Deûlémont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deûlémont
L'hôtel de ville
L'hôtel de ville
Blason de Deûlémont
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Quesnoy-sur-Deûle
Intercommunalité Lille Métropole
Maire
Mandat
Francis Grimomprez
2008-2014
Code postal 59890
Code commune 59173
Démographie
Gentilé Deûlémontois
Population
municipale
1 687 hab. (2011)
Densité 170 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 44′ 06″ N 2° 56′ 57″ E / 50.735, 2.94916666667 ()50° 44′ 06″ Nord 2° 56′ 57″ Est / 50.735, 2.94916666667 ()  
Altitude Min. 11 m – Max. 20 m
Superficie 9,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Deûlémont

Géolocalisation sur la carte : Lille Métropole

Voir sur la carte topographique de Lille Métropole
City locator 14.svg
Deûlémont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Deûlémont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Deûlémont

Deûlémont (en néerlandais : Deulemonde) est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Deûlémont dans son canton et son arrondissement

Situation[modifier | modifier le code]

Deûlémont tire son nom de sa situation au confluent de la Lys et de la Deûle. Le toponyme accole le nom de la rivière canalisée, la Deûle, et le mot mont, forme francisée de mond (bouche en néerlandais). En 1060, on trouve une mention du nom Duplices Montes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Deûlémont
Warneton Comines
Comines-Warneton (Belgique) Deûlémont
Frelinghien Quesnoy-sur-Deûle

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Deûlémont (59) Nord-France.svg

Armoiries données en 1690, sous l’administration de Madame Marie–Louise–Victoire de Créquy , 28e abbesse de Messines (1679 - 1706)[1] et Dame de Deûlémont. Enregistrées par D’Hozier à l’Armorial de France.

Les armes de Deûlémont se blasonnent ainsi : «Écartelé au Premier et Quatrième de gueules à une fleur de lys à l’antique d’argent,au deuxième et troisième d’or au lion de sable lampassé de gueules,à une crosse d’or posée sur l’écartelé en pal,à l’écu brochant sur le tout d’or au créquier de gueules».

Histoire[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 687 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 002 1 873 1 885 2 032 2 168 2 158 2 125 2 140 2 060
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 049 1 943 1 952 1 936 1 890 1 862 1 868 1 917 1 958
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 902 1 959 1 757 715 831 837 813 827 880
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
898 866 951 1 360 1 368 1 461 1 424 1 460 1 690
2011 - - - - - - - -
1 687 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Deûlémont en 2007 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,1 
2,3 
75 à 89 ans
4,0 
7,5 
60 à 74 ans
8,2 
22,4 
45 à 59 ans
23,1 
25,7 
30 à 44 ans
27,0 
18,6 
15 à 29 ans
12,3 
23,4 
0 à 14 ans
25,3 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1800 1803 Inglebert Vandermersch    
1803 1813 Jean Baptiste Ghesquière    
1813 1816 Hippolite Joseph Vandermersch    
1816 1817 Augustin Lutun    
1817 1821 Zacharie Catteau    
1821 1831 Roger Laloy    
1831 1848 Augustin Vandermersch   Le maire et l’adjoint furent révoqués à l’issue de la Révolution de 1848
1848 1848 Charles Senelar   Maire provisoire
1848 1853 Hippolite Vandermersch    
1853 1858 Auguste Ghestem    
1858 1861 Louis Philippo    
1861 1876 Alphonse Vandermersch    
1876 1894 Charles Philippo    
1894 1904 Louis Philippo    
1904 1906 Roger Horent    
1906 1908 Louis Flipo    
1908 1912 Georges Horent    
1912 1919 Victor Lienart    
1919 1927 Louis Claro   Conseiller général du Canton de Quesnoy-sur-Deûle
1927 1959 Pierre Dillies    
1959 mars 1971 Louis Lefebvre    
mars 1989 André Dekyndt    
mars 2014 Francis Grimonprez   Onzième vice-président à Lille Métropole Communauté urbaine
  Christophe Lienart    

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Particularités[modifier | modifier le code]

Deûlémont a pour particularité d'avoir une partie de son territoire, une île sur la Lys, à laquelle on n'accède que par la Belgique, via le quai Verboeckhoven à Comines-Warneton.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]