Mousseaux-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mousseaux-sur-Seine
Mousseaux-sur-Seine
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Intercommunalité Grand Paris Seine et Oise
Maire
Mandat
Gérard Ours Prisbil
2020-2026
Code postal 78270
Code commune 78437
Démographie
Gentilé Moussois
Population
municipale
679 hab. (2019 en augmentation de 3,19 % par rapport à 2013)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 37″ nord, 1° 38′ 51″ est
Altitude 19 m
Min. 12 m
Max. 68 m
Superficie 7,20 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Bonnières-sur-Seine
(banlieue)
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bonnières-sur-Seine
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Mousseaux-sur-Seine
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Mousseaux-sur-Seine
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mousseaux-sur-Seine
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mousseaux-sur-Seine
Liens
Site web mousseaux-sur-seine.fr

Mousseaux-sur-Seine est une commune du département des Yvelines, dans la région Île-de-France, en France.

Ses habitants sont appelés les Moussois et les Moussoises [1]

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation de Mousseaux-sur-Seine dans les Yvelines.

Mousseaux-sur-Seine est une commune riveraine de la Seine, située à 14 km à l’ouest de Mantes-la-Jolie et à 6 km à l’est de Bonnières-sur-Seine, sur la rive gauche, dans la boucle de Moisson. Elle est limitrophe de Freneuse et Méricourt à l’ouest, de Moisson au nord. À l’est, elle est séparée par la Seine de Saint-Martin-la-Garenne.

Le bourg est implanté au bord du fleuve le long d’une falaise calcaire dans laquelle ont été creusées de nombreuses caves, les « boves », qui servirent autrefois d’habitations.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

  • La Seine borde la commune au sud-est.
  • Sablière des Boucles de la Seine Moisson-Mousseaux.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par le réseau de bus du Mantois.

Occupation des sols simplifiée[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 88,49 % d'espaces agricoles, forestiers et naturels, 5,06 % d'espaces ouverts artificialisés et 6,45 % d'espaces construits artificialisés[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Mousseaux-sur-Seine est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. Elle appartient à l'unité urbaine de Bonnières-sur-Seine, une agglomération intra-départementale regroupant 7 communes[6] et 14 357 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[7],[8].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[9],[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme de Moncellis en 1205[11].

Mousseaux est une variante du toponyme Monceaux (comme Monceaux, Oise), forme au pluriel du nom commun d'ancien français moncel > monceau au sens de « petit mont » [11] ou « colline ».

La Seine borde la commune au sud-est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les registres d'état civil on relève les formes suivantes :

  • 1609 : Mousiaulx les Boves
  • 1638 : Monciaux
  • 1676 : Monceaux
  • 1680 : Saint Léger de Monceaux
  • 1740 : Mousseaux les Boves

Mousseaux en ancien français signifie « troglodytes Le village de Mousseaux est un haut-lieu souterrain de la région. Creusé tout au long de la « falaise blanche », il possède des trésors d'architecture creusée. Les habitants des troglodytes étaient surnommés « les mousseaux »[12].

Ce territoire était déjà habité à l’époque néolithique. On y a retrouvé de nombreuses armes en silex taillé.

L'histoire de Mousseaux-sur-Seine, à l'époque féodale, est étroitement liée à celle de La Roche-Guyon, résidence du seigneur. Lors des invasions normandes de nombreux châteaux féodaux se construisirent sur les bords de la Seine, afin d'échapper aux hordes de pillards qui ravageaient la France. Le donjon, inexpugnable de La Roche-Guyon donnait asile aux rares populations des environs.

Pendant la guerre de Cent Ans, la région se trouve sous domination anglaise.

Le village eut jusqu’à la fin du XVIIIe siècle une production viticole importante, dont il reste, encore visible, un pressoir ancien.

En 1866 la commune est inondée.

Pendant la guerre franco-allemande de 1870, la commune est occupée par un train d'équipage allemand à partir du

En 2003, Mousseaux-sur-Seine choisit d’adhérer à la communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines, plutôt qu’à la communauté de communes des Portes de l’Île-de-France centrée sur Bonnières-sur-Seine.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1789 ? Jean-François Hotto    
         
mars 2001 En cours Gérard Ours DVD agriculteur

Instances administratives et judiciaires[modifier | modifier le code]

La commune de Mousseaux-sur-Seine appartient au canton de Bonnières-sur-Seine et est rattachée à la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise.

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines.

Sur le plan judiciaire, Mousseaux-sur-Seine fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[13],[14].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[16].

En 2019, la commune comptait 679 habitants[Note 3], en augmentation de 3,19 % par rapport à 2013 (Yvelines : +2,1 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
631627593568515462426407356
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
321281259230230232233211188
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
168170181151141136198185172
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
180191289415494558609606617
2014 2019 - - - - - - -
676679-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 34,2 %, soit en dessous de la moyenne départementale (38,0 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 25,1 % la même année, alors qu'il est de 21,7 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 328 hommes pour 352 femmes, soit un taux de 51,76 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,32 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[19]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
0,6 
6,1 
75-89 ans
8,5 
17,4 
60-74 ans
17,4 
25,3 
45-59 ans
21,9 
16,2 
30-44 ans
18,2 
13,4 
15-29 ans
15,1 
21,6 
0-14 ans
18,2 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2018 en pourcentage[20]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
1,3 
5,7 
75-89 ans
7,7 
13,4 
60-74 ans
14,5 
20,6 
45-59 ans
20,3 
19,8 
30-44 ans
19,9 
18,4 
15-29 ans
17 
21,5 
0-14 ans
19,4 

Économie[modifier | modifier le code]

La base de plein air et de loisirs.
Elle s'étend aussi sur la commune voisine de Moisson.
Cette base offre la possibilité de pratiquer les sports nautiques, mais comprend aussi, entre autres, un golf à 18 trous et des aires pour pratiquer le VTT.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Léger.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Léger : église en pierre calcaire de style néogothique datant de 1875. Elle remplace une ancienne église troglodytique datant de 1749, dont seul le clocher carré surmonté d’un toit conique en pierre émerge du sol.
  • Pressoir à vin : conservé dans une « bove », excavation creusée dans la falaise calcaire, ce pressoir en bois date du XVIIIe siècle.
  • Atelier de peinture : Martine Darcel, peintre reconnue [réf. nécessaire], réalise une exposition de ses plus belles œuvres dans le hall de la mairie de Mousseaux-sur-Seine.
  • Cimetière communal, où est enterré l'ingénieur Louis Béchereau.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Une réserve naturelle régionale est créée sur les communes de Moisson et Mousseaux-sur-Seine en 2009.

Les plans d'eau en bordure de Seine constituent aussi un lieu d'hivernage de nombreuses espèces d'oiseaux aquatiques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine des communes des Yvelines - tome 1, Paris, Editions Flohic, , 1155 p. (ISBN 2-84234-070-1), « Mousseaux-sur-Seine », p. 118–119

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mousseaux-sur-Seine, page d'accueil », Mairie de Mousseaux-sur-Seine (consulté le ).
  2. [PDF]« Occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) », sur cartoviz.iau-idf.fr (consulté en ).
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Unité urbaine 2020 de Bonnières-sur-Seine », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  7. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  8. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  11. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 2, p. 1174 (ISBN 2600001336)[réf. incomplète].
  12. Patrick Saletta, Sanctuaires souterrains: aux origines de l'Église en France, page 43
  13. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le ).
  14. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le ).
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  19. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Mousseaux-sur-Seine (78437) », (consulté le ).
  20. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département des Yvelines (78) », (consulté le ).
  21. (fr) Base nautique de Moisson-Mousseaux}