Chalou-Moulineux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chalou-Moulineux
L’hôtel de ville.
L’hôtel de ville.
Blason de Chalou-Moulineux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement Étampes
Canton Étampes
Intercommunalité Communauté de communes de l'Étampois Sud-Essonne
Maire
Mandat
Geneviève Mennelet
2014-2020
Code postal 91740
Code commune 91131
Démographie
Gentilé Calo-Moulinotins
Population
municipale
425 hab. (2014)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 02″ nord, 2° 01′ 20″ est
Altitude Min. 96 m – Max. 148 m
Superficie 10,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte administrative de l'Essonne
City locator 14.svg
Chalou-Moulineux

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte topographique de l'Essonne
City locator 14.svg
Chalou-Moulineux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chalou-Moulineux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chalou-Moulineux

Chalou-Moulineux[1] (prononcé [ ʃalu mulinø] Prononciation du titre dans sa version originale Écouter) est une commune française située à cinquante-huit kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l'Essonne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Calo-Moulinotins[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Position de Chalou-Moulineux en Essonne.
Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 2,0 % 21,72
Espace urbain non construit 1,1 % 11,73
Espace rural 96,9 % 1 037,24
Source : Iaurif[3]

Le village est situé à mi chemin entre Paris et Orléans à l'écart de la RN20 et à 15 km du péage d’Allainville sur l’A10. Chalou-Moulineux s'est construit sur la dépression du front de Beauce. La Chalouette y prend sa source. Elle alimente deux étangs avant de s’écouler paisiblement par une large vallée aux pentes adoucies vers Chalo-Saint-Mars puis plus loin Étampes (15 km). Le village construit sur le coteau, surplombe le hameau de Moulineux, le grand étang et tourne le dos au monotone plateau beauceron. Chalou-Moulineux est un village rural ou six fermes exploitent les terres nourricières de la Beauce.

Chalou-Moulineux est située à cinquante-huit kilomètres au sud-ouest de Paris-Notre-Dame[4], point zéro des routes de France, quarante-deux kilomètres au sud-ouest d'Évry[5], douze kilomètres au sud-ouest d'Étampes[6], seize kilomètres au sud de Dourdan[7], vingt-sept kilomètres au sud-ouest de La Ferté-Alais[8], vingt-huit kilomètres au sud-ouest d'Arpajon[9], trente-trois kilomètres au sud-ouest de Milly-la-Forêt[10], trente-quatre kilomètres au sud-ouest de Montlhéry[11], quarante kilomètres au sud-ouest de Palaiseau[12], quarante-deux kilomètres au sud-ouest de Corbeil-Essonnes[13].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Source de la Chalouette et statue de sainte Apolline.

La Chalouette prend sa source au bas du village, ou se dresse la fontaine sainte Apolline. Les eaux de la Chalouette et de la Louette, affluents de la Juine, ont été réunies à l'entrée d'Étampes au lieu dit "« Les Portereaux »" pour former ce qu'on a appelé la « rivière d'Étampes ».

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Le point le plus bas de la commune est située à quatre-vingt-seize mètres d'altitude et le point culminant à cent quarante-huit mètres[14]. Situé à la limite de l'Île-de-France et de la plaine de Beauce, le village s'est construit sur un repli calcaire venu se heurter au grès de Fontainebleau. En un kilomètre, on chute de 144 mètres d'altitude à 109 m pour remonter à 139 m avant de repiquer en 800 mètres sur Moulineux situé à 100 m d'altitude

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Chalou-Moulineux est limitrophe avec six communes, Chalo-Saint-Mars, Guillerval, Monnerville, Pussay, (Thionville), Congerville-Thionville et Mérobert, ainsi disposées sur la rose des vents :

Rose des vents Chalo-Saint-Mars Chalo-Saint-Mars Chalo-Saint-Mars Rose des vents
Congerville-Thionville N Guillerval
O    Chalou-Moulineux    E
S
Congerville-Thionville Pussay Monnerville

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de l'Essonne.

Chalou-Moulineux est située en Île-de-France, elle bénéficie d'un climat océanique dégradé aux hivers frais et aux étés doux, et est régulièrement arrosée sur l'année. En moyenne annuelle, la température s'établit à 10,8 °C, avec une maximale de 15,2 °C et une minimale à 6,4 °C. Les températures réelles relevées sont de 24,5 °C en juillet au maximum et 0,7 °C en janvier au minimum, mais les records enregistrés sont de 38,2 °C le et −19,6 °C le . Du fait de la moindre densité urbaine de la banlieue par rapport à Paris, une différence négative de un à deux degrés Celsius se fait sentir. L'ensoleillement est comparable à la moyenne des régions du nord de la Loire avec 1 798 heures par an, toutefois un peu inférieur au nord du département par la présence plus fréquente de brume à proximité des cours d'eau et des champs. Les précipitations sont réparties également sur l'année, avec un total de 598,3 millimètres de pluie et une moyenne approximative de cinquante millimètres par mois.

Données climatiques à Chalou-Moulineux.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,7 1 2,8 4,8 8,3 11,1 13 12,8 10,4 7,2 3,5 1,7 6,4
Température moyenne (°C) 3,4 4,3 7,1 9,7 13,4 16,4 18,8 18,5 15,6 11,5 6,7 4,3 10,8
Température maximale moyenne (°C) 6,1 7,6 11,4 14,6 18,6 21,8 24,5 24,2 20,8 15,8 9,9 6,8 15,2
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Précipitations (mm) 47,6 42,5 44,4 45,6 53,7 51 52,2 48,5 55,6 51,6 54,1 51,5 598,3
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Brétigny-sur-Orge de 1948 à 2002[15],[16].


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Liaison ferroviaire : Ligne Paris Austerlitz Orléans via Étampes Angerville.Ligne C du RER mais transport assuré par TER Centre[17].

Liaison routière : Uniquement en période scolaire[18].

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

À l'extrême limite Est de la commune se trouve la ferme isolée de Chicheny.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Calau au IXe siècle, Chalotum Regine, Chalou-la-Reine, Chalo-la-Royne[19], Chalo en 1793, Chalou-Moulineux et Chalon-Moulineux en 1801[20].

Le village s’est d’abord appelé Chalo-Saint-Aignan, puis en 1174, la reine Adèle de Champagne ayant échangé le domaine avec le chapitre de Saint Aignan d’Orléans contre la terre d’Artenay, il prit tout naturellement le nom de Chalo-la-Reine[21]. En 1793, la commune fut créée sous le nom de Chalo, en 1801 dans le bulletin des lois se trouvaient deux orthographes, l'actuelle et Chalon-Moulineux[20].

Chalou représenterait une altération du celtique caliavum (= le lieu pierreux)[22].

Moulineux « moulins neufs (nouveaux) ».

Michel Billard en préface de l'ouvrage de Charles Forteau cité dans la rubrique bibliographie avance deux hypothèses. La première dériverait du bas latin Cala signifiant « maison abri sous roche », la seconde hypothèse du celtique Cala signifiant « cours d'eau ». Les deux idées avancées dépeignent bien les lieux, les pentes gréseuses dévalent vers le cours de la rivière. Toutefois l'origine la plus souvent citée est Calau comme « calcaire »[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse distincte de Moulineux fut rattachée à Chalo-la-Reine en 1791 pour former la commune de Chalou-Moulineux. La reine Adèle en fit don aux chevaliers du Temple qui occupèrent la commanderie de Saint-Aignan ou de Chalo-la-Reine jusqu’à la confiscation de leurs biens par Philippe IV le Bel[23]. Ces biens furent accordés aux chevaliers de l’hôpital Saint Jean de Jérusalem qui en jouirent jusqu’à la Révolution.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[25],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 425 habitants, en augmentation de 3,66 % par rapport à 2009 (Essonne : 4,75 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
336 380 396 422 468 461 478 479 476
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
477 472 453 467 444 432 469 452 395
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
343 343 335 348 307 306 277 259 235
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
232 226 232 303 389 370 397 418 425
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[26].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Chalou-Moulineux en 2009 en pourcentages[27].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,5 
2,7 
75 à 89 ans
3,1 
15,2 
60 à 74 ans
11,3 
24,6 
45 à 59 ans
26,8 
21,9 
30 à 44 ans
27,8 
12,9 
15 à 29 ans
9,3 
22,8 
0 à 14 ans
21,1 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[28].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Politique locale[modifier | modifier le code]

La commune de Chalou-Moulineux est rattachée au canton d'Étampes, représenté par les conseillers départementaux Marie-Claire Chambaret (DVD) et Guy Crosnier (UMP), à l'arrondissement d’Étampes et à la deuxième circonscription de l'Essonne, représentée par le député Franck Marlin (UMP).

L'Insee attribue à la commune le code 91 1 17 131[29]. La commune de Chalou-Moulineux est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 219 101 318. Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z[30].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[31].
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2011 2014 Jérome Lépycouché    
2014 en cours Geneviève Mennelet    

Tendances et résultats politiques[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours :

Élections législatives, résultats des deuxièmes tours :

Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores :

Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores :

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Élections municipales, résultats des deuxièmes tours :

Référendums :

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les élèves de Chalou-Moulineux sont rattachés à l'académie de Versailles. La commune dispose sur son territoire de l'école élémentaire Phalier Jacques Sardon[48], du nom d'un ancien maire.

Santé[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de structure médicale sur place. On peut trouver à Pussay à 4 km ; Médecin généraliste, infirmières, masseurs kinésithérapeutes, dentiste, podologue et une pharmacie.

Services publics[modifier | modifier le code]

Aucun service public en dehors de la mairie.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune de Chalou-Moulineux n'a pas développée d'association de jumelage.

Vie quotidienne à Chalou-Moulineux[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Chalou-Moulineux possède une bibliothèque.

Sports[modifier | modifier le code]

Aucune association sportive n'existe, toutefois un terrain de football, un plateau omnisports et un boulodrome sont mis à la disposition de tous.

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Aignan.

La paroisse catholique de Chalou-Moulineux est rattachée au secteur pastoral de Saint-Michel-de-Beauce-Étampes et au diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes. Elle dispose de l'église Saint-Aignan[49].

Médias[modifier | modifier le code]

L'hebdomadaire Le Républicain relate les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d'émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France Centre, IDF1 et Téléssonne intégré à Télif.

Économie[modifier | modifier le code]

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 39 637 €, ce qui plaçait Chalou-Moulineux au 2 680e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole[50].

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Chalou-Moulineux - - - - - -
Zone d’emploi d’Étampes 1,8 % 6,2 % 15,1 % 24,9 % 27,2 % 24,8 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Chalou-Moulineux - - - - - -
Zone d’emploi d’Étampes 2,9 % 16,1 % 6,7 % 14,8 % 9,2 % 5,8 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[51],[52],[53]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Moulineux L'étang et l'église Saint-Thomas de Cantorbéry.

Les berges de la Chalouette et les bois qui les entourent ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le conseil général de l'Essonne[54].

L’étang de Moulineux, vaste pièce d’eau de 12 hectares dont les eaux faisaient tourner le moulin du temple. L’étang servait de vivier à la commanderie pour les jours de maigre. Les carpes pêchées dans l’étang étaient célèbres et criées sur les marchés de Paris. En 2007, après maintes démarches administratives la réfection de la digue s'est achevée

La vallée de la Chalouette est un ravinement provoqué par de nombreuses sources. Elle prend la forme d’un long couloir aux pentes adoucies qui s’étire jusqu’aux portes d’Étampes. Les rives sont parsemées de rochers de grès et couvertes de pins noirs et de chênes. Le promeneur qu’il soit à pied, à cheval, à vélo (route ou VTT), voire en voiture peut cheminer au fond de la vallée ou sur les crêtes jusqu’à Étampes en traversant d’abord Chalo-Saint-Mars puis Saint-Hilaire et ses cressonnières.

La source de la Chalouette se déverse dans un lavoir. Sainte Apolline veille sur les lieux. Sur le socle de la statue on peut lire cette inscription :

Passant, qui que tu sois, courbe ton front rebelle.
En ce lieu vénéré ont prié nos aïeux.
De la vierge Apolline on voyait la chapelle.
Bonne sainte Apolline exaucez tous nos vœux.
Donnée et érigée par L. Huguenot curé de Chalou-Moulineux. Juillet 1886.

Par mesure conservatoire, la statuette originale a été remplacée en 1994 par une représentation plus actuelle sculptée par R. Oullié. Elle tient dans ses mains une tenaille et une palmette. Sainte Apolline avait la réputation de faire venir la pluie, les beaucerons y venaient en procession pour conjurer les périodes de sécheresse. Un pèlerinage régulier avait lieu le 9 février et le lundi de Pâques. Sainte Apolline est une martyre à qui on a fracassé la mâchoire et brisé les dents. Elle est de ce fait devenue la sainte patronne des dentistes. Le lieu inspira à l’historien étampois Léon Marquis ces quelques vers :

C’est au bout du vallon, au pied d’une colline,
Aux confins d’une plaine qu’on voit sainte Apolline.
Source de Chalouette au transparent azur,
Roulant dans les galets son flot limpide et pur.
Mais le flot près du lieu qui l’a vu naître
Dans les joncs d’un étang va bientôt disparaître.

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

La croix Saint Lazare sur son emplacement actuel.

La croix Saint Lazare sise à l’entrée Est du village rappelle la présence à Chalou des hospitaliers de Saint Lazare de Jérusalem. Troisième ordre ayant séjourné dans le village. Il existait en ces lieux proches (Les Œillards) une maladrerie. Ordre de Saint-Lazare

L'église Saint-Aignan fut bâtie au XIe siècle. La nef et ses collatéraux sont restés dans le style originel roman, ainsi que le portail. Le chœur et ses bas-côtés ont été voûtés d’ogive de style gothique, après la guerre de Cent Ans. Les vitraux retracent la vie de sainte Apolline. La ferme mitoyenne est installée dans l’ancienne commanderie des Templiers. Elle a été inscrite aux monuments historiques le [55].

L'église Saint-Thomas-Becket édifiée en 1228 sur un contrefort des berges de l’étang, elle servit le culte jusqu’en 1793. Il ne reste plus que les ruines du solide clocher et quelques travées de la nef. Elle fut vendue à la Révolution comme bien national et reste depuis propriété particulière. L’actuel manoir est construit sur l’emplacement de l'ancien presbytère. il existait non loin du moulin un pavillon de chasse et de pêche, appelé Château Gaillard. Les vestiges ont été inscrits aux monuments historiques le [56].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Différents personnages publics sont nés, décédés ou ont vécu à Chalou-Moulineux :

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Chalou-Moulineux

Les armes de Chalou-Moulineux se blasonnent : Écartelé : au premier d'azur aux trois fleurs de lys d'or, au deuxième de gueules à la croix pattée d'argent, au troisième de gueules à la carpe d'argent posée en pal, au quatrième d'azur à la gerbe de blé d'or[57]. Le premier quartier rappelle les origines royales de la commune, le second est un hommage aux hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, le troisième rappelle les pêches d'antan à l'étang de Moulineux et le quatrième marque la situation géographique en Beauce.

Chalou-Moulineux dans les arts et la culture[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Forteau, Chalou-Moulineux pendant la Révolution : Les Registres paroissiaux de Chalou la reine et de Moulineux, Soleil Natal (ISBN 2-905270-19-5, notice BnF no FRBNF35073861)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • La mairie n'a pas mis en place un site Internet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Chalou-Moulineux dans le Code officiel géographique sur le site de l'Insee. Consulté le 31/07/2012.
  2. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 05/06/2008.
  3. Fiche communale d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 09/11/2010.
  4. Orthodromie entre Chalou-Moulineux et Paris sur le site lion1906.com Consulté le 06/09/2012.
  5. Orthodromie entre Chalou-Moulineux et Évry sur le site lion1906.com Consulté le 06/09/2012.
  6. Orthodromie entre Chalou-Moulineux et Étampes sur le site lion1906.com Consulté le 06/09/2012.
  7. Orthodromie entre Chalou-Moulineux et Dourdan sur le site lion1906.com Consulté le 06/09/2012.
  8. Orthodromie entre Chalou-Moulineux et La Ferté-Alais sur le site lion1906.com Consulté le 06/09/2012.
  9. Orthodromie entre Chalou-Moulineux et Arpajon sur le site lion1906.com Consulté le 06/09/2012.
  10. Orthodromie entre Chalou-Moulineux et Milly-la-Forêt sur le site lion1906.com Consulté le 06/09/2012.
  11. Orthodromie entre Chalou-Moulineux et Montlhéry sur le site lion1906.com Consulté le 06/09/2012.
  12. Orthodromie entre Chalou-Moulineux et Palaiseau sur le site lion1906.com Consulté le 06/09/2012.
  13. Orthodromie entre Chalou-Moulineux et Corbeil-Essonnes sur le site lion1906.com Consulté le 06/09/2012.
  14. Données géographiques sur Géoportail (consulté le 21/02/2013.).
  15. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur le site de lameteo.org (consulté le 9 août 2009)
  16. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur infoclimat.fr (consulté le 18 août 2009)
  17. %20Orl%C3 %A9ans%20-%20Étampes%20-%20(Paris)_tcm13-28172.pdf
  18. [Ligne Congerville-Thionville/Chalou-Moulineux/Chalo St Mars/Étampes/ Ligne 913-10. Transport Ormont http://www.ormont-transport.fr/pdf/hiver/2007hiver91310v1.pdf]
  19. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  20. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. « Fiche de Chalou-Moulineux sur le site du Quid. »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) Consulté le 09/02/2010.
  22. Jean-Marie Cassagne, Mariola Korsak, J.-M. Bordessoules, Origine des noms de lieux de Paris et grande couronne page 112
  23. Les Templiers à Chalou-Moulineux
  24. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  26. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  27. Pyramide des âges à Chalou-Moulineux en 2009 sur le site de l'Insee. Consulté le 31/07/2012.
  28. Pyramide des âges de l’Essonne en 2008 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  29. Fiche communale sur le site de l'Insee. Consulté le 07/01/2010.
  30. Fiche entreprise de la commune de Chalou-Moulineux sur le site verif.com Consulté le 12/04/2011.
  31. Liste des maires successifs sur la base de données mairesgenweb.org Consulté le 26/05/2009.
  32. Fiche de la commune sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 10/05/2010.
  33. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 05/06/2008.
  34. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 05/06/2008.
  35. Résultats de l'élection présidentielle 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 07/05/2012.
  36. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 05/06/2008.
  37. Résultats de l'élection législative 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 05/06/2008.
  38. Résultats de l'élection législative 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 21/06/2012.
  39. Résultats de l'élection européenne 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 05/06/2008.
  40. Résultats de l'élection européenne 2009 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 12/07/2009.
  41. Résultats de l'élection régionale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 05/06/2008.
  42. Résultats de l'élection régionale 2010 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 30/03/2010.
  43. Résultats de l'élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 05/06/2008.
  44. Résultats de l'élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 29/03/2011.
  45. Résultats de l'élection municipale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/01/2013.
  46. Résultats du référendum 2000 sur le site politiquemania.com Consulté le 12/07/2009.
  47. Résultats du référendum 2005 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 05/06/2008.
  48. Liste des écoles du département sur le site de l'Inspection académique de l'Essonne. Consulté le 14/09/2010.
  49. Fiche de la paroisse de Chalou-Moulineux sur le site du diocèse. Consulté le 20/10/2009.
  50. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 janvier 2013).
  51. %5CCOM%5CDL_COM91131.pdf Rapport statistique communal sur le site de l'Insee. Consulté le 17/06/2010.
  52. %5CDL_ZE19901147.pdf Rapport statistique de la zone d'emploi d'Étampes sur le site de l'Insee. Consulté le 20/05/2010.
  53. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 05/07/2009.
  54. Carte des ENS de Chalou-Moulineux sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 06/02/2013.
  55. Notice no PA00087852, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 09/02/2010.
  56. Notice no PA00087853, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 09/02/2010.
  57. Blasonnement sur le site de Gaso, la banque du blason. Consulté le 05/06/2008.