saint-Père de Chartres (1840), t.2,. v. 1136 - §CXLVIII, p. 363
  3. a, b et c LONGNON Pouillé de Sens (1904.), a) p. 122C ; b) p.160B ; c) p. 216E.
  4. VITON de SAINT ALLAIS (Nicolas) Nobiliare universel de France, ou recueil général des généalogies . (1814), t.2, p. 298.
  5. Plan de Cassini de 1757. (IGN)
  6. MULON Marianne) Noms de lieux-d’Ile-de-France (1997), p.157.
  7. GUIZARD (Claude), Lexique toponymique de l’arrondissement de Mantes-la-Jolie, p. 13.
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Évolution et structure de la population à Vert en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  13. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  14. « La liste des maires - "Troisième tour" des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ .
  15. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).
  16. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).