Liste des ministres français des Affaires nord-africaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ministre des Affaires nord-africaines
Image illustrative de l’article Liste des ministres français des Affaires nord-africaines
Georges Catroux, premier ministre des Affaires nord-africaines

Création 1944
Abrogation 1966
Premier titulaire Georges Catroux
Dernier titulaire Jean de Broglie

Cet article dresse une liste de membres du gouvernement français chargés des Affaires nord-africaines.

Les dates indiquées sont les dates de prise ou de cessation des fonctions, qui sont en général la veille de la date du Journal Officiel dans lequel est paru le décret de nomination.

Gouvernement provisoire de la République française[modifier | modifier le code]

  • 7 juin 1943 - 9 novembre 1943 : Georges Catroux (Commissaire à la coordination des Affaires musulmanes)
  • 9 novembre 1943 - 26 août 1944 : Georges Catroux (Commissaire d’État chargé des Affaires musulmanes)
  • 26 août 1944 - 10 septembre 1944 : Georges Catroux (Commissaire d’État chargé des Affaires musulmanes)
  • 10 septembre 1944 - 16 novembre 1944 : Georges Catroux (Ministre des Affaires de l’Afrique du Nord)

Quatrième République[modifier | modifier le code]

Cinquième République[modifier | modifier le code]

  • 23 janvier 1959 - 14 avril 1962 : Nafissa Sid Cara (Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des questions sociales en Algérie)
  • 22 novembre 1960 - 28 novembre 1962 : Louis Joxe (Ministre d’État aux Affaires Algériennes)
  • 6 décembre 1962 - 8 janvier 1966 : Jean de Broglie (secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé des Affaires algériennes ; non remplacé à ce poste : la fonction est désormais dévolue au ministère des Affaires étrangères)[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Labarrière, Quand la politique tue, éditions de la Table ronde, 160 p. (lire en ligne).
  2. « Les affaires algériennes seront désormais traitées par le Quai d'Orsay », sur lemonde.fr, (consulté le 3 août 2018).