Saint-Forget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Forget
Saint-Forget
La mairie (la Haute Beauce).
Blason de Saint-Forget
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Vallée de Chevreuse
Maire
Mandat
Jean-Luc Jannin
2020-2026
Code postal 78720
Code commune 78548
Démographie
Gentilé Féréoliens
Population
municipale
495 hab. (2018 en augmentation de 3,77 % par rapport à 2013)
Densité 83 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 30″ nord, 1° 59′ 49″ est
Altitude Min. 77 m
Max. 168 m
Superficie km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Maurepas
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Saint-Forget
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Saint-Forget
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Forget
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Forget
Liens
Site web saint-forget.fr

Saint-Forget, parfois appelée Saint-Forget-les-Sablons, est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Féréoliens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Saint-Forget est située dans le département des Yvelines, à 5 km à l'ouest de Chevreuse, dans la vallée de l'Yvette et la région naturelle du Hurepoix.

Les communes limitrophes sont Saint-Lambert-des-Bois au nord-est, Chevreuse à l'est, Choisel au sud sur à peine 100 mètres, Dampierre-en-Yvelines du sud à l'ouest et Le Mesnil-Saint-Denis au nord-ouest.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par l'Yvette[1], affluent de l'Orge et sous affluent de la Seine selon un axe est-ouest

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la route départementale n°58 (RD58) qui relie Dampierre-en-Yvelines, à l'ouest, à Chevreuse et la route départementale n°906 (RD906), à l'est, ainsi que par la route départementale n°91 (RD91) qui relie Dampierre-en-Yvelines à Voisins-le-Bretonneux et Versailles vers le nord. Cette dernière est réputée, particulièrement dans le monde du cyclisme, pour être, sur le territoire de Saint-Forget, la route des 17-Tournants, communément appelée côte des 17-Tournants.

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

Les gares SNCF les plus proches sont celles du terminus du (RER)(B) Saint-Rémy-lès-Chevreuse et de La Verrière (ligne de Paris-Montparnasse à Brest) distante de 8 km.

Desserte routière[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 39.003, 39.103, 39.17, 39.27 et 39.35A de la société de transport SAVAC.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Forget est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[5],[6].

Occupation des sols simplifiée[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 91,71 % d'espaces agricoles, forestiers et naturels, 5,23 % d'espaces ouverts artificialisés et 3,07 % d'espaces construits artificialisés[7].

Occupation des sols détaillée[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente l'occupation des sols de la commune en 2018, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC).

Occupation des sols en 2018
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Tissu urbain discontinu 0,6 % 3
Terres arables hors périmètres d'irrigation 27,5 % 166
Prairies et autres surfaces toujours en herbe 7,1 % 43
Systèmes culturaux et parcellaires complexes 5,1 % 32
Surfaces essentiellement agricoles interrompues par des espaces naturels importants 2,7 % 16
Forêts de feuillus 56,8  % 342
Source : Corine Land Cover[8]

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune est composée de trois hameaux :

  • le Mesnil-Sevin au nord-est sur le plateau entre Le Mesnil-Saint-Denis et Chevreuse, le plus important par son nombre d'habitants,
  • la Haute-Beauce au centre, presque attenant à Dampierre-en-Yvelines, où siège la mairie,
  • les Sablons au sud-est sur la route entre Dampierre-en-Yvelines et Chevreuse.

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

La totalité du territoire de la commune de Saint-Forget est situé en zone de sismicité no 1, comme la plupart des communes de son secteur géographique[9],[10].

Terminologie des zones sismiques[11]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 1 Sismicité très faible accélération = 0,4 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Le territoire communal peut être confronté à des crues ponctuelles de l'Yvette[12].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La paroisse de Saint Forget apparaît dès le XIIIe siècle dans le cartulaire de Notre Dame de Paris sous l'appellation de « Ecclésia de Sancto Ferreolo ».

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sanctus Ferreolus au XIIIe siècle[13], vers 1250 ; Saint Fargel en 1370 ; Saint Forgetus en 1462[14].

Saint-Forget est un hagiotoponyme. Forget est une déformation de Ferreolus (Ferréol), « homme de fer », nom porté par deux martyrs du IIIe siècle et par un évêque du VIe siècle.

Il est assez curieux de constater que Ferreol a donné en toponymie des noms aussi divers que Saint-Fargeau, Saint-Forget, Saint-Ferréol ou Saint-Fergeux[15].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires de Saint-Forget
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1965 mars 2001 Jean Créno DVD  
mars 2001 mars 2014 Françoise Gossare   Retraitée de la fonction publique
mars 2014 En cours Jean-Luc Jannin DVD Cadre
1er vice-président de la CC de la Haute Vallée de Chevreuse (2020 → )

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[17].

En 2018, la commune comptait 495 habitants[Note 3], en augmentation de 3,77 % par rapport à 2013 (Yvelines : +1,62 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
360344350307311310321351350
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
351346360330316309336318338
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
347340261255249225248222288
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
273235290370458521489474512
2018 - - - - - - - -
495--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée à l'académie de Versailles.

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Ferréol.
Le château de Mauvières.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Ferréol, également appelée chapelle Saint-Gilles, date du XIIe siècle et réaménagée au XIVe puis au XVIIe et enfin à la fin du XVIIIe siècle. Elle est entourée de son cimetière au milieu duquel on trouve un calvaire du XVe siècle en grès, restauré en 2006, qui présente quatre faces sculptées. La chapelle sud recèle un ensemble assez exceptionnel de peintures murales à fresque de la Renaissance, découvertes en 2003, inscrites aux Monuments historiques, et restaurées. Ces peintures représentent des scènes du Nouveau Testament et de la vie des saints. On a pu les dater d'environ 1539, du fait de la représentation de Louise de Savoie et du connétable de Bourbon en parjure[20]. Elles pourraient être l'oeuvre du jeune Antoine Caron[21][22]
  • Ruines antiques romaines[réf. nécessaire] à proximité du Mesnil-Sevin, sur la Butte-Ronde.
  • Le château de Mauvières, à l'origine maison seigneuriale, date principalement des XVIIe et XVIIIe siècles. Au XIVe siècle, Ramond de la Rivière se vit offrir par le duc d'Anjou, le fief de Mauvières pour avoir repris la cité de Bergerac aux Anglais en 1377 ; il y adjoignit le nom de Bergerac et devint seigneur de Mauvières et Bergerac. En 1582, le domaine devint la propriété du grand-père du mousquetaire-écrivain Cyrano de Bergerac qui y passa une partie de sa jeunesse.
  • Lavoir de la Source aux fées.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Forget Blason
D'azur, à un rencontre de cerf crucifère d'or, au chef aussi d'azur chargé de trois tours d'or ouvertes de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine des communes des Yvelines - tome 1, Paris, Editions Flohic, , 1155 p. (ISBN 2-84234-070-1), « Saint-Forget », p. 191–192

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Yvette (F46-0420) » (consulté le ).
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur insee.fr (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. [PDF]« Occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) », sur cartoviz.iau-idf.fr (consulté en ).
  8. « Données statistiques sur les communes de Métropole ; Répartition des superficies en 44 postes d'occupation des sols (métropole) », sur CORINE Land Cover, (consulté le ).
  9. Site du plan séisme, page sur Saint-Forget
  10. Site du plan séisme, plaquette de présentation
  11. Arrêté du 22 octobre 2010 relatif à la classification et aux règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe dite « à risque normal » - Légifrance
  12. Gestion des inondations, Le SIAHVY investit pour la protection des riverains, publié le 25 juillet 2017
  13. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  14. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, page 1541.
  15. Jean-Marie Cassagne, Mariola Korsak, Origine des noms de lieux de Paris et grande couronne, page 43.
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  20. « Charmes méconnus du Hurepoix .: Découverte de l'église Saint-Ferreol à Saint-Forget et de ses fresques Renaissance. », sur Charmes méconnus du Hurepoix ., (consulté le )
  21. Visite sur demande par l'association Passion Patrimoine
  22. « Les fresques Médiévales de Saint-Forget - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion (consulté le )