Élections législatives françaises de 1881

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élections législatives françaises de 1881
et
Corps électoral et résultats
Inscrits 10 179 345
Votants 7 181 443
70,55 %  −10,7
Julesferry.jpg Républicains (Républicain modéré, Union républicaine, Gauche républicaine) – Jules Ferry
53,2 %
 +3,1
Députés élus 289  +29
Napoléon Joseph Charles Paul Bonaparte painting.jpg Bonapartistes – Napoléon-Jérôme Bonaparte
39,27 %
 +8
Députés élus 214  +49
Philippe d'Orléans comte de Paris.jpg Royalistes (Orléaniste, Légitimiste) – Philippe d'Orléans
16,15 %
 −4
Députés élus 88  −17
Armes de la République française
Carte
Représentation de l'assemblée
Diagramme
Gouvernement
Sortant Élu
Jules Ferry I
Républicains
Jules Ferry I
Républicains
Législature élue
Troisième de la IIIe Rép.

Les élections législatives de 1881 ont eu lieu les et au scrutin majoritaire à deux tours.

Contexte[modifier | modifier le code]

Depuis 1876, les républicains sont majoritaires à la Chambre des députés et ont remporté le bras de fer qui les opposait au Président monarchiste Patrice de Mac Mahon lors de la crise du 16 mai 1877, contraignant le chef de l'État à la démission deux ans plus tard après le basculement du Sénat dans le camp républicain.

Le nouveau Président de la République, le républicain modéré Jules Grévy affirme dès son entrée en fonction son intention de ne pas entrer en conflit avec les chambres du Parlement, devant lequel le gouvernement est responsable. Le chef de l'État n'exerce dès lors qu'une fonction essentiellement honorifique.

Tandis que Léon Gambetta préside la Chambre des députés, le modéré Jules Ferry occupe la tête du gouvernement à partir de 1880. L'ensemble du camp républicain sort renforcé par le scrutin de 1881. Jules Ferry est confirmé à la présidence du conseil avant que le Président Grévy se résolve à appeler le populaire Léon Gambetta deux mois plus tard.

Résultats[modifier | modifier le code]

Ces élections législatives voient la victoire des républicains et sont marquées par un nouveau recul de la droite monarchiste.

Corps électoral
Inscrits Votants Abstention
10 179 345 7 181 443 29,45 %
Composition de la chambre
Partis / Tendances Sièges  %
 
Union Républicaine 204 37,43
Gauche Républicaine 46 8,44
Centre-Gauche 39 7,16
Républicains (majorité) 289 53,2
 
Bonapartistes (Appel au peuple) 214 39,27
 
  Monarchistes (Droite Royaliste) 88 16,15
 
Total 591 100,00
Abstention: 29,45 %; Majorité absolue: 273 sièges

IIIe législature[modifier | modifier le code]

Durée de la législature : - .

Président de la République : Jules Grévy.

Président de la Chambre des députés : Henri Brisson (jusqu'en mars 1885), Charles Floquet ensuite.

Gouvernements durant la IIIe législature :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]