Élections législatives françaises de 1885

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élections législatives françaises de 1885
et
Corps électoral et résultats
Inscrits 10 278 979
Votants 7 929 503
70,40 %  −0,1
Henri Brisson.jpg Républicains (Républicain modéré, Union républicaine) – Henri Brisson
48,46 %
 −4,7
Députés élus 283  −6
Philippe d'Orléans comte de Paris.jpg Royalistes – Philippe d'Orléans
34,41 %
 +18,3
Députés élus 201  +113
Napoléon Joseph Charles Paul Bonaparte painting.jpg Bonapartistes – Napoléon-Jérôme Bonaparte
17,98 %
 −21,3
Députés élus 105  −109
Émile Combes 03.jpg Radicaux-socialistes – Émile Combes
10,27 %
Députés élus 60
Armes de la République française
Carte
Représentation de l'assemblée
Diagramme
Gouvernement
Sortant Élu
Henri Brisson I
Républicains
Henri Brisson I
Républicains
Législature élue
Quatrième de la IIIe Rép.

Les élections législatives de 1885 ont eu lieu les et . Le mode de scrutin de ces législatives a été changé par le gouvernement de Jules Ferry (loi du 16 juin 1885) : un vote de liste à la majorité à deux tours est utilisé. C'est une expérience de courte durée puisque l'on en revient au précédent système (loi du 13 février 1889) dès les élections suivantes.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le Conseil des ministres est présidé par Henri Brisson lorsque les législatives de 1885 sont organisées (Gouvernement Henri Brisson (1)). Les premiers soubresauts du scandale de Panama entraînent une poussée des conservateurs à ces élections, mais la gauche républicaine se regroupe au second tour.

Résultats[modifier | modifier le code]

Ces élections législatives voient une poussée des conservateurs et un renforcement de l'extrême gauche (radicaux et une dizaine de socialistes). La gauche républicaine parvient toutefois à sauver sa majorité.

Corps électoral
Inscrits Votants Abstention
10 278 979 7 929 503 29,60 %
Composition de la chambre
Partis / Tendances Votes Pourcentage
Opportunistes 2 193 219 27,14%
Républicains modérés 431 485 5,34 %
Radicaux 1 986 315 24,58 %
Conservateurs 3 471 197 42,95 %
Divers / Autres 0 0,00 %
Total 8 082 216 100 %
Abstention: 29,60 %

Composition de la Chambre de Députés[modifier | modifier le code]

  • Selon le quotidien "Le Gaulois" daté du 20 octobre 1885
  • Le Gaulois
Corps électoral
Inscrits Votants Abstention
10 179 345 7 181 443 29,45 %
Composition de la chambre
Partis / Tendances Sièges Pourcentage
Radicaux-Socialistes 40 10,27%
 
Union de Gauche 200 34,25 %
Centre-Gauche 83 14,21 %
Républicains (majorité) 283 48,46 %
 
Bonapartistes (Appel au peuple) 105 17,98 %
 
  Monarchistes 201 34,41 %
 
Total 629 100 %
Abstention: 29,45 %; Majorité absolue: 319 sièges

IVe législature[modifier | modifier le code]

Durée de la législature : - .

Président de la République : Jules Grévy (jusqu'au ), Sadi Carnot ensuite.

Président de la Chambre des députés : Charles Floquet (1885-1888), Jules Méline ensuite.

Gouvernements durant la IVe législature :

Nombre de députés par circonscription[modifier | modifier le code]

Nombre de députés[1] Département ou circonscription
1 Cochinchine, Guyane française, Inde française, Sénégal
2 Haut-Rhin, Alger, Constantine, Oran, Guadeloupe, Martinique, La Réunion
3 Basses-Alpes, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Lozère, Pyrénées-Orientales
4 Aube, Cantal, Corse, Creuse, Doubs, Eure-et-Loir, Gers, Loir-et-Cher, Lot, Haute-Marne, Hautes-Pyrénées, Savoie, Haute-Savoie, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse
5 Ardennes, Ariège, Aude, Cher, Corrèze, Drôme, Indre, Indre-et-Loire, Jura, Landes, Haute-Loire, Lot-et-Garonne, Mayenne, Meuse, Nièvre, Haute-Saône, Seine-et-Marne, Deux-Sèvres, Vienne, Haute-Vienne, Yonne
6 Ain, Allier, Ardèche, Aveyron, Charente, Côte d'Or, Eure, Gard, Loiret, Marne, Meurthe-et-Moselle, Oise, Orne, Basses-Pyrénées, Tarn, Vosges
7 Calvados, Charente-Inférieure, Haute-Garonne, Hérault, Sarthe, Vendée
8 Aisne, Bouches-du-Rhône, Dordogne, Maine-et-Loire, Manche, Morbihan, Somme
9 Côtes-du-Nord, Ille-et-Vilaine, Isère, Loire, Loire-Inférieure, Puy-de-Dôme, Saône-et-Loire, Seine-et-Oise
10 Finistère
11 Gironde, Rhône
12 Pas-de-Calais, Seine-Inférieure
20 Nord
38 Seine

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chambre des députés, Tables analytiques des Annales de la Chambre des députés. Quatrième Législature (1885-1889), p. 263-267.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]