Gare de Mantes-la-Jolie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mantes-la-Jolie
Image illustrative de l'article Gare de Mantes-la-Jolie
Façade sur la place du 8 mai 1945 à Mantes-la-Jolie.
Localisation
Pays France
Communes Mantes-la-Jolie
Mantes-la-Ville
Buchelay
Quartier Gassicourt
Adresse Place du 8 mai 1945
78200 Mantes-la-Jolie
Coordonnées géographiques 48° 59′ 23″ N 1° 42′ 12″ E / 48.989824, 1.70332548° 59′ 23″ Nord 1° 42′ 12″ Est / 48.989824, 1.703325  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF - SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
Intercités Normandie
TER Haute-Normandie
TransilienLigne J du TransilienLigne N du Transilien
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-St-Lazare au Havre
Mantes-la-Jolie à Cherbourg
Voies 8 + voies de service[1]
Quais 4
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Altitude 34 m
Historique
Ouverture 9 mai 1843
Correspondances
Bus oui

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mantes-la-Jolie

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Mantes-la-Jolie

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

(Voir situation sur carte : Yvelines)
Mantes-la-Jolie

La gare de Mantes-la-Jolie est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre, située sur les territoires des communes de Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville et Buchelay, dans le département des Yvelines, en région Île-de-France. Elle est également à l'origine de la ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg.

C'est une gare SNCF desservie par des TGV, Intercités Normandie, TER Haute-Normandie ainsi que par la ligne J du Transilien (réseau Paris-Saint-Lazare) et la ligne N du Transilien (réseau Paris-Montparnasse).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Gros plan vers l’entrée est de la gare ; on distingue après le pont les bifurcations dites de Caen et d’Argenteuil, qui séparent la ligne vers Rouen de celle vers Cherbourg.

Gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique[2] (PK) 57,275 de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre, entre les gares ouvertes de Mantes-Station et de Rosny-sur-Seine.

Elle est l'origine de la ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg. Son altitude est de 34 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare est mise en service le 9 mai 1843 avec l'ouverture de la voie entre la gare de La Garenne-Colombes et la gare de Rouen.

En 2012, la gare de Mantes-la-Jolie enregistrait 4 520 voyageurs montants par jour pour la ligne J[3].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Vue du bâtiment voyageurs depuis les voies de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre.

Elle est équipée de quatre quais centraux qui sont encadrés par huit voies, ainsi que de voies de service. Le changement de quai se fait par un passage souterrain et une passerelle.

Dessertes[modifier | modifier le code]

Une rame composée de voitures de banlieue à deux niveaux assurant la mission MEPU ici à son terminus.
Une rame composée de voitures de banlieue à deux niveaux (VB 2N) assurant la mission « MEPU » ici à son terminus.

La gare est un des terminus de trains de la ligne N du Transilien (branche Paris - Mantes-la-Jolie), à raison[4] d'un train toutes les heures, sauf aux heures de pointe où la fréquence est d'un train toutes les 30 minutes. Les trajets sont assurés par des voitures de banlieue à deux niveaux (VB 2N), tractées ou poussées en réversibilité par des BB 27300. Le temps de trajet est d'environ 1 heure 9 minutes aux heures de pointe et 1 heure 23 minutes aux heures creuses depuis Paris-Montparnasse. Les trains de la ligne J du Transilien desservent la gare, à raison de quatre trains par heure aux heures creuses (deux depuis ou vers Conflans-Sainte-Honorine et Meulan ainsi que deux autres trains depuis ou vers Les Mureaux et Poissy). Les trajets sont assurés par des rames inox de banlieue attelées à des locomotives BB 17000 d'une part, et par des VB 2N attelées à des locomotives BB 27300 d'autre part. Ils sont également assurés en soirée par des Z 20500.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les lignes A, B, C, E, F, I, K, M, N, R2, V, X et Z du réseau de bus Tam en Yvelines, les lignes 09, 15, 21, 22, 26, 50, 51, 52, 53, 54, P et O du réseau de bus Rive Droite, les lignes 60, 78 et 501 de la société de transport Transdev Houdan, les lignes 80 et 501 de la société de transport Transdev Ecquevilly, la ligne 95.11 du réseau de bus Busval d'Oise, la ligne 88 du réseau Transbeauce, la ligne 78 de la société de transport Hourtoule, la ligne N151 du réseau Noctilien et par la ligne La Défense - Mantes-la-Jolie du réseau de bus Express A14, exploitée par les sociétés de transport Transdev Houdan et Keolis.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[5].

Projets[modifier | modifier le code]

Réaménagement de la gare et transport en commun en site propre[modifier | modifier le code]

Une convention cadre de partenariat, signée en 2009 entre les villes de Mantes-la-Jolie et de Rosny-sur-Seine afin d'aménager un écoquartier entre ces deux villes, prévoit la création d'un transport en commun en site propre (TCSP) de type bus à haut niveau de service qui devrait relier la gare de Mantes-la-Jolie à celle de Rosny-sur-Seine[6]. Ce projet pourrait être une future ligne du réseau T Zen[7]. En juillet 2013, le STIF approuve le financement des études pour la création du TCSP du Mantois, qui reliera sur un tracé de 4 à 5 kilomètres la gare de Mantes-la-Jolie, le quartier du Val Fourré et le futur écoquartier[8]. Le projet comprend également le réaménagement de la gare de Mantes-la-Jolie, afin d'améliorer le fonctionnement de ce futur pôle multimodal, à l'occasion de la création de ce TSCP et du prolongement de la ligne E du RER.

RER E[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne E du RER d'Île-de-France.

En juillet 2009, l'État confirme que la ligne E du RER sera prolongée jusqu'à la gare de Mantes-la-Jolie à l'horizon 2017, dans le cadre du projet du Grand Paris et de l'amélioration du réseau de transport francilien. Un tunnel sera construit entre l'actuel terminus Haussmann Saint-Lazare et La Défense. Le futur prolongement de ligne E du RER sera ensuite en surface de Nanterre à Mantes-la-Jolie, en reprenant les infrastructures ferroviaires existantes de la ligne J du Transilien. Le débat public de ce projet se tiendra du 1er octobre 2010 au 17 décembre 2010[9]. Selon les documents publiés à l'occasion du débat public, cette ligne devrait offrir aux Mantais 6 trains par heure en direction de Paris, soit un train toutes les 10 minutes. La Défense serait accessible en 38 minutes avec un train semi-direct et en 50 minutes avec un train omnibus.

Ligne nouvelle Paris-Normandie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne nouvelle Paris-Normandie.

Au cours d'un déplacement au Havre le 16 juillet 2009, le président de la république Nicolas Sarkozy a confirmé sa volonté de construire une ligne nouvelle entre Paris et Le Havre, via Mantes-la-Jolie et Rouen[10]. La ligne nouvelle Paris - Normandie mettra Le Havre à seulement 1 heure et 15 minutes de Paris, contre 2 heures actuellement. L'option d'un tracé sud, via Mantes-la-Jolie, semble favorisée face à un tracé nord, via Cergy-Pontoise, envisagé d'avril à juin 2009[11].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexe 4.6 - localisation des voies de service, 2012 p. 9/17 lire (consulté le 21 mai 2012).
  2. Livre : Nouvelle géographie ferroviaire de la France, par Gérard Blier, tome 2, page 23.
  3. [PDF]« Délibération n° 2012/301, séance du 10 octobre 2012 », sur le site du STIF (consulté le 25 août 2013) : « Déploiement de nouveaux afficheurs Infogare TFT/TLED lignes L&J, Volet information voyageurs : Identifiant PQI 181 », p. 15 de l'annexe 1 (p. 67 du PDF). Le STIF définit le nombre de montants pour une gare comme le nombre de voyageurs y prenant le train les jours ouvrés et hors période de vacances scolaires.
  4. Fiches horaires Transilien N.
  5. Site Fret SNCF : gare de Mantes-la-Jolie.
  6. « Eco-quartier fluvial de Mantes-la-Jolie et Rosny-sur-Seine », sur Préfecture d'Île-de-France (consulté le 23 juillet 2013)
  7. « Communiqué de presse du mercredi 8 juin 2011 : « Voici le futur réseau T Zen d’Île-de-France » », sur STIF (consulté le 23 juillet 2013)
  8. « Création d’un TCSP et requalification de la gare de Mantes-la-Jolie », sur STIF (consulté le 23 juillet 2013)
  9. Site officiel du débat public sur le prolongement du RER E.
  10. Paris Normandie, 16 juillet 2009.
  11. Europe 1, 5 juin 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Le Havre Rouen-Rive-Droite TGV Versailles-Chantiers Marseille-Saint-Charles
Caen Évreux-Normandie Intercités Normandie Paris-Saint-Lazare Paris-Saint-Lazare
Rouen-Rive-Droite Vernon (Eure) Intercités Normandie Paris-Saint-Lazare Paris-Saint-Lazare
Rouen-Rive-Droite Rosny-sur-Seine TER Haute-Normandie Paris-Saint-Lazare Paris-Saint-Lazare
Évreux-Normandie ou Serquigny Bréval TER Haute-Normandie Paris-Saint-Lazare Paris-Saint-Lazare
Évreux-Normandie Bréval TER Haute-Normandie Terminus Terminus
Vernon (Eure) Rosny-sur-Seine TER Haute-Normandie Terminus Terminus
Terminus Terminus Transilien Ligne J du Transilien Mantes-Station Paris-Saint-Lazare
(par Conflans-Sainte-Honorine)
Terminus Terminus Transilien Ligne J du Transilien Mantes-Station Paris-Saint-Lazare
(par Poissy)
Vernon (Eure) Rosny-sur-Seine Transilien Ligne J du Transilien Paris-Saint-Lazare Paris-Saint-Lazare
(par Poissy)
Terminus Terminus Transilien Ligne N du Transilien Épône - Mézières Paris-Montparnasse