Portail:Politique française

Le projet « Politique française » lié à ce portail
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emblème officieux de la République française
Emblème officieux de la République française

Politique française
39 209 articles de Wikipédia sont actuellement consacrés à Politique française.

Introduction

Depuis l'adoption de la Constitution de la Cinquième République, la France est une république semi-présidentielle.

Le pouvoir exécutif est détenu essentiellement par le président de la République et il le partage avec le Premier ministre et le gouvernement qu'il a nommés. Le pouvoir législatif appartient au Parlement. Les collectivités territoriales exercent les compétences que la loi leur confie.

Les élections nationales (présidentielle, législatives) et européennes ont lieu tous les cinq ans ; les élections locales (régionales, départementales, municipales) ont lieu généralement tous les six ans.

Personnalités en fonction

Principaux partis politiques français

Partis Personnalités actuelles Sigles
Lutte ouvrière Nathalie Arthaud (porte-parole) LO
Nouveau Parti anticapitaliste Philippe Poutou (candidat à l'élection présidentielle) - Christine Poupin (porte-parole) NPA
La France insoumise Jean-Luc Mélenchon (fondateur) - Adrien Quatennens (coordinateur) LFI
Parti communiste français Fabien Roussel (secrétaire national) - Ian Brossat (candidat aux élections européennes) et Cécile Cukierman (porte-paroles) PCF
Parti socialiste Olivier Faure (premier secrétaire) - Gabrielle Siry et Boris Vallaud (porte-paroles) PS
Europe Écologie Les Verts Julien Bayou (secrétaire national) - Éva Sas et Alain Coulombel (porte-paroles) EELV
La République en marche Emmanuel Macron (fondateur) - Stanislas Guerini (délégué général) LREM
Mouvement démocrate François Bayrou (président) - Jacqueline Gourault MoDem
Union des démocrates et indépendants Jean-Christophe Lagarde (président) - François Zocchetto - Philippe Vigier UDI
Les Républicains Christian Jacob (président) - Aurélien Pradié (secrétaire général) LR
Debout la France Nicolas Dupont-Aignan (président) DLF
Rassemblement national Marine Le Pen (présidente) - Nicolas Bay (secrétaire général) - Wallerand de Saint-Just (trésorier national) - Steeve Briois (vice-président) - Jordan Bardella (vice-président) RN
Reconquête Éric Zemmour (président) - Guillaume Peltier (vice-président) - Jérôme Rivière (vice-président) R!

Scrutins sous la Ve République

Actualités politiques

WikiNews-Logo-fr.svg

Nouvelles

Voir aussi

Article au hasard

Talleyrand, par Pierre-Paul Prud'hon (détail).

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, communément nommé Talleyrand, est un homme d'État et diplomate français, né le à Paris, mort dans cette même ville le .

Issu d'une famille de la haute noblesse, souffrant d'un pied bot, il est orienté par sa famille vers la carrière ecclésiastique en vue de lui permettre de succéder à son oncle, l'archevêque de Reims : ordonné prêtre en 1779, il est nommé en 1788 évêque d'Autun. Il renonce à la prêtrise et quitte le clergé pendant la Révolution pour mener une vie laïque.

Talleyrand occupe des postes de pouvoir politique durant la majeure partie de sa vie et sous la plupart des régimes successifs que la France connaît à l'époque : il est notamment agent général du clergé puis député aux États généraux sous l'Ancien Régime, président de l'Assemblée nationale et ambassadeur pendant la Révolution française, ministre des Relations extérieures sous le Directoire, le Consulat puis sous le Premier Empire, président du gouvernement provisoire, ambassadeur, ministre des Affaires étrangères et président du Conseil des ministres sous la Restauration, ambassadeur sous la Monarchie de Juillet. Il assiste aux couronnements de Louis XVI (1775), Napoléon Ier (1804) et Charles X (1825).

Il intervient fréquemment dans les questions économiques et financières, pour lesquelles son acte le plus fameux est la proposition de nationalisation des biens du clergé. Toutefois, sa renommée provient surtout de sa carrière diplomatique exceptionnelle, dont l'apogée est le congrès de Vienne. Homme des Lumières, libéral convaincu, tant du point de vue politique et institutionnel que social et économique, Talleyrand théorise et cherche à appliquer un « équilibre européen » entre les grandes puissances.

Réputé pour sa conversation, son esprit et son intelligence, il mène une vie entre l'Ancien Régime et le XIXe siècle. Surnommé le « diable boiteux », et décrit comme un traître cynique plein de vices et de corruption, ou au contraire comme un dirigeant pragmatique et visionnaire, soucieux d'harmonie et de raison, admiré ou détesté par ses contemporains, il suscite de nombreuses études historiques et artistiques.

Autres articles sélectionnés au sein du portail de la politique

Contenu de qualité

Article de qualité 29 Articles de qualité

Bon article 34 Bons articles sur la politique française

Sur Wikimédia

Wikimedia-logo.svg
Commons
Commons
Médiathèque
Wikiquote
Wikiquote
Citations
Wikidata
Wikidata
Base de données
Wikivoyage
Wikivoyage
Guide de voyage
Wiktionnaire
Wiktionnaire
Dictionnaire
Wikisource
Wikisource
Bibliothèque
Wikinews
Wikinews
Site d'actualités