Ligne 5 du T Zen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
T Zen ligne 5
Réseau T Zen
Ouverture Horizon 2020
Terminus Bibliothèque François-Mitterrand
Choisy-le-Roi
Dépôt d’attache Choisy-le-Roi
Points d’arrêt 20
Longueur 9 km
Temps de parcours 33 min
Distance moyenne entre points d’arrêt 500 m
Communes desservies Paris
Ivry-sur-Seine
Vitry-sur-Seine
Choisy-le-Roi.
Lignes connexes 1 2 3 4 5
Le futur réseau de BHNS (la ligne 5 du T Zen est tracée, sur le plan, selon l'hypothèse de septembre 2010 ; depuis 2011, la ligne 5 du T Zen correspond au « TCSP - RN 305 » depuis la porte de Choisy).

La ligne 5 du T Zen est un projet qui vise à relier Bibliothèque François-Mitterrand à la gare de Choisy-le-Roi[1].

Le projet[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

La ligne 5 du T Zen constituera une alternative au RER C, tout en facilitant les correspondances. Il facilitera également l’accès au T3a, à la ligne 14 du métro de Paris et aux lignes de bus avoisinantes. Elle présentera la particularité de proposer une partie de son trajet dans Paris, facteur de développement et d’attractivité important pour le secteur de Seine Amont Nord. Elle reliera ses deux terminus extrêmes en 30 minutes environ[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Calendrier[modifier | modifier le code]

  • septembre 2011 : début des études
  • 21 mai au 30 juin 2013 : concertation préalable[4],[5]
  • 2014 : approbation du schéma de principe[4]
  • 30 mai au 30 juin 2016 : enquête publique[6]
  • 2016-2020 : début des travaux
  • 2020 : mise en service

Coût du projet[modifier | modifier le code]

Le montant prévisionnel des études et de la concertation préalable est de 2,7 millions d'euros hors taxes, financé à hauteur de 70 % par la région Île-de-France et de 30 % par le département du Val-de-Marne[1].

Tracé et stations[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

Cette ligne dont le tracé est à l’étude présente la particularité de proposer une partie de son trajet dans Paris intramuros. Elle desservirait Ivry-sur-Seine en passant par la place Gambetta et Vitry-sur-Seine[3], en passant par la gare des Ardoines, futur pôle d’échange multimodal important du secteur[1].

Liste des stations[modifier | modifier le code]

La ligne 5 du T Zen desservirait une vingtaine de stations. Leur emplacement n'est pas encore fixé de façon précise. D'après les documents diffusés par le Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF) à l'occasion de la concertation publique du 21 mai au 30 juin 2013[7], elles porteraient les noms suivants :

      Station Lat/Long Zone Commune Correspondances[note 1]
    Grands Moulins Paris 13e Gare (RER)(C)
Station (M)(14)
(M)(10) (projet)
    Porte de France Paris 13e (T)(3a)
(M)(10) (projet)
    Bruneseau - Marcel Boyer Ivry-sur-Seine
    Victor Hugo Ivry-sur-Seine
    Paul Vaillant-Couturier - Westermeyer (à confirmer) Ivry-sur-Seine
    Paul Vaillant Couturier - Lénine Ivry-sur-Seine
    Gambetta Ivry-sur-Seine (M)(10) (projet)
    Maurice Gunsbourg Ivry-sur-Seine
    Aquafutura (à confirmer) Ivry-sur-Seine
    Baignade Ivry-sur-Seine
    Port à l'Anglais Vitry-sur-Seine
    Waldeck-Rousseau (optionnelle) Vitry-sur-Seine
    Berthie Albrecht Vitry-sur-Seine
    Salvador Allende Vitry-sur-Seine
    Ardoines Centre Vitry-sur-Seine
    Les Fusillés Vitry-sur-Seine
    Grande Halle Vitry-sur-Seine
    Les Ardoines RER Vitry-sur-Seine (RER)(C)
(M)(10)(15) (projet)
    Voltaire Vitry-sur-Seine
    Echangeur A86 Vitry-sur-Seine
    Docteur Roux Choisy-le-Roi
    Régnier - Marcailloux Choisy-le-Roi (RER)(C) (à distance)
(T)(9) (à distance)
Tvm 393

(Les stations en gras serviront de départ ou de terminus à certaines missions.
Attention, tous les noms de stations, précédemment énoncés, ne sont pas forcément définitifs. De ce fait, ils peuvent encore être modifiés d’ici la mise en service de la ligne.)

Ateliers[modifier | modifier le code]

Le site de maintenance et de remisage devrait être situé à Choisy-le-Roi, proche du terminus sud, sur la parcelle « Graveleau », juste sous l'autoroute A86, côté ouest de l'avenue du Lugo[8].

Exploitation[modifier | modifier le code]

L'exploitation de la ligne 5 du T Zen est susceptible d'être mise en appel d'offres par le Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF). Mais la CGT-RATP conteste fortement toute idée de mise en appel d'offres[9] dans la mesure où il s'agit d'une part d'une fusion de trois portions de lignes RATP existantes (lignes 325, 180 et 182) et où d'autre part l'entreprise publique conserve l'exploitation de ses lignes de bus jusqu'au 31 décembre 2024 aux termes de l'article 5 de la loi no 2009-1503 du relative à l'organisation et à la régulation des transports ferroviaires et portant diverses dispositions relatives aux transports[10].

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le matériel roulant de la ligne devrait être un bus à haut niveau de service (BHNS). En juillet 2014, sa longueur n'est pas encore fixée.

Tarification et financement[modifier | modifier le code]

Validateur Navigo présent dans les bus et tramway

La tarification des lignes T Zen sera identique sur tous les réseaux de bus franciliens et accessibles avec les mêmes abonnements. Un ticket t+ permet un trajet simple quelle que soit la distance avec une ou plusieurs correspondances possibles avec les autres lignes de bus et de tramway pendant une durée maximale de h 30 entre la première et dernière validation. En revanche, un ticket validé dans un bus ne permet pas d'emprunter le métro ni le RER.

Le financement du fonctionnement des lignes (entretien, matériel et charges de personnel) est assuré par les exploitants des lignes. Cependant, les tarifs des billets et abonnements dont le montant est limité par décision politique ne couvrent pas les frais réels de transport. Le manque à gagner est compensé par l'autorité organisatrice, le Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF), présidé depuis 2005 par le président du Conseil régional d'Île-de-France et composé d'élus locaux. Il définit les conditions générales d'exploitation ainsi que la durée et la fréquence des services. L'équilibre financier du fonctionnement est assuré par une dotation globale annuelle aux transporteurs de la région grâce au versement transport payé par les entreprises et aux contributions des collectivités publiques[11].

Trafic escompté[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour alléger le tableau, seules les correspondances avec les transports guidés (métros, trains, tramways, …) et les correspondances en étroite relation avec la ligne sont données. Les autres correspondances, notamment les lignes de bus, sont reprises dans les articles de chaque station.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]