La Hauteville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Hauteville
La Hauteville
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Houdanais
Maire
Mandat
Marc Courteaud
2020-2026
Code postal 78113
Code commune 78302
Démographie
Gentilé Hautevillois
Hautevilloises
Population
municipale
166 hab. (2019 en diminution de 6,21 % par rapport à 2013)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 15″ nord, 1° 37′ 06″ est
Altitude Min. 134 m
Max. 184 m
Superficie 4,86 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bonnières-sur-Seine
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Hauteville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Hauteville
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
La Hauteville
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
La Hauteville
Liens
Site web lahauteville.fr

La Hauteville est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Position d'Hauteville dans les Yvelines.
Locator Dot.png

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de La Hauteville est située dans le sud-ouest du département, dans l'extrémité ouest du massif forestier de Rambouillet. La commune est, de ce fait, très boisée.

Elle se trouve, par la route, à environ 46 kilomètres à l'ouest-sud-ouest de Versailles et à environ 37 kilomètres au sud de Mantes-la-Jolie, le chef-lieu d'arrondissement. Houdan, chef-lieu de canton, est à 13 kilomètres au nord et Rambouillet à 20 kilomètres à l'est-sud-est.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Hameaux de la commune[modifier | modifier le code]

L'habitat est réparti dans deux hameaux, celui de Hargeville presque accolé au bourg et celui de l'Épinette au sud-ouest.

Les deux hameaux de La Hauteville sont la Hauteville elle-même et l'Epinette. Hargeville est une commune située au nord de La Hauteville à côté de Septeuil (voir carte verte Michelin no 106 ).

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Les communes sont Adainville au nord-est, La Boissière-École de l'est au sud-sud-est, Le Tartre-Gaudran au sud-ouest et Grandchamp au nord-ouest.

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

La quasi-totalité de la voirie est communale.

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare SNCF la plus proche est la gare de Houdan à 12 kilomètres au nord.

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 15 et 20 de la société de transport Transdev Rambouillet et par la ligne HOUDAN de la société de transport Transdev Houdan.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

La Hauteville est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[4],[5].

Occupation des sols simplifiée[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 88,15 % d'espaces agricoles, forestiers et naturels, 7,93 % d'espaces ouverts artificialisés et 3,92 % d'espaces construits artificialisés[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom primaire de Hauteville est attestée en Carmeia en 1151 et en 1172[7], Charmeiam en 1268[8], Charmeia au XIIIe siècle[9], La Charmoye[10] en 1288[11], du nom du hameau, du bois de la Charmoie situé à 4,6 km.
Dans les textes anciens, le bourg de La Hauteville est souvent appelé « La Charmoie » en raison du territoire boisé de charmes sur lequel il se trouve. Il conserve ce nom jusqu'à la Révolution. Voir : Toponymie de Hauteville-la-Guichard.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • L'église et le cimetière de La Hauteville sont aussi ceux des communes de Grandchamp et du Tartre-Gaudran.
  • De la même façon, le monument aux morts porte les noms des morts des trois communes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 En cours Marc Courteaud[12],[13]    

Instances administratives et judiciaires[modifier | modifier le code]

La commune de La Hauteville appartient au canton de Bonnières-sur-Seine et est rattachée au communauté de communes du Pays Houdanais.

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines.

Sur le plan judiciaire, La Hauteville fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[14],[15].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[17].

En 2019, la commune comptait 166 habitants[Note 3], en diminution de 6,21 % par rapport à 2013 (Yvelines : +2,1 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
197227236245260269278323299
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
290274287305313319302260254
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
258257264195212171170147132
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
118138137169157159174177178
2014 2019 - - - - - - -
178166-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 25,9 %, soit en dessous de la moyenne départementale (38,0 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 28,9 % la même année, alors qu'il est de 21,7 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 82 hommes pour 88 femmes, soit un taux de 51,76 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,32 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[20]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
0,0 
7,5 
75-89 ans
9,3 
25,0 
60-74 ans
16,3 
23,7 
45-59 ans
33,7 
20,0 
30-44 ans
12,8 
10,0 
15-29 ans
14,0 
13,7 
0-14 ans
14,0 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2018 en pourcentage[21]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
1,3 
5,7 
75-89 ans
7,7 
13,4 
60-74 ans
14,5 
20,6 
45-59 ans
20,3 
19,8 
30-44 ans
19,9 
18,4 
15-29 ans
17 
21,5 
0-14 ans
19,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'association sportive communale (ASCOH) propose tennis, cyclotourisme et pétanque.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Madeleine.
Le Château.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Sainte-Madeleine :
    • Statues de saint Jean et de la Vierge du calvaire, en bois taillé, peint, polychrome, du XVIe siècle.
    • Statue de saint Pancrace, en bois taillé, peint, polychrome, du XVe ou du XVIe siècle.
    • Statue de saint Roch de Montpellier, en bois taillé, peint, polychrome, du XVIe siècle.
    • Statues d'un saint apôtre, de deux anges et un tabernacle du XVIIIe siècle.
  • Château de La Hauteville, propriété privée.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine des communes des Yvelines - tome 1, Paris, Editions Flohic, , 1155 p. (ISBN 2-84234-070-1), « La Hauteville », p. 313–314

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur insee.fr (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. [PDF]« Occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) », sur cartoviz.iau-idf.fr (consulté en ).
  7. Dans le cartulaire de Saint Père.
  8. Dans le cartulaire d’Epernon.
  9. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  10. Archives-nationales, MC/ET/XXXIII/38 , fol. VcVII Vo (fol. 507 Vo).
  11. Elisabeth Lalou, Robert-Henri Bautier, François Maillard - Itinéraire de Philippe IV le Bel (1285-1314) - Page 281.
  12. « La liste des maires - « Troisième tour » des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ .
  13. « La Hauteville », Union des maires des Yvelines (consulté le ).
  14. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le ).
  15. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le ).
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  20. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de la Hauteville (78302) », (consulté le ).
  21. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département des Yvelines (78) », (consulté le ).
  22. Dictionnaire biographique du Canada, Vol. 1,, « LE VIEUX DE HAUTEVILLE, NICOLAS », par Honorius Provost, Université Laval/University of Toronto -- http://www.biographi.ca/fr/bio/le_vieux_de_hauteville_nicolas_1E.html
  23. La Nouvelle-France, (Nicolas LEVIEUX de HAUTEVILLE) http://www.naviresnouvellefrance.net/html/vaisseaux2/administrateurs/administrateursLemMer.html#levieuxhautevillenicolas