1909

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page concerne l'année 1909 (MCMIX en chiffres romains) du calendrier grégorien.

Années :
1906 1907 1908  1909  1910 1911 1912

Décennies :
1870 1880 1890  1900  1910 1920 1930
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Nunavut, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador, Territoires du Nord-Ouest, Yukon), États-Unis) • Asie • Europe (Belgique, France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

11 avril : fondation de Tel-Aviv
  • 11 avril : fondation de Tel-Aviv, première ville juive en Palestine.
  • 27 avril : début du sultanat ottoman de Mehmed V Resad qui succède à Abdülhamid II (fin en 1918).
    • Abdülhamid II intrigue pour reprendre le pouvoir. Il fait exciter par ses agents le fanatisme des musulmans, faisant courir le bruit que la législation « chérié » allait être abolie. En avril, la foule se soulève à Constantinople. Le Comité « Union et Progrès » se réfugie à Salonique et le sultan redevient maître du pays. À la suite de troubles survenus à Adana, les massacres de chrétiens s’étendent à toute la Cilicie. Vingt-cinq mille d’entre eux, Arméniens pour la plupart, sont victimes de massacres. L’armée intervient à nouveau. Le 3e Corps marche sur Constantinople, prend la ville et dépose Abdülhamid II pour lui substituer son frère. Le Comité « Union et Progrès » est rappelé. Abdülhamid II et emprisonné à Salonique (1910).
    • Après la révolution, les éléments turcs du gouvernement s’attachent à « turquifier » l’administration, la justice et l’enseignement, ce qui provoque la désaffection de beaucoup d’Arabes.
  • 16 juillet : début du règne de Ahmad Shah Qajar, shah de Perse à la suite de la destitution de son père Mohammad Ali Shah (fin en 1925).
  • Juillet : offensive française contre la révolte de Đề Thám au Tonkin.
  • Réformes Morley-Minto en Inde britannique. Gopal Krishna Gokhale, qui dirige le Parti du Congrès, réussit à persuader le nouveau secrétaire d’État à l’Inde, John Morley, de mettre en route des réformes malgré les réticences du vice-roi et gouverneur général, Lord Minto. L’Indian Council's Act (réforme Morley-Minto) introduit le principe électif dans la désignation des membres des conseils législatifs. Un groupe de notables, conduit par le jeune Sultan Muhammad Aga Khan (1877-1957) est reçu par Lord Minto en délégation et obtient l’organisation d’élections séparées pour les Musulmans.
    • Lord Sinha est le premier indien à devenir membre du conseil exécutif du gouvernement général des Indes britanniques.
    • Institution d’assemblées provinciales en Inde.
  • Cambodge : retour du roi khmer Sisowath à Angkor, sous protection française.
  • Soumission de Bali aux Hollandais.
  • Chine : réunion des conseils provinciaux qui passent à l’opposition.
  • Tibet : le dalaï-lama Thubten Gyatso rentre à Lhassa après cinq ans d’exil. Il entre immédiatement en conflit avec l’amban Lian Yu, qui appelle 2 000 hommes du Sichuan en renfort. Lhassa est en partie pillée.
  • Mongolie : révolte dans l’aïmak khanal tsétsène. Les entrepôts et les boutiques des marchands chinois sont incendiés, et nombre de propriétaires tués. Des troupes mandchoues envoyées pour la combattre obligent Toktokho, le chef de la révolte à se réfugier au-delà du Baïkal mais les unités partisanes effectuent des raids périodiques contre l’aïmak.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1909 en France, 1909 en Italie et 1909 en Suisse.
  • Le prince héritier d’Autriche-Hongrie François-Ferdinand rend visite au roi Carol de Roumanie à Sinaïa ce qui provoque la colère des Magyars.
  • Fondation de syndicats d’ouvriers agricoles en Allemagne.
  • Augmentation des impôts indirects en Allemagne pour faire face à un énorme accroissement des dépenses.
  • Royaume-Uni : « Le budget du peuple », réformes fiscales progressives de Lloyd George, Chancelier de l'Échiquier : impôt sur la grande propriété foncière (land tax) et « super tax » sur les gros salaires. La réforme provoque une crise constitutionnelle. La Chambre des Pairs, à majorité conservatrice, rejette le budget. Asquith dissout le Parlement (élections en janvier 1910).
  • Les autorités britanniques fixent unilatéralement les limites de Gibraltar.
  • Nouveau programme de constructions navales au Royaume-Uni.
  • Création de la Ligue suisse pour la protection de la nature.

Russie[modifier | modifier le code]

  • Crise politique à la Douma : une partie des octobristes (Goutchkov) veulent défendre les prérogatives des députés.
  • Division des bolcheviks : « conciliateurs », partisans d’un rapprochement avec les mencheviks, « otzovistes », réclamant le rappel (otzyv) des députés sociaux-démocrates, « constructeurs de Dieu », remettant en cause le matérialisme du marxisme orthodoxe (Bazarov, Bogdanov).
  • Le Conseil d’État refuse la formation légale de congrégations de vieux-croyants.
  • Université de Saratov.
  • Restriction de l’accès des femmes aux universités. Application stricte du numerus clausus imposé aux Juifs.
  • Récoltes exceptionnelles. L'Empire russe devient le premier fournisseur mondial de céréales (30 % des quantités commercialisées).

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Intérieur en été, toile de Edward Hopper

Prix Nobel[modifier | modifier le code]

Naissances en 1909[modifier | modifier le code]

Décès en 1909[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]