Élections législatives françaises de 1881

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections législatives françaises de 1881
545 députés
et
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 10 179 345
Votants 7 181 441
70,55 % en diminution 10,7

Léon Gambetta Carjat 2 (cropped).jpg Union républicaine – Léon Gambetta
Députés élus 204 en diminution 17
Jules Simon LACMA AC1992.229.49.jpg Gauche républicaine – Jules Simon
Députés élus 168 en augmentation 21
Louis Blanc by Carjat 1848.jpg Extrême gauche – Louis Blanc
Députés élus 46 en augmentation 8
Photo of Charles de Freycinet.jpg Républicains opportunistes – Charles de Freycinet
Députés élus 39 en diminution 72
Atelier Nadar - Napoléon Bonaparte (gen. Prinz Jérôme) (1822-1891), Politiker (Zeno Fotografie).jpg Bonapartistes – Napoléon-Jérôme Bonaparte
Députés élus 46 en diminution 51
Broglie Albert.JPG Monarchistes – Albert de Broglie
Députés élus 42 en diminution 55
Composition de la Chambre des députés
Diagramme
  • Extrême-gauche : 46 sièges
  • Union républicaine : 204 sièges
  • Gauche républicaine : 168 sièges
  • Centre-gauche : 39 sièges
  • Bonapartistes : 46 sièges
  • Monarchistes : 42 sièges
Gouvernement
Sortant Élu
Jules Ferry I
Républicains opportunistes
Léon Gambetta
Union républicaine-Gauche républicaine
Législature élue
Troisième de la IIIe Rép.

Les élections législatives de 1881 ont eu lieu les et au scrutin majoritaire à deux tours.

Contexte[modifier | modifier le code]

Depuis 1876, les républicains sont majoritaires à la Chambre des députés et ont remporté le bras de fer qui les opposait au président monarchiste Patrice de Mac Mahon lors de la crise du 16 mai 1877, contraignant le chef de l'État à la démission deux ans plus tard après le basculement du Sénat dans le camp républicain.

Le nouveau président de la République, le républicain modéré Jules Grévy affirme dès son entrée en fonction son intention de ne pas entrer en conflit avec les chambres du Parlement, devant lequel le gouvernement est responsable. Le chef de l'État n'exerce dès lors qu'une fonction essentiellement honorifique.

Tandis que Léon Gambetta préside la Chambre des députés à partir de , le modéré Jules Ferry occupe la tête du gouvernement à partir de 1880.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives françaises de 1881[1]
Parti Voix % Sièges +/-
Union républicaine 204 en diminution 17
Gauche républicaine 168 en augmentation 21
Bonapartistes 46 en diminution 51
Gauche socialiste et radicale-socialiste 46 en augmentation 8
Monarchistes 42 en diminution 55
Républicains modérés 39 en diminution 72
Votes valides
Votes blancs et nuls
Total 7 181 441 100 545 en stagnation
Abstentions 2 997 904 29,45
Inscrits / participation 10 179 345 70,55

Analyse[modifier | modifier le code]

Ces élections législatives voient la victoire des républicains et sont marquées par un nouveau recul de la droite monarchiste. Cette défaite pour les conservateurs est le résultat de leurs divisions, ainsi que d'une certaine usure. En effet, certains renoncent même à mener campagne, la droite se retrouvant absente de 252 des 541 circonscriptions. Pour l'historien Arnaud-Dominique Houte cette absence « explique sans doute la forte abstention ». Toutefois, dans les circonscriptions où la droite monarchiste est présente elle résiste et conserve des scores semblables aux élections précédentes[2].

L'ensemble du camp républicain sort renforcé par le scrutin de 1881. Jules Ferry est confirmé à la présidence du conseil avant que le président Grévy se résolve à appeler le populaire Léon Gambetta deux mois plus tard.

Groupes parlementaires[modifier | modifier le code]

Répartition des députés par groupes au [3]
Groupe parlementaire Députés
Total
UR Union républicaine 204
GR Gauche républicaine 168
UD Union des droites (Droite royaliste - Appel au peuple) 88
EXG Extrême gauche 46
CG Centre gauche 39
Total des sièges pourvus 545

IIIe législature[modifier | modifier le code]

Durée de la législature : - .

Président de la République : Jules Grévy.

Président de la Chambre des députés : Henri Brisson (jusqu'en mars 1885), Charles Floquet ensuite.

Liste des gouvernements successifs
Gouvernement Dates (Durée) Parti(s) Président du Conseil Composition initiale
 1 Léon Gambetta Gouvernement Léon Gambetta du au (73 jours) Union républicaine, Gauche républicaine, Centre gauche Léon Gambetta 12 ministres
8 sous-secrétaires d'État
 2 Charles de Freycinet Gouvernement Charles de Freycinet (2) du au (180 jours) Républicains opportunistes Charles de Freycinet 11 ministres
4 sous-secrétaires d'État
 3 Charles Duclerc Gouvernement Charles Duclerc du au (266 jours) Charles Duclerc 10 ministres
1 sous-secrétaire d'État
 4 Armand Fallières Gouvernement Armand Fallières du au (19 jours) Armand Fallières 9 ministres
5 sous-secrétaires d'État
 5 Jules Ferry Gouvernement Jules Ferry (2) du au (2 ans et 37 jours) Jules Ferry 11 ministres
2 sous-secrétaires d'État
 6 Henri Brisson Gouvernement Henri Brisson (1) du au (267 jours) Henri Brisson 11 ministres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Roi et Président »
  2. Arnaud-Dominique Houte, Histoire de la France contemporaine. 4, Le triomphe de la République 1871-1914, Paris, Éd. du Seuil, (ISBN 978-2-02-100102-0 et 2-02-100102-4, OCLC 893460810, lire en ligne), p. 52
  3. Laurent de Boissieu, « Chambre des députés 1881 », sur www.france-politique.fr (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]