Lignes de bus RATP spéciales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réseau de bus RATP
Lignes spéciales
Image illustrative de l'article Lignes de bus RATP spéciales
Le RoissyBus à Paris

Situation Île-de-France
Paris, petite et grande couronne
Type Autobus
Exploitant RATP
Lignes du réseau 20-99, 100-199, 200-299, 300-399, 400-499, 500-599, Spéciales
Réseaux connexes (BUS) Autobus d'Île-de-France
RATP (xx, 1xx, 2xx, 3xx, 4xx, 5xx, spéciales…)
Noctilien (Nxx, N1xx)
Optile (Liste des réseaux)
T Zen (ligne 1)
Mobilien (lignes 100…)
SNCF Transilien
En projet (lignes T Zen 2 à 5, etc.)

Les lignes de bus RATP spéciales constituent une série de lignes particulières que la Régie autonome des transports parisiens exploite soit pour effectuer des dessertes urbaines comme Castor, ligne de remplacement estival du RER C, soit pour effectuer des dessertes de banlieue à banlieue avec le Tvm et la ligne 393, lignes toutes deux gérées d'une manière proche d'un tramway à l'intérieur du département du Val-de-Marne, soit enfin pour assurer des dessertes aéroportuaires express (OrlyBus, RoissyBus) ou touristiques (Montmartrobus, Paris L'OpenTour).

Lignes spéciales[modifier | modifier le code]

Lignes urbaines[modifier | modifier le code]

393[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne de bus RATP 393.
Un autobus Irisbus Citelis 18 du TCSP 393 au terminus Thiais - Carrefour de la Résistance.

Le 393 est une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) exploitée par la Régie autonome des transports parisiens (RATP) mise en service, le . Elle relie Thiais - Carrefour de la Résistance à Sucy-Bonneuil RER. Elle remplace l'ancienne ligne RATP 393, qui reliait, depuis 1985, la station de métro Villejuif-Louis Aragon à la gare de Sucy - Bonneuil.

Cette ligne de bus, intégralement en site propre, est destinée à faciliter les déplacements de banlieue à banlieue à l'intérieur du département du Val-de-Marne, en Île-de-France. Pour ce faire, elle relie le carrefour de la Résistance à Thiais à la gare de Sucy - Bonneuil en desservant vingt stations réparties sur près de douze kilomètres. Elle bénéficie, à l'instar du Trans-Val-de-Marne (Tvm), d'un statut particulier puisque, bien que ce soit une ligne de bus, elle est administrativement incluse par la RATP dans le « mode T », celui regroupant les lignes de tramway. La ligne est remisée au Centre bus de Créteil.

Castor[modifier | modifier le code]

Un autobus Irisbus Citelis 18 sur le service « Castor ».
Entrée de la station de métro Invalides avec un bus de la ligne Castor en attente de départ vers la gare de Paris-Austerlitz.

Castor est le nom commercial de la ligne 652 du réseau RATP. C'est une ligne de bus qui relie Invalides Métro RER à Gare d'Austerlitz Métro RER, durant les « Grands Travaux Castor », chaque été depuis et jusqu'en 2017, imposant une interruption complète de trafic sur le tronçon du RER C : InvalidesAusterlitz. Elle fonctionne tous les jours même en soirée durant la durée de ces travaux (un mois en 2011, du 18 juillet au 20 août[1]) avec un bus toutes les cinq minutes aux heures de pointe et tous les quarts d'heure aux heures creuses.

La ligne dessert l'Hôtel des Invalides, le musée d'Orsay, l'Assemblée nationale, le Palais de Justice (près de Saint-Michel) et le Muséum national d'histoire naturelle à partir des arrêts suivants :

Pendant l'été 2014 uniquement, c'est Keolis qui gère l'exploitation de la ligne Castor pour le compte de la SNCF. Des bus issus des réseaux STA, CIF et STAR sont utilisés pour le service.

Tvm[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Trans-Val-de-Marne.
Logo du TVM.
Un autobus MAN Lion's City G du TVM arrivant à la station Delta.

Le Tvm (pour Trans-Val-de-Marne) est le nom commercial de la ligne routière 14 du réseau RATP. C'est une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) exploitée par la Régie autonome des transports parisiens (RATP) qui a été mise en service le . Elle relie Antony - La Croix de Berny RER à Saint-Maur-Créteil RER. Elle remplace l'ancienne ligne RATP 392, qui reliait, depuis 1969, l'arrêt Rungis - M.I.N - Porte de Thiais à la gare de Saint-Maur - Créteil.

Cette ligne de bus, presque intégralement en site propre, est destinée à faciliter les déplacements de banlieue à banlieue à l'intérieur du département du Val-de-Marne, en Île-de-France. Pour ce faire, elle relie la gare de La Croix de Berny à la gare de Saint-Maur - Créteil et dessert trente-et-une stations sur près de vingt kilomètres. Elle bénéficie d'un statut spécial puisque bien que ce soit une ligne de bus, elle est déjà administrativement incluse par la RATP dans le « mode T »[2], celui regroupant les lignes de tramway.

Lignes aéroportuaires[modifier | modifier le code]

OrlyBus[modifier | modifier le code]

Logo de l'Orlybus
(jusqu'en 2014).
Présentation[modifier | modifier le code]
Un automate Orlybus au terminus Orly-Sud, le

OrlyBus est le nom commercial de la ligne 283 du réseau RATP. Cette ligne d'autobus express est destinée à rallier depuis Paris, l'aéroport d'Orly. La ligne OrlyBus, longue de treize kilomètres, relie Denfert-Rochereau (Paris) à Orly-Sud, situé au sein de l'aéroport d'Orly. La ligne OrlyBus dessert dix arrêts répartis sur la commune de Paris et la plate-forme aéroportuaire d'Orly.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première desserte de l'aéroport d'Orly remonte au avec la création du service 285 Direct de la ligne 285 (Porte d'Italie - Orly), à la suite de la mise en service de l'autoroute du Sud[3]. Ce service est remplacé le par la ligne 215 (Denfert-Rochereau - Orly) remisée à Montrouge et exploitée à l'aide de quatre Chausson APVU4 Excursion repris du 285 Direct, remplacés par cinq Berliet PCMR/B1 en 1969 ; les bandeaux étaient blancs avec lettres bleues. Le , la ligne dessert aussi l'aérogare Orly-Ouest, en plus de celui d'Orly-Sud. La ligne est équipée de six Saviem SC 10 UX en 1971, puis en 1974 la ligne reçoit des Saviem E110[4], panachés par la suite avec des Saviem SC 10U/B1 et à nouveau des SC 10UX. Le , le service des prolongé de 21 h à 23 h.

Le , la ligne prend le nom commercial Orlybus (215 devenant l'indice interne) et est exploitée avec un parc de onze autobus articulés Renault PR 180 MI (après une période de transition avec l'équipement de neuf PR 100 MIS) possédant une livrée spéciale, les bandeaux étant supprimés ; la ligne est transférée au Centre bus d'Ivry[4]. Le , la ligne devient réellement directe à la suite de la création de la ligne 216 qui reprend une partie de la desserte, et l'indice 215 devient de moins en moins utilisé. La ligne est équipée en 1993 de onze Renault PR 180.2 arborant une livrée spéciale, mais à base du vert jade RATP[3].

Le , la ligne prend l'indice interne 283[5].

Le , les onze Renault PR 180 sont remplacés par autant de OmniCity 18m, rejoints en 2010 par des Agora L en renfort.

Le , le premier Iveco Bus Urbanway 18 est mis en ligne et l'identité visuelle de la ligne est harmonisée avec celle du RoissyBus. Les 13 Urbanway sont, en novembre 2015, tous en service, provoquant le retrait des Agora L et des OmniCity 18m.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]
Ligne Caractéristiques

283
Accessible aux personnes à mobilité réduite
OrlyBus
Denfert-RochereauOrly-Sud
Ouverture / Fermeture

sous l'indice 215[6] / —
Longueur
13,3 km
Durée
20−30 min
Nb. d’arrêts
10
Matériel
Urbanway 18
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / O / N / O
Voy. / an
Centre-bus
Ivry
Desserte :
Autre :
  • Zones traversées : 1 et 4 (tarification spéciale).
  • Arrêts non accessibles aux UFR : —
  • Particularités : La ligne fonctionne tous les jours de h 35 à h 30 à raison d'un bus toutes les quinze à vingt minutes, selon les heures[7].
  • Tarification spéciale : Elle est spéciale car nécessitant l'achat d'un ticket spécifique d'un coût de 8,00 au [8]. Néanmoins, elle est également accessible avec tout titre de transport couvrant les zones 1 à 4 incluses (ou, le week-end et les jours fériés, couvrant n'importe quelle zone pour les titulaires des forfaits Navigo mois, Navigo annuel et Solidarité Transport mois), à l'exception du ticket « Mobilis » et du « Ticket Jeunes week-end ».
  • Liste des arrêts desservis :
Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Au 19 novembre 2015, la ligne est équipée de treize autobus Urbanway 18[9].

RoissyBus[modifier | modifier le code]

Logo du RoissyBus.
Présentation[modifier | modifier le code]
Un autobus MAN Lion's City GL au terminus Paris - Opéra, en .

RoissyBus est le nom commercial de la ligne 352 du réseau RATP. Cette ligne d'autobus express est destinée à rallier depuis Paris, l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. La ligne RoissyBus, longue d'une trentaine de kilomètres, relie Paris - Opéra à Aéroport Charles-de-Gaulle - Terminal 3 - Roissypôle situé au cœur de l'aéroport de Roissy, où elle dessert les terminaux 1, 2 et 3. Elle est destinée tout particulièrement aux touristes et aux voyageurs d'affaires[10]. La ligne RoissyBus dessert treize arrêts situés à Paris et sur la plate-forme aéroportuaire de Roissy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la ligne 350 est la première ligne permettant, depuis la gare de l'Est, de se rendre à l'aéroport de Roissy à la suite de son prolongement[11].

Dès les années 1970, une desserte directe de l'aéroport de Roissy est envisagée et après un refus du STP en 1975 et une tentative de relance en 1984, la ligne Roissybus est créée le entre la place de l'Opéra à Paris et l'aéroport de Roissy sous l'indice interne 352, remisée au dépôt de Flandre. Elle est alors parcourue par des autobus standard de type PR100.2[12]. En 1994, elle est mise en correspondance avec le RER B, puis, le , elle dessert du terminal F de l'aérogare no 2.

Le , les autobus standard sont remplacés par des autobus articulés de type Agora L Euro 2 ; la ligne est remisée au centre bus de Belliard.

Le , la ligne dessert le terminal E de l'aérogare. Une modification de l'itinéraire de la ligne dans l’aéroport de Roissy intervient le [13]. Un véritable terminus est créé en gare routière de Roissypôle, au niveau de la gare Aéroport Charles de Gaulle 1, près du terminal 3. Les autobus desservent désormais successivement les terminaux 2 et 1 avant de rejoindre l’autoroute A1. Cette nouvelle organisation, nécessitant moins de véhicules en circulation, a permis la création d'un aller-retour quotidien supplémentaire à moyens constants.

La mise en service des autobus MAN Lion's City GL a lieu le , en remplacement des Agora L Euro 2 ; l'identité visuelle de la ligne change à ce moment-là[12].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]
Ligne Caractéristiques

352
Accessible aux personnes à mobilité réduite
RoissyBus
ParisOpéraAéroport Charles-de-Gaulle - Terminal 3 - Roissypôle
Ouverture / Fermeture
[12] / —
Longueur
30 km
Durée
60 min
Nb. d’arrêts
13
Matériel
Lion's City GL
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / O / N / O
Voy. / an
Centre-bus
Belliard
Desserte :
Autre :
  • Zones traversées : 1 et 5 (tarification spéciale).
  • Arrêts non accessibles aux UFR : —
  • Particularités :
    • La ligne fonctionne tous les jours entre h 15 et h 30 à raison d'un bus toutes les quinze à trente minutes selon les heures et sens de circulation[14],[15] ;
    • Fréquence de 15 minutes de h 15 à 20 h direction Roissy et de h à 20 h 45 direction Paris ;
    • Fréquence de 20 minutes de 20 h à 22 h direction Roissy et de 20 h 45 à h 30 direction Paris ;
    • Fréquence de 30 minutes de 22 h à h 30 direction Roissy.
  • Tarification spéciale : Elle est spéciale, nécessitant l'achat d'un ticket spécifique d'un coût de 11,50 au [8]. Néanmoins, elle est également accessible avec tout titre de transport couvrant les zones 1 à 5 incluses, à l'exception du ticket « Mobilis » et du « Ticket Jeunes week-end ».
  • Adaptabilité du tracé : L'itinéraire de RoissyBus est adapté en temps réel en fonction des conditions de circulation dans Paris afin de garantir aux clients des temps de parcours les plus justes possibles[10].
  • Liste des arrêts desservis :
Matériel roulant[modifier | modifier le code]

La ligne RoissyBus est équipée de seize autobus articulés MAN Lion's City GL. Totalement accessibles aux personnes à mobilité réduite, ils mesurent 18,75 mètres de longueur (contre 18 mètres pour les bus articulés traditionnels) et peuvent accueillir 148 voyageurs (dont 55 assis).

Les autobus de la ligne disposent d'un aménagement spécifique intégrant des portes coulissantes, des dossiers dotés de sièges hauts confortables et colorés, des racks à bagages situés au-dessus des places assises, ainsi qu'un éclairage à Led[10]. Ils sont équipés de trois écrans multimédia SIEL, qui diffusent l'information voyageurs en temps réel et de l'information d'agrément en quatre langues : français, anglais, italien et japonais, afin de répondre à la demande de la clientèle touristique qui fréquente cette ligne[10].

Lignes touristiques[modifier | modifier le code]

Montmartrobus[modifier | modifier le code]

Logo du Montmartrobus.
Présentation[modifier | modifier le code]
Montmartre depuis la Tour Eiffel.

Montmartrobus est le nom commercial de la ligne routière 08 du réseau RATP. C'est une ligne à vocation touristique qui dessert la Butte Montmartre à Paris. Elle relie Pigalle à Mairie du 18e - Jules Joffrin[16].

Elle fonctionne tous les jours ; ses arrêts ne sont pas équipés pour les handicapés. C'est une ligne de bus à Paris sur laquelle on peut trouver des bus électriques, des Gépébus Oréos 4X produits par PVI, qui remplacent depuis novembre 2015 les Oréos 55E du même constructeur, en exploitation depuis décembre 2001[17],[18].

La suppression du Balabus en fait la seule ligne touristique purement RATP à fonctionner dans Paris intra-muros[19].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne est créée le 10 février 1983, sous l'indice interne 64, et exploitée tous les jours[20].

L'indice interne, originellement 64, devient 018 le 1er janvier 1996 puis 08 le 1er janvier 2006[20].

La ligne a connu de nombreux matériels roulant[17],[18] :

Les premiers Gépébus-Oréos 55 E sont reçus en 1998 mais de nombreux problèmes reportent leur mise en service en 2001.

Entre 2000 et 2010, la faible disponibilité des Oréos 55 E due à leur fiabilité aléatoire conduit la RATP à maintenir en service temporairement des A508 et l'affectation d'Heuliez GX 77H, d'Heuliez GX 117 et de Sprinter OA 412 DK.

À partir de 2010, après la réforme de certaines unités comme le no 1314 en 2010 à la suite de l'incendie de ses batteries, la RATP réceptionne deux Gépébus-Oréos 55 Diesel d'occasion. Les derniers Heuliez GX 77H sont réformés, et la Régie affecte à la ligne un Heuliez GX 117, soit une dizaine de véhicules au parc pour seulement cinq bus en ligne. En 2015, année au cours de laquelle un Gépébus Oréos 2X fut affecté quelques mois sur la ligne, les deux Gépébus-Oréos 55 Diesel sont réformés ainsi que d'autres Gépébus-Oréos 55 E. Entre novembre 2015, avec un mois de retard, et février 2016, la ligne est progressivement équipée de nouveaux midibus électriques, les Gépébus Oréos 4X, permettant le retrait des derniers Oréos 55E encore en service et des véhicules Diesel de la ligne[18],[21].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]
Ligne Caractéristiques

M
(08)
Montmartrobus
PigalleMairie du 18e - Jules Joffrin
Ouverture / Fermeture
[20],[22] / —
Longueur
3,2 km
Durée
11−14 min
Nb. d’arrêts
29
Matériel
Gépébus Oréos 4X
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / O / N / O
Voy. / an
Centre-bus
Belliard
Desserte :
Autre :
  • Zone traversée : 1.
  • Arrêts non accessibles aux UFR : Tous
  • Particularités : La ligne fonctionne tous les jours de h 30 à h 55.
  • Date de dernière mise à jour : .
Matériel roulant[modifier | modifier le code]

La ligne compte en juillet 2016 onze midibus électriques Gépébus Oréos 4X, pour cinq bus en ligne[18].

Paris L'OpenTour[modifier | modifier le code]

Logo OpenTour.svg
image

Réseau Île-de-France
RATP
Ouverture
Exploitant RATP Dev / ParisCityVision
Matériel utilisé Neoplan Centroliner N4426
Volvo B10M
Points d’arrêt 50
Communes desservies 1
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Fréquentation
(moy. par an)
700 000

Paris L'OpenTour, souvent abrégé L'OpenTour, est une ligne régulière d'autobus créée le [23], dans Paris, à vocation touristique. Des bus à impériale parcourent quatre circuits permettant la desserte, entre autres, de Notre-Dame, Montmartre, la tour Eiffel, les Champs-Élysées et le quartier du Montparnasse[24]. L'OpenTour est exploité par un groupement associant RATP Dev, filiale du Groupe RATP, et PARISCityVISION[23],[25]. Environ 700 000 touristes empruntent les lignes L'OpenTour chaque année[25].

Les véhicules sont accessibles à l'aide d'un Pass valable un jour (32 ) ou deux jours (36 ) consécutifs à compter du jour de la première validation, pour un nombre illimité de montées et de descentes (16 pour un enfant de 4 à 11 ans, pour un ou deux jours). Ils sillonnent la ville en diffusant, tout au long des quatre circuits, grâce à des écouteurs individuels, des commentaires audibles en dix langues : français, anglais, espagnol, italien, allemand, russe, portugais, tchèque, japonais et chinois mandarin[23].

La ligne fonctionne tous les jours. Les horaires et les fréquences, qui varient selon les circuits et la période (été ou hiver) sont indiqués sur le site de l'exploitant[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Informations sur les travaux Castor durant l'été 2011. Document consulté le 8 novembre 2011.
  2. « Article Métro-pole.net - Le TVM se modernise », sur metro-pole.net (via web.archive.org), (consulté le 23 janvier 2015).
  3. a et b Forum Busparisiens - Sujet: Lignes 215 et Orlybus
  4. a et b Dimitri Van Boque, L'autobus parisien 1905 - 1994, Éditions Alcine.
  5. L'indice 215 a été réaffecté à une ligne desservant Montreuil qui avait existé éphémèrement dans les années 1960-1970 sous l'indice 146.
  6. « Historique de la ligne Orlybus », sur busiloe.fr (consulté le 16 février 2017).
  7. Horaires de la ligne Orlybus sur le site de la RATP, consulté le
  8. a et b Les dessertes directes des aéroports, sur vianavigo.com, consulté le .
  9. Parc du centre-bus d'Ivry, voir Orlybus en colonne « Ligne » (consulté le 19 novembre 2015).
  10. a, b, c et d Artesi Île-de-France - « RoissyBus : De nouveaux autobus pour plus de confort et de praticité ».
  11. Forum Busparisiens - Sujet: Lignes 350
  12. a, b et c Forum Busparisiens - Sujet: Ligne 352 (Roissybus)
  13. « MétroPole - « Renforts d’offre RATP : collection printemps-été 2009 », article du 19 décembre 2009 », sur metro-pole.net (via web.archive.org) (consulté le 23 janvier 2015).
  14. Horaires ligne RoissyBus sur le site de la RATP, consulté le .
  15. [PDF] Le STIF améliore 57 nouvelles lignes de bus, communiqué de presse du 11 décembre 2013, p. 1, sur stif.org, consulté le 2 février 2014.
  16. RATP : Plan de la ligne du Montmartrobus
  17. a et b Un ticket pour Paris, Sélection du Reader's Digest, SA.
  18. a, b, c et d base SILOE - Historique ligne Montmartrobus
  19. [PDF]« Délibération no 2015/467 - Avenant no 15 au contrat 2012-2015 entre le STIF et la RATP », sur http://www.stif.org, (consulté le 25 février 2016).
  20. a, b et c busparisiens.fr - Historique Montmartrobus RATP
  21. « Mise en service de nouveaux bus 100% électriques pour le Montmartrobus », sur http://www.ratp.fr (consulté le 29 octobre 2015).
  22. Base de données SILOÉ - Lien « Histo »
  23. a, b et c « PARIS L'OpenTour, QUI SOMMES-NOUS? – Fiche de présentation », sur paris.opentour.com (consulté le 1er janvier 2015).
  24. « PARIS L'OpenTour – Découvrez les circuits Open Tour à l'aide de notre carte interactive », sur paris.opentour.com (consulté le 1er janvier 2015).
  25. a et b « À New York, la RATP promène des touristes en bus à impériale », sur lefigaro.fr, (consulté le 15 mai 2014)
  26. [PDF] « PARIS L'OpenTour – Horaires des lignes », sur paris.opentour.com (consulté le 1er janvier 2015).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'autobus parisien 1905 - 1991, par Dimitri Van Boque, Éditions Alcine, 1991. (ISBN 2-909394-00-X)
  • Un ticket pour Paris, 2006, Sélection du Reader's Digest, SA. (ISBN 2-7098-17942)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]