XIIe siècle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Millénaires :

Ier millénaireIIe millénaireIIIe millénaire


Siècles :
XIe siècleXIIe siècleXIIIe siècle


Décennies :

11001110112011301140
11501160117011801190


Années :

11011102110311041105
11061107110811091110

11111112111311141115
11161117111811191120

11211122112311241125
11261127112811291130

11311132113311341135
11361137113811391140

11411142114311441145
11461147114811491150

11511152115311541155
11561157115811591160

11611162116311641165
11661167116811691170

11711172117311741175
11761177117811791180

11811182118311841185
11861187118811891190

11911192119311941195
11961197119811991200

Le XIIe siècle commence le 1er janvier 1100 et finit le 31 décembre 1199

Le XIIe siècle est, en Occident, un siècle de Renaissance, provoquée notamment par les traductions latines d'œuvres scientifiques et philosophiques grecques et arabo-musulmanes, et un contexte de réforme religieuse.

Évènements[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

  • La culture de Thulé (1100-1600) en Amérique arctique (chasseurs de baleines) se répand vers l’est, dominant la zone du Groenland à la Sibérie orientale. Les Inuits modernes sont les héritiers de cette culture. (Équipement spécial de pêche à la baleine avec sondes à neige et dispositifs antidérapants. Mode de vie sédentaire, chasse aux mammifères marins, essentiellement la baleine.)

Afrique[modifier | modifier le code]

  • Les Bambara s’installent dans la région de Ségou. Ils sont soumis par leurs voisins du Mali puis du Songhaï jusqu’au XVIIe siècle.
  • Civilisation d'Ifé au sud-ouest de l’actuel Nigeria (XIIe-XVe siècle), remarquable par ses têtes sculptées en bronze et en terre cuite qui représentent les oni (chefs).
  • Sur la côte des Zandj (Tanzanie), Kiloa prend la prééminence sur les autres cités arabes ou persanes jusqu’au XIVe siècle.
  • Les Arabes de Sofala, soumis par Kiloa, sont en relation avec le royaume Shona de Makaranga (« Fils du Soleil ») au Zimbabwe (Monomotapa vers 1450). Ils leur achètent de l’or, de l’ivoire et des esclaves.
  • La tribu des Béni Saad, originaire d’Arabie, s’établit au Maroc vers le XIIe siècle.

Asie[modifier | modifier le code]

Situation des pouvoirs régionaux en Eurasie au tournant de 1200, à la veille des conquêtes mongoles.
  • Polonnaruwa remplace Anuradhapura comme capitale de Ceylan.
  • Au Japon, la guerre de Gempei marque la fin de l'ère Heian et le début de la période Kamakura.
  • Mongolie : à partir du XIe siècle, les premiers embryons d’États mongols sont apparus, comme celui des Mongols Khamag dans les bassins de l’Onon et du Kerulen. Au cours du XIIe siècle, selon la légende, Qaïdou aurait été le premier chef de tribu mongol à vouloir créer un État puissant. Il assujettit plusieurs des tribus voisines. Son arrière-petit-fils, Kaboul, qui aurait porté le titre de khan ou de khagan, sera le premier à défier la dynastie Djürchet. D’abord vassal des Jin, il se rendra à la cour de Pékin, puis entrera en conflit avec eux (1135).
  • Parti au XIIe siècle en Asie centrale, l’explorateur espagnol Benjamin de Tudèle est le premier occidental à mentionner le Tibet « dont les forêts abritent cette bête qui fournit le musc ».
  • Au début du siècle, en Corée, la stabilité du Koryŏ est remise en cause. De puissantes familles aristocratiques luttent contre le trône pour contrôler la région tandis que la dynastie mandchoue Jin exerce une pression extérieure, provoquant des réactions divisées de la part d’un pouvoir devenu incertain.

Océanie et Pacifique[modifier | modifier le code]

  • Nouvelle-Zélande :
    • Riches sépultures māori archaïques du site de Wairau Bar, dans le nord de l’île Sud. Elles témoignent d’une société hiérarchisée à transmission héréditaire (« bouteilles » à eaux faites avec des coquilles d’œuf de moa, colliers d’osselets sculptés en dents de baleine, dents de requin, herminettes de pierre polie, hameçons et harpons en os, etc.).
    • Système de limites de champs et de fosses pour conserver les patates douces retrouvé dans l’île Nord (v. 1100).

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Art et culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Renaissance du XIIe siècle.

Architecture[modifier | modifier le code]

Littérature, langage[modifier | modifier le code]

  • 1136-1155 : naissance de la légende du roi Arthur ;
  • Dictionnaire étymologique de David Kimhi, Juif de Narbonne (XIIe siècle).
  • Mouvement des goliards ou clercs vagants au cours des XIIe et XIIIe siècles, en Europe occidentale. Ce sont souvent des étudiants qui pratiquent le « vagabondage intellectuel », des clercs « évadés » de l’ordre contraignant de la société, artistes, poètes et bouffons. Par leur mode de vie, ils sont antimilitaristes et critiquent l’ordre établi, principalement l’Église.

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Par la fertilisation des terres, en bonifiant les schorres, la Flandre devient un pays prospère : fruits, moissons, vignes, près, pâturages, coquillages, tout concours à l'abondance des richesses diverses. L'élevage des moutons et des vaches se développe, d'où la fabrication textile flamande sur la côte.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Sciences[modifier | modifier le code]

Grâce aux traductions latines du XIIe siècle, introduction de la science grecque et arabo-musulmane :

Techniques de navigation[modifier | modifier le code]

Techniques[modifier | modifier le code]

  • Fer à cheval.
  • Introduction du Collier d'épaule (ou collier de harnais), connu en Chine, permet le développement de l'agriculture.
  • Introduction de l'étrier en occident (connu en Chine vers 200 av. J.-C. - 200 ap. J.-C.).
  • Apparition de charrues à roue (plógr) en Scandinavie, attestées dans les fouilles archéologiques à partir du XIIe siècle. Elles remplacent les araires rudimentaires (ardhr) utilisées depuis la préhistoire.
  • Utilisation en Occident d'engins de levage pour les chantiers de cathédrales (premiers chantiers de 1137 à 1180).

Techniques (en Chine)[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Chefs politiques[modifier | modifier le code]

  • Roger II de Sicile (1095-1154), premier roi normand de Sicile, fit progresser la géographie avec Al-Idrisi ;
  • Thierry d'Alsace (vers 1099/1101 - 1168), comte de Flandre de 1128 à sa mort ;
  • Saladin (Mésopotamie, 1138 - Damas, 1193), sultan d'Égypte, vainqueur des croisés à Hattin reconquiert Jérusalem ;
  • Gengis Khan (ca 1155-1227), grand Khan de l'empire mongole ;
  • Henri II d'Angleterre, (1133-1189), Premier roi de la dynastie des Plantagenêts, renforce le pouvoir royal en Angleterre, vassal du roi de France mais possédant plus de terres en France que lui. Fin stratège et politique. Au début de son règne, il ne possède que la Normandie mais par les alliances matrimoniales et les guerres, il soumet l'Angleterre (son héritage), l'Irlande, l'Écosse et les deux tiers du royaume de France. À sa mort, il laisse un État puissant et très bien organisé, l'Empire angevin.
  • Aliénor d'Aquitaine (1122-1204), reine de France puis d'Angleterre. Comtesse du Poitou et duchesse d'Aquitaine, le territoire qu'elle administre correspond à un gros tiers de la France. Quand elle se marie avec Henri II, l'Angleterre contrôle la majorité de la France. Elle est une des premières femmes politiques de tous les temps. Elle enfanta trois rois d'Angleterre.
  • Richard I d'Angleterre, (1157-1199), roi d'Angleterre, dit Richard Cœur de Lion, fils d'Henri II d'Angleterre et d'Aliénor d'Aquitaine.
  • Philippe Auguste (1165-1223), roi de France.

Écrivains[modifier | modifier le code]

Voir :

Scientifiques[modifier | modifier le code]

Religieux[modifier | modifier le code]

Philosophes et théologiens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l'article « Traductions latines du XIIe siècle »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :