Élections législatives françaises de 1936

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections législatives françaises de 1936
et
Corps électoral et résultats
Votants 9 938 058
84,5 %  +1
Léon Blum Meurisse b 1927.jpg Front populaire – Léon Blum
Voix 5 628 321
57,17 %
 +3
Députés élus 386  +32
Pierre-Étienne Flandin - 1931.jpg Droite parlementaire – Pierre-Étienne Flandin
Voix 4 202 298
42,68 %
 −3,1
Députés élus 224  −29
Représentation de l'assemblée
Diagramme
  •      Communiste: 72 sièges
  •      Socialiste: 149 sièges
  •      Divers gauche: 55 sièges
  •      Républicain, radical et radical-socialiste: 110 sièges
  •      Centre-droit: 113 sièges
  •      Droite: 111 sièges
Gouvernement
Sortant Élu
Sarraut II
Centre droit (RRRS, AD, FR, RI, USR)
Blum I
Front populaire (SFIO, RRRS, PCF, DVG)
Législature élue
XVIe de la IIIe République

Les élections législatives françaises de 1936 ont eu lieu les et . Elles ont élu la XVIe législature de la Troisième République française. Le Front populaire a remporté les élections, et la SFIO devint à cette occasion le premier parti du pays en raison de son poids électoral — ce qui conduisit au premier gouvernement dirigé par un socialiste, celui de Léon Blum.

Elles se sont déroulées au scrutin uninominal masculin à deux tours par arrondissements, selon la loi de .

Le 29 juillet 1939, la volonté belliciste de l'Allemagne pousse le gouvernement à augmenter la durée de la législature de 2 ans.

Ce seront les dernières élections législatives de la IIIe République.

Résultats[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Corps électoral
Inscrits 11 795 000 100 %
Votants 9 846 666 84,5 %
Abstentions 1 948 334 15,5 %
Résultat
Alliance Votes % Partis Voix %
  Front populaire 5 628 321 57,17 Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) 1 955 306 19,86
Parti communiste (PC) 1 502 404 15,26
Parti républicain, radical et radical-socialiste (PRRRS) 1 422 611 14,45
Divers gauche (DVG) 748 600 7,60
  Centre droit et Droite 4 202 298 42,68
Alliance démocratique, Radicaux indépendants, Parti démocrate populaire (AD-RI-PDP) 2 536 294 25,76
Fédération républicaine (FR) 1 666 004 16,92
  Autres partis 16 047 0,16

Composition de l'assemblée (par groupes politiques)[modifier | modifier le code]

Affiches électorales du Parti communiste français à Paris en 1936.
Députés de la XVIe législature par groupe politique[1]
Groupe parlementaire Députés
Membres Apparentés Total
SFIO Socialiste 148 1 149
PRV Parti républicain, radical et radical-socialiste 110 1 111
PC Communistes 72 0 72
FRF & IURN Fédération républicaine de France et Indépendants d'union républicaine et nationale 49 11 60
AD Alliance des républicains de gauche et des radicaux indépendants 42 1 43
GR Gauche démocratique et radicale indépendante 36 3 39
RI & PAPF Républicains indépendants et Groupe Agraire indépendant 34 6 40
USR Union socialiste républicaine 29 0 29
IAP Indépendants d'action populaire 16 0 16
IR Indépendants républicains 13 0 13
PDP Parti démocrate populaire 11 2 13
GI Gauche indépendante 11 0 11
PUP Parti d'unité prolétarienne 6 0 6
LJR Parti de la Jeune République 4 0 4
PRSCP Parti radical-socialiste Camille Pelletan 3 0 3
PF Parti frontiste 2 0 2
Total de députés membre de groupes 610
Députés non-inscrits 0
Total des sièges pourvus 610

Composition sociologique de la Chambre des députés[modifier | modifier le code]

Les élections envoient 110 avocats et huit professeurs de droit à la Chambre des députés (ils étaient 140 avocats et neuf professeurs de droit en 1924, lors du Cartel des gauches)[2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • F. Salmon, Atlas Electoral de la France: 1848-2001, Seuil,

Articles connexes[modifier | modifier le code]