Raphaëlle Bacqué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Raphaëlle Bacqué
Salon du livre de Paris 2011 - Raphaëlle Bacqué - 001.jpg
Raphaëlle Bacqué au Salon du livre de Paris en 2011.
Biographie
Naissance
(56 ans)
Drapeau de la France Paris
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour

Raphaëlle Bacqué est une journaliste française, née le à Paris[1][source insuffisante]. Elle est actuellement grand reporter au journal Le Monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raphaëlle Bacqué est la sœur de la psychologue Marie-Frédérique Bacqué. Elle est diplômée du Centre de formation des journalistes (promotion 1988)[2], de l'Institut d'études politiques de Paris (1987) et titulaire d'une licence de droit public[3].

Raphaëlle Bacqué commence sa carrière à l'AFP, puis travaille pour France-Soir où elle est envoyée spéciale pour les Pays de l'Est. En 1992, elle rejoint l'équipe de Fabien Roland-Lévy et Jean-Michel Aphatie au Parisien, puis l'hebdomadaire Marianne où elle couvre la politique intérieure. En 1998, elle devient journaliste au Monde[réf. nécessaire]. Elle couvre notamment la campagne électorale de Ségolène Royal en 2007 et publie un livre à ce sujet.

Elle représente Le Monde tous les lundis soirs, pour l'émission diffusée sur France Inter et I>Télé, Le Franc-Parler, aux côtés de Stéphane Paoli (France Inter) et Thomas Hugues (I>Télé). À la rentrée de , Le Franc-Parler est remplacé par Le RV politique, diffusé le dimanche après-midi. Jean-François Achilli succède à Stéphane Paoli comme intervieweur de la station publique, et Michel Dumoret à Thomas Hugues[4].

Raphaëlle Bacqué commente aussi fréquemment l'actualité politique dans l'émission C dans l'air sur France 5.

En 2013, elle cosigne avec Nicolas Kieffer le scénario du téléfilm Silences d'État de Frédéric Berthe, dans lequel elle fait une courte apparition.

En 2018, elle cosigne avec Ariane Chemin un ouvrage consacré à la commune de Trappes intitulé La Communauté. Othman Nasrou président du groupe "Les Républicains et Indépendants" à la Région Ile-de-France et chef de l’opposition municipale de Trappes, regrette le côté romanesque du livre, peu en accord avec la vie des « habitants bien réels », le fait que les auteurs aient choisi de taire « la réalité du clientélisme qui mine la ville au quotidien » et « l’opacité du financement de certains lieux de culte »[5]. Elles remportent le premier Prix littéraire Hervé Ghesquière pour cet ouvrage[6].

Publications[modifier | modifier le code]

- Prix Aujourd'hui 2010

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Les journalistes Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin remportent le 1er prix Hervé-Ghesquière, Le Monde, (mis à jour le à 07h41), en ligne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]