Keolis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Keolis
logo de Keolis
illustration de Keolis

Création 2001
Dates clés 2012 : SNCF porte sa participation à 70 %
Forme juridique Société anonyme
Slogan " more ways, more life "

("Plus de mobilité, plus de vie.") [1]

Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Jean-Pierre Farandou
Actionnaires SNCF (70 %), Caisse de dépôt et placement du Québec (30 %)[2]
Activité Transport en commun (bus, trolleybus, car, métro, funiculaire, tramway, vélo, autopartage, parking, train, navette maritime et téléphérique)
Société mère Société nationale des chemins de fer français et Caisse de dépôt et placement du QuébecVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales EFFIA
Effectif 55 757 salariés (2016)
Site web keolis.com

Chiffre d’affaires 5,002 milliards d’euros (en 2015)[3]
en augmentation 12,2 % - 4,459 milliards (2014)
Résultat net 33 millions d'euros (2015)
en augmentation 26 millions d'euros (2014)

Keolis est un opérateur privé de transport public[4] franco-québécois du secteur des transports de voyageurs par bus, métros et tramways. Il exploite également des réseaux de cars, de vélos en location, de parkings, de navettes maritimes, de funiculaires, de trolleybus et de services aéroportuaires. La société, basée à Paris, est détenue à 70 % par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) et à 30 % par la Caisse de dépôt et placement du Québec. Son chiffre d'affaires a atteint 5,0 milliards d’euros en 2015[3]. Keolis fait partie de SNCF Mobilités.

En 2016, il compte 55 757 salariés[5] répartis dans quinze pays en Europe (France, Allemagne, Belgique, Danemark, Luxembourg, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède, Portugal, Norvège) et dans le monde (Australie, Canada, Chine, États-Unis, Inde).

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Keolis est issu de plusieurs sociétés préexistantes[6] :

Au cours du XXe siècle, les trois premières sociétés se sont regroupées à la suite de plusieurs opérations de fusions et d'acquisitions pour former la société VIA-GTI, principalement centrée sur le transport urbain. Cariane s'est, quant à elle, spécialisée dans le transport interurbain de voyageurs.

Keolis[modifier | modifier le code]

En 1999, la SNCF achète à Paribas la société VIA-GTI[8], qui fusionne en 2001 avec Cariane pour constituer Keolis. Le nom Keolis a été trouvé à la suite d'une recherche de nom confiée à la société Bessis[9]. Il a été composé à partir du nom du dieu du vent Éole (référence au voyage, au mouvement, à la fluidité) et de Khéops, en référence à la pyramide, symbole de force et d'envergure.

En 2002, Keolis prend le contrôle du groupe Orléans Express, premier opérateur de transports inter-urbains de la province du Québec. La même année, il fonde un partenaire avec Go-Ahead avec lequel il possède une filiale commune, GoVia. Keolis devient également codétenteur des entreprises ferroviaires London Midland, Southeastern et Southern au Royaume-Uni. En 2003, Keolis prend le contrôle de Busslink, opérateur de bus en Suède.

En 2005, via sa participation à GoVia, Keolis devient codétenteur de la franchise ferroviaire Southeastern au Royaume-Uni. En 2006, Keolis gagne la franchise du réseau Hellweg-Netz (de) en Allemagne. En 2007, Keolis acquiert City-Trafic au Danemark.

En 2008, Keolis prend le contrôle de Eurobus Holding en Belgique. En 2009, Keolis s'implante à Melbourne, à Washington, à Bergen et à Bordeaux. En 2010, EFFIA devient une filiale de Keolis.

En 2012, Keolis acquiert la totalité du capital de Syntus aux Pays-Bas et d’Orléans Express au Canada. Il s'implante à Hyderabad en Inde. En 2013, Keolis gagne d'une partie du réseau urbain de Las Vegas. En 2014, Keolis gagne un contrat PPP de 30 ans pour la maintenance et l'exploitation d'une ligne de LRT de 19 km dans l'agglomération de Waterloo, Kitchener et Cambridge en Ontario (ouest de Toronto).

Logo de Keolis utilisé jusqu'en 2017

En juillet 2017, Keolis entre dans le marché du transport médical en acquérant les groupes Intégral et Douillard, pour un montant non dévoilé. Cette opération crée ainsi une nouvelle filiale sous le nom de Keolis Santé, détenue à 51 % par Keolis et possédant une flotte 1 000 véhicules pour 1 650 employés[10].

Réseaux urbains et suburbains[modifier | modifier le code]

Notes :

  • BHNS (Bus à Haut Niveau de Service)
  • LHNS (Ligne à Haut Niveau de Service)
Ville Exploitant Nom du réseau Descriptif Exploitation
Réseaux urbains
Agen Keolis Agen Tempo Réseau urbain 2006 - 2018
Aix-en-Provence Keolis Pays d'Aix Aix en bus Réseau urbain 2012 - 2020
Alençon Keolis Alençon Alto 2008 - 2016
Alès Keolis en Cévennes NTECC 2015 - 2019
Amiens Keolis Amiens Amétis 2012 - 2017
Angers Keolis Angers IRIGO Réseau urbain
  • Tramway
  • Bus
2013 - 2019
Arles Keolis Camargue STAR Réseau urbain
Arras Keolis Arras Artis Réseau urbain 2011 - 2018
Auch Keolis Auch Alliance 2014 - 2022
Bayeux Keolis Calvados Bybus
Besançon Keolis Besançon Mobilités Ginko Réseau urbain
  • Tramway
  • Bus, BHNS
  • Vélo
2018 - 2024
Blois Keolis Blois Azalys 2013 - 2021
Boulogne-sur-Mer Keolis Boulogne-sur-Mer TCRB 2004 - 2012
Bourgoin-Jallieu Keolis Porte de L'Isère Réseau urbain Bourgoin-Jallieu - Agglomération nouvelle Réseau de bus 2016 - 2021
Bordeaux Keolis Bordeaux Métropole Transports Bordeaux Métropole Réseau urbain
  • Tramway
  • Bus, LHNS, BHNS (projet en cours)
  • Vélos
  • Bateaux
2015 - 2023
Brest Keolis Brest Bibus Réseau urbain
  • Tramway
  • Téléphérique
  • Bus
Caen Keolis Caen Twisto Réseau urbain
  • Tramway
  • Bus, LHNS
2018 - 2024
Châlons-en-Champagne Keolis Châlons-en-Champagne Sitac Réseau urbain 2013 - 2019
Châtellerault Keolis Châtellerault TAC 2013 - 2020
Châteauroux Keolis Châteauroux Horizon 2015 - 2021
Château-Thierry Keolis Château Thierry Fablio 2012 - 2019
Chaumont Keolis Chaumont C mon bus 2010 - 2016
Chauny-Tergnier Keolis Chauny-Tergnier TACT 2013 - 2023
Cherbourg-Octeville Keolis Cherbourg Zéphir Bus 2014 - 2020
Clermont-Ferrand Keolis Loisirs et voyages T2C Réseau interurbain
  • Ligne 31, 32, 33, 34 et 40
Côte Basque Keolis Côte Basque-Adour Chronoplus 2017 - 2023
Creil STAC Réseau urbain 2011 - 2019
Dijon Keolis Dijon Divia Réseau urbain
  • Tramway
  • Bus
  • Vélos
2010 - 2022
Dreux Keolis Drouais Linéad Réseau urbain 2016 - 2021
Dunkerque Keolis Littoral Cariane Littoral Réseau de bus
Ligne A
Elbeuf TAE Assistance technique
Épinal Keolis Epinal Imagine (réseau de transport) Réseau urbain 2012 - 2020
Fécamp Keolis Seine-Maritime Ficibus Réseau urbain
Ligne 20
2013 - 2021
Foix Keolis Garonne Navette urbaine Réseau urbain
Honfleur Keolis Calvados HO Bus
Hyères Société départementale des transports du Var Réseau Mistral Réseau urbain
Certaines lignes desservant Hyères
L'Île-d'Yeu Keolis Atlantique ID Bus Réseau urbain
Laval Keolis Laval TUL Réseau urbain
  • Bus
  • Vélo Libre Service
2010 - 2022
Lens-Liévin-Hénin-Carvin-
Béthune-Nœux-les-Mines
Keolis Artois-Gohelle Tadao Réseau urbain 2010 - 2016
Lille Keolis Lille (ex-Transpole) Transpole Réseau urbain
  • Métro (VAL)
  • Tramway
  • Bus, BHNS
  • Vélos
2011 - 2018
Lisieux Keolis Calvados Lexobus Réseau urbain 2011 - 2021
Lons-le-Saunier Keolis Lons-le-Saunier Tallis 2011 - 2016
Lorient Keolis Lorient CTRL Réseau urbain
  • Bus, BHNS (projet en cours)
  • Bateau
2010 - 2017
Lyon Keolis Lyon TCL Réseau urbain
  • Métro
  • Tramway
  • Funiculaire
  • Bus, Trolleybus
2017 - 2022
Marmande/Tonneins Keolis Marmande Evalys Réseau urbain 2011 - 2019
Metz Transports de l'Agglomération Metz Métropole TCRM, LE MET' Réseau urbain 2012 - 2024
Montargis Keolis Montargis Amelys 2013 - 2019
Montbéliard Keolis Pays de Montbéliard CTPM 2010 - 2017
Montluçon Keolis Montluçon Maelis 2014 - 2021
Morlaix Keolis Morlaix TIM 1991 - 2017
Nancy Keolis Pays Nancéien Sub Réseau suburbain 2009 - 2017
Narbonne Keolis Narbonne Citibus Réseau urbain 2008 - 2024
Nevers Keolis Nevers Taneo Réseau urbain 2014 - 2019
Nîmes Keolis Nîmes Tango Réseau urbain
  • Bus, BHNS (extension de la ligne T1, et 2e ligne en projet "T2")
2013 - 2023
Obernai Keolis Obernai Pass'O Réseau urbain
Orléans Keolis Orléans Val de Loire TAO Réseau urbain
  • Tramway
  • Bus
  • Vélos
2012 - 2019
Pompey
banlieue nord de Nancy
Keolis Pays Nancéien Le Sit Réseau urbain
Pau Société des transports de l'agglomération paloise Idelis Réseau urbain (bus, vélos, autos)
Assistance technique
2000 - 2015
Quimper Keolis Quimper Qub Réseau urbain 2010 - 2023
Rennes Keolis Rennes STAR Réseau urbain
  • Métro (VAL)
  • Bus, LHNS
  • Vélos
1999 - 2024
Riom Keolis Loisirs et voyages

(Anciennement Maisonneuve)

R'cobus Réseau urbain 2004 -
Rouen Keolis Rouen Vallée de Seine TAD Filo'R
Saintes Keolis Saintes Buss Réseau urbain 2013 - 2018
Saint-Malo Keolis Saint Malo KSMA Réseau urbain 2013 - 2019
Sarrebourg Keolis 3 Frontères ISIBUS Réseau urbain
Strasbourg CTS Assistance technique 2013 - 2018
Tarbes Keolis Grand Tarbes Alezan Bus Réseau de bus 2011 - 2018
Toul Keolis Sud Lorraine Movia Réseau urbain 2006 - ...
Thiers Keolis Pays des Volcans TUT Réseau urbain 2017 - ...
Tours Keolis Tours Fil bleu Réseau urbain
  • Tramway (2e ligne en projet)
  • Bus, BHNS
2012 - 2018
Versailles / Vélizy-Villacoublay SVTU / Keolis Devillairs Phébus Réseau urbain
Vesoul Keolis Vesoul Vbus Réseau urbain 2016 - 2023
Vichy Keolis Vichy MobiVie Réseau urbain 2010 - 2018
Vitré Keolis Armor Réseau de Vitré communauté Réseau urbain 2014 - 2018

En régions françaises[modifier | modifier le code]

  • Keolis Atlantique : anciennement Cariane Atlantique.
  • Keolis Calvados : assure l’exploitation et la commercialisation de plusieurs réseaux de transport de personnes pour le compte d’autorités organisatrices (AO) dans le Calvados :
    • Les Bus Verts du Calvados : le réseau interurbain du Calvados a été créé par le conseil général. Un contrat de délégation de service public (DSP) de 8 ans, lie Keolis Calvados au conseil départemental. Il a été renouvelé au 1er janvier 2006. Plus connu sous le nom des Bus Verts du Calvados, le réseau compte 59 lignes régulières (25 lignes commerciales, 1 ligne Express inter régionale et 33 lignes scolaires) et enregistre chaque année plus de six millions de déplacements, dont plus de 4 800 000 déplacements scolaires. Le transport scolaire représente 80 % de la fréquentation du réseau. Tous les véhicules appartiennent au conseil départemental.
    • TaxiBus : déployé en 2004 sur la totalité du Calvados en 23 bassins de vie, ce service offre un transport public complémentaire aux lignes us Verts régulières pour environ 166 000 habitants (soit près de 20 % de la population du département). Les TaxiBus du Calvados ont été mis en place dans le but de desservir les communes les plus enclavées du Calvados et offrir ainsi aux habitants la possibilité de se déplacer pour des besoins de première nécessité (démarches administratives, rendez-vous médicaux, courses et marché…) Il fonctionne 2 ou 3 jours par semaine, selon des créneaux horaires définis. Ces services sont réalisés par une vingtaine de sociétés de taxis. 12 000 voyages ont été réalisés en 2005.
    • Assistance technique auréseau de Vire.
  • Keolis Centre : ex-Cariane Centre (Loches 37 et Bourges 18). Partenaire de Keolis Touraine. Depuis 1999, la Compagnie du Blanc Argent est une filiale du groupe Keolis. Elle effectue des transports par autocars et exploite pour le compte de la SNCF la ligne TER de Salbris à Luçay-le-Mâle.
  • Keolis Côte basque Adour : implantée à Bayonne effectue des transports scolaires depuis 2015 sur la côte basque et le réseau urbain (Chronoplus) depuis le .
  • Keolis Touraine : Keolis a acquis en mars 2009 le groupe Alphacars. Aujourd'hui, l'entreprise Alphacars groupe Keolis est basé à Saint pierre des Corps et à Loches et est partenaire de Keolis Centre.
  • Keolis Gascogne : implantée à Saint-Pierre-du-Mont (Landes), Keolis Gascogne assure les transports départementaux et régionaux en Aquitaine et sur les départements landais et gersois.
  • Keolis Gironde : est le nouveau nom du groupe Sera depuis fin 2006. Keolis Gironde regroupe les anciennes sociétés du groupe Sera : Cars Ouest Aquitain (agglomération bordelaise), Cars de Bordeaux (Bordeaux) et l'agence de voyages V.S. Voyages. La SERAG Voyages (Landes) forme quant à elle Keolis Gascogne avec Cariane Adour. La société des Cars Rebmann Lavergne a été absorbée en 2005 par Cars Ouest Aquitain. Keolis Gironde est présent sur de nombreux secteurs : Affrètement sur le réseau TBM de Bordeaux (une 20aine de lignes) ; Lignes départementales Trans'Gironde (notamment la ligne 702 vers Lacanau) ; Services scolaires pour le compte des municipalités et de la CUB ; Services spéciaux (usines, centres de formations) ; Tourisme (activité phare des Cars de Bordeaux). Le siège social est situé en ZA d'Issac à Saint-Médard-en-Jalles.
  • Keolis Garonne : Ex-Dussert, 75 salariés et 70 véhicules.
  • Keolis Littoral : gagne l'appel d'offre en 2008 sur la délégation de service public des transports de la Charente-Maritime. Elle prend donc une place prépondérante dans le département. Elle s'associe avec les Autocars Météreau (basés à Dolus-d'Oléron), avec les Voyages Goujeau (basés à Fontaine-Chalendray). Ils exploitent ensemble le réseau de transports « Les Mouettes ». Certains services sont confiés à Ocecars (Veolia Transport) (basés à La Rochelle et Rochefort), Michel Voyages, Chaintrier... Les principaux dépôts de Keolis Littoral se situent à Rochefort, Surgères, Saint-Martin-de-Ré (île de Ré) et à Royan.
  • Keolis Lorraine : inclut Keolis 3 frontières (ex-Courriers Mosellans), à Metz, ainsi que l'exploitation de lignes TIM, affrètement à Metz (lignes et services à la demande), tourisme. Keolis Lorraine comprend également Keolis Sud Lorraine situé à Bouxières-aux-Dames. Il exploite le réseau péri-urbain de Nancy, nommé « SUB » qui relie trois bassins, celui de Neuves-Maisons, celui de Saint-Nicolas et celui de Pompey, ainsi que le réseau TED autour de Nancy, et dans le sud de la Meurthe-et-Moselle.
  • Keolis Pyrénées : Implantée à Tarbes.
  • Keolis Armor : Anciennement TAE (Transport Armor Express) dont le siège est basé à Chantepie (35). Elle possède trois établissements secondaires : Dinard (35), Mûr de Bretagne (22), et un dépôt sans atelier au nord de Rennes à Montgermont (35). Cette société est affrétée sur une partie des lignes du réseau suburbain du STAR (Service des transports en commun de l'agglomération rennaise) et exploite de nombreuses lignes de transports scolaires. Elle exploite aussi le réseau urbain de la ville de Vitré (35), qui est totalement gratuit. Depuis janvier 2009, elle exploite la ligne Rennes (35) - Pontivy (56). Elle exploite aussi plusieurs lignes du réseau Illenoo (Réseau Interurbain).
  • Keolis Emeraude : Anciennement Les Courriers Bretons dont le siège est basé à Saint-Malo (35). Elle possède 3 établissements secondaires : Rennes-Montgermont (35), Pontorson (50) et Brest (29). Elle exploite aussi quelques lignes suburbaines du réseau STAR (Service des transports en commun de l'agglomération rennaise) et KSMA (Keolis Saint-Malo Agglomération) ainsi que des services scolaires. Keolis Emeraude gère la ligne Rennes (35) - Le Mont Saint Michel (50). Elle exploite aussi différentes lignes du réseau Illenoo (Réseau Interurbain). Keolis Emeraude fusionne avec le groupe Keolis Armor en juin 2016[11].
  • Keolis Touriscar Ain : Ex-Cariane Touriscar Ain, société de transports basée à Bellegarde-sur-Valserine, assurait surtout la ligne Bellegarde-sur-Valserine / Divonne-les-Bains – Ferney-Voltaire, ligne de bus régulière desservant le pays de Gex ainsi que des transports scolaires dans l'est du département de l'Ain.
  • Keolis Oise est une société de transport routier de voyageurs, située à Senlis dans l'Oise, qui compte aujourd'hui une flotte de 200 véhicules pour environ 225 salariés, répartis sur deux centres d'exploitation. Keolis Oise est le résultat du rapprochement entre deux sociétés : la SATA implantée à Agnetz et STRV implantée à Senlis. La fusion a donné naissance à Cariane sur Oise en 1988 et devient, en 1997, Cariane Oise. En 1999, Cariane Oise est intégrée dans le groupe Keolis, issu de la fusion entre Cariane et VIA-GTI. En 2003, la société Voyages Détré, basée à Verderonne, rejoint le groupe Keolis pour finalement fusionner avec Keolis Oise fin 2010.
  • Les Courriers catalans
  • Société de transport du Languedoc
  • Keolis Monts Jura : Keolis Monts Jura est une filiale du groupe Keolis depuis 2002. Basée historiquement en Franche-Comté, sa direction siège à Besançon. Elle possède sept centres d'exploitation basés à Besançon, Pontarlier, Montbéliard, Le Russey, Dole, Lons-le-Saunier et Vesoul[12].
  • Les Cars Roannais : Le siège sociale se trouve au Coteau (42).
  • Groupe Ernest Planche : comprend Autocars Planche et Cars Planche.
  • Interhône Alpes : Exploitait la ligne 175 « Satobus » du conseil départemental du Rhône (remplacé par la ligne de tramway RhônExpress) et dessert les pistes de l'Aéroport Lyon-Saint-Exupéry. Était chargée de l'exploitation du réseau Optibus du SYTRAL jusqu'au 31/12/2006. Interrhône Alpes assure de nouveau l'exploitation du service OPTIBUS depuis le 15 février 2008. De plus, Interhône Alpes assure la gestion des navettes d'acheminement des passagers sur le tarmac de l'aéroport Saint-Exupéry pour le compte de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de Lyon.
  • Transports de la Brière
  • Transports Palois Réunis : Filiale implantée à Pau et Bayonne
  • Keolis Nord : La société, qui a son siège à Comines (Nord) France, est une société de 210 personnes. Elle gère un parc de 136 véhicules. Ses bus sont reconnaissable facilement à Lille car c'est le seul exploitant du réseau Transpole qui dispose de bus Mercedes et Setra. Le principal exploitant de Transpole, Keolis Lille, n'utilise majoritairement que des Irisbus / Renault et des Heuliez / Renault. Keolis Nord est ladénomination depuis [13] de Trans Val de Lys issue de la fusion des sociétés Autocars Bolle et Cariane Nord le 27 juin 2005, a quatre activités :
    • exploitation de la majorité des lignes suburbaines du réseau Transpole (transports en commun de la Métropole lilloise) ;
    • exploitation, en partenariat avec 22 autres sociétés de lignes du réseau Arc-en-Ciel du département du Nord, dans les Flandres, du Nord de Lille à Dunkerque : Arc en Ciel1 (bus avec bande Bleue) et en Pévèle-Mélantois et le Hainaut du Sud de Lille jusqu'à Orchies / Douai : Arc en Ciel2 (bus avec bande Rose) ;
    • tourisme en autocar ;
    • transport périscolaire (tout transport pour les écoles).
  • Westeel Voyages
  • Loisirs et Voyages : Ex-Groupe Maisonneuve. Société basée à Ambert. Acheté par Keolis en mars 2007. Tourisme en autocar. Exploite le réseau de Transports en commun de Riom Communauté. Exploite une partie du réseau de Clermont-Ferrand (lignes 31, 32, 33, 34 et Navette Panoramique des Dômes (40)). Exploite des lignes du réseau du Conseil Général du Puy De Dôme (Transdôme).
  • Keolis Pays Normands : Achetée par Keolis en juillet 2007, l'entreprise Etasse Tourisme est un opérateur de transport de voyageurs, principalement pour les transports scolaires dans les départements de la Manche et du Calvados (entre Carentan et Bayeux).
  • Keolis Baie des Anges (KBA) : l'entreprise sous-traite une quarantaine de lignes sur le réseau Lignes d'Azur.
  • Keolis Normandie Seine : anciennement Keolis Eure, exploite des lignes interurbaines dans l'Eure et a repris celles exploitées par Jacquemard (groupe RATP) après perte de services scolaires par cette dernière ; a intégré Keolis Rouen Vallée de Seine qui exploite les TAD de Rouen Métropole sous l’appellation Filo'R (sauf pour la sous-agglo d'Elbeuf).
  • Keolis Seine-Maritime : exploite des lignes interurbaines en Seine-Maritime, autour du Havre et de Fécamp, ainsi que le réseau urbain de Fécamp. Assure certains services en partage avec les cars Périer.

En Île-de-France[modifier | modifier le code]

  • Keolis Travel Services : Keolis Travel Services est l'agence commerciale d'Île-de-France du groupe Keolis. Son domaine comprend trois segments, le tourisme de loisirs, le tourisme d'affaires ou événementiel et le tourisme de collectivités locales. Elle traite également les dessertes privées d'hôtels et d'entreprises. Enfin, elle peut intervenir lors des remplacements de trains, en cas de travaux ou d'incidents[14].
  • Les Courriers de l'Île-de-France : La société CIF exploite un réseau de bus opérant dans le nord-est de l’Île-de-France et dans le sud de la Picardie.
  • Aérolignes : La société n'existe plus et a été remplacé par Aerolis.
  • Keolis Seine Sénart : Jusqu'en 2014, la société s'appelait Garrel & Navarre.
  • Keolis Seine Val-de-Marne : L'entreprise exploite un réseau de bus desservant l'Essonne et le Val-de-Marne. Jusqu'en 2014, elle s'appelait Athis Cars.
  • Autocars Delion (Nanterre) IDF : Acheté par Keolis fin juin 2007. Exploitation de lignes A14 (La défense ↔ Mantes la ville, Les Mureaux, Verneuil sur Seine, Orgeval). Transports occasionnel et touristiques en autocars. Transports scolaires pour collectivités. 62 véhicules, de 8 à 62 places.
  • Intrabus Orly
  • Keolis Yvelines : La société exploite le réseau urbain de Saint-Cyr-l'École composé de sept lignes. L'entreprise exploite le service urbain de la commune de Chaville, située dans les Hauts-de-Seine. Le réseau est composé de deux circuits desservant les quartiers Marivel et Ursine. La société organise des transports occasionnel et touristique en autocars. Jusqu'au , la société se nommait Compagnie de services de transports et annexes (CSTA).
  • Keolis Seine Essonne
  • Keolis Mobilité Paris (SOMAP) : Exploitation du Service Pam 75 (Pam signifiant Paris Accompagnement Mobilité jusqu'en 2016, puis changé en Pour Aider à la Mobilité), service de transport à la demande pour personnes en situation de handicap (personnes âgées ou à mobilité réduite), à Paris.
  • Keolis Val-d'Oise : La société exploite des lignes régulières desservant principalement la communauté de communes du Haut Val-d'Oise. Elle gère également en pool la ligne 100 qui relie Persan à Roissy.
  • Transports Daniel Meyer : Entreprise reprise le 15 janvier 2016 par Keolis[15].
  • Transports Ormont
  • Transkeo : Transkeo est une filiale de Keolis (51 %) et SNCF Participations (49 %) créée en 2016 pour exploiter la ligne T11 Express mise en service le . Les 90 salariés embauchés à l'ouverture le sont sous un contrat de droit privé relevant de la convention collective du ferroviaire mais sans le statut de cheminot. Transkeo permet également à la SNCF de s'affranchir des règles d'organisation du travail qu'elle a tenté (sans succès) d'assouplir durant l'été 2016 afin de gagner en productivité. Les agents seront polyvalents, formés à la conduite comme à l'information voyageurs et de la vente de billets. Si les résultats sont concluants, Transkeo pourrait exploiter les lignes T12 Express et T13 Express et préfigurer la collaboration entre Keolis et la SNCF dans le cadre des futurs appels d'offres pour les trains régionaux[16].

Europe[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

Sous la marque Eurobahn, Keolis Deutschland est le troisième opérateur ferroviaire allemand, opérant des réseaux régionaux dans les régions de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et Basse-Saxe, ainsi qu'au delà de la frontière néerlandaise. Le parc est constitué d'automotrices électriques Stadler Flirt et d'autorails diesel Bombardier Talent. Les réseaux actuellement exploités par Keolis Deutschland sont les suivants[17] :

Maas-Rhein-Lippe-Netz de décembre 2009 à décembre 2025 :

Hellweg-Netz de décembre 2008 à décembre 2018 :

OWL-Dieselnetz de décembre 2013 à décembre 2025 :

Teutoburger Wald-Netz de décembre 2017 à décembre 2032 :

Prochains contrats[modifier | modifier le code]

S-Bahn Rhin-Ruhr de décembre 2019 à décembre 2034 :

Pour ces services, Keolis Deutschland va louer des trains DB Class 422 au Verkehrsverbund Rhein-Ruhr (VRR). Ces trains circuleront avec une livrée VRR neutre.

Anciens contrats[modifier | modifier le code]

Belgique[modifier | modifier le code]

Historique
  • Déc 96 : Création d’Eurobus Holding regroupant 17 filiales. Actionnariat : SRWT, Consorts de Reys, Consorts Jost, Consorts Pauly
  • 1997 : Cariane (future Keolis) et Reniers (flamand) entrent dans l’actionnariat
  • 1999-2008 : Rachat d’une trentaine de filiales
  • 2008 : Rachat des parts privées par Keolis qui devient actionnaire majoritaire au cotés de la SRWT
  • 2009 : Rachat de Flanders Coach Group par Keolis Vlaanderen (10 nouvelles filiales)
  • 2010 : Rachat de 100% des parts Eurobus Holding par Keolis. Sortie de la SRWT de l’actionnariat
  • 2011-2015 : Rachat de 11 nouvelles filiales
  • 2016-2017 : Après plusieurs fusions internes, le groupe compte dorénavant 43 filiales. Le groupe Keolis en Belgique étend son activité au stationnement via sa filiale Effia Belgium qui a repris les sociétés d’Alfa Park et de Parkeren Roeselare.

En Belgique, on retrouve Keolis sous deux holdings : Eurobus Holding (Wallonie et Bruxelles) et Keolis Vlaanderen (Flandre).

Les sociétés détenues par Eurobus Holding sont : Autobus de Genval, Autobus Dujardin, Cardona Deltenre, Cars Gembloutois, Cie des Autobus Liègeois, Cinacien, Cintra, De Boeck, Doppagne, Ets Liénard & Cie, Eurobussing Brussels, Eurobussing Wallonie, Garage du Perron, Lim Collard-Lambert, Pirnay, Picavet, SADAR, Satracom, Sophibus, T.C.M. Cars, Taxis Melkior, Transports Penning, Voyages Bertrand, Voyages François Lenoir, Voyages Nicolay.

Les sociétés détenues par Keolis Vlaanderen sont : Autobus Dony, Autobusbedrijf Bronckaers, Autobussen De Reys, Cintral, Eltebe, Flanders Bus, Gino Tours, Heyerick, Ramoudt Tours, Reizen Joye, Reniers & Co, Trimi, Bus4You, Staca, Van Rompaye.

Danemark[modifier | modifier le code]

Norvège[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, Keolis est l'actionnaire majoritaire à 51 % de Fjord1 (Fjord1 Partner (en)) qui exploite le tramway de Bergen.

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Keolis Nederland est un opérateur de transport de bus couvrant notamment les régions de Gelderland, Overijssel et Utrecht. Keolis Nederland exploite également un réseau ferroviaire allant de Zutphen à Bad Bentheim en Allemagne.

Portugal[modifier | modifier le code]

Aux côtés de Grupo Barraqueiro, Arriva, et Manvia, Keolis fait partie du consortium ViaPORTO qui assure l'exploitation et la maintenance du tramway de Porto jusqu'en 2015.

Keolis Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Au Royaume-Uni est un partenaire minoritaire dans la société d'exploitation ferroviaire Govia avec Go-Ahead Group. Govia exploite actuellement du Sud, du Sud-Est et à Londres franchises Midland. Keolis exploite elle-même aussi la franchise Transpennine train express en partenariat avec First Group. Avec le gouvernement local et les principaux soutien financier du secteur privé, Keolis conçoit des solutions de transport adaptés à l'environnement local. Keolis affirme qu'il s'efforce de fournir des transports publics que les alliés un esprit de service à l'innovation et l'efficacité. Keolis est aussi l'une des quatre entreprises qui seront présélectionnés pour la franchise InterCity West Coast au Royaume-Uni qui sera décerné en août 2012.

Le , Keolis est désigné par Transport for London pour gérer la franchise Docklands Light Railway à Londres. Le contrat qui dure jusqu'en 2021 est évalué à 880 millions d'euros[18].

Suède[modifier | modifier le code]

Keolis Sverige (6500 salariés) exploite plusieurs réseaux urbains et interurbains en Suède :

International[modifier | modifier le code]

Australie[modifier | modifier le code]

Keolis est l'opérateur du tramway de Melbourne dans un partenariat à 51 % avec le groupe australien Downer EDI 49 % du capital. Ils forment ainsi la société KDR (Keolis Downer EDI rail). La marque commerciale est Yarra Trams.

Canada[modifier | modifier le code]

Keolis, par sa filiale Orléans Express[19], est le principal transporteur interurbain de passagers par autocar du Québec. Le 1er janvier 2012, Orléans Express est racheté à 100% par le groupe Keolis. Denis Andlauer est nommé Président et chef de la direction de Keolis Canada.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Le 16 octobre 2009, la Virginia Railway Express (en) a confié à Keolis, par un contrat de 85 millions de dollars, l'exploitation des 145 km des lignes du réseau de la banlieue sud de Washington vers Manassas et Fredericksburg. Keolis a commencé l'exploitation le 12 juillet 2010.

En Californie, en novembre 2011, Keolis a acheté Tectrans[20] renommé par la suite Keolis Transit America.

En février 2013, Keolis remporte la gestion d'une partie des bus de Las Vegas, sur Las Vegas Strip, face à son concurrent français Veolia TransDev[21].

Depuis 2014, Keolis exploite sous le nom de Keolis Commuter Services (KCS) le réseau de trains de banlieue de la ville de Boston.

Inde[modifier | modifier le code]

Le 9 mai 2012, Larsen et Toubro Metro Rail (L&T), leader indien dans le domaine de l’ingénierie et de la construction, confie au groupe Keolis l’exploitation et la maintenance du futur métro d’Hyderabad, capitale de l’État Andhra Pradesh en Inde. L'exploitation et la maintenance du réseau débuteront en 2015[22].

Activité de lobbyisme auprès de l'Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Keolis est inscrit comme représentant d'intérêts auprès de l'Assemblée nationale. L'entreprise déclare à ce titre, pour l'exercice comptable de 2012, un chiffre d'affaires compris entre 4,75 et 5 millions d'euros, et indique que les couts annuels liés aux activités directes de représentation d'intérêts auprès du Parlement sont compris entre 100 000 et 150 000 euros[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Keolis fait peau neuve et change d'identité visuelle, article du 9 octobre 2017, sur www.keolis.com/fr. Consulté le 2 janvier 2018
  2. La SNCF augmente sa participation dans Keolis, article du 18 avril 2012, sur www.usinenouvelle.com. Consulté le 27 avril 2012.
  3. a et b « Keolis : les chiffres-clés », sur www.keolis.com.
  4. « Keolis, opérateur de référence du transport public en Europe :: Keolis Centre », sur www.keoliscentre.fr (consulté le 29 juin 2017)
  5. [PDF]Rapport financier 2016 groupe SNCF, effectif page 38
  6. Site officiel de Keolis, rubrique Notre histoire - site consulté le 14 août 2011
  7. http://routes.wikia.com/wiki/Cariane WikiSara
  8. http://routes.wikia.com/wiki/VIA-GTI WikiSara
  9. Domaines des créations de noms de la société Bessis, sur le site bessis.fr, consulté le 15 juillet 2011.
  10. Éric Béziat, « Par le biais de sa filiale Keolis, la SNCF se lance dans l’ambulance », sur Le Monde, .
  11. « Transport. Fusion chez Keolis pour plus de lisibilité », sur entreprises.ouest-france.fr, article du 3 juin 2016 (consulté le 12 août 2016).
  12. « Keolis Monts Jura – Une organisation au plus près du terrain », sur montsjura-autocars.fr (consulté le 13 octobre 2016).
  13. Florent Steinling, « Nouveau dépôt et nouveau nom pour Trans Val de Lys », sur lavoixdunord.fr, article du 2 décembre 2016 (consulté le 27 décembre 2016).
  14. Description des activités de Keolis Travel Services. Consulté le 7 mars 2012.
  15. « Keolis rachète les Transports Daniel Meyer en Ile-de-France », sur Connexion Transport Territoires - Bus&Car (consulté le 30 août 2016).
  16. Lionel Steinmann, « L’Ile-de-France, laboratoire de la SNCF pour préparer la concurrence », lesechos.fr, (consulté le 30 juin 2017).
  17. http://www.eurobahn.de/linieninformationen/ site consulté le 12 décembre 2017
  18. Keolis gèrera la ligne automatique de Londres, Le Monde, 4 juillet 2014
  19. http://www.orleansexpress.com/Corpo/a_propos/autocars.aspx site de la compagnie Orléans Express
  20. http://www.mobilicites.com/fr_actualites-california-dreamin-pour-keolis_77_1547.html article du 30 novembre du site Mobili Cités.
  21. Des bus français sur le Strip de Las Vegas, article du 25 février 2013, sur lesechos.fr, consulté le 25 février 2013.
  22. http://www.keolis.com/fr/medias/espace-presse/communiques-de-presse/detail-du-communique/article/keolis-futur-exploitant-2.html communiqué de presse du 9 mai 2012
  23. « Tableau des représentants d'intérêts », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 27 octobre 2016), onglet : Données financières

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]