Communauté de communes de la terre des deux caps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communauté de communes
de La Terre des deux Caps
Image illustrative de l'article Communauté de communes de la terre des deux caps
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Siège Marquise
Communes 21
Président Francis Bouclet
Date de création 17 décembre 2001
Démographie
Population 20 561 hab. (1999)
Densité 112 hab./km2
Géographie
Superficie 183 km2
Liens
Site web officiel de la terre des deux caps

La communauté de communes de La Terre des deux Caps est une structure intercommunale française, située dans le département du Pas-de-Calais et la région Nord-Pas-de-Calais, arrondissement de Boulogne-sur-Mer.

Géographie[modifier | modifier le code]

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La Communauté de Communes de le Terre des 2 Caps est constituée de 21 communes dont 5 côtières, elle est donc concernée par la loi littoral.

Le SCOT (Schéma de cohérence territoriale) paysager de la Terre des 2 Caps a été approuvé en 2010[1]. Il définit 4 secteurs paysagers.

  • Les communes de l’Arc Urbain et du Bassin Carrier : Marquise, Rinxent, Ferques, Landrethun-le-Nord, Leulinghen-Bernes, Réty, regroupant 13 149 hab.
  • Les communes du Littoral : Wissant, Tardinghen, Audinghen, Audresselles, Ambleteuse, regroupant 4 320 hab.
  • Les communes de l’Arrière-littoral : Hervelinghen, Audembert, Bazinghen, Saint-Inglevert, Leubringhen, regroupant 2 042 hab.
  • Les communes des Monts et Vallons bocagers entre Slack et Wimereux : Wacquinghen, Maninghen-Henne, Offrethun, Beuvrequen, Wierre-Effroy, regroupant 1 958 hab.

Un PLU (plan local d'urbanisme) communautaire est en cours sur l'ensemble du territoire, suite à la loi Grenelle II portant engagement national pour l'environnement. L'ensemble du territoire est couvert en 2010 par des PLU ou des POS valant PLU ; la plupart ont été réalisés avec une étude paysagère et environnementale préalable, en partenariat avec le Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.

Environnement[modifier | modifier le code]

Le territoire est entièrement inclus dans le Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale. Il tire son nom d'un Grand site de France, le Grand Site des Deux Caps, classé depuis le 29 mars 2011. C'est une importante zone de passage pour les migrations des oiseaux. La faune et la flore y sont riches et diversifiées. Les paysages le sont tout autant, alliant le monde maritime, le rural et celui des carrières.

Administration[modifier | modifier le code]

Composition et répartition des sièges[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité compte 44 délégués[2]. Elle est composée des 21 communes suivantes :

Code INSEE Commune Maire Population Superficie Sièges
01 Ambleteuse 1 829 hab. ha 3
02 Audembert 393 hab. ha 1
03 Audinghen 576 hab. ha 1
04 Audresselles 706 hab. ha 2
05 Bazinghen 430 hab. ha 1
06 Beuvrequen 409 hab. ha 1
07 Ferques 1 878 hab. ha 3
08 Hervelinghen 240 hab. ha 1
09 Landrethun-le-Nord 1 121 hab. ha 3
10 Leubringhen 308 hab. ha 1
11 Leulinghen-Bernes 412 hab. ha 1
12 Maninghen-Henne 309 hab. ha 1
13 Marquise 5 104 hab. ha 8
14 Offrethun 258 hab. ha 1
15 Rety 1 918 hab. ha 4
16 Rinxent 2 722 hab. ha 5
17 Saint-Inglevert 671 hab. ha 1
18 Tardinghen 163 hab. ha 1
19 Wacquinghen 235 hab. ha 1
20 Wierre-Effroy 747 hab. ha 2
21 Wissant 1 046 hab. ha 2
Totaux 21 communes 21 475 hab. 18 300 ha

Compétences[modifier | modifier le code]

  • urbanisme

Historique[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014   Francis Bouclet DVD Maire de Saint-Inglevert
2001[3] 2014 Martial Herbert PS Conseiller Général

Hôtel communautaire[modifier | modifier le code]

L’hôtel communautaire, HQE (haute qualité environnementale), se compose de 1 300 m2 de bureaux, salles et locaux administratifs. Il abrite également l'office du tourisme de Marquise depuis 2010[4].

Démographie et habitat[modifier | modifier le code]

La Terre des 2 Caps compte 950 logements aidés en 2008, soit 11,7 % du parc total de résidences principales (8 123 logements)[5]. On compte 2 510 résidences secondaires et logements occasionnels, liées à l'attractivité du littoral, et 440 logements vacants.

Le nombre d’habitants par résidence principale est passé de 2,83 en 1999 à 2,71 en 2005[1]. La décohabitation est plus forte au niveau national. Le SCOT prévoit un possible prolongement de ce phénomène, pour arriver à 2,6 personnes par ménage en 2020.

Économie[modifier | modifier le code]

La Terre des 2 Caps compte environ 150 commerces de proximité pour environ 400 salariés[6]. Le tourisme est développé ainsi que les emplois dans les services.

L'agriculture est également importante.

Quelques industries agro-alimentaires et logistiques sont implantées, en lien avec l'autoroute et le port de Boulogne proche, et d'importantes carrières sont exploitées. Le Parc d'activité des 2 Caps, de 35 ha, dont la commercialisation de la première phase est achevée, permet l’accueil de nouvelles entreprises dans la deuxième partie[7].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

On recense plusieurs constructions d'habitation traditionnelles : la maison de pêcheur, la maison balnéaire, la maison d'artisan et de commerçant, la ferme en pierre du Boulonnais. L'ensemble est laissé nu ou enduit ; un soubassement de pierre dure, recouvert ou non d'un badigeon sombre, est souvent présent. Les maisons de ville et maisons ouvriers sont souvent en briques rouges ou en pierre.


On trouve aussi du petit patrimoine[8].

La seconde guerre mondiale a laissé des traces sur ce territoire. De nombreux blockhaus sont aujourd'hui toujours visibles sur la côte (anciennement nommée « le mur de l'Atlantique »). Des musées retracent cette douloureuse période : La Batterie TODT à Audinghen, le musée 39/45 à Ambleteuse, et le Forteresse de Mimoyecques près de Landrethun-le-Nord.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b SCOT paysager de la Terre des 2 Caps, 2010
  2. Le conseil communautaire, site officiel de la communauté de communes de la Terre des 2 Caps
  3. E. Dupeux, « Martial Herbert, maire de Marquise, va présenter sa démission jeudi soir au conseil municipal », La voix du Nord,‎ 19 novembre 2011 (lire en ligne).
  4. L'hôtel communautaire en fonction, La voix du Nord, 24 octobre 2010
  5. « CC de la Terre des Deux Caps : Logement », Résultats du recensement de la population - 2008, sur INSEE
  6. Chambre de commerce et d'industrie, donnée du SCOT
  7. Communauté de communes de la terre des deux caps, « La zone d'activité », sur site de la Communauté de communes de la terre des deux caps,‎ 2007 (consulté le 16 février 2013).
  8. Construire et rénover sur la Terre des 2 Caps, cahier de références et de prescriptions paysagères et architecturales, La Terre des 2 Caps et le CAUE du Pas-de-Calais, 2008