Gare de Coulommiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Gare de Colomiers.
Coulommiers
Image illustrative de l'article Gare de Coulommiers
Gare de Coulommiers, l'entrée et le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Ville Coulommiers
Adresse place du 8 mai 1945
77120 Coulommiers
Coordonnées géographiques 48° 48′ 28″ N 3° 04′ 54″ E / 48.807701, 3.081554 ()48° 48′ 28″ Nord 3° 04′ 54″ Est / 48.807701, 3.081554 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Service Transilien ligne P : TransilienLigne P du Transilien
Caractéristiques
Ligne(s) Gretz-Armainvilliers à Sézanne
Voies 2 + voies de garage
Quais 2
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Altitude 72 m
Historique
Mise en service 2 avril 1863
Correspondances
Bus et Noctilien Voir Intermodalité

La gare de Coulommiers est une gare ferroviaire française de la ligne de Gretz-Armainvilliers à Sézanne, située sur le territoire de la commune de Coulommiers, proche du centre ville, dans le département de la Seine-et-Marne en région Île-de-France.

La station est mise en service le 2 avril 1863 par la compagnie des chemins de fer de l'Est avec l'ouverture de la section de Mortcerf à Coulommiers. Aujourd'hui, c'est une gare SNCF desservie par les trains du réseau Transilien Paris-Est (ligne P).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Gare de Coulommiers, terminus du trafic voyageurs de la ligne.
Gare de Coulommiers, terminus du trafic voyageurs de la ligne.

La gare de Coulommiers, établie à 72 m d'altitude, est située au point kilométrique (PK) 71,621 de la ligne de Gretz-Armainvilliers à Sézanne, entre la gare ouverte de Mouroux et la gare fermée de Chailly - Boissy-le-Châtel. Le trafic voyageurs par voie ferrée a cessé en direction de la gare de La Ferté-Gaucher. Coulommiers est aujourd'hui le terminus de la ligne et le trafic au-delà est assuré par autocar Transilien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 2 février 1861[1], la compagnie des chemins de fer de l'Est, met en service le premier tronçon, jusqu'à la gare de Mortcerf, de sa future ligne de Gretz à Sézanne. La mise en service du tronçon suivant, de Mortcerf à Coulommiers va être plusieurs fois reportée du fait de sols de mauvaises qualités, provoquant notamment des éboulis dans les tranchées. La mise en service commercial, ainsi qu'une petite inauguration, eut finalement lieu le 2 avril 1863[2].

Le 13 décembre 2009, la ligne P du Transilien est mise en horaires cadencés y compris pour les trains qui desservent la ligne de Gretz à Coulommiers. La navette s'arrêtant à Tournan est supprimée et remplacée par un train jusqu'à la gare de Paris-Est.

En 2011, 1020 voyageurs sont montés dans un train chaque jour dans cette gare[3].

Services voyageurs[modifier | modifier le code]

Rames Transilien en gare de Coulommiers
Rames Transilien en gare de Coulommiers

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF du réseau Transilien, elle offre divers services[4] avec, notamment, une présence commerciale quotidienne du lundi au dimanche et des aménagements et services pour les personnes à mobilité réduite. Elle est notamment équipée d'automates pour la vente des titres de transport (Transilien et Navigo).

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains de la ligne P du Transilien (réseau Paris-Est). Les services assurant la desserte en direction de la Ferté-Gaucher sont transférés sur route, par autocars Transilien.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Des parkings pour les véhicules sont aménagés au nord et au sud de la gare. Des correspondances sont possibles avec les transports en commun routiers : lignes 1 et 17 du réseau de bus Seine-et-Marne Express, lignes 2 et 13 du réseau de bus Tramy, lignes 3 du réseau de bus Darche-Gros, ligne 41 du réseau de bus du Pays fertois exploité par Marne et Morin et ligne 228.3 du réseau de bus Procars.

Projets[modifier | modifier le code]

Un projet du département de Seine-et-Marne vise à prolonger la ligne de Crécy à Coulommiers[5] comme lors du projet initial de construction de cette ligne[6].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. René-Charles Plancke, Histoire du chemin de fer de Seine-et-Marne : tome I de la vapeur au TGV, édition Amatteis, Le Mée-sur-Seine, 1991, p. 278.
  2. René-Charles Plancke, 1991, p. 282.
  3. [PDF]« Délibération n°2011-0930 relative au schéma directeur d’information voyageur », sur le site du STIF,‎ 7 décembre 2011 (consulté le 24 août 2013), p. 15.
  4. Site Transilien SNCF, Les gares Transilien : Coulommiers lire en ligne (consulté le 6 mars 2011).
  5. voir l'article Ligne Esbly - Crécy-la-Chapelle (section « Histoire »)
  6. [PDF]« Seine&Marne en projets », Projet de territoire départemental, p. 26 du PDF, p. 51 « papier », consulté le 8 mai 2011.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René-Charles Plancke, « La ligne de Gretz à Sézanne », dans Histoire du chemin de fer de Seine-et-Marne : tome I de la vapeur au TGV, édition Amatteis, Le Mée-sur-Seine, 1991 (ISBN 2-86849-105-7) pp. 277-297
  • « Le chemin de fer de Lagny à Mortcerf », article publiée dans le no 44 (1987-4) de la revue Magazine des tramways à vapeur et des secondaires (MTVS) (ISSN 0150-116X)

Iconographie[modifier | modifier le code]

Cartes postales anciennes du début des années 1900.

  • Coulommiers - La gare, édit. E. Dessaint
  • Coulommiers - La Gare (vue intérieure), J. Bourgogne, Château-Thierry
  • Coulommiers - Rue de la Gare, 53, édit J. B.
  • Coulommiers - La Gare, ND.4

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Est Mouroux Transilien Ligne P du Transilien Terminus Terminus
Terminus Terminus Transilien Ligne P du Transilien
(Par autocar)
Chailly - Boissy-le-Châtel La Ferté-Gaucher - Centre