Auffreville-Brasseuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Auffreville-Brasseuil
Auffreville-Brasseuil
La chapelle Saint-Barthélemy.
Blason de Auffreville-Brasseuil
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Intercommunalité Grand Paris Seine et Oise
Maire
Mandat
Serge Ancelot
2020-2026
Code postal 78930
Code commune 78031
Démographie
Gentilé Auffrevillois
Population
municipale
649 hab. (2018 en augmentation de 3,18 % par rapport à 2013)
Densité 274 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 15″ nord, 1° 42′ 41″ est
Altitude Min. 24 m
Max. 127 m
Superficie 2,37 km2
Élections
Départementales Canton de Bonnières-sur-Seine
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Auffreville-Brasseuil
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Auffreville-Brasseuil
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Auffreville-Brasseuil
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Auffreville-Brasseuil

Auffreville-Brasseuil est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France, .

Ses habitants sont appelés les Auffrevillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Position d'Auffreville-Brasseuil dans les Yvelines.
Locator Dot.png

Localisation[modifier | modifier le code]

Auffreville-Brasseuil est située à quatre kilomètres au sud de Mantes-la-Jolie et à une cinquantaine de km à l'ouest de Paris, dans la vallée de la Vaucouleurs, à 4 km

La commune est desservie par la départementale 983 et ses 6000 véhicules par jour qui longe le village[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Elle est limitrophe de Mantes-la-Ville au nord, de Magnanville et Soindres à l'ouest, de Breuil-Bois-Robert à l'est et de Vert au sud.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Vaucouleurs à Auffreville.

La commune s'étire le long de la Vaucouleurs, affluent de rive gauche de la Seine, sur deux kilomètres environ, occupant le fond de la vallée et les deux versants. Elle comprend deux centres habités, Auffreville, site de l'ancien château d'Auffreville, et Brasseuil en amont.

La Vaucouleurs est doublée sur sa rive droite d'une dérivation, le bras forcé, qui alimentait autrefois de nombreux moulins et qui participe à l'écoulement des crues.

Transports et déplacements[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 60 et SMTS de la société de transport Transdev Houdan[réf. nécessaire].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Offrevilla vers 1186, Auffreville en 1757[2].

Le nom d'Auffreville dérive d'un nom d'origine germanique Otfried ou Adalfrid (> Auffray) et de l'appellatif -ville au sens ancien de domaine rural [issu du latin villa (rustica)].

Le nom de Brasseuil vient du bas latin d'origine gauloise braceolum, marécage (basé sur braco > bray, braye).

Les toponymes en euil, très nombreux dans notre région, viendraient du terme gaulois ialo signifiant clairière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire d'Auffreville-Brasseuil est une ancienne dépendance de Mantes-la-Ville, dont il a été détaché et érigé en deux communes indépendantes, Auffreville et Brasseuil en 1790. Toutefois, avant 1794, la commune éphémère de Brasseuil a été supprimée et son territoire rattaché à Auffreville, sous ce nom simple. Seulement en 1942, la commune a pris son nom actuel d'Auffreville-Brasseuil[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964[4], la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département des Yvelines et à son arrondissement de Mantes-la-Jolie après un transfert administratif effectif au .

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines.

Elle faisait partie de 1793 à 1967 du canton de Mantes-la-Jolie du département de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place des Yvelines, elle est rattachée en 1967 au canton de Guerville[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais intégrée au canton de Bonnières-sur-Seine.

Sur le plan judiciaire, Auffreville-Brasseuil fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[5],[6].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune d'Auffreville-Brasseuil était membre de la communauté d'agglomération de Mantes-en-Yvelines, créée fin 1999 et qui succédait au district urbain de Mantes (DUM), créé en 1966.

La loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (loi MAPAM) imposant la création de territoires d'au moins 200 000 habitants en seconde couronne parisienne, cette intercommulité fusionne avec ses voisines pour former, le , la communauté urbaine dénommée Grand Paris Seine et Oise (GPS&O), dont Auffreville-Brasseuil est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1962 1983 Pierre Leclère[1]    
mars 1983 En cours
(au 18 février 2020[1])
Serge Ancelot LR[7] Chef d'entreprise à la retraite
Réélu pour le mandat 2014-2020[8]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2018, la commune comptait 649 habitants[Note 1], en augmentation de 3,18 % par rapport à 2013 (Yvelines : +1,83 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
294279235242243249253251241
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
219204216239248203211191218
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
222234207193220272291258303
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
326338445454560586599589646
2018 - - - - - - - -
649--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,9 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 13,8 %, 15 à 29 ans = 21,5 %, 30 à 44 ans = 16,8 %, 45 à 59 ans = 26,3 %, plus de 60 ans = 21,6 %) ;
  • 49,6 % de femmes (0 à 14 ans = 14,4 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 16,4 %, 45 à 59 ans = 28,8 %, plus de 60 ans = 24,2 %).
Pyramide des âges à Auffreville-Brasseuil en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90  ans ou +
0,3 
5,7 
75 à 89 ans
7,5 
15,2 
60 à 74 ans
16,4 
26,3 
45 à 59 ans
28,8 
16,8 
30 à 44 ans
16,4 
21,5 
15 à 29 ans
16,1 
13,8 
0 à 14 ans
14,4 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les enfants de la commune sont scolarisés à l'école des Huit moulins, établissement ouvert en 2017 et qui remplace une école construite dans les années 1900 et qui est amenée à accueillir une nouvelle salle du conseil municipal[14].

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture.
  • Moulins : le moulin de Brasseuil, hérité du XIVe siècle[15]. Il participe à l'opération « Pain d'Yveline », du nom d'une association qui cherche à promouvoir un pain local de qualité en assurant la transparence de la filière de l'agriculteur au boulanger[réf. nécessaire].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le pont de la Révolution.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Saint-Barthélemy : construite en 1811 sur l'emplacement de l'ancienne chapelle du château.
  • Château d'Auffreville : petit édifice du XIXe siècle à quatre tourelles d'angle, construit sur les ruines de l'ancien château du XVIe siècle.
  • Moulin de Brasseuil : très ancien moulin à eau, déjà cité au XVIe siècle, qui a été modernisé et est toujours en activité.
  • Pont de la Révolution, sur la Vaucouleurs.
  • Deux anciens lavoirs à Brasseuil, l'un impasse du Lavoir, l'autre impasse de l'Éperon

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le chanteur Alain Barrière a vécu dans la commune, où il s'est marié, une dizaine d'années, au manoir appelé la Croix Saint-Jacques[16],[17].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Auffreville-Brasseuil

Les armes d'Auffreville-Brasseuil se blasonnent ainsi :
D'azur au pont antique d'une arche d'argent, maçonné de sable et enfermant une roue de moulin à aube du même, posés sur une jumelle ondée aussi d'argent soutenue d'un poisson du même, le pont accompagné en chef, à dextre d'un épi de blé posé en barre, à senestre d'un épi de maïs posé en bande, le tout d'or.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Yves Fossey, « Faute d’héritier, Serge Ancelot, 82 ans, ne lâchera pas la mairie d’Auffreville-Brasseuil : Chaque semaine, «Le Parisien» dresse le portrait d’un maire pas comme les autres en Ile-de-France et dans l’Oise. Aujourd’hui, rencontrez Serge Ancelot, qui brigue, à 82 ans, un 7e mandat dans son village des Yvelines. », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2020).
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 925 (ISBN 2600001336).
  3. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Loi no 64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne, JORF no 162 du 12 juillet 1964, p. 6204–6209, fac-similé sur Légifrance.
  5. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).
  6. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).
  7. Renaud Vilafranca, « Yvelines. Auffreville-Brasseuil : « Un septième mandat pour l’honneur » : Le maire d’Auffreville-Brasseuil (Yvelines) élu depuis 1983 s’apprête à rempiler pour un septième mandat. Mais il annonce déjà qu’il n’ira pas au bout. », 78 actu,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2020).
  8. « La liste des maires - "Troisième tour" des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ .
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. « Évolution et structure de la population à Auffreville-Brasseuil en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  13. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  14. : Renaud Vilafranca, « Une école élémentaire « quatre étoiles » pour la rentrée 2017 », 78 actu,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2020).
  15. « Auffreville-Brasseuil : il veut devenir le meunier local d’Ile-de-France », Le Parisien, édition des Yveliness,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2020).
  16. Nathan Moreau, « Yvelines. Le chanteur Alain Barrière a vécu pendant dix ans à Auffreville-Brasseuil : Alain Bellec dit Alain Barrière s'est éteint. Chanteur illustre des années 70, il avait marqué les esprits avec ses tubes à succès comme Ma vie ou Tu t'en vas. », 78 actu,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2020).
  17. Yves Fossey, « Mort d’Alain Barrière : à Mantes-la-Ville, « il ne manquait aucune rencontre du club de foot » : Supporteur du CAMV lorsqu’il était installé à Auffreville-Brasseuil, un village proche de Mantes, le chanteur décédé mercredi soir avait écrit une chanson pour le club en 1971 », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2020).