Aller au contenu

Maulette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maulette
Maulette
La mairie.
Blason de Maulette
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Houdanais
Maire
Mandat
Éric Tondu (démission en 2022) - Stéphane GORNÈS (2023 - )
2020-2026
Code postal 78550
Code commune 78381
Démographie
Gentilé Maulettois
Maulettoises
Population
municipale
1 049 hab. (2021 en augmentation de 16,04 % par rapport à 2015)
Densité 133 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 37″ nord, 1° 37′ 17″ est
Altitude Min. 93 m
Max. 129 m
Superficie 7,89 km2
Type Bourg rural
Unité urbaine Houdan
(banlieue)
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bonnières-sur-Seine
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Maulette
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Maulette
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
Maulette
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
Maulette
Liens
Site web maulette.fr

Maulette est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Position de Maulette dans les Yvelines.

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Maulette se situe à 50 km de Paris, à l'ouest du département des Yvelines, à mi-chemin entre Mantes-la-Jolie et Rambouillet, à la limite du département d'Eure-et-Loir. Vers l'ouest, elle entoure Houdan sur une bonne partie de sa périphérie, depuis le nord-est jusqu'au sud.


Hydrographie[modifier | modifier le code]

Son territoire situé aux confins du Mantois et du Drouais est établi dans la vallée de la Vesgre (affluent de l'Eure) non loin de son confluent avec l'Opton et est aussi traversé par deux autres affluents de la Vesgre, les rus de Sausseron, venant de Richebourg au nord et de Moquesouris. Ces cours d'eau ont contribué à la création d'un relief vallonné.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

La commune se trouve à un carrefour de communication au croisement de la RD 912 et la RD 983, qui relie Mantes-la-Jolie à Nogent-le-Roi. Elle est en outre traversée dans le sens est-ouest par le nouveau tracé de la route nationale 12, voie à caractéristiques autoroutières qui contourne par le sud l'agglomération de Houdan et qui dispose d'un échangeur dans la commune de Maulette au croisement avec la route départementale 983.

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

La ligne de Saint-Cyr à Surdon passe par le territoire communal. La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Houdan.

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 9, 16, Express 60, 65, Express 67 du réseau de bus Centre et Sud Yvelines.

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique et est dans la région climatique Sud-ouest du bassin Parisien, caractérisée par une faible pluviométrie, notamment au printemps (120 à 150 mm) et un hiver froid (3,5 °C)[2].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 11 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 14,4 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 654 mm, avec 11 jours de précipitations en janvier et 8,1 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de à 9 km à vol d'oiseau[3], est de 11,4 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 633,2 mm[4],[5]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[6].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Au , Maulette est catégorisée bourg rural, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[7]. Elle appartient à l'unité urbaine de Houdan[Note 1], une agglomération intra-départementale regroupant deux communes, dont elle est une commune de la banlieue[Note 2],[8],[9]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 3],[9]. Cette aire regroupe 1 929 communes[10],[11].

Occupation des sols simplifiée[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 83,32 % d'espaces agricoles, forestiers et naturels, 5,09 % d'espaces ouverts artificialisés et 11,59 % d'espaces construits artificialisés[12].

Le territoire est essentiellement rural (à 84 %) et consacré principalement à la grande culture céréalière. Il est très peu boisé, environ 5 %, essentiellement dans le fond de la vallée de la Vesgre.

L'habitat est concentré dans le bourg contigu à l'agglomération de Houdan, le long de la route départementale 912, ex-route nationale 12, et secondairement dans le hameau de Thionville-sur-Opton, dans la partie sud de la commune. Il comprend essentiellement des habitations individuelles.

Écarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Thionville-sur-Opton, ancienne commune indépendante, rattachée à Maulette depuis 1964.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Maulia le Chamberill au XIIIe siècle[13], Mautelle en 1801[14].

Son étymologie demeure obscure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le député de la noblesse, François Petau de Maulette, est né à Maulette et a été seigneur du village de 1783 à 1789.

En 1930, Maulette fusionne avec Thionville-sur-Opton (fusion simple).[Information douteuse]

En 1964, la commune de Thionville-sur-Opton a été supprimée et rattachée à Maulette[14].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Henri Babled[15]    
mars 2008 2014 Jean-Pierre Rémy[16]    
mars 2014 En cours Eric Tondu (Dém.) - 2023 Stéphane GORNÈS SE  

Instances administratives et judiciaires[modifier | modifier le code]

La commune de Maulette appartient au canton de Bonnières-sur-Seine et est rattachée à la communauté de communes du pays Houdanais.

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines.

Sur le plan judiciaire, Maulette fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[17],[18].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[20].

En 2021, la commune comptait 1 049 habitants[Note 4], en augmentation de 16,04 % par rapport à 2015 (Yvelines : +2,04 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
218182244206272276272330314
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
304307309281308312310297313
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
309326344342330348311359328
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
345380510699705712761752756
2015 2020 2021 - - - - - -
9041 0331 049------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 38,3 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (38 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 20,8 % la même année, alors qu'il est de 21,7 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 501 hommes pour 491 femmes, soit un taux de 50,5 % d'hommes, légèrement supérieur au taux départemental (48,68 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[22]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
0,6 
5,2 
75-89 ans
5,7 
11,5 
60-74 ans
18,2 
23,8 
45-59 ans
17,6 
18,6 
30-44 ans
21,9 
16,1 
15-29 ans
16,4 
24,3 
0-14 ans
19,6 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2021 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
1,4 
75-89 ans
7,8 
13,5 
60-74 ans
14,8 
20,7 
45-59 ans
20,1 
19,6 
30-44 ans
19,9 
18,5 
15-29 ans
16,8 
21,2 
0-14 ans
19,2 

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • École Primaire.

Économie[modifier | modifier le code]

Maulette a longtemps vécu uniquement de l'agriculture, d'une part la production de vivres frais (légumes, animaux de basse-cour, etc.) qui s'écoulaient facilement aux marchés de sa voisine, Houdan, d'autre part, comme le reste du Mantois, elle est un lieu privilégié de productions céréalières.

S'y est ajouté depuis une vingtaine d'années une activité commerciale qui couvre l'ensemble du Houdanais avec l'implantation de plusieurs grandes surfaces où toutes sortes de produits courants sont vendus. Enfin quelques artisans sont implantés dans la commune.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre : église à nef simple surmontée d'un clocher à bulbe hexagonal.
  • Église Saint-Nicolas : édifice du XVe siècle situé à Thionville, tronqué dont seul le chevet a été conservé.
  • Château de Maulette : construction du XVIe siècle à un étage, flanquée de deux tourelles d'angle et dont les communs sont utilisés comme ferme.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Maulette Blason
D'azur à trois roses d'argent, au chef d'or à l'aigle éployée de sable issante.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine des communes des Yvelines - tome 1, Paris, Editions Flohic, , 1155 p. (ISBN 2-84234-070-1), « Maulette », p. 321–323

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une unité urbaine est, en France, une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Une commune doit avoir plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
  2. Dans une agglomération multicommunale, une commune est dite de banlieue lorsqu'elle n'est pas ville-centre, à savoir que sa population est inférieure à 50 % de la population de l’agglomération ou de la commune la plus peuplée. L'unité urbaine de Houdan comprend une ville-centre et une commune de banlieue.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le )
  3. « Orthodromie entre Maulette et Bû », sur fr.distance.to (consulté le ).
  4. « Station Météo-France « Bu_sapc » (commune de Bû) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  5. « Station Météo-France « Bu_sapc » (commune de Bû) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  7. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  8. « Unité urbaine 2020 de Houdan », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  9. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Maulette ».
  10. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  12. [PDF]« Occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) », sur cartoviz.iau-idf.fr (consulté en ).
  13. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  14. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. « La liste des maires - "Troisième tour" des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ .
  16. « Maulette », Union des maires des Yvelines (consulté le ).
  17. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le ).
  18. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le ).
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  22. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Maulette (78381) », (consulté le ).
  23. Insee, « Évolution et structure de la population en 2021 - Département des Yvelines (78) », (consulté le ).
  24. Nécrologie du général Songeon « La Savoie littéraire et scientifique » page 88