Portail:Politique française

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armoiries république française
Armoiries république française
Portail de la

29 488 articles sont actuellement liés au portail,
dont 16 articles de qualité et 20 bons articles.

modifier
 Icône Introduction

Depuis l'adoption de la Constitution de la Cinquième République, la France est une république semi-présidentielle.

Le pouvoir exécutif est détenu essentiellement par le président de la République et il le partage avec le Premier ministre et le gouvernement qu'il a nommés. Le pouvoir législatif appartient au Parlement. Les collectivités territoriales exercent les compétences que la loi leur confie.

Les élections nationales (présidentielle, législatives) et européennes ont lieu tous les cinq ans ; les élections locales (régionales, départementales, municipales) ont lieu généralement tous les six ans.

modifier
 Icône Personnalités en fonction
modifier
 Icône Institutions
modifier
 Icône Actualités politiques
Wikinews-logo.svg
modifier
 Icône Scrutins sous la Ve République
modifier
 Icône Article au hasard
Au milieu d'une cérémonie militaire, Alfred Dreyfus se tient droit en uniforme vierge de tout insigne. Ses insignes et son fourreau sont à ses pieds, et en face de lui, un adjudant est en train de casser son sabre en deux sur son genou.

L’affaire Dreyfus est un conflit social et politique majeur de la Troisième République survenu à la fin du XIXe siècle, autour de l’accusation de trahison faite au capitaine Alfred Dreyfus, français d’origine alsacienne et de confession juive, qui sera finalement innocenté. Elle a bouleversé la société française pendant douze ans, de 1895 à 1906, la divisant profondément et durablement en deux camps opposés, les « dreyfusards » partisans de l’innocence de Dreyfus, et les « antidreyfusards » partisans de sa culpabilité.

L’origine de cette affaire, la condamnation fin 1894 du capitaine Dreyfus pour avoir livré des documents secrets français à l’Empire allemand, s’avéra par la suite être une erreur judiciaire sur fond d’espionnage et d’antisémitisme, dans un contexte social particulièrement propice à l’antisémitisme, et à la haine de l’Empire allemand suite à son annexion de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine en 1871. La révélation de ce scandale en 1898, par Émile Zola dans l’article de presse intitulé « J’Accuse…! », provoque une succession de crises politiques et sociales uniques en France. À son paroxysme en 1899, l’affaire révèle les clivages de la France de la Troisième République, où l’opposition entre le camp des dreyfusards et celui des antidreyfusards suscite de très violentes polémiques nationalistes et antisémites, diffusées par une presse influente. Elle ne s’achèvera véritablement qu’en 1906, par un arrêt de la Cour de cassation qui innocente et réhabilite définitivement Dreyfus.

Cette affaire est le symbole moderne et universel de l’iniquité au nom de la raison d’État, et reste l’un des exemples les plus marquants d’une erreur judiciaire difficilement réparée, avec un rôle majeur joué par la presse et l’opinion publique.

Autres articles sélectionnés au sein du portail de la politique
modifier
 Icône Principaux partis politiques français
modifier
 Icône Medias
modifier
 Icône Événements
modifier
 Icône Théorie politique
modifier
 Icône Portails liès
modifier
 Icône En dehors de Wikipédia...
Sur les autres projets Wikimedia
Commons-logo.svg

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Politique française


Wiktionary-logo.svg

Wiktionnaire
(Dictionnaire universel)
Politique

Wikisource-logo.svg

Wikisource
(Bibliothèque universelle)
Histoire politique

Wikiquote-logo.svg

Wikiquote
(Recueil de citations)
Politique française

Wikinews-logo.svg

Wikinews
(Actualités)
Politique