M6

Les modifications de cette page sont filtrées avec le filtre 29.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

M6
Image dans Infobox.
Caractéristiques
Création
Propriétaire
Slogan
« Continuons de grandir ensemble »
Format d'image
16:9, 576i, 1080i et 4K (Euro 2020)
Langue
Pays
Statut
Généraliste nationale privée
Siège social
89, avenue Charles de Gaulle
92200 Neuilly-sur-Seine
Chaîne sœur
Site web
Diffusion
Aire
Drapeau de la France France
Drapeau d'Andorre Andorre
Drapeau de la Belgique Belgique (depuis 2017 sur bouquet satellite TéléSAT avec fenêtre publicitaire suisse)
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Drapeau de Monaco Monaco
Drapeau de la Suisse Suisse (fenêtre publicitaire exclusive et spécifique depuis 2001)
Diffusion
Chronologie

M6, abréviation de Métropole Télévision[1], est une chaîne de télévision généraliste nationale française commerciale privée qui émet depuis le . Après avoir été entre 2011 et 2017 la 3e chaîne la plus regardée de France[2], depuis , M6 est la 4e chaîne la plus regardée, derrière TF1 et les chaînes publiques France 2 et France 3[3].

La chaîne est disponible sur la TNT (sauf en France d’outre-mer), le câble, le satellite, la télévision par xDSL et Internet.

Audience des chaines de télévision françaises de 1976 à 2019

M6 est la chaîne principale du Groupe M6, qui possède d'autres chaînes parmi lesquelles figurent W9, 6ter, Paris Première, Téva, M6 Music, RFM TV, MCM, Tiji, Canal J et Gulli. Le groupe est également présent dans les domaines du numérique, de la téléphonie mobile, la vente à distance, la vidéo, Internet, le football, le cinéma et la presse. Il a pour actionnaire majoritaire RTL Group, lui-même sous le contrôle de la société allemande Bertelsmann, appartenant à la famille Mohn.

En mai 2021, le groupe Bouygues annonce une fusion de sa filiale TF1 avec le groupe M6[4].

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

1986 : L'enjeu de la chaîne[modifier | modifier le code]

La Compagnie luxembourgeoise de Télédiffusion, déjà présente en France avec la radio RTL, cherche, depuis la libéralisation des ondes en Europe au milieu des années 1980, à s'implanter plus encore avec une chaîne de télévision. Depuis 1955, RTL Télévision est diffusée dans l'est de la France et a fait ses preuves en termes de réussite d'audience, mais ses programmes de plus en plus chers la contraignent à élargir son bassin de diffusion. En 1984, la quatrième chaîne est attribuée à Canal+. En 1985, la CLT hésite entre une diffusion de sa chaîne sur le satellite de diffusion directe TDF 1 ou une diffusion hertzienne nationale en France sur l'un des deux nouveaux réseaux annoncés par le président Mitterrand. Elle choisit cette dernière solution et postule auprès de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle pour obtenir la concession sur le cinquième réseau hertzien naissant. Déboutée au profit de La Cinq de Jérôme Seydoux et Silvio Berlusconi, la CLT retente sa chance en 1986, à la suite de l'annulation des concessions des cinquième et sixième réseaux par le gouvernement Chirac, en s'appuyant sur les amitiés entretenues avec Jacques Chirac et plusieurs membres du gouvernement par Jacques Rigaud, administrateur du groupe en France et président de la radio RTL, pour s'assurer l'obtention par la CNCL de la concession sur le cinquième réseau. Elle ignore cependant que ce réseau a déjà été promis à un autre ami du Premier ministre, le magnat de la presse Robert Hersant. Après avoir été à nouveau déboutée, Jacques Rigaud exprime le soir même sur l'antenne de RTL, son inquiétude quant à la pérennité des activités de son groupe en France et menace même de les suspendre purement et simplement. Le gouvernement n'a pas d'autre choix que de faire pression sur la CNCL pour l'attribution, le en compensation, du sixième réseau hertzien occupé par TV6 (chaîne musicale) à la CLT en lui interdisant toutefois d'en être l'actionnaire majoritaire et de nommer sa chaîne RTL afin de ne pas rendre cet échange de bons procédés trop visibles. Le groupe est donc contraint de modifier rapidement son projet initial « RTL6 », qui consiste à installer sur ce réseau RTL Télévision après l'avoir reformatée et s'associe donc à la Lyonnaise des Eaux, qui prend la majorité du capital, sur un nouveau projet de chaîne de télévision, baptisé Métropole Télévision (comme pour mieux affirmer son caractère national et français), confié à l'ancien PDG d'Antenne 2, Jean Drucker, chargé de présenter cette candidature à la CNCL[5].

M6 devra toutefois conserver dans sa programmation, une certaine dominante musicale, héritée de TV6.

1987-1992 : Des débuts incertains[modifier | modifier le code]

À la suite de l'annulation de sa concession sur le sixième réseau hertzien par la CNCL à la demande du gouvernement Chirac au profit de la CLT, TV6, chaîne musicale dont l'autorisation d'émission est annulée après un an, s'est définitivement éteinte le à 23 h 59, après une manifestation des téléspectateurs sur les Champs-Élysées, laissant pendant 11 heures la France avec cinq chaînes. Le 1er mars à 11 h 15, la mire TDF laisse place à un faisceau encore titré RTL Paris qui ouvre soudainement sur les coulisses du premier plateau de la nouvelle chaîne[6]. M6, commence sa diffusion lorsque apparaît Jean Drucker, PDG de Métropole Télévision, qui accueille les téléspectateurs[5].

Le programme de cette première journée, présenté par Georges Lang, fraîchement débarqué de RTL Télévision et Charlotte Siandra est une émission de plateau recevant les animateurs des nouvelles émissions venant présenter leur concept. La plupart de ces premières émissions sont directement importées de RTL Télévision, comme Mégaventure de Philippe Goffin ou le Hit des clubs de Jean-Luc Bertrand. Les fictions, films et séries de la chaîne sont également issues du catalogue de la CLT et bon nombre des dirigeants, journalistes et animateurs de RTL Télévision sont venus prêter main-forte au démarrage de M6. Jean Stock, qui vient de quitter la direction des programmes de RTL Télévision pour prendre celle de M6, calque la grille des programmes de M6 de mars à sur celle de son aînée luxembourgeoise, persuadé que les mêmes recettes amèneront le même succès. Ainsi, M6 installe chaque jour à 12 h 45 et 19 h 45 un journal télévisé, présenté par Patrick Charles et Marian Lacombe qui présentaient le JTL de RTL Télévision à la même heure quelques mois plus tôt. La programmation intègre également le jeu quotidien Vu et corrigé proposé par Jean-Pierre Imbach, un magazine féminin AM magazine avec Charlotte Siandra, également speakerine sur la chaîne[7], le rendez-vous musical Laser présenté par Mady Tran, le jeu Six Appel présenté par Jean-Marc Laurent, et en deuxième partie de soirée, La Saga du Rock par Georges Lang[8].

Mais le sixième réseau français est contraint de consacrer 30 % de ses programmes à la musique et compte 30 émetteurs de faible puissance (il ne couvre qu'un tiers de la population française), donc peu de téléspectateurs, ce qui ne peut que handicaper une chaîne commerciale. M6 doit donc revoir ses ambitions à la baisse dès la rentrée de  ; les animateurs de RTL Télévision rentrent à Luxembourg et Jean Stock met en place une grille minimaliste axée sur la contre-programmation avec moins d'émissions et plus de clips et de séries. Un nouvel habillage, arrive à l’antenne le et le premier 6 minutes est diffusé à 20 h 24. Il passe l’année suivante à 19 h 54 pour voler la primeur de l'information aux journaux de 20 heures et permettre la diffusion de séries familiales à compter du comme le Cosby Show ou Madame est servie, une contre-programmation quotidienne face aux journaux de 20 h des autres chaînes françaises[5].

Du 1er mars 1987 au , l'avenir de M6 est très incertain, car cinq puis quatre chaînes généralistes hertziennes doivent se battre pour la conquête de l'audimat et donc de leur principal revenu, la publicité. Or, le marché publicitaire français n'est pas extensible à l'infini. En 1988, la secrétaire d'État à la Communication, Catherine Tasca, dans une interview à Télérama, parlera d'une « chaîne généraliste de trop ». Tout le monde pense alors à M6, dont le déficit ne fait que se creuser (1 million de francs de perte par jour), même si dans un ouvrage publié en 2012, l'ancienne secrétaire d'État interrogée à ce sujet, indique qu'elle pense alors à la Cinq[9].

Mais la stratégie de Jean Drucker consiste à grandir petit à petit. La contre-programmation commence à payer et M6 est alors « la petite chaîne qui monte, qui monte » d'après ses spots publicitaires[10].

À la mort de La Cinq en avril 1992, M6, profitant de cette disparition, devient bénéficiaire pour la première fois de son histoire. Elle se lance la même année dans une stratégie de diversification en créant M6 Interactions qui regroupe la commercialisation des marques de l’antenne sous forme de produits dérivés (M6 Licences, M6 Éditions, M6 Music Label, etc.). Se construit alors autour de la chaîne le groupe M6[5].

Le , l'action M6 est introduite au Second Marché de la Bourse de Paris[11].

1992-2005 : M6, la petite chaîne qui monte[modifier | modifier le code]

Dès le , M6 continue sa politique de contre programmation qui est venue de La Cinq, basée sur des séries américaines, de la musique et divers magazines (Capital, Zone interdite, Culture Pub...). À l'occasion de la Coupe du monde 1998 en France, M6 marque les esprits avec sa programmation 0 % Football.

M6 consacre généralement ses soirées du samedi aux séries télévisées américaines fantastiques. Tout a commencé le avec une soirée fantastique en prime-time incluant le double épisode La Colonie 1/2 et La Colonie 2/2 de la série X-Files : Aux frontières du réel et l'épisode Dernière limite de la série Les Contes de la crypte. M6 a ensuite réitéré l'opération le avec les épisodes Ombre mortelle et Quand vient la nuit d’X-Files et l'épisode La Perle noire des Contes de la crypte. La case devient « Les samedis fantastiques » du [12] au [13], avec la rediffusion intégrale d’X-Files (3 épisodes par semaine) et deux épisodes des Contes de la crypte. Suivront les séries Au-delà du réel : L'aventure continue et Burning Zone : Menace imminente.

M6 décide ensuite de créer La Trilogie du samedi dont la diffusion débute le sur M6. Les premiers programmes diffusés sont Le Caméléon, Dark Skies : L'Impossible Vérité et Profiler. Après l’arrêt de Dark Skies : L'Impossible Vérité, la série est rapidement remplacée par The Sentinel. Plus tard, X-Files sera diffusé le jeudi soir à partir de la cinquième saison et Stargate SG-1 est envoyé le vendredi soir avant de revenir[14]. Cependant, M6 obtient des records d'audiences, en diffusant les séries Buffy contre les vampires, Charmed et plus tard Roswell ou encore Smallville, qui deviennent cultes pour toute une génération.

En 2002, l'émission change radicalement en programmant deux à trois épisodes par soirée. Le programme n'est plus exclusivement dédié au fantastique. Le , M6 diffuse le douzième épisode de la série Commander in Chief mais à cause d'audiences non satisfaisantes pour la chaîne, les épisodes suivants sont diffusées sur Téva[15]. Le , la chaine remplace la diffusion des trois derniers épisodes de la première saison de Jericho par des rediffusions de NCIS : Enquêtes spéciales[16]. En 2008, le programme adopte un nouvel habillage télévisuel après avoir gardé 10 ans le même.

En parallèle, en 2001, M6 est la première chaîne française à diffuser une émission de télé réalité, Loft Story. Le succès est immense et les records d'audience sont battus, malgré la qualité controversée de ce programme, plus de 7 millions de téléspectateurs suivent la finale de la première saison (pic d'audience à 11,7 millions lors de l'annonce du nom du vainqueur). Il s'agit d'un tournant dans l'histoire de la télévision française.

Quelques manifestations s'opposent à cette mutation. En , la télé libre Zaléa TV (alors diffusée sur Canal Satellite) une opération nommée Loft Raider. Il s'agit de « libérer les otages de M6 ». Sur les banderoles, on peut lire « Libérez (au moins) les poules » (le loft accueillant, en effet, quelques gallinacés). Des ordures sont déversées devant les locaux de la chaîne. Les vigiles présents sur les lieux écartent les manifestants au moyen de gaz lacrymogène[17]. Au même moment, Zaléa TV est remplacée sur Canal Satellite par Loft Story[réf. nécessaire].

Le vice-président et directeur général de la chaîne concurrente TF1, Étienne Mougeotte déclare alors que jamais sa chaîne ne diffusera ce genre de programme. Quelques mois plus tard, TF1 signe un contrat d'exclusivité avec la société Endemol qui va créer Star Academy pour TF1. Avec la deuxième saison de Loft Story en 2002, M6 s’offre le record historique de la chaîne à l'époque avec 8,2 millions de téléspectateurs en prime-time.

En avril 2003, Jean Drucker, qui a hissé la chaîne au top des audiences, décède brutalement. Le directeur général de la chaîne, Nicolas de Tavernost, lui succède alors.

En 2004, M6 est la deuxième chaîne privée, derrière TF1, en parts de marché et la première chaîne auprès des enfants. Sa programmation est devenue plus généraliste avec l’arrivée des magazines de la vie (Super Nanny, C'est du propre !, Il faut que ça change, Nouveau look pour une nouvelle vie) et des docu-réalités (Le Pensionnat de Chavagnes).

Après le désengagement de son actionnaire majoritaire, Suez, de l'industrie audiovisuelle, RTL Group devient l'actionnaire majoritaire du Groupe M6 qui rachète également à Suez la chaîne de télévision Paris Première diffusée sur le câble et le satellite, afin d'élargir son bassin d'audience aux catégories socio-professionnelles supérieures.

Dominante musicale[modifier | modifier le code]

De sa création jusqu'à l’arrivée de la TNT (2005), M6 est la seule chaine hertzienne à dominante musicale, comme le précise sa convention CSA (30 % de programmes musicaux)[18].

La chaine diffuse alors beaucoup d'émissions musicales :

  • des émissions diffusant des clips vidéos et des prestations musicales : le Hit machine, des plages horaires de clips (qui se sont appelées successivement : Boulevard des clips, M comme musique et M6 music) ;
  • des magazines musicaux comme : Plus vite que la musique et Fan de ;
  • et des concerts ou d'autres émissions spécifiques.

À l'arrivée de la TNT en 2005, le groupe M6 a déplacé beaucoup d'émissions musicales de M6 sur sa nouvelle chaine TNT W9. D'autre part, sur la TNT, d'autres chaines à dominante musicale ont été lancées.

Depuis 2005 : arrivée de la TNT[modifier | modifier le code]

Le , la TNT arrive en France avec 12 nouvelles chaînes. M6 n'est plus la cadette (ou la benjamine) des chaînes de télévision en France et abandonne la politique de la contre-programmation choisie par les nouvelles chaînes (dont W9, nouvelle chaîne du groupe M6).

M6 est le premier diffuseur officiel de la Coupe du monde de football en 2006 en Allemagne avec la diffusion de 31 rencontres sur 64 commentées par Thierry Roland. M6 gagne son pari éditorial : l'ensemble du dispositif autour de cet événement est plébiscité par le public.

M6 se positionne toujours plus comme une chaîne jeune et moderne par excellence qui réunit la famille à travers une large palette de programmes fédérateurs (Nouvelle Star, Pékin Express, Capital, Secrets d'actualité, Zone Interdite…).

En 2006, la chaîne crée une direction générale des antennes et des contenus dirigée par Thomas Valentin. La direction des programmes est alors confiée à un pilier de la famille RTL, Bibiane Godfroid, jusqu'alors présidente de FremantleMedia France. Cette année-là, la chaîne bat son record d'audience des séries avec Prison Break suivie par plus de 7,5 millions de téléspectateurs. Idem pour la série événement Desperate Housewives, qui aussi diffusée le jeudi en alternance, atteint des records d'audiences, avec plus de 5,5 millions de télespectateurs[19].

Après une longue bataille juridique liée à l'exclusivité de diffusion de la chaîne sur TPS, M6 est disponible depuis le sur les bouquets ADSL des opérateurs Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom[20], sans toutefois figurer dans les offres TV sur PC de ces opérateurs et avec un bridage des programmes à l'enregistrement.

En mars 2007, M6, qui a fêté ses 20 ans, est devenue la deuxième chaîne généraliste auprès du public de moins de 50 ans. Chaîne de l’innovation, elle apporte une couleur originale dans le paysage audiovisuel. M6 est un important groupe multimédia qui compte 9 chaînes de télévision numériques (W9, Paris Première, Téva, M6 Music Hits, M6 Music Club, M6 Music Black, M6 Boutique La Chaîne, Série Club et TF6) et de nombreuses diversifications : publications et éditions en kiosque, disques, vidéos, spectacles, produits dérivés, Internet, téléphonie mobile, cinéma, vente à distance, club de football…

Pour ses 20 ans, M6 a changé d'habillage antenne le avec un logo en 3D et est la première chaîne de télévision nationale française à utiliser une technique unique de sous-titrage en direct, afin d’augmenter l’accessibilité des programmes télévisés aux sourds et malentendants.

Le Groupe M6 a répondu à l’appel aux candidatures lancé par le CSA pour la diffusion de service de télévision par voie hertzienne terrestre en mode numérique et en haute définition. Le , M6 a obtenu une licence pour diffuser des programmes HD diversifiés (fictions, magazines d’information, couverture d’événement sportif). M6 a aussi négocié auprès du CSA une diminution progressive entre 2007 et 2011 de son quota de diffusion de programme musical passant ainsi de 30 % à 20 % dont la majorité est diffusée la nuit et le matin[21].

En 2008, M6 a diffusé la moitié des matchs de l'Euro 2008 dont certains de l’équipe de France qui ont été retransmis en HD sur M6 et M6.fr. A cette occasion, M6 bat à plusieurs reprises des records d'audiences : d'abord le 9 juin, lors de la rencontre Roumanie - France (9,6 millions de téléspectateurs), puis le , le match France - Italie réunit 13,2 millions de téléspectateurs, soit le meilleur score de l'année 2008 toutes chaînes confondues, mais aussi le meilleur score de la chaîne depuis sa création[22].

M6 est diffusé en HD sur le multiplex R5 de la TNT, le câble et le satellite depuis le .

Le , M6 fait un nouveau record d'audience des séries avec NCIS : Enquêtes spéciales suivie par plus de 7,9 millions de téléspectateurs.

Le , M6 diffuse la Nouvelle Star en 3D en direct dans une salle du cinéma mk2 Bibliothèque à Paris ainsi qu’en différé sur la TV d’Orange sur le canal 3D[23].

D'après un sondage effectué du 9 au par Télé-Loisirs, M6 est la chaîne préférée des Français pour la deuxième année consécutive.

Le , M6 a atteint une audience record en diffusant en direct le match Suède/France de l'Euro 2012 suivie par 12,2 millions de téléspectateurs. Il s'agit de la deuxième meilleure audience de la chaîne depuis sa création[24].

Le M6 annonce l'acquisition de 100 % du capital d'Oxygem, pure player français, spécialisé dans les médias en ligne et services e-marketing[25].

M6 enregistre de nouveaux records d'audiences historique à l'occasion de l'Euro 2016, comme en 2008. Le , lors de la diffusion du match des quarts de finale entre la France et l'Islande, M6 réunit 17,1 millions de téléspectateurs[26]. Puis, lors de la finale (le 10 juillet) entre le Portugal et la France, M6 réunit 20,8 millions de téléspectateurs (avec un pic à 23,4 millions)[27].

À la rentrée 2016, le Disney Kid Club ne revient pas, France Télévisions ayant récupéré les droits des séries Disney. M6 Kid est diffusé les fins de semaine lors de la saison 2017-2018.

Le , La Trilogie du samedi revient (trois séries différentes avec deux épisodes par série de 21h à 2h du matin) mais sur une autre chaîne du groupe M6, 6ter, et est diffusée le mardi au lieu du traditionnel samedi[28]. Elle prend alors le nom de « La Trilogie ».

Fin 2019, M6 retrouve la Ligue Europa de football pour la période 2021-2024[29]. Elle a obtenu l'attribution des 16 affiches en clair (qu'elle co-diffusera avec le diffuseur payant Canal+) ainsi que la finale de la compétition[30].

Au mois de , Nicolas de Tavernost annonce que M6 pourrait se tourner vers le rugby, notamment dans la perspective de la Coupe du Monde 2023 qui aura lieu en France[31].

En mars 2020, M6 annonce l'ouverture du capital de sa filiale technologique Bedrock qui développe la plateforme de distribution des contenus en ligne de la chaîne ainsi que d'autres diffuseurs européens appartenant au groupe RTL[32]. RTL acquiert dans un premier temps 50 % de Bedrock avant de laisser d'autres investisseurs le rejoindre[33]. En ouvrant le capital de Bedrock, M6 espère que sa plateforme de streaming pourra fournir d'autres diffuseurs, et ainsi devenir un leader européen du marché[34].

6play (anciennement M6 Replay)[modifier | modifier le code]

Le , M6 lance un nouveau site internet, en complément de son site officiel. Ce Catch-up TV appelé M6 replay[35] permet aux internautes français (France métropolitaine uniquement) de visionner tous les programmes de M6 sur la tranche 18 h-24 h (à l'exclusion des films) une heure après leurs diffusions, et ce, pendant une semaine. Le , M6 Replay, est remplacé par 6play.

Le M6 lance 4 nouvelles chaînes thématiques, « 100 % en ligne », sur 6play : 6play Comic (Humour), 6play Crazy Kitchen (Cuisine), 6play Style (Mode/Beauté) et 6play Stories (Téléfilms)[36]. Le , M6 lance 6play home time (Univers de la Maison)[37].

Le , une nouvelle version de 6play est lancée. Un nouveau design de 6play est lancé pour l'occasion et 6play utilise maintenant un système de recommandations personnalisées sous la rubrique « Ma sélection » semblable à celui de Netflix.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Le logo initial de la chaîne qui doit initialement s'intituler « RTL6 », est adapté du logo de RTL Télévision, sans la mention télévision, mais avec un 6 figurant après la mention RTL. À la suite de la modification du projet, René Steichen doit revoir tout l'habillage d'antenne et le logo de la chaîne qui adopte alors son grand M, auquel s'adjoint un 6 sous forme de tag (mars à )[38], remplacé à l'écran en de la même année par une baudruche en 3D tordue en forme de 6 plus visible à et rappelant le 6 du logo projet[39].

Ce logo ressemblant trop à celui de MTV[40], un tout nouveau logo dessiné par Étienne Robial est adopté à la rentrée 1987, le fameux 6 posé sur un M plus ouvert et imposant qui repose sur trois pieds (la pointe centrale du M est au même niveau que les deux socles, ces trois pieds étant tout à la fois un symbole de stabilité et de dynamisme[5]), traduisant graphiquement le slogan « M6, La petite chaîne qui monte, qui monte ! »[41]. Le nouvel habillage d'antenne plus sobre est composé de bandeaux de couleur[42]. Cet habillage évolue le en intégrant la 3D dans les génériques et davantage de couleurs, après 16 ans d'habillage exclusivement en 2D[43].

Pour ses 20 ans le , M6 confie le changement de son habillage d'antenne à l'agence View laissant apparaître un logo en 3D avec des effets métallisés et de miroirs et des mouvements aériens conférant à M6 une image plus statutaire[44], sans changer le logo de marque en 2D en place depuis 1999. Le logo en 3D (3D marquée par une légère ombre portée du M qui est passé d'une couleur noir uni à un dégradé de gris clair et également par un dégradé pour le 6) est adopté comme identité visuelle le pour la chaîne et le groupe, le 6 pouvant se décliner en 12 couleurs en fonction des thématiques de la chaîne dans lequel il est utilisé[45]. L'agence View fait à nouveau évoluer l'habillage d'antenne le avec de nouveaux jingles pub et un nouveau format pour les autopromotions dans lesquels le logo de M6 en 3D devient transparent[46].

Le lundi , la chaîne a mis à l'antenne de nouveaux jingles publicités, représentant la troisième version du logo en 3D avec les effets métallisés. Ces jingles publicités sont réalisés par l'agence Barjabulle.

Le , M6 a adopté une identité visuelle aux couleurs plus vives, inspirée des codes de la communication sur les réseaux sociaux avec comme point d'orgue le retour du logo initialement conçu par Étienne Robial en 1987 avec un M blanc et un 6 rouge. Un habillage réalisé par l'agence Gédéon en collaboration avec La Plage Records pour l'identité sonore[47]. Le jingle va également changer[48].

Permanent[modifier | modifier le code]

Le 31 août 1987, dès l'adoption de la première version du logo actuel, c'est-à-dire le M gris avec un contour noir surmonté d'un 6 rouge, le permanent (logo affiché en haut à droite tout au long des programmes) figue le M représenté en contour blanc sans fond surmonté d'un 6 blanc.

Dès le changement des couleurs le , un 6 blanc sur un M blanc plus transparent est affiché en permanence pendant les programmes.

Le , le logo incrusté change légèrement pour une version affichant un reflet sur le M et le 6.

Dès la rentrée 2015, une version du logo, affichant un M plus transparent et un 6 plus blanc, est incrustée pendant les programmes. Le , jour de finale de l'Euro 2016 de football, une déclinaison représentant un logo avec la partie gauche du M en bleu, le 6 en blanc et la partie droite du M en rouge (couleurs du drapeau français) apparaît en haut à droite accompagné du compte à rebours avant le coup d'envoi de la finale Portugal-France que la chaîne diffusa le soir même.

Depuis le un logo sans effets ressemblant à la version de 1999 accompagne les programmes de la chaîne.

Logos M6[modifier | modifier le code]

Logos permanents M6[modifier | modifier le code]

Logos haute définition[modifier | modifier le code]

Logos événementiels[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • Du au  : « C’est à voir, c’est sur M6 »
  • Du au  : « M6, La petite chaîne qui monte, qui monte ! »
  • Du au  : « Souriez ! Vous êtes sur M6 »
  • Du au  : « M6 : Fournisseur officiel de séries cultes depuis 1987 »
  • Du au  : « M6, 20 ans à cultiver notre différence »
  • Du au  : « Le futur, vivons le ensemble »
  • Du au  : « Prenez du bon temps sur M6! »
  • Du au  : « M6, c'est vous ! »
  • Du au  : « M6, Votre quotidien nous inspire ! »[49]
  • Du au  : « La vie en mieux »
  • Du au  : « M6, la chaîne qui donne envie de rentrer »[50]
  • Du au  : « Vibrez sur M6 ! »
  • Depuis le  : « Continuons de grandir ensemble »[51]

Voix off[modifier | modifier le code]

  • Marc Duquenoy (2007-2022)
  • Adrien Antoine (depuis 2014)
  • Julien Bocher (jusqu'en 2022)
  • Arnaud Prechac (depuis 2022)

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Président-directeur général :

Directeur général :

Directeur général adjoint :

Présidents du directoire :

Vice-président du directoire chargé des antennes et des contenus :

  • Thomas Valentin : depuis le 26/05/2000

Vice-président du directoire chargé des activités commerciales et du développement :

Membre du directoire chargé de la Gestion :

  • Jérôme Lefébure : depuis le 25/03/2010

Directeurs généraux de M6 Publicité :

  • Catherine Lenoble : 1987 - 31/03/2012
  • Robin Leproux : 31/03/2012 - 11/09/2014
  • Ronan de Fressenel : 11/09/2014 - 07/12/2014 (intérim)
  • David Larramendy : depuis le 08/12/2014

Directeurs des programmes :

  • Jean Stock : 1987-1988
  • Thomas Valentin : 1988-2006
  • Bibiane Godfroid : 2007-2014
  • Frédéric de Vincelles : 01/01/2015-23/05/2019
  • Guillaume Charles : depuis le 23/05/2019[52]

Directeurs de l'information :

  • Alexandre Baloud : 1987 - 06/1992
  • Patrick de Carolis : 31/08/1992 - 1997
  • Emmanuel Chain : 06 - 30/08/1992 puis 1997 - 26/10/2001
  • Philippe Labi : 27/10/2001 - 31/12/2004
  • Jérôme Bureau : 01/01/2005 - 31/12/2014
  • Stéphane Gendarme : à partir du 01/01/2015

Directeurs de la rédaction :

  • Michel Cellier : 1996 - 2002 (directeur de la rédaction nationale et des rédactions locales)
  • Jean-François Richard : 2002 - 2009 (directeur délégué aux rédactions locales et aux magazines de la rédaction)
  • Stéphane Gendarme : depuis 2007 (directeur de la rédaction)

Directeurs des magazines de l'information :

Capital[modifier | modifier le code]

M6 est détenue à 100 % par le Groupe M6, lui-même détenu à 48,43 % par RTL Group, à 43,85 % en actions à la Bourse de Paris, à 7,10 % par la CNP, à 0,53 % en auto-contrôle et à 0,10 % par le FCPE des salariés de M6.

Les droits de vote liés aux actions de Métropole Télévision détenus par RTL Group sont limités à 34 %.

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

  • Chiffre d'affaires 2002 : 1 153, 3 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2003 : 1 176,9 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2004 : 1 192,8 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2005 : 1 079,9 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2006 : 1 283,4 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2007 : 1 356,4 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2008 : 1 354,9 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2009 : 1 376,6 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2010 : 1 462,0 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2011 : 1 421,3 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2012 : 1 386,6 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2013 : 1 382,8 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2014 : 1 257,9 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2015 : 1 249,8 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2016 : 1 278,7 millions d'euros
  • Chiffre d'affaires 2017 : 1 387,3 millions d'euros

Sièges[modifier | modifier le code]

Le premier siège social de M6 se situe initialement de 1987 à 1997, dans le VIIIe arrondissement de Paris, au sein d'un immeuble situé à l'angle de la rue Bayard, lequel abrite les studios de RTL et du cours Albert-Ier. Le siège est alors au no 16 du cours Albert-Ier. Cet immeuble est choisi pour sa proximité avec les studios de RTL, au 22 rue Bayard, dans lesquels sont également réalisés les journaux télévisés de la chaîne ainsi que pour sa proximité avec la tour Eiffel qui diffuse la chaîne.

En 1997, M6 quitte son siège parisien devenu trop exigu et déménage au 89, avenue Charles-de-Gaulle à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine.

Depuis 2018 Le Groupe M6 reste à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine à la télévision et à la radio qui ressemblent à Paris celui de 1987 à 1997 pendant dix ans.

Fusion avec TF1[modifier | modifier le code]

Le , les groupes TF1 et M6 se déclarent en négociation exclusive en vue d'une fusion, projet soutenu par Bouygues et RTL qui détiendront respectivement 30 % et 16 % du nouvel ensemble[53],[54].

Programmes[modifier | modifier le code]

Il y a plusieurs types d'émissions sur M6. On peut trouver des magazines, des divertissements]], des magazines de la vie, des téléfilms, des émissions musicales et pour les des émissions pour enfants ainsi que deux journaux quotidiens.

Émissions et séries phares[modifier | modifier le code]

Présentateurs[modifier | modifier le code]

Présentateurs actuels[modifier | modifier le code]

Anciens présentateurs[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Audiences globales[modifier | modifier le code]

Audiences des quatre principales chaînes françaises de 1996 à 2021.

M6 est actuellement la quatrième chaîne de France en termes d'audience, derrière TF1, France 2 et France 3. Auparavant, de sa création en 1987 jusqu'à 1991, elle se classe cinquième derrière France 3 et La Cinq. Après que cette dernière ait cessé d'émettre en 1992, elle devient quatrième jusqu'en 2011, où elle double France 3 malgré une perte d'audience.

Les treize premières années de son existence, M6 voit sa part d'audience moyenne annuelle augmenter fortement de 1,8 % en 1987 à 13,6 % en 1999, son plus haut historique. L'audience moyenne baisse ensuite légèrement pour atteindre 12,6 % en 2005, ne perdant qu'un point en six ans. Puis, la baisse s'accélère avec la concurrence des nouvelles chaînes de la TNT : la chaîne perd près de trois points en dix ans pour atteindre 9,9 % en 2015, son plus bas depuis plus de vingt ans. Elle résiste cependant mieux que les historiques TF1, France 2 et France 3 qui ont vu leur audience chuter fortement. L'audience de M6 remonte légèrement à 10,2 % en 2016[55].

Audiences mensuelles et annuelles en part de marché[modifier | modifier le code]

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Moyenne annuelle Rang
2018 9,7 % 9,2 % 8,8 %[56] 8,9 %[57] 8,4 %[58],[59] 9,1 %[60] 9,9 %[61] 9,7 %[62] 9,3 % 8,6 % 9,1 % 4e
2019 8,9 % 9,1 % 8,9 % 8,7 %[63] 8,5 %[64],[65] 8,7 % 9,5 % 9,2 % 9,6 % 8,8 % 8,9 %
2020 8,8 %[66],[67] 8,6 %[68] 9,0 %[69] 9,1 %[70] 8,9 %[71] 8,0 %**[72] 8,2 %[73] 9,0 %[74] 9,5 %[75],[76] 9,7 %[77] 9,0 %[78]
2021 8,9 %[79] 9,6 %[80] 9,5 %[81] 9,8 %[82] 9,1 %[83] 9,6 %[84] 8,1 %[85] 8,0 %**[86] 9,0 %[87] 9,3 %[88],[89] 8,8 %[90] 9,1 %[91]
2022 8,7 %[92] 8,8 %[93] 8,9 %[94] 8,7 %[95] 8,5 %[96]

Légende :

  • * : maximum historique.
  • ** : minimum historique.
  • Meilleur score mensuel de l'année.
  • Pire score mensuel de l'année.
  • Audiences par tranche d'âge[modifier | modifier le code]

    ATTENTION :

    • Avant 1993, l'audience n'est pas comptabilisée pour les individus âgés de 4 ans et plus, mais à partir de 6 ans uniquement
    • L'audience du câble/satellite a été intégrée dans le médiamat en 2000, ce qui a provoqué mécaniquement une baisse d'audience de la plupart des chaînes hertziennes à partir de cette année-là

    4+ : Individus de 4 ans et plus
    4-10 : Individus de 4 à 10 ans
    H-50 : Hommes de 4 à 49 ans
    F-50 : Femmes de 4 à 49 ans
    M-50 : Ménagères de 15 à 49 ans
    M+e : Ménagères de 15 à 49 ans avec enfants
    CSP+ : Catégories Socio-Professionnelles supérieures
    PUB : Part de marché Publicitaire (Source : Secodip)
    FOYER : Part de marché « foyer » sur les 4 ans et plus (avant 1989, seule l'audience foyer est mesurée)

    Meilleures audiences[modifier | modifier le code]

    Le , M6 réalise un record d'audience historique avec le lancement de deuxième saison de Loft Story suivi par 8,2 millions de téléspectateurs, soit 38 % du public[97]. Ce record est battu six ans plus tard, le , avec le match de poule France - Italie du Championnat d'Europe de football 2008 qui attire 13,2 millions de téléspectateurs, soit 47,8 % de part d'audience[98]. Huit ans plus tard, lors du Championnat d'Europe de football 2016, la chaîne bat coup sur coup son record historique : d'abord le avec le match de poule France - Suisse suivi par 13,5 millions de téléspectateurs soit 47,8 % du public, puis le avec le quart de finale France - Islande suivi par 17,2 millions de téléspectateurs, soit 58,9 % de part marché, et enfin le avec la finale France - Portugal qui attire 20,8 millions de téléspectateurs, soit 72,9 % de part d'audience[99].

    Les dix meilleures audiences de M6 sont réalisées par une compétition sportive : le championnat d'Europe de football. La meilleure audience d'un divertissement se classe 12e avec le lancement de la deuxième saison de Loft Story le qui est suivi par 8,2 millions de téléspectateurs, soit 38 % du public. Le record pour une série télévisée (15e place) est réalisé par NCIS : Enquêtes spéciales le avec 7,9 millions de téléspectateurs et 30 % de part de marché, tandis que le record pour un film (20e place) est détenu par Le Petit Nicolas de Laurent Tirard le avec 7,6 millions de téléspectateurs et 30 % de part d'audience[100].

    Les 10 meilleures audiences de la chaîne
    Date Programme Genre Téléspectateurs Part de marché Références
    Euro 2016 (Finale : France - Portugal) Sport 20 827 000 72,9 % [101]
    Euro 2016 (Quart de finale : France - Islande) Sport 17 200 000 58,9 % [102]
    Euro 2021 (Phase de groupe : France - Allemagne) Sport 15 097 000 57,5 % [103]
    Euro 2016 (Phase de groupe : France - Suisse) Sport 13 500 000 47,8 % [102]
    Euro 2008 (Phase de groupe : France - Italie) Sport 13 232 000 47,8 % [98]
    Euro 2012 (Phase de groupe : France - Suède) Sport 12 175 000 44,0 % [104]
    Euro 2016 (Cérémonie de clôture) Sport 11 200 000 46,5 % [102]
    Euro 2012 (Phase de groupe : France - Ukraine) Sport 10 521 000 46,3 % [104]
    Euro 2016 (Demi-finale : Portugal - Pays de Galles) Sport 10 000 000 40,6 % [102]
    Euro 2016 (Remise de la coupe) Sport 9 700 000 58,1 % [102]

    Diffusion[modifier | modifier le code]

    M6 est diffusée en France sur la télévision numérique terrestre, le câble, le satellite, la télévision IP et en streaming. La chaîne peut également être reçue dans certains pays limitrophes : en Andorre, au Luxembourg, à Monaco et la Suisse (dans une version spécifique dénommée M6 Suisse). Contrairement aux autres chaînes françaises, M6 n'est pas diffusée en Belgique, car son actionnaire, RTL Group, ne souhaite pas concurrencer sa chaîne belge francophone RTL-TVI qui partage une partie de ses programmes avec M6[121].

    La chaîne émet en français depuis le . Elle est diffusée entièrement au format 16/9 depuis 2008[réf. nécessaire], et est disponible en haute définition (HD) sur certains supports depuis le [122].

    Hertzien[modifier | modifier le code]

    Du , date de sa création, au , date de l'arrêt de la télévision analogique en France, M6 est diffusée sur le sixième réseau analogique terrestre de TDF. La chaîne n'est alors retransmise au départ que par 30 émetteurs de faible puissance couvrant 18 millions de personnes, puis par de plus de nombreux sites. Elle est également diffusée par l'émetteur de Dudelange situé au Luxembourg pour arroser l'Est de la France[réf. nécessaire].

    M6 est diffusée en clair sur le multiplex R4 (Multi 4) de la télévision numérique terrestre (TNT) au standard MPEG-2 (SDTV) du au [123] et au standard MPEG-4 (HDTV) depuis le [124].

    La chaîne n'est pas diffusée sur la TNT outre-mer à cause de coûts de diffusion qui seraient trop importants par rapport au marché publicitaire local. Certains programmes sont cependant repris par des chaînes privées locales[125].

    Dans la principauté d'Andorre, M6 est diffusée sur la télévision numérique terrestre par Andorra Telecom[126] depuis le .

    Câble[modifier | modifier le code]

    M6 est diffusée sur le réseau câblé de SFR. En France d'outre-mer, elle est disponible sur les réseaux de SFR Caraïbe et Zeop.

    Dans les autres pays francophones, elle est diffusée sur les réseaux câblés luxembourgeois (SFR Belux) et monégasque (Monaco Telecom).

    Satellite[modifier | modifier le code]

    M6 est diffusée sur satellite via les bouquets Canal, Fransat, TNT Sat, Bis Télévisions, et les offres satellites de La TV d'Orange et de SFR TV. En France d'outre-mer, elle est disponible dans les offres de Canalsat Caraïbes, Canalsat Calédonie, Canalsat Réunion, Parabole Maurice, Parabole Réunion et Tahiti Nui Satellite.

    À ses débuts en 1987, la chaîne est diffusée sur les satellites Télécom 1B, puis Télécom 1C et enfin Télécom 2B. À partir de , elle est disponible dans le tout nouveau bouquet satellite TPS dont elle est alors co-actionnaire. À la suite de la fusion de TPS avec son concurrent début 2007, la chaîne apparait dans le bouquet Canalsat.

    À noter que M6 est diffusée en Belgique uniquement via l’opérateur TéléSAT.

    Internet[modifier | modifier le code]

    M6 est diffusée en streaming sur le service de télévision de rattrapage du groupe, 6play. Elle est également diffusée via la télévision IP depuis le [127]. Elle est disponible sur la Freebox TV, La TV d'Orange, SFR TV, la Bbox et la Wibox. En France d'outre-mer, elle est accessible dans les offres de Mediaserv, SFR Caraïbe et Zeop.

    Dans les autres pays francophones, elle est diffusée par l'opérateur luxembourgeois POST Luxembourg.

    M6 Suisse[modifier | modifier le code]

    Une version spécifique de la chaîne est diffusée en Suisse sous le nom de M6 Suisse. Si les programmes sont les mêmes que la version française, les spots publicitaires sont exclusifs au marché de la Suisse romande. La chaîne est diffusée sur le câble, le satellite et Internet.

    Belgique[modifier | modifier le code]

    M6[128] est diffusée avec les pages de publicités spécifiques à la Suisse Romande depuis 2017 dans l'offre tv gratuite de l'opérateur satellite TéléSAT puisque ce dernier reprend le signal gratuit du satellite Eutelsat 9B de M6 Suisse. La chaîne, qui appartient à RTL Group, ne souhaite pas être diffusée sur le câble belge et concurrencer ses consœurs RTL TVI, Plug RTL et Club RTL (avec lesquelles M6 et ses petites sœurs W9 et 6ter partagent d'ailleurs bon nombre de programmes).

    M6 International[modifier | modifier le code]

    M6 est proposée dans le bouquet Canal+ Afrique diffusée dans les pays sub-sahariens francophones et est aussi distribuée au Canada francophone via le bouquet Thema[129] sous le nom de M6 International[130], qui diffuse les meilleurs programmes des chaines du Groupe M6.

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. Raymond Marcillac, Chronique de la Télévision, Éditions Chronique, (ISBN 2-905969-76-8) p. 253.
    2. « M6 est la troisième chaîne la plus regardée », sur rtl.fr, .
    3. « Audience TV 2018 : TF1 toujours en tête, France 3 grimpe sur le podium », sur lefigaro.fr, .
    4. « TF1 fusionne avec le groupe M6 », sur lefigaro.fr, (consulté le )
    5. a b c d et e David Dauba, « M6 », émission À vos marques sur BFM Business, 28 avril 2013.
    6. Lancement de M6 le 1er mars 1987 à 11h15 sur dailymotion.
    7. « Charlotte Siandre présente les programmes de M6 », sur dailymotion.com, (consulté le ).
    8. « Grille des programmes de M6 : vendredi 5 juin 1987 », sur toutelatele.com, .
    9. Marc Pellerin et François Viot, M6 story : la saga de la chaîne en trop, Paris, Flammarion, impr. 2012, 632 p. (ISBN 978-2-08-125107-6 et 2-08-125107-8, OCLC 793483605)
    10. Xavier Ternisien, « À 25 ans, M6 est devenue une « grande » du paysage audiovisuel », sur lemonde.fr, .
    11. « M6 annonce un résultat net consolidé de 192,2 millions au premier semestre », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    12. « Fiche Ina.fr », sur ina.frM6 06.01.1996 20:50:24 00:48:33 Nous ne sommes pas seuls X Files : aux frontières du réel Les samedis fantastiques
    13. « Fiche Ina.fr », sur ina.frM6 29.11.1997 21:48:23 00:47:15 Le baiser de Judas X Files : aux frontières du réel Les samedis fantastiques
    14. « lci.tf1.fr/cinema/series/l-oei… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
    15. http://www.serieslive.com/news/demenagement-de-commander-in-chief-sur-teva/3045/
    16. http://www.serieslive.com/news/pas-de-jericho-samedi-sur-m6/5777/
    17. Plateau brève : Loft Story : des opposants déversent des ordures devant le siège M6, ina.fr.
    18. Engagements de la chaîne M6 en matière de programmation musicale, senat.fr.
    19. Desperate housevwives audiences records 2006 sur television www.programme television.org
    20. TF1 et M6 disponibles sur les bouquets ADSL sur clubic le 4 janvier 2007.
    21. Jamal Henni, « Le CSA invente un permis à points pour contourner les quotas », BFM Business,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    22. « M6 pulvérise son record d'audience historique avec France-Italie », sur le zapping du paf, .
    23. « M6 va diffuser la Nouvelle Star en 3D », sur jeanmarcmorandini.com, .
    24. 2e meilleure audience historique sur La Toile MediActu le 20 juin 2012.
    25. « M6 rachète la société d'édition de sites Web Oxygem », Le Monde, 12 janvier 2015.
    26. Kévin Boucher, « Audiences : France-Islande offre à M6 son record historique », (consulté le ).
    27. « Audiences prime: 20.9 millions de téléspectateurs pour le match France/Portugal - Record historique pour M6 » (consulté le ).
    28. « 6ter on Twitter », sur Twitter (consulté le ).
    29. « M6 retrouve la Ligue Europa dès 2021 », sur ozap.com (consulté le )
    30. « Droits TV : le groupe M6 s'offre l'affiche de Ligue Europa en clair - Foot - C3 », sur L'Équipe (consulté le )
    31. « M6 s'intéresse au rugby », sur ozap.com (consulté le )
    32. « M6 ouvre le capital de sa plateforme de streaming Bedrock Paris », sur Bilan (consulté le )
    33. « M6 cède 50% du capital de Bedrock à RTL », sur Capital.fr, (consulté le )
    34. « M6 ouvre le capital de sa plate-forme de streaming Bedrock », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
    35. « Lancement de M6 Replay », sur degroupnews, .
    36. « Médias : M6 lance 4 chaînes de télévisions gratuites 100% en ligne », Challenges, 26 mars 2014.
    37. Une nouvelle web tv « déco » dans le bouquet 6play, sur offremedia.com.
    38. Ouverture d'antenne de M6 de mars à avril 1987 sur dailymotion.
    39. « jingle M6 en 1987 » (consulté le )
    40. L’évolution des logos des chaînes de TV sur Artbooktuto.
    41. Ouverture et fermeture d'antenne de M6 à partir d'août 1987 sur youtube.
    42. Habillage télévisuel de M6 depuis 1991, sur gentv.be.
    43. Jingles Pubs M6 2003-2006 sur youtube.
    44. M6 dévoile son nouvel habillage sur Blog.Lenodal.com, le 7 mars 2007.
    45. Nouveau logo pour M6 sur Wilogo le 30 novembre 2009.
    46. M6 fait évoluer son habillage sur Blog.Lenodal.com, le 18 octobre 2010.
    47. Un nouvel habillage pour M6 sur Blog.Lenodal.com, le 1er septembre 2020.
    48. « Changer de logo et de jingle, un pari risqué pour les chaînes de télé », sur 20minutes.fr (consulté le )
    49. « Slogan 2011 M6 », .
    50. « Slogan 2012 M6 », .
    51. « EXCLU - Découvrez le nouveau clip de rentrée de M6 et la nouvelle signature de la chaîne », sur jeanmarcmorandini.co= (consulté le ).
    52. Benoit Daragon et Michaël Zoltobroda, « M6 : Frédéric de Vincelles écarté de la direction », sur leparisien.fr, (consulté le ).
    53. « LES GROUPES TF1 ET M6 ENTRENT EN NEGOCIATIONS EXCLUSIVES », sur TF1.FR,
    54. « LES GROUPES TF1 ET M6 ENTRENT EN NEGOCIATIONS EXCLUSIVES EN VUE D’APPORTER UNE REPONSE FRANÇAISE AUX DEFIS DES PLATEFORMES MONDIALES », sur Groupe M6,
    55. Charles Decant, « Audiences annuelles 2016 : TF1, France 2, France 3 et Canal+ au plus bas », sur PureMédias, (consulté le ).
    56. « Audiences avril : TF1 se maintient, France 2 recule, M6 en difficulté, W9 remonte », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    57. « Audiences mai : TF1 sous les 20%, France 2 en forme, M6 souffre encore, RMC Découverte au plus haut », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    58. « Audiences juin : TF1 s'envole grâce à la Coupe du monde, France 3 résiste bien, M6 au plus bas », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    59. « Audiences juillet : TF1 au plus haut depuis 2015 grâce à la Coupe du monde, pire mois historique pour M6 et Canal+ », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    60. « Audiences août : TF1 repasse sous les 20%, RMC Découverte, Numéro 23, Chérie 25 et Franceinfo au plus haut », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    61. « Audiences septembre : TF1 leader en légère hausse, France 2 progresse fortement, M6 repasse devant France 3 », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    62. « Audiences octobre : TF1 leader en forte hausse, France 3 en forme, TFX et 6ter en difficulté », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    63. « Audiences mai : TF1 leader en baisse, France 3 sous les 9% de PDA, M6 souffre, TMC distance C8 », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    64. « Audiences juin : TF1 garde la tête, France 2 en forme, M6 faiblit, TMC puissante avec la Coupe du monde féminine », sur ozap.com (consulté le ).
    65. « Audiences juillet : TF1 à son plus bas historique, France 2 au plus haut depuis 2010, C8 et Gulli souffrent », sur ozap.com (consulté le ).
    66. « Audiences janvier : TF1 à l'un de ses plus bas niveaux, France 2 en grande forme, Gulli et CStar en difficultés », sur ozap.com (consulté le )
    67. « Audiences février : TF1 leader, France 2 en forme, France 5 et RMC Story ai plus haut, NRJ 12 au plus bas depuis 2009 », sur ozap.com (consulté le )
    68. « Audiences mars : TF1 leader en baisse, France 2 brille, record historique pour BFMTV, LCI et Franceinfo », sur ozap.com (consulté le )
    69. « Audiences avril : TF1 petit leader, France 2 en forme, M6 reprend des couleurs, Arte, RMC Découverte et LCI au plus haut », sur ozap.com (consulté le )
    70. « Audiences mai : TF1 reprend des couleurs, F2 se tasse, F3, M6, BFMTV, les RMC et LCI en forme, F4 au plus bas », sur ozap.com (consulté le )
    71. « Audiences juin : TF1 leader en baisse, France 3 et W9 en forme, Arte et RMC Story au top », sur ozap.com (consulté le )
    72. « Audiences juillet : TF1 leader, M6 au plus bas, records historiques pour Arte, les RMC, TF1SF et Franceinfo », sur ozap.com (consulté le )
    73. « Audiences août : TF1 leader en hausse, record historique pour L'Equipe, M6, TMC et France 4 en difficulté », sur ozap.com (consulté le )
    74. « Audiences septembre : TF1 petit leader, F2 et F3 très en forme, C8 battue par TMC, W9, Arte et BFMTV, CNews au top », sur ozap.com (consulté le )
    75. « Audiences octobre : TF1 leader, M6 et BFMTV en forme, Arte au top, record historique pour CNews, F4 et C8 dévissent », sur ozap.com (consulté le )
    76. « Audiences novembre : TF1 leader au-dessus des 20%, M6 stable, les chaînes info au top, France 4 s'enfonce », sur ozap.com (consulté le )
    77. « Audiences décembre : TF1 et M6 au plus haut en 2020, Arte et TMC à égalité, CNews en hausse, France 4 chute », sur ozap.com (consulté le )
    78. « Audiences annuelles 2020 : TF1 petit leader, F2, F3 et M6 en hausse, les chaînes info au top, C8 dévisse », sur ozap.com (consulté le )
    79. « Audiences janvier : TF1 en forme, BFMTV 6e chaîne de France devant Arte et TMC, record historique pour CNews », sur ozap.com (consulté le )
    80. « Audiences février : TF1 leader en forme, F2 en hausse, M6 au top grimpe sur le podium, Arte et CNews survitaminées », sur ozap.com (consulté le )
    81. « Audiences mars : TF1 à la fête, M6 au top sur les FRDA-50, record historique égalé pour CNews, France 4 en souffrance », sur ozap.com (consulté le )
    82. « Audiences avril : TF1 et M6 en forme, France 2 stable, France 5 5e mais en baisse, BFMTV agrandit l'écart avec CNews », sur ozap.com (consulté le )
    83. « Audiences mai : TF1 frôle les 20%, France 2 en forme, M6 et F3 au coude-à-coude, record historique pour CNews », sur ozap.com (consulté le )
    84. « Audiences juin : TF1 petit leader, France 2 et M6 bondissent, TMC bat France 5, BFMTV creuse l'écart avec CNews », sur ozap.com (consulté le )
    85. « Audiences juillet : TF1 solide, France 2 et France 3 s'envolent, M6 faiblarde, BFMTV tient en respect CNews », sur ozap.com (consulté le )
    86. « Audiences août : TF1 recule, F2 et F3 à un bon niveau, M6 en difficulté, records pour BFMTV et CNews », sur ozap.com (consulté le )
    87. « Audiences septembre : TF1 solide leader creuse l'écart, F2 et F3 souffrent, rentrée record pour BFMTV et CNews », sur ozap.com (consulté le )
    88. « Audiences octobre : TF1 solide leader, M6 double F3, C8 en forme, CNews se rapproche de BFMTV », sur ozap.com (consulté le )
    89. « L'audience de la télévision au mois de Novembre 2021 », sur mediametrie.fr (consulté le )
    90. « Audiences décembre : TF1 proche de son plus bas historique, F2 et F5 paradent, M6 souffre, les chaînes infos en hausse », sur ozap.com (consulté le )
    91. « Audiences annuelles 2021 : TF1 leader en hausse, F2 au top réduit l'écart, records historiques pour CNews et RMC Story », sur ozap.com (consulté le )
    92. « Audiences janvier : TF1 leader très faible, France 2 et France 3 à la fête, M6 en baisse, C8 et TMC à égalité », sur ozap.com (consulté le )
    93. « Audiences février : TF1 leader égale son plus bas historique, F2 et F3 boostées par les JO, les chaînes info au top », sur ozap.com (consulté le )
    94. « Audiences mars : TF1 en petite forme, France 3 et M6 font jeu égal, records historiques pour les chaînes info », sur ozap.com (consulté le )
    95. « Audiences avril : TF1 leader en forte baisse, F2 progresse, M6 faible, BFMTV et LCI bondissent », sur ozap.com (consulté le )
    96. « Audiences mai : TF1 leader en nette baisse, F2 en hausse, F3 plus forte que M6, BFMTV et LCI au top », sur ozap.com (consulté le )
    97. « Il y a 15 ans, «Loft Story» bouleversait le petit écran », sur Le Parisien, .
    98. a b et c « Italie/France : Record historique pour M6 (Médiamétrie) », sur jeanmarcmorandini.com, (consulté le ).
    99. Alexis Delcambre, « Euro 2016 : des audiences télé massives », sur le site du Monde, (consulté le ).
    100. a b c et d Kevin Boucher, « 30 ans de M6 : Les 50 meilleures audiences historiques de la chaîne », sur PureMédias, (consulté le ).
    101. a et b Kevin Boucher, « Audiences : La finale de l'Euro, Portugal-France, offre son record historique à M6 », sur PureMédias, (consulté le ).
    102. a b c d et e Kevin Boucher, « Les 100 meilleures audiences de la télévision en 2016 », sur PureMédias, (consulté le ).
    103. a et b Christophe Gazzano, « Enorme carton pour les Bleus sur M6, la fiction de F3 2e, TF1 et F2 sous les 2 millions », sur PureMédias, (consulté le ).
    104. a b et c Julien Lalande, « Les 100 meilleures audiences de la télévision en 2012 », sur PureMédias, (consulté le ).
    105. a b c d e et f Guilhaume Nistasos, « Les 25 ans de M6 - Les audiences décollent en 1994, le succès est au rendez-vous en 1999 », sur fan2tv.com, (consulté le ).
    106. Ce qui est exceptionnel est que M6 réalisa la meilleure audience de la soirée, TF1 et France 2 ayant programmé des éditions spéciales consacrées à l'ancien président François Mitterrand, mort le matin même.
    107. « Télévision », sur La Croix, .
    108. « Record d'audience de la chaîne M6 en 2003 », sur telesatellite.com, (consulté le ).
    109. Guilhaume Nistasos, « Les 30 ans de M6 : retour sur ses meilleures audiences historiques depuis sa création », sur fan2tv.com, (consulté le ).
    110. « Prison Break, audience record sur M6 », sur le site du Nouvel Observateur, (consulté le ).
    111. Jérôme Roulet, « NCIS réalise la meilleure audience 2007 pour M6 », sur toutelatele.com, (consulté le ).
    112. Guilhaume Nistasos, « Samedi 14 novembre 2009 : L'Equipe de France offre à M6 son record de l'année », sur fan2tv.com, (consulté le ).
    113. Julien Lalande, « Audiences : M6 loin devant avec le foot, TF1 leader sur les ménagères », sur PureMédias, (consulté le ).
    114. Julien Lalande, « Audiences : M6 cartonne, TF1 résiste, France 2 sombre », sur PureMédias, (consulté le ).
    115. Guilhaume Nistasos, « NCIS Enquêtes Spéciales, bilan des audiences : une 10e saison toujours puissante mais en retrait sur la seconde moitié de la saison », sur fan2tv.com, (consulté le ).
    116. Guilhaume Nistasos, « Lundi 1er septembre 2014 : Entrée dans le Médiamat à 260 000 pour France Ô, record pour L'Amour est dans le Pré, Castle solide, TMC-W9 dominent la TNT », sur fan2tv.com, (consulté le ).
    117. Kevin Boucher, « Audiences : Belle et Sébastien leader sur M6 devant TF1, Castle en baisse, Arte en forme », sur PureMédias, (consulté le ).
    118. Kevin Boucher, « Audiences : La finale de la Ligue Europa leader sur M6 devant Grey's Anatomy en forte baisse », sur PureMédias, (consulté le ).
    119. Kevin Boucher, « Audiences : Carton pour France/Turquie sur M6, "Coup de foudre" au plus bas, C8 au million », sur PureMédias, (consulté le ).
    120. Christophe Gazzano, « Audiences : L'équipe de France large leader sur M6 devant "Cinquante nuances" sur TF1, le cinéma au million sur Arte », sur PureMédias, (consulté le ).
    121. Julien Vandevenne, « Voici pourquoi M6 n'est pas diffusée en Belgique », sur Télépro, (consulté le ).
    122. David Bénard, « M6 HD disponible chez Free », sur Tom's Guide, (consulté le ).
    123. Romain Heuillard, « TNT, MPEG-4 et écran noir : la date et les modalités annoncées », sur Clubic, (consulté le ).
    124. Daniel Pascoal, « TNT HD gratuite : lancement le jeudi 30 octobre 2008 », sur CNET, (consulté le ).
    125. Chloé Woitier, « La "TNT au rabais" des territoires d'outre-mer », sur le site du Monde, (consulté le ).
    126. « SOM Televisió - Canals », sur andorratelecom.ad (consulté le ).
    127. Jérôme Bouteiller, « TF1 et M6 disponibles sur les bouquets ADS », sur Clubic, (consulté le ).
    128. « M6 diffusée par erreur en Belgique », sur dhnet.be,
    129. « M6 diffusé au Canada », sur thematv.com
    130. « M6 international en Afrique Francophone », sur agenceecofin.com,

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Sur les autres projets Wikimedia :

    Bibliographie[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Liens externes[modifier | modifier le code]