Gouvernement Léon Blum (2)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En mars 1938, pour la seconde fois de sa carrière, Léon Blum est nommé président du Conseil des ministres par le président de la République Albert Lebrun. Le chef du gouvernement, alors qu'il est en période de deuil — son épouse Thérèse venant de mourir — prépare ce gouvernement en compagnie de son collaborateur Eugène Montel.

Au sein de ce gouvernement, on retrouve de grandes figures de la vie politique française de l'époque, comme l'ancien président du Conseil des ministres, Édouard Daladier, nommé à la vice-présidence du Conseil ou encore Vincent Auriol, nommé à la Coordination des Services.

Le second cabinet Léon Blum entre en fonction le . Le refus du Sénat d'accorder les pleins pouvoirs financiers à Blum oblige le gouvernement à démissionner. La chambre haute, dominée par les conservateurs, s'oppose depuis les élections aux différents cabinets socialistes ; le refus du Sénat concernant les pleins pouvoirs financiers avait d'ailleurs déjà été la cause de la démission du premier gouvernement Blum.

Ce gouvernement sera le dernier de la majorité Front Populaire.

Composition[modifier | modifier le code]

Portefeuille Titulaire Parti
Président du Conseil Léon Blum SFIO
Vice-président du Conseil Édouard Daladier PRS
Ministres d'État
Ministre d’État Théodore Steeg PRS
Ministre d'État Maurice Viollette USR
Ministre d’État Paul Faure SFIO
Ministre d'État, chargé des Affaires d’Afrique du Nord Albert Sarraut PRS
Ministres
Ministre de la Défense nationale et de la Guerre Édouard Daladier PRS
Ministre de la Justice Marc Rucart PRS
Ministre de l'Intérieur Marx Dormoy SFIO
Ministre des Affaires étrangères Joseph Paul-Boncour USR
Ministre de la Coordination des Services à la Présidence du Conseil Vincent Auriol SFIO
Ministre de la Propagande Ludovic-Oscar Frossard USR
Ministre du Trésor Léon Blum SFIO
Ministre de la Marine militaire César Campinchi PRS
Ministre de l'Air Guy La Chambre PRS
Ministre de l'Éducation nationale Jean Zay PRS
Ministre des Travaux publics Jules Moch SFIO
Ministre du Commerce Pierre Cot PRS
Ministre de l'Agriculture Georges Monnet SFIO
Ministre des Colonies Marius Moutet SFIO
Ministre du Travail Albert Sérol SFIO
Ministre des Pensions Albert Rivière SFIO
Ministre des Postes, Télégraphes et Téléphones Jean-Baptiste Lebas SFIO
Ministre de la Santé publique Fernand Gentin PRS
Sous-secrétaires d’État
Sous-secrétaires d’État à la Présidence du Conseil André Février SFIO
François de Tessan PRS
Sous-secrétaire d’État à l'Intérieur Raoul Aubaud PRS
Sous-secrétaire d’État au Trésor Pierre Mendès France PRS
Sous-secrétaire d’État à l'Agriculture André Liautey PRS
Sous-secrétaire d’État à la Marine militaire François Blancho SFIO
Sous-secrétaire d’État à l'Éducation nationale chargé de l'Enseignement technique Alfred Jules-Julien PRS
Sous-secrétaire d’État à l’Éducation nationale chargé l’Éducation physique, des Sports et des Loisirs Léo Lagrange SFIO
Sous-secrétaire d’État à l’Éducation nationale chargé de la Recherche scientifique Jean Perrin SE
Sous-secrétaire d’État à la Marine marchande Henri Tasso SFIO
Sous-secrétaire d’État au Commerce Gaston Manent PRS
Sous-secrétaire d’État au Travail Philippe Serre JR

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]