Dannemarie (Yvelines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dannemarie.
Dannemarie
Dannemarie (Yvelines)
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Canton Bonnières-sur-Seine
Intercommunalité Communauté de communes du pays Houdanais
Maire
Mandat
Jean-Pierre Gilard
2014-2020
Code postal 78550
Code commune 78194
Démographie
Gentilé Dannemariens
Dannemariennes
Population
municipale
204 hab. (2015 en diminution de 15,7 % par rapport à 2010)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 45″ nord, 1° 36′ 28″ est
Altitude Min. 102 m
Max. 134 m
Superficie 3,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Dannemarie

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Dannemarie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dannemarie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dannemarie

Dannemarie est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Position de Dannemarie dans les Yvelines.
Locator Dot.png

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Dannemarie est proche d'Houdan, vers le sud et derrière Thionville-sur-Opton. Elle est à la limite des Yvelines et de l'Eure-et-Loir. La rue de champagne est d'ailleurs séparée en deux parties : l'une dans le 28 et l'autre dans le 78.

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Rue de la mairie ; rue de dollainville ; Route de champagne ; rue de Chaudejoute ; rue de Saint-Côme.

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare la plus proche est celle de la commune de Houdan

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 65 et Houdan de l'établissement Transdev de Houdan et par la ligne 16 de l'établissement Transdev de Rambouillet.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Dominica Maria, Dampnemarie en 1382[1].

Dominica Maria, le culte des saints se développe à l’époque carolingienne (751-987) et les premières désignations se font à l’aide de dominus, contracté en domnus puis dom, don, dam, titre qui était donné au seigneur dont on attendait la protection et qui a pris à cette époque le sens de “ saint ”[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Les maires de Dannemarie[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 2001 Christian Barjot    
mars 2001 2008 Christian Barjot    
mars 2008 2014 Jean-Pierre Gilard[3]    
mars 2014 2020 Jean-Pierre Gilard sans  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances administratives et judiciaires[modifier | modifier le code]

La commune de Dannemarie appartient au canton de Houdan et est rattachée à la communauté de communes du pays Houdanais.

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines, dont le député est Jean-Marie Tétart (UMP).

Sur le plan judiciaire, Dannemarie fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[4],[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2015, la commune comptait 204 habitants[Note 1], en diminution de 15,7 % par rapport à 2010 (Yvelines : +1,32 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
86 74 99 88 89 89 103 103 91
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
101 84 99 92 87 75 87 79 76
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
80 76 75 82 79 71 94 75 90
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
74 64 66 141 266 261 249 242 204
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,8 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 12,4 %, 15 à 29 ans = 21,7 %, 30 à 44 ans = 22,5 %, 45 à 59 ans = 27,1 %, plus de 60 ans = 16,3 %) ;
  • 48,2 % de femmes (0 à 14 ans = 19,2 %, 15 à 29 ans = 13,3 %, 30 à 44 ans = 25 %, 45 à 59 ans = 33,3 %, plus de 60 ans = 9,2 %).
Pyramide des âges à Dannemarie en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
5,4 
75 à 89 ans
1,7 
10,9 
60 à 74 ans
7,5 
27,1 
45 à 59 ans
33,3 
22,5 
30 à 44 ans
25,0 
21,7 
15 à 29 ans
13,3 
12,4 
0 à 14 ans
19,2 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les élèves de Dannemarie sont scolarisés sur la commune de Houdan dès la maternelle.

Sports[modifier | modifier le code]

Dannemarie dispose d'un complexe sportif composé d'un court de tennis, d'un terrain de football, d'une salle avec table de ping-pong et d'un terrain pour pratiquer le basket. Il existe une association sportive exploitant ce complexe (ASD). Activités : Course à pied, Marche accélérée, Marche, Gym et Tennis. Son président : Bruno BELLANGER

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale Sainte-Anne offre un Dit des trois Morts et des trois Vifs, représentation murale montrant trois jeunes gentilshommes interpellés dans un cimetière par trois morts qui leur rappellent la brièveté de la vie et l'importance du salut de leur âme.

Activités festives[modifier | modifier le code]

Le comité des fêtes de Dannemarie organise des sorties tout au long de l'année. Il existe principalement une foire-à-tout se déroulant tous les ans sur le terrain communal, durant le mois de juin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  2. Sylvie LEJEUNE(Expert auprès de la Commission de Toponymie de l'i.G.N. Secrétaire de la Commission Nationale de Toponymie), LA RELIGION DANS LA TOPONYMIE. Sylvie LEJEUNE
  3. « Dannemarie », Union des maires des Yvelines (consulté le 23 avril 2011).
  4. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le 23 avril 2011).
  5. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le 23 avril 2011).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Évolution et structure de la population à Dannemarie en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 22 avril 2011)
  11. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 22 avril 2011)