Liste des chefs du gouvernement français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article dresse la liste des chefs du gouvernement français depuis 1598.

La France a connu 173 chefs de gouvernement, de Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, président du Conseil des ministres en 1815, sous la Restauration, à Gabriel Attal, actuel Premier ministre français (2024).

Intitulé de la fonction[modifier | modifier le code]

La fonction de chef du gouvernement français a connu plusieurs appellations au cours de l’histoire :

La dénomination « Premier ministre » est utilisée seulement depuis 1959 (Cinquième République), même si, de Sully (1589) à Turgot (1789), sous l'Ancien Régime, l'expression était utilisée pour désigner le ministre principal du roi. Entre 1815 et 1959, la désignation traditionnelle du chef de gouvernement était Président du Conseil. L'existence d'un chef de gouvernement, lien entre le chef de l'État et le Parlement, est l'une des caractéristiques essentielles des régimes parlementaires. Le président du Conseil connaît une grande importance sous le règne de Louis-Philippe. Disparue avec le régime présidentiel de la IIe République dès 1849, la fonction renaît en 1871 d'abord sous la forme d'un vice-président du Conseil. Après le vote des lois constitutionnelles établissant la Troisième République, la fonction retrouve en 1876 son titre de Président du Conseil mais, comme dans les régimes précédents, demeure absente de la constitution. Enfin, elle est officialisée avec l'avènement de la Quatrième République (1946), avant que celle de Premier ministre ne soit instituée avec la Cinquième République.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Ancien Régime (1598-1792)[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, le principal ministre d'État, également appelé Premier ministre de France[réf. souhaitée], était le principal conseiller et chef du gouvernement du roi de France. Le titre et la fonction étaient officieux, le roi étant le détenteur de tous les pouvoirs.

La liste suivante répertorie les différentes personnes qui ont exercé — officiellement ou de facto — la charge de principal ministre :

Portrait Nom (principal ministre d'État) Dates du mandat Monarque ou régent
(règne)
Gouvernements États généraux ou législatures
(élection)
Duc de Sully
(1559-1641)
du au Henri IV

du au
Ministres de Henri IV

du au
pas d'États généraux de 1594 à 1613
du au Marie de Médicis

Régence
du au puis prolongé jusqu'au
Ministres de Louis XIII

du au
Marquis de Villeroy
(1542-1617)
du au [réf. nécessaire] États généraux
du au
Concino Concini
(1569-1617)
du au Pas d'États généraux de 1616 à 1788
Duc de Luynes
(1578-1621)
du au Louis XIII

du au
Vacance de la fonction du au
Cardinal de Richelieu
(1585-1642)
du au
Cardinal Mazarin
(1602-1661)
du au
Anne d'Autriche

Régence
du au
Ministres de Louis XIV

du au
Louis XIV

du au
Vacance de la fonction

Jean-Baptiste Colbert
(1619-1683)
de facto

du au
Vacance de la fonction

Le Tellier de Louvois
(1641-1691)
de facto

du au
Vacance de la fonction du au
Cardinal Dubois
(1656-1723)
du au Duc d'Orléans

Régence
du au
Ministres de Louis XV

du au
Louis XV

du au
Duc d'Orléans
(1674-1723)
du au
Prince de Condé
(1692-1740)
du au
Cardinal de Fleury
(1653-1743)
du au
Vacance de la fonction du au
Duc de Choiseul
(1719-1785)
du au
René de Maupeou
(1714-1792)
du au
Louis XVI

du au
Ministres de Louis XVI

du au
Jacques Turgot
(1727-1781)
du au
Comte de Maurepas
(1701-1781)
du au
Comte de Vergennes
(1719-1787)
du au
Cardinal Loménie de Brienne
(1727-1794)
du au
Jacques Necker
(1732-1804)
du au États généraux
du au
Baron de Breteuil
(1730-1807)
du au Assemblée constituante
du au
Jacques Necker
(1732-1804)
du au
Comte de Saint-Hérem
(1745-1792)
du au
Vacance de la fonction du au Assemblée nationale législative
du au

Période 1792-1814[modifier | modifier le code]

Pendant les régimes qui se succèdent de 1792 à 1814, il n'existe pas de fonction de chef de gouvernement.

Première Restauration (1814-1815)[modifier | modifier le code]

Nom Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Roi
(années du règne)
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord
(1754-1838)

Indépendant aucune Louis XVIII

(1814-1815)
Fonction vacante (gouvernement dirigé par Louis XVIII)

Cent-Jours (1815)[modifier | modifier le code]

Nom Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Empereur
(années du règne)
Fonction vacante
(Napoléon Ier monarque absolu)

aucune Napoléon Ier

(1815)
Joseph Fouché,
duc d'Otrante

(1759-1820)

Indépendant Napoléon II

(1815)

Seconde Restauration (1815-1830)[modifier | modifier le code]

Nom Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Roi
(années du règne)
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord
(1754-1838)
Indépendant Ire Louis XVIII

(1815-1824)
IIe
Armand-Emmanuel du Plessis,
duc de Richelieu

(1766-1822)
1 Indépendant
Jean-Joseph,
marquis Dessolles

(1767-1828)
Doctrinaire
Élie,
duc Decazes

(1780-1860)
Doctrinaire
Armand-Emmanuel du Plessis,
duc de Richelieu

(1766-1822)
2 Doctrinaire IIIe
Joseph,
comte de Villèle

(1773-1854)
Ultraroyaliste
IVe Charles X

(1824-1830)
Jean-Baptiste Sylvère Gaye,
vicomte de Martignac

(1778-1832)

Doctrinaire Ve
Jules,
comte de Polignac

(1780-1847)

Ultraroyaliste
Casimir de Rochechouart,
duc de Mortemart

(1787-1875)
Ultraroyaliste VIe

Monarchie de Juillet (1830-1848)[modifier | modifier le code]

Nom Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Roi
(années du règne)
Notes
Fonction vacante (gouvernement dirigé par Louis-Philippe Ier) 1er août
11 août 1830
Ire
(1830)
Louis-Philippe Ier

(1830-1848)
Louis-Philippe est nommé Lieutenant-général du royaume le 31 juillet 1830.

Il devient roi des Français le 9 août 1830 au Palais Bourbon.

1 11 août 1830
2 novembre 1830
Jacques Laffitte
(1767-1844)
2 novembre 1830
13 mars 1831
Parti du mouvement
Casimir Perier
(1777-1832)
13 mars 1831
16 mai 1832
Doctrinaire (1831-1832) puis Parti de la résistance (1832)
IIe
(1831)
Première révolte des canuts (1831).

Insurrection royaliste dans l'Ouest français (1832).

Insurrection républicaine parisienne de juin (1832).

Mariage de la princesse Louise d'Orléans au roi des Belges Léopold Ier (1832).

Jean-de-Dieu Soult,
duc de Dalmatie

(1767-1851)
1 11 octobre 1832
18 juillet 1834
Parti de la résistance Seconde révolte des canuts (1834).
Étienne Maurice,
comte Gérard

(1773-1852)
18 juillet 1834
10 novembre 1834
Indépendant
Hugues Bernard Maret,
duc de Bassano

(1763-1839)
10 novembre 1834
18 novembre 1834
Indépendant
Édouard Mortier,
duc de Trévise

(1768-1835)
18 novembre 1834
12 mars 1835
Parti de la résistance IIIe
(1834)
Victor,
duc de Broglie

(1785-1870)
12 mars 1835
22 février 1836
Parti de la résistance
Adolphe Thiers
(1797-1877)
1 22 février 1836
6 septembre 1836
Parti du mouvement Attentat d'Alibaud (1836).

Inauguration de l'Arc de triomphe de l'Etoile (1836).

Louis-Mathieu,
comte Molé

(1781-1855)
1 6 septembre 1836
15 avril 1837
Parti de la résistance
2 15 avril 1837
31 mars 1839
IVe
(1837)
Mariage du prince royal Ferdinand-Philippe d'Orléans à Hélène de Mecklembourg-Schwerin (1837).

Inauguration de la galerie de l'Histoire de France au château de Versailles (1837).

Fonction vacante (gouvernement dirigé par Louis-Philippe Ier) 2 31 mars 1839
12 mai 1839
Ve
(1839)
Jean-de-Dieu Soult,
duc de Dalmatie

(1767-1851)
2 12 mai 1839
1er mars 1840
Parti de la résistance
Adolphe Thiers
(1797-1877)
2 1er mars 1840
29 octobre 1840
Parti du mouvement
Jean-de-Dieu Soult,
duc de Dalmatie

(1767-1851)
3 29 octobre 1840
18 septembre 1847
Parti de la résistance
VIe
(1842)
Retour des cendres de Napoléon Ier (1840).

Première entente cordiale franco-britannique (1843).

Guerre franco-tahitienne (1844-1847).

Inauguration de la Gare du Nord (1846).

Crise économique de 1846-1847.

VIIe
(1846)
François Guizot
(1787-1874)
18 septembre 1847
24 février 1848
Parti de la résistance Campagne des banquets (1847-1848).

Révolution française de 1848.

Louis-Mathieu,
comte Molé

(1781-1855)
24 février 1848 Parti de la résistance Abdication de Louis-Philippe à midi : « J'abdique cette Couronne que la voix nationale m'avait appelé à porter, en faveur de mon petit fils le Comte de Paris. Puisse t'il [sic] réussir dans la grande tâche qui lui échoit aujourd'hui »
Adolphe Thiers
(1797-1877)
24 février 1848 Parti du mouvement Proclamation de la IIe République par Lamartine (1848).

Deuxième République (1848-1852)[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Nom Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Président
(dates du mandat)
Notes
Jacques Charles
Dupont de l'Eure

(1767-1855)
Républicain modéré Constituante (1848) Aucun,
chefs de l'exécutif de facto
François Arago
(1786-1853)
Républicain modéré Manifestation du 15 mai 1848.

Journées de juin 1848.

Eugène Cavaignac
(1802-1859)
Républicain modéré Première élection présidentielle française, élection de Louis-Napoléon Bonaparte (1848).
Odilon Barrot
(1791-1873)
1 Parti de l'ordre Louis-Napoléon Bonaparte
Bonapartiste

(1848-1852)
Expédition de Rome (1849).
2 Législative (1849) Inauguration de la Gare de l'Est et de la Gare de Lyon (1849).
Alphonse Henri,
comte d'Hautpoul

(1789-1865)
Parti de l'ordre Loi Falloux (1850).

Loi du 31 mai 1850.

Fonction vacante (gouvernement dirigé par Louis-Napoléon Bonaparte) Bonapartiste
Léon Faucher
(1803-1854)
Parti de l'ordre Echec de la tentative de révision constitutionnelle (1851).
Fonction vacante (gouvernement dirigé par Louis-Napoléon Bonaparte) Bonapartiste Coup d'Etat du 2 décembre 1851 (opération Rubicon).
1 Plébiscites des 20 et 21 décembre 1851.

Le président de la République devient le "Prince-président".

2 Sénatus-consulte du 7 novembre 1852.

Plébiscite des 21 et 22 novembre 1852. Louis-Napoléon Bonaparte devient l'Empereur des Français Napoléon III (1852).

Durée[modifier | modifier le code]

Napoléon IIILéon FaucherAlphonse Henri d'HautpoulOdilon BarrotEugène CavaignacFrançois AragoJacques Charles Dupont de l'Eure

Second Empire (1852-1870)[modifier | modifier le code]

Sous le Second Empire, les ministres sont nommés et révoqués à la guise de l'empereur, lequel exerce donc de facto la fonction de chef de gouvernement. À la chute de l'empire, Émile Ollivier et Charles Cousin-Montauban portent le titre de « chef du Cabinet ».

Nom Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Empereur
(années du règne)
Notes
Fonction vacante (gouvernement dirigé par Napoléon III) 3 Ire
(1852)
Napoléon III

(1852-1870)
Empire autoritaire (1852-1860).

Mariage de Napoléon III et d'Eugénie de Montijo (1853).

Annexion de la Nouvelle-Calédonie (1853).

Transformation de Paris sous Haussmann (1853 - 1870).

Guerre de Crimée (1853-1856), dont la Bataille de l'Alma (1854) et celle de Malakoff (1855).

Exposition universelle de 1855 et entente cordiale entre Napoléon III et Victoria.

Inauguration de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (1857).

Attentat manqué contre le couple impérial par Felice Orsini (1858).

Entrevue de Plombières (1858).

Batailles de Magenta et Solférino (1859).

Annexion de Nice et de la Savoie (1860).

Empire libéral (1860-1870).

Fondation de la Société du Prince Impérial (1862).

Début de construction de l'Opéra Garnier (1862).

Expédition française du Mexique (1861-1867).

Inauguration du Printemps Haussmann (1865).

Extension de la gratuité de l'enseignement public du premier degré et obligation d'ouverture d'écoles pour filles pour les communes de plus de 500 habitants (1866-1867).

"Extension nouvelle des libertés publiques" et libéralisation de la presse (1867).

Exposition universelle de 1867.

Crise luxembourgeoise (1867).

Création de la caisse d'assurance contre les accidents du travail (1868).

IIe
(1857)
IIIe
(1863)
4 IVe
(1869)
Émile Ollivier
(1825-1913)
Bonapartiste Fondation de la Samaritaine (1870).

Plébiscite du 8 mai 1870.

Dépêche d'Ems et début de la guerre franco-prussienne (1870).

Charles Cousin-Montauban
(1796-1878)
Indépendant Capture de l'Empereur Napoléon III à Sedan (1870).

Gouvernement de la Défense nationale (1870-1871)[modifier | modifier le code]

Nom Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Président
(dates du mandat)
Notes
Louis Jules Trochu
(1815-1896)
Orléaniste IVe du
Second Empire

(1869)
Aucun,
chef de l'exécutif de facto
Proclamation de l'Empire allemand à Versailles (1871).

Fin de la guerre franco-prussienne de 1871.

Troisième République (1871-1940)[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Nom Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Président
(dates du mandat)
Notes
Jules Dufaure
(1798-1881)
1 Républicain modéré Assemblée
nationale

(1871)
Adolphe Thiers
Républicain modéré

(1871-1873)
Commune de Paris (1871).

Loi Rivet (1871).

Loi de Broglie (1873).

2
Albert,
duc de Broglie

(1821-1901)
1 Orléaniste Patrice de Mac Mahon
Légitimiste

(1873-1879)
Echec de la troisième restauration monarchique (1873).

Instauration du septennat (1873).

2
Ernest Courtot de Cissey
(1810-1882)
Orléaniste Inauguration de l'Opéra Garnier (1875).
Louis Buffet
(1818-1898)
Orléaniste Instauration des lois constitutionnelles de 1875.
Jules Dufaure
(1798-1881)
3 Républicain modéré Ire
(1876)
L'Assemblée nationale devient à majorité républicaine (1876).
4
Jules Simon
(1814-1896)
Républicain modéré Crise du 16 mai 1877.
Albert,
duc de Broglie

(1821-1901)
3 Orléaniste
Gaëtan de Rochebouët
(1813-1899)
Légitimiste IIe
(1877)
Jules Dufaure
(1798-1881)
5 Républicain modéré Démission du "Maréchal-Président" sur fond de tensions avec le parlement républicain.
William Henry Waddington
(1826-1894)
Républicain modéré Jules Grévy
Républicain modéré

(1879-1887)
Première présidence d'un républicain.Création de la "Constitution Grévy" qui diminue les pouvoirs du président de la République (1879).

Officialisation du 14 juillet et de La Marseillaise comme symboles de la France (1879).

Charles de Freycinet
(1828-1923)
1 Républicain modéré
Jules Ferry
(1832-1893)
1 Républicain modéré Instauration du protectorat sur la Tunisie (1881).
Léon Gambetta
(1838-1882)
Républicain modéré IIIe
(1881)
Charles de Freycinet
(1828-1923)
2 Républicain modéré
Charles Duclerc
(1812-1888)
Républicain modéré
Armand Fallières
(1841-1931)
Républicain modéré
Jules Ferry
(1832-1893)
2 Républicain modéré Première guerre franco-malgache (1883-1885).
Henri Brisson
(1835-1912)
1 Républicain modéré Funérailles nationales de Victor Hugo, le Panthéon est transformé en temple républicain (1885).
Charles de Freycinet
(1828-1923)
3 Républicain modéré IVe
(1885)
René Goblet
(1828-1905)
Républicain modéré Début de construction de la Tour Eiffel (1887).
Maurice Rouvier
(1842-1911)
1 Républicain modéré Scandale des décorations (1887) et démission forcée de Grévy.
Pierre Tirard
(1827-1893)
1 Républicain modéré Sadi Carnot
Républicain modéré

(1887-1894)
Charles Floquet
(1828-1896)
Républicain modéré
Pierre Tirard
(1827-1893)
2 Républicain modéré Inauguration de la Tour Eiffel (1889) et Exposition universelle de 1889.

Centenaire de la Révolution (1889).

Charles de Freycinet
(1828-1923)
4 Républicain modéré Ve
(1889)
Émile Loubet
(1838-1929)
Républicain modéré Scandale du Canal de Panama (1892).

Formation d'une alliance franco-russe (1892).

Alexandre Ribot
(1842-1923)
1 Républicain modéré
2
Charles Dupuy
(1851-1923)
1 Républicain modéré
Jean Casimir-Perier
(1847-1907)
Républicain modéré VIe
(1893)
Ouverture des Galeries Lafayette (1894).

"Lois scélérates" (1893-1894)

Charles Dupuy
(1851-1923)
2 Républicain modéré Assassinat du président Carnot par l'anarchiste italien Caserio (1894).
3 Jean Casimir-Perier
Républicain modéré

(1894-1895)
Début de l'Affaire Dreyfus (1894).

Démission du président Casimir-Perier, se plaignant d'être ignoré du gouvernement et victime d'impopularité. Plus courte présidence de l'Histoire de la République française.

Alexandre Ribot
(1842-1923)
3 Républicain modéré Félix Faure
Républicain modéré

(1895-1899)
Léon Bourgeois
(1851-1925)
Républicain modéré
Jules Méline
(1838-1925)
Républicain modéré Annexion de Madagascar (1896), la reine Ranavalona III est déposée du trône malgâche.

Parution de "J'accuse" d'Emile Zola (1898).

Henri Brisson
(1835-1912)
2 Républicain modéré VIIe
(1898)
Crise de Fachoda (1898).
Charles Dupuy
(1851-1923)
4 Républicain modéré Mort subite du président Faure d'une hémorragie cérébrale (1899).
5 Émile Loubet
ARD


(1899-1906)
Pierre Waldeck-Rousseau
(1847-1904)
Alliance républicaine démocratique Grâce présidentielle du capitaine Dreyfus (1899).

Banquet des maires de France aux Tuileries (1900). Exposition universelle de 1900 et inauguration du métro de Paris.

Émile Combes
(1835-1921)
Parti radical VIIIe
(1902)
Signature de la seconde Entente cordiale (1904).

Affaire des fiches (1904).

Maurice Rouvier
(1842-1911)
2 Alliance républicaine démocratique Loi sur la séparation des Eglises et de l'Etat (1905).

Coup de Tanger (1905) et Conférence d'Algésiras (1906).

3 Armand Fallières
ARD, PRD

(1906-1913)
Réintégration d'Alfred Dreyfus dans l'armée, fin de l'Affaire Dreyfus (1906).
Ferdinand Sarrien
(1840-1915)
Parti radical
Georges Clemenceau
(1841-1929)
1 Indépendant IXe
(1906)
Aristide Briand
(1862-1932)
1 Divers gauche
2
Ernest Monis
(1846-1929)
Parti radical Xe
(1910)
Joseph Caillaux
(1863-1944)
Parti radical Coup d'Agadir (1911).
Raymond Poincaré
(1860-1934)
1 Parti républicain démocratique Traité de Fès et protectorat français sur le Maroc (1912).
Aristide Briand
(1862-1932)
3 Parti républicain-socialiste
4 Raymond Poincaré
PRD, ARD

(1913-1920)
Louis Barthou
(1862-1934)
Parti républicain démocratique
Gaston Doumergue
(1863-1937)
1 Parti radical
Alexandre Ribot
(1842-1923)
4 Fédération républicaine XIe
(1914)
René Viviani
(1863-1925)
1 Parti républicain-socialiste Début de la Première guerre mondiale (1914).
2
Aristide Briand
(1862-1932)
5 Parti républicain-socialiste Bataille de Verdun (1916).

Bataille de la Somme (1916).

6
Alexandre Ribot
(1842-1923)
5 Fédération républicaine Philippe Pétain devient le commandant en chef des armées françaises (1917).
Paul Painlevé
(1863-1933)
1 Parti républicain-socialiste
Georges Clemenceau
(1841-1929)
2 Indépendant Fin de la Première guerre mondiale (1918).

Traité de Versailles (1919).

Alexandre Millerand
(1859-1943)
1 Indépendant
2 XIIe
(1919)
Paul Deschanel
ARD, PRDS

(1920)
Démission du président Chanel pour cause de troubles mentaux (1920).
Georges Leygues
(1857-1933)
Parti républicain démocratique et social Alexandre Millerand
Indépendant

(1920-1924)
Aristide Briand
(1862-1932)
7 Parti républicain-socialiste
Raymond Poincaré
(1860-1934)
2 Parti républicain démocratique et social Occupation de la Ruhr (1923).
3
Frédéric François-Marsal
(1874-1956)
Fédération républicaine
Édouard Herriot
(1872-1957)
1 Parti radical XIIIe
(1924)
Gaston Doumergue
PRRRS

(1924-1931)
Formation du "Cartel des gauches" (1924).

Reconnaissance de l'URSS de Staline (1924).

Intervention de la France dans la guerre du Rif (1925).

Paul Painlevé
(1863-1933)
2 Parti républicain-socialiste Accords de Locarno (1925).
3
Aristide Briand
(1862-1932)
8 Parti républicain-socialiste
9
10
Édouard Herriot
(1872-1957)
2 Parti radical
Raymond Poincaré
(1860-1934)
4 Alliance démocratique Entrée de l'Allemagne à la Société des Nations, soutenue par le couple Briand-Stresemann (1926).
5 XIVe
(1928)
Aristide Briand
(1862-1932)
11 Parti républicain-socialiste
André Tardieu
(1876-1945)
1 Alliance démocratique Krach de 1929, début de la Grande dépression.
Camille Chautemps
(1885-1963)
1 Parti radical
André Tardieu
(1876-1945)
2 Alliance démocratique
Théodore Steeg
(1868-1950)
Parti radical
Pierre Laval
(1883-1945)
1 Indépendant
2 Paul Doumer
Indépendant

(1931-1932)
3
André Tardieu
(1876-1945)
3 Alliance démocratique Assassinat du président Doumer par l'anticommuniste russe Paul Gorgulov (1932).
Édouard Herriot
(1872-1957)
3 Parti radical XVe
(1932)
Albert Lebrun
AD

(1932-1940)
Joseph Paul-Boncour
(1873-1972)
Parti républicain-socialiste
Édouard Daladier
(1884-1970)
1 Parti radical
Albert Sarraut
(1872-1962)
1 Parti radical
Camille Chautemps
(1885-1963)
2 Parti radical
Édouard Daladier
(1884-1970)
2 Parti radical Crise du 6 février 1934.
Gaston Doumergue
(1864-1937)
2 Parti radical
Pierre-Étienne Flandin
(1889-1958)
1 Alliance démocratique
Fernand Bouisson
(1874-1959)
Parti républicain-socialiste
Pierre Laval
(1883-1945)
4 Indépendant
Albert Sarraut
(1872-1962)
2 Parti radical Formation du Front populaire (1936).
Léon Blum
(1872-1950)
1 Section française de l'Internationale ouvrière XVIe
(1936)
Premier Juif à diriger un gouvernement français.

Non-intervention durant la guerre civile espagnole, discours de Luna Park (1936).

Camille Chautemps
(1885-1963)
3 Parti radical Création de la SNCF (1938).
4
Léon Blum
(1872-1950)
2 Section française de l'Internationale ouvrière Echec du Front populaire (1938).
Édouard Daladier
(1884-1970)
3 Parti radical Accords de Munich (1938).

Début de la Seconde guerre mondiale (1939).

Début de la "drôle de guerre".

4
5
Paul Reynaud
(1878-1966)
Alliance démocratique Bataille de France (1940).

Fuite du gouvernement à Bordeaux le 10 juin 1940.

Philippe Pétain
(1856-1951)
Indépendant Appel du 17 juin de Pétain pour l'armistice : « C’est le cœur serré que je vous dis aujourd'hui qu’il faut cesser le combat » (1940).

Signature de l'armistice à Rethondes (1940).

Le président Lebrun refuse de démissionner, l'Assemblée nationale vote les pleins pouvoirs constituants au maréchal Pétain (1940).

Fin de la IIIe République (1940).

Particularités[modifier | modifier le code]

Durée[modifier | modifier le code]

Albert LebrunPaul DoumerGaston DoumergueAlexandre MillerandPaul DeschanelRaymond PoincaréArmand FallièresEmile LoubetFélix FaureJean Casimir-PerierSadi CarnotJules GrévyPatrice de Mac MahonAdolphe ThiersPhilippe PétainPaul ReynaudEdouard DaladierLéon BlumCamille ChautempsLéon BlumAlbert SarrautPierre LavalFernand BouissonPierre-Etienne FlandinGaston DoumergueEdouard DaladierCamille ChautempsAlbert SarrautEdouard DaladierJoseph Paul-BoncourEdouard HerriotAndré TardieuPierre LavalThéodore SteegAndré TardieuCamille ChautempsAndré TardieuAristide BriandRaymond PoincaréEdouard HerriotAristide BriandPaul PainlevéEdouard HerriotFrédéric François-MarsalRaymond PoincaréAristide BriandGeorges LeyguesAlexandre MillerandGeorges ClemenceauPaul PainlevéAlexandre RibotAristide BriandRené VivianiAlexandre RibotGaston DoumergueLouis BarthouAristide BriandRaymond PoincaréJoseph CaillauxErnest MonisAristide BriandGeorges ClemenceauFerdinand SarrienMaurice RouvierEmile CombesPierre Waldeck-RousseauCharles DupuyHenri BrissonJules MélineLéon BourgeoisAlexandre RibotCharles DupuyJean Casimir-PerierCharles DupuyAlexandre RibotEmile LoubetCharles de FreycinetPierre TirardCharles FloquetPierre TirardMaurice RouvierRené GobletCharles de FreycinetHenri BrissonJules FerryArmand FallièresCharles DuclercCharles de FreycinetLéon GambettaJules FerryCharles de FreycinetWilliam Henry WaddingtonJules DufaureGaëtan de RochebouëtAlbert de BroglieJules SimonJules DufaureLouis BuffetErnest Courtot de CisseyAlbert de BroglieJules Dufaure

France libre / Régime de Vichy (1940-1944)[modifier | modifier le code]

Le gouvernement Pétain signe le traité d'armistice du 22 juin 1940. Réunie à Vichy le suivant, l'Assemblée nationale vote les pleins pouvoirs constituants au maréchal Pétain. Le lendemain, celui-ci prend un acte constitutionnel qui le nomme « chef de l'État français », une fonction qu'il conserve jusqu'au [1]. S’il n’est plus officiellement président du Conseil, il conserve, selon les termes de l'acte, « la plénitude du pouvoir gouvernemental »[2]. Le chef de l’État est assisté d'un « vice-président du Conseil », les détenteurs de ce poste donnant, par défaut, leurs noms aux gouvernements successifs. Cette situation de confusion et d'ambiguïté entre les fonctions de chef de l’État et de chef du gouvernement dure jusqu'à la promulgation de l'acte constitutionnel du , qui institue une fonction de « chef du gouvernement », devant assurer la « direction effective de la politique intérieure et extérieure de la France » sous la responsabilité du chef de l’État.

À la suite de son appel du 18 juin 1940, refusant l’armistice, le général de Gaulle dirige depuis Londres l’organisation de Résistance de la France libre, qui se considère comme la continuité du régime républicain et comme la seule autorité représentant la France[3]. Un véritable gouvernement est mis en place le sous le nom de Comité national français (CNF). Le , après la libération de l'Afrique française du Nord par les Alliés, la France libre fusionne avec le Commandement en chef français civil et militaire d'Alger pour former le Comité français de Libération nationale (CFLN). Charles de Gaulle et Henri Giraud président d'abord conjointement ce Comité, puis, le , de Gaulle est choisi seul président chargé de l'action gouvernementale. Le Comité dirige pendant un an, jusqu'au , une partie du territoire de l'Empire français, puis est renommé en Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) pour affirmer la souveraineté sur le territoire métropolitain, qui est progressivement libéré après le débarquement de Normandie.

France libre, France combattante,
puis Comité français de la Libération nationale (CFLN)
État français (dit « régime de Vichy »)
Nom (régime) Dates Intitulé de la fonction Nom (gouvernement) Dates Intitulé de la fonction Chef de l'État Notes

Charles de Gaulle
(1890-1970)
(France libre puis « France combattante »)
Président (Conseil de défense de l'Empire)
Pierre Laval
(1883-1945)
(V)
Vice-président du Conseil des ministres Philippe Pétain

Allocution de Pétain le 30 octobre 1940 : "j'entre aujourd'hui dans la voie de la collaboration".

Politique de la "Révolution nationale" (1940-1944).


Pierre-Étienne Flandin
(1889-1958)
(II)

François Darlan
(1881-1942)
(Gouvernement François Darlan)
Président (Comité national français)

Pierre Laval
(1883-1945)
(VI)
Chef du gouvernement Rafle du Vel d'Hiv des 16 et 17 juillet 1942.

Occupation de la zone libre (1942).


Charles de Gaulle
(1890-1970)
et

Henri Giraud
(1879-1949)(Comité français de la Libération nationale)
Charles de Gaulle : président du Comité chargé de l'action gouvernementale

Henri Giraud : co-président du au
Gouvernement provisoire de la République française (GPRF)
à partir du

Fernand de Brinon
(1885-1947)
(Commission gouvernementale de Sigmaringen)
Président de la commission gouvernementale Pétain refuse d’exercer ses fonctions et de participer aux activités de la commission

Gouvernement provisoire de la République française (1944-1947)[modifier | modifier le code]

Dans le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF), les fonctions de chef du gouvernement et de chef de l'État sont confondues, et ce jusqu'à l'adoption de la constitution du 27 octobre 1946 et à la mise en place, en , des institutions de la Quatrième République.

Liste[modifier | modifier le code]

Nom Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Chef de l'État Notes
Charles de Gaulle
(1890-1970)
1 Indépendant Consultative provisoire
(1944)
Fusion des fonctions de chef du gouvernement et de chef d'État
2 Ire Constituante
(1945)
Félix Gouin
(1884-1977)
SFIO
Georges Bidault
(1899-1983)
1 MRP IIe Constituante
(juin 1946)
Léon Blum
(1872-1950)
3 SFIO Ire de la IVe République
(nov. 1946)
Vincent Auriol, président de l'Assemblée nationale
Début de la guerre d'Indochine (1946).

Durée[modifier | modifier le code]

Léon BlumGeorges BidaultFélix GouinCharles de Gaulle

Quatrième République (1947-1959)[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Président du Conseil des ministres Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Président
(dates du mandat)
Notes
Paul Ramadier
(1888-1961)
1 SFIO Ire
(nov. 1946)
Vincent Auriol
SFIO

(1947–1954)
Début de la Guerre froide (1947).

Plan Marshall en Europe (1947).

2
Robert Schuman
(1886-1963)
1 MRP
André Marie
(1897-1974)
RAD
Robert Schuman
(1886-1963)
2 MRP
Henri Queuille
(1884-1970)
1 RAD Intégration au sein de l'OTAN (1949).
Georges Bidault
(1899-1983)
2 MRP
3
Henri Queuille
(1884-1970)
2 RAD
René Pleven
(1901-1993)
1 UDSR
Henri Queuille
(1884-1970)
3 RAD Création de la CECA (1951).
IIe
(1951)
René Pleven
(1901-1993)
2 UDSR
Edgar Faure
(1908-1988)
1 RAD
Antoine Pinay
(1891-1994)
CNIP
René Mayer
(1894-1972)
RAD
Joseph Laniel
(1889-1975)
1 CNIP
2 René Coty
CNIP

(1954–1959)
Instauration de la TVA (1954).
Pierre Mendès France
(1907-1982)
RAD Fin de la guerre d'Indochine (1954).

Toussaint rouge et début de la guerre d'Algérie (1954).

Edgar Faure
(1908-1988)
2 RAD
Guy Mollet
(1905-1975)
SFIO IIIe
(1956)
Indépendances du Maroc et de la Tunisie (1956).

Crise du Canal de Suez (1956).

Création de la CEE (1957).

Maurice Bourgès-Maunoury
(1915-1993)
RAD
Félix Gaillard
(1919-1970)
RAD
Pierre Pflimlin
(1907-2000)
MRP Crise de mai 1958.
Charles de Gaulle
(1890-1970)
3 Indépendant
(soutenu par les Républicains sociaux puis par l'UNR)
Discours de de Gaulle à Alger du 4 juin 1958 : "Je vous ai compris".

Référendum et promulgation de la constitution de la Ve République (1958).

Particularités[modifier | modifier le code]

Durée[modifier | modifier le code]

René CotyVincent AuriolCharles de GaullePierre PflimlinFélix GaillardMaurice Bourgès-MaunouryGuy MolletEdgar FaurePierre Mendès-FranceJoseph LanielRené MayerAntoine PinayEdgar FaureRené PlevenHenri QueuilleRené PlevenHenri QueuilleGeorges BidaultHenri QueuilleRobert SchumannAndré MarieRobert SchumannPaul Ramadier

Cinquième République (depuis 1959)[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Premier ministre

(date de naissance et de décès)

Gouvernement et dates Parti Législature
(élection)
Président
(ère du mandat)
Notes, faits marquants sur la période
Michel Debré
(1912-1996)
UNR Ire (1958) Charles de Gaulle
UNR, UNR-UDT, UD-Ve, UDR

(1959-1969)
Obtention de l'arme nucléaire (1960).

Mise en circulation du nouveau franc (1960).

Deuxième présidence française du conseil de la CEE (1962).

Georges Pompidou
(1911-1974)
1 UNR (1962)
UNR-UDT (1962-1967)
UD-Ve (1967-1968)
Fin de la guerre d'Algérie et indépendance de l'Algérie (1962).

Attentat du Petit-Clamart et Référendum sur l'élection présidentielle au suffrage universel direct (1962).

Ouvertures des premières centrales nucléaires.

Politique de la chaise vide (1965-1966).

Retrait de la France de l'OTAN (1966).

Crise de Mai 68.

2 IIe (1962)
3
4 IIIe (1967)
Maurice Couve de Murville
(1907-1999)
UD-Ve (1968)
UDR (1968-1969)
IVe (1968) Victoire du "non" au référendum constitutionnel français sur le Sénat et les régions (1969) et démission de de Gaulle.

Premier intérim d’Alain Poher à la présidence (1969).

Jacques Chaban-Delmas
(1915-2000)
UDR Georges Pompidou
UDR

(1969-1974)
Projet de « Nouvelle société » (1969).

Relance de la Haye (1969).

Création du SMIC (1970).

Référendum en France sur le premier élargissement de la CEE (1972).

Pierre Messmer
(1916-2007)
1 UDR Premier choc pétrolier (1973).

Décès de Pompidou de la maladie de Waldenström (1974).

Second intérim d’Alain Poher à la présidence (1974).

2 Ve (1973)
3
Jacques Chirac
(1932-2019)
1 UDR Valéry Giscard d'Estaing
FNRI, UDF-PR

(1974-1981)
Fin des Trente Glorieuses.

Abaissement de la majorité à 18 ans (1974).

Arrêt de l'ORTF et de la tutelle de la télévision (1975).

Dépénalisation de l'IVG (1975).

Instauration du divorce par consentement mutuel (1975).

Loi Haby sur le collège unique (1975).

Relance Chirac (1975).

Formation du G6 futur G7 (1975).

Droit au Regroupement familial (1976).

Raymond Barre
(1924-2007)
1 DVD Dernière victoire de la France à l'Eurovision (1977).

Deuxième choc pétrolier (1979).

Relance Barre (1979).

Création du Système monétaire européen et création de l'ECU (1979).

Affaire des diamants de Bokassa (1979-1980).

Indépendance de Djibouti et fin officielle de l'Empire colonial français (1980).

Inauguration du Minitel (1980).

2
3 VIe (1978)
Pierre Mauroy
(1928-2013)
1 PS François Mitterrand
PS

(1981-1995)
Abolition de la peine de mort (1981).

Relance Mauroy (1981).

Lancement du TGV (1981).

Création de l'Impôt sur les grandes fortunes, futur ISF (1981).

Abolition du délit d'homosexualité (1982).

Crise des euromissiles (1983).

Première victoire de la France à l'Euro de football (1984).

2 VIIe (1981)
3
Laurent Fabius
(1946)
PS Affaire des écoutes de l'Elysée (1983-1986).

Création de chaines de télévision privées dont Canal+ et La Cinq (1984).

Signature de l'Acte unique européen (1986).

Jacques Chirac
(1932-2019)

(cohabitation)

2 RPR VIIIe (1986) Première cohabitation.

Inauguration du Musée d'Orsay (1986).

Privatisation de TF1 et création de M6 (1987).

Inauguration de la Pyramide du Louvre (1988).

Michel Rocard
(1930-2016)
1 PS 1er Premier ministre à la tête d'un gouvernement minoritaire sous la Ve République.

Accords de Matignon (1988). Entrée en vigueur du RMI (1988).

Inauguration de la Grande arche de la Défense (1989).

Création de la CSG (1990).

Réforme des PTT (1990).

Signature de la convention de Schengen (1990).

Guerre du Golfe (1990-1991).

2 IXe (1988)
Édith Cresson
(1934)
PS Première femme à diriger un gouvernement français.

Deuxième Premier ministre à la tête d'un gouvernement minoritaire sous la Ve République.

Putsch de Moscou (1991). Dissolution de l'URSS et fin de la Guerre froide (1991).

Pierre Bérégovoy
(1925-1993)
PS Troisième Premier ministre à la tête d'un gouvernement minoritaire sous la Ve République.

Référendum sur la ratification du Traité de Maastricht (1992). La CEE devient l'Union européenne.

Édouard Balladur
(1929)

(cohabitation)

RPR Xe (1993) Deuxième cohabitation.

Affaire VA-OM (1993).

50e anniversaire du Débarquement en Normandie (1994).

Affaire du sang contaminé (1994).

Génocide au Rwanda (1994).

Débuts poussifs d'Internet en France (1994).

Inauguration de la BNF (1995).

Alain Juppé
(1945)
1 RPR Jacques Chirac
RPR, UMP

(1995-2007)
Première Présidence française du conseil de l'UE (1995).

Bombardement de la Bosnie-Herzégovine par l'OTAN (1995).

Reconnaissance du rôle de la France lors de la rafle du Vél-d'Hiv (1995).

Grèves de 1995.

Ultimes essais nucléaires (1995-1996).

Dissolution de l'Assemblée nationale (1997).

2
Lionel Jospin
(1937)

(cohabitation)

PS XIe (1997) Troisième cohabitation.

Suspension du service militaire (1997).

Ouverture du Stade de France et Première victoire de la France à la Coupe du Monde (1998).

Adoption du Pacte civil de solidarité (1999).

Affaires des emplois fictifs du RPR et de la Mairie de Paris (1999).

Adoption par référendum du quinquennat (2000).

Réforme des 35 heures (2000).

Présidence française du conseil de l'UE (2000).

Seconde victoire de la France à l'Euro de football (2000).

Attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Intervention dans la Guerre d'Afghanistan (2001).

Arrivée de l'Euro (2002).

Jean-Pierre Raffarin
(1948)
1 DL (2002)
UMP (2002-2005)
Création de l'UMP (2002).

Sommet de la Terre à Johannesburg (2002).

Refus d'intervenir dans la Guerre d'Irak (2003).

Canicule européenne de 2003.

Victoire du "non" au Référendum sur le Traité établissant une constitution européenne (2005).

Arrivée de la TNT en France métropolitaine (2005).

2 XIIe (2002)
3
Dominique de Villepin
(1953)
UMP Charte de l'environnement (2005).

Vol inaugural de l'Airbus A380 (2005).

Emeutes de 2005 dans les banlieues françaises et loi sur l'égalité des chances (2005).

Inauguration du Musée du Quai Branly (2006).

L'équipe de France finaliste de la coupe du monde (2006).

La moitié des Français connectés à Internet est atteinte (2007).

François Fillon
(1954)
1 UMP Nicolas Sarkozy
UMP

(2007-2012)
Crise financière mondiale de 2007-2008.

Signature du Traité de Lisbonne (2007).

Troisième choc pétrolier (2008).

Création de l'Union pour la Méditerranée (2008).

Réforme constitutionnelle de 2008 qui limite le nombre de mandats présidentiels consécutifs.

Présidence française du conseil de l'UE (2008).

Réintégration au commandement intégré de l'OTAN (2009).

Crise de la dette dans la zone euro (2010-2012).

Lancement du projet du Grand Paris Express (2010).

Réforme des retraites (2010).

Arrivée de la TNT dans la France d'outre-mer (2010).

Scandale de Knysna (2010).

Intervention militaire en Libye (2011).

Début de la guerre civile syrienne (2011)

Affaire Sarkozy-Kadhafi (2012).

2 XIIIe (2007)
3
Jean-Marc Ayrault
(1950)
1 PS François Hollande
PS

(2012-2017)
Adoption du mariage homosexuel (2013).

Affaire Leonarda (2013).

Interventions militaires au Mali et en Centrafrique (2013).

Mouvement des Bonnets rouges (2013-2014).

Réforme des retraites (2013-2014).

2 XIVe (2012)
Manuel Valls
(1962)
1 PS Loi sur l'égalité hommes-femmes (2014).

Attentat contre Charlie Hebdo (2015).

Réforme territoriale des régions (2015).

Accord de Paris sur le climat (2015).

Crise migratoire en Europe de 2015.

Attentats du 13 novembre 2015. Promulgation de l'état d'urgence (2015-2017).

Grèves de 2016.

Scandale des Panama Papers (2016).

Généralisation de la TNT HD en France métropolitaine (2016).

L'équipe de France finaliste de l'Euro 2016 en France.

Attentat du 14 juillet 2016 à Nice

Loi El Khomri (2016).

2
Bernard Cazeneuve
(1963)
PS Loi sur l'égalité réelle entre outre-mer et métropole (2017).

Mouvement social en Guyane (2017).

Édouard Philippe
(1970)
1 LR (2017)
DVD (2017-2020)
Emmanuel Macron
LREM puis RE

(depuis 2017)
Suppression de l'ISF (2018).

Seconde victoire de la France à la Coupe du Monde (2018).

Centenaire de l'armistice de 1918 (2018).

Affaire Benalla (2018).

Crise des Gilets jaunes (2018-2019) et Grand débat national (2019).

Incendie de Notre-Dame de Paris (2019).

Ouverture de la PMA pour toutes (2019).

Convention citoyenne pour le climat (2019-2020).

Pandémie de Covid-19 (depuis 2020) : "Nous sommes en guerre", et crise économique de 2020.

2 XVe (2017)
Jean Castex
(1965)
DVD Création de la Collectivité européenne d'Alsace (2021).

Crise des sous-marins australiens (2021).

Maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France (2021).

Présidence française du conseil de l'UE (2022).

Invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022 et sanctions contre la Russie (depuis 2022).

Crise énergétique mondiale de 2021-2022.

Élisabeth Borne
(1961)
LREM (2022)
RE (2022-2024)
XVIe (2022) Seconde femme à diriger un gouvernement français, après Édith Cresson.

Quatrième Premier ministre à la tête d'un gouvernement minoritaire sous la Ve République.

Scandale de la finale de la Ligue des Champions au Stade de France (2022).

Feux de forêt en Gironde et record de surfaces brulées en France (2022).

L'équipe de France finaliste de la coupe du monde (2022).

Fin de l'opération Barkhane au Sahel (2022).

Projet de réforme des retraites en France en 2023

Émeutes consécutives à la mort de Nahel Merzouk

Gabriel Attal
(1989)
depuis le RE Plus jeune Premier ministre à sa nomination (34 ans) sous la Ve République.

Cinquième Premier ministre à la tête d'un gouvernement minoritaire sous la Ve République.

Mouvement des agriculteurs de 2024 en France

Durée[modifier | modifier le code]

Par ordre décroissant, en durée de temps :

Rang Nom En jours En années Dates
1 Georges Pompidou 2 279 jours 6 ans, 2 mois et 26 jours 1962-1968
2 François Fillon 1 825 jours 4 ans, 11 mois et 28 jours 2007-2012
3 Lionel Jospin 1 799 jours 4 ans, 11 mois et 4 jours 1997-2002
4 Raymond Barre 1 730 jours 4 ans, 8 mois et 26 jours 1976-1981
5 Michel Debré 1 192 jours 3 ans, 3 mois et 6 jours 1959-1962
6 Pierre Mauroy 1 153 jours 3 ans, 1 mois et 26 jours 1981-1984
7 Édouard Philippe 1 145 jours 3 ans, 1 mois et 18 jours 2017-2020
8 Jean-Pierre Raffarin 1 121 jours 3 ans et 25 jours 2002-2005
9 Jacques Chaban-Delmas 1 111 jours 3 ans et 15 jours 1969-1972
10 Michel Rocard 1 100 jours 3 ans et 5 jours 1988-1991
11 Manuel Valls 981 jours 2 ans, 8 mois et 5 jours 2014-2016
12 Jacques Chirac I 821 jours 2 ans, 2 mois et 29 jours 1974-1976
13 Jacques Chirac II 782 jours 2 ans, 1 mois et 20 jours 1986-1988
14 Édouard Balladur 779 jours 2 ans, 1 mois et 18 jours 1993-1995
15 Alain Juppé 747 jours 2 ans et 16 jours 1995-1997
16 Dominique de Villepin 716 jours 1 an, 11 mois et 16 jours 2005-2007
17 Pierre Messmer 691 jours 1 an, 10 mois et 22 jours 1972-1974
18 Jean-Marc Ayrault 685 jours 1 an, 10 mois et 16 jours 2012-2014
19 Jean Castex 682 jours 1 an, 10 mois et 13 jours 2020-2022
20 Laurent Fabius 611 jours 1 an, 8 mois et 3 jours 1984-1986
21 Élisabeth Borne 603 jours 1 an, 7 mois et 24 jours 2022-2024
22 Pierre Bérégovoy 361 jours 11 mois et 27 jours 1992-1993
23 Maurice Couve de Murville 345 jours 11 mois et 10 jours 1968-1969
24 Édith Cresson 323 jours 10 mois et 18 jours 1991-1992
25 Bernard Cazeneuve 160 jours 5 mois et 9 jours 2016-2017
26 Gabriel Attal 44 jours 1 mois et 13 jours Depuis 2024
Emmanuel MacronFrançois HollandeNicolas SarkozyJacques ChiracFrançois MitterrandValéry Giscard d'EstaingGeorges PompidouCharles de GaulleGabriel AttalÉlisabeth BorneJean CastexÉdouard PhilippeBernard CazeneuveManuel VallsJean-Marc AyraultFrançois FillonDominique de VillepinJean-Pierre RaffarinLionel JospinAlain JuppéÉdouard BalladurPierre BérégovoyÉdith CressonMichel RocardJacques ChiracLaurent FabiusPierre MauroyRaymond BarreJacques ChiracPierre MessmerJacques Chaban-DelmasMaurice Couve de MurvilleGeorges PompidouMichel Debré

Particularités et faits marquants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Acte constitutionnel no 1 du 11 juillet 1940 », sur le site de l'université de Perpignan, mjp.univ-perp.fr, consulté le 20 juin 2009.
  2. Actes constitutionnels du Gouvernement de Vichy 1940-1944, site de l'université de Perpignan
  3. André Malraux, Les Chênes qu'on abat..., 1971.
  4. « Âge des Premiers ministres lors de leur prise de fonction », sur politiquemania.com (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]