Montalet-le-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Montalet-le-Bois
Montalet-le-Bois
La mairie installée dans l'ancien moulin.
Blason de Montalet-le-Bois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Intercommunalité Grand Paris Seine et Oise
Code postal 78440
Code commune 78416
Démographie
Population
municipale
316 hab. (2019 en diminution de 6,51 % par rapport à 2013)
Densité 105 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 50″ nord, 1° 49′ 36″ est
Altitude Min. 66 m
Max. 180 m
Superficie 3,01 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Limay
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Montalet-le-Bois
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Montalet-le-Bois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montalet-le-Bois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montalet-le-Bois
Liens
Site web https://montaletlebois.fr/

Montalet-le-Bois est une commune du département des Yvelines, dans la région Île-de-France, en France, située à 20 km environ à l'est de Mantes-la-Jolie et à 8 km au nord-ouest de Meulan-en-Yvelines.

Ses habitants sont appelés les Montalboisiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Paysage urbain : la rue principale de Montalet-le-Bois.

Montalet-le-Bois est un village périurbain situé dans le sud du Vexin français, à 7 km au nord-ouest de Meulan-en-Yvelines, à 13 km au sud de Magny-en-Vexin, à 20 km à l'ouest de Pontoise et à 43 km au nord-ouest de Paris.

Son territoire, vallonné et partiellement boisé est inclus dans le Parc naturel régional du Vexin français

À l'écart des grands axes, la commune est reliée par des chemins départementaux aux communes voisines.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Montalet-le-Bois est limitrophe de Lainville-en-Vexin au nord-ouest, de Sailly à l'ouest, de Brueil-en-Vexin et Oinville-sur-Montcient au sud et de Jambville à l'est.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est drainée par la Bernon, un affluent de la Moncient et donc un sous-affluent de la Seine par l'Aubette de Meulan.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Position de Montalet-le-Bois dans les Yvelines.
Locator Dot.png

Typologie[modifier | modifier le code]

Montalet-le-Bois est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[4],[5].

Occupation des sols simplifiée[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 91,59 % d'espaces agricoles, forestiers et naturels, 2,65 % d'espaces ouverts artificialisés et 5,76 % d'espaces construits artificialisés[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Monstellet[réf. nécessaire], Montalet le Bois en 1793[7].

Montalet signifie « petit mont », conformément au suffixe diminutif -et.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site est habité dès l'époque néolithique (outils en silex taillé et poli).[réf. nécessaire]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964[8], la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département des Yvelines et à son arrondissement de Mantes-la-Jolie après un transfert administratif effectif au .

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Limay[7]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Sur le plan judiciaire, Montalet-le-Bois fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du Tribunal judiciaire ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[9],[10].

Rattachements électoraux[modifier | modifier le code]

Pour les élections départementales, la commune est membre depuis 2014 d'un nouveau canton de Limay

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la huitième circonscription des Yvelines.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Montalet-le-Bois était membre de la communauté d'agglomération Seine et Vexin, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé fin 2004 et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Dans le cadre des dispositions de la La loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (loi MAPAM), qui prévoit la création d'intercommunalités de taollme importante en seconde couronne parisienne afin d'être en mesure de dialoguer avec la métropole du Grand Paris créée par la même loi, cette intercommunalité a fusionné avec ses voisines pour former, le , la communauté urbaine dénommée Grand Paris Seine et Oise dont est désormais membre la commune.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1995 2004 Robert Biesse[11]    
2004 mars 2019 Michel Hanon   Démissionnaire
mars 2019[12] 2021[13] Philippe Pernette[14]   Ostéopathe retraité
Démissionnaire

Distinctions et labels[modifier | modifier le code]

La ville participe au Concours des villes et villages fleuris et possède une fleur en 2007[15].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[17].

En 2019, la commune comptait 316 habitants[Note 3], en diminution de 6,51 % par rapport à 2013 (Yvelines : +2,1 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
150173156194197192201187195
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
187164173170170139172185172
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
174147137131153136140125133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
150134131149244291322326340
2017 2019 - - - - - - -
315316-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 32,3 %, soit en dessous de la moyenne départementale (38,0 %). De même, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 18,1 % la même année, alors qu'il est de 21,7 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 157 hommes pour 155 femmes, soit un taux de 50,32 % d'hommes, légèrement supérieur au taux départemental (48,68 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[19]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
0,0 
6,9 
75-89 ans
5,1 
12,6 
60-74 ans
11,6 
32,7 
45-59 ans
33,4 
13,8 
30-44 ans
19,2 
13,8 
15-29 ans
15,4 
20,1 
0-14 ans
15,4 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2018 en pourcentage[20]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
1,3 
5,7 
75-89 ans
7,7 
13,4 
60-74 ans
14,5 
20,6 
45-59 ans
20,3 
19,8 
30-44 ans
19,9 
18,4 
15-29 ans
17 
21,5 
0-14 ans
19,4 

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-dame du XIIe siècle, restaurée en 1846 et à nouveau en 2019[21].
  • Ancien moulin, roue à eau à la mairie.


Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Montalet-le-Bois Blason
Écartelé : au 1er de sinople à la roue de moulin d'or en chef senestre et à la bande ondée d'azur brochante, au 2e d'argent au chêne de sinople englanté d'or, au 3e d'argent au chevron renversé de sinople, au 4e de sinople à la gerbe de blé d'or[22].
Détails
Adopté par la municipalité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine des communes des Yvelines - tome 1, Paris, Editions Flohic, , 1155 p. (ISBN 2-84234-070-1), « Montalet-le-Bois », p. 383–384

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Montalet-le-Bois », Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur insee.fr (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. [PDF]« Occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) », sur cartoviz.iau-idf.fr (consulté en ).
  7. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Loi no 64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne, JORF no 162 du 12 juillet 1964, p. 6204–6209, fac-similé sur Légifrance.
  9. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le ).
  10. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le ).
  11. Réélu pour le mandat 2001-2008 : « La liste des maires - "Troisième tour" des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ .
  12. Renaud Vilafranca, « Yvelines. Montalet-le-Bois : le premier adjoint succède au maire : Après la démission de Michel Hanon à la mairie de Montalet-le-Bois (Yvelines), son premier adjoint, Philippe Pernette, a pris le relais », 78 actu,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Philippe Pernette a pris la succession de Michel Hanon à la tête de la mairie. L’ancien maire, en poste depuis 2004, a donné sa démission le 18 mars dernier pour des raisons personnelles. Son premier adjoint, à ses côtés dans la gestion du village depuis 2012, a alors proposé de prendre la suite lors du conseil municipal du 28 mars ».
  13. Julie Ménard, « Montalet-le-Bois : discorde au conseil municipal, le maire jette l’éponge : Philippe Pernette a démissionné de ses fonctions après avoir subi ce qu’il estime être un « coup de couteau dans le dos » par son premier adjoint. Tandis que trois autres conseillers municipaux ont quitté leur poste, de nouvelles élections auront lieu dans ce village de 327 habitants le 5 septembre », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Le maire de Montalet-le-Bois, un petit village de 327 âmes au nord de Mantes-la-Jolie, a écrit au préfet des Yvelines le 10 juin pour annoncer sa démission« L’objet de la discorde : les discussions engagées entre Philippe Pernette et le maire du village voisin, Jambville, concernant une éventuelle fusion dans les années à venir. » ».
  14. Réélu pour le mandat 2020-2026 : « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  15. Palmarès du Concours des villes et villages fleuris dans les Yvelines
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  19. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Montalet-le-Bois (78416) », (consulté le ).
  20. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département des Yvelines (78) », (consulté le ).
  21. Renaud Vilafranca, « Yvelines. Montalet-le-Bois : élan de solidarité pour restaurer l'église : Le village s'est mobilisé pour restaurer le toit de l'église de Montalet-le-Bois (Yvelines), effondré en 2015. La version restaurée a été inaugurée par l'évêque de Versailles », 78 actu,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. « 78416 Montalet-le-Bois (Yvelines) », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).